ALINE CAMBOULIVES, INVITEE SURPRISE DES CHAMPIONNATS CENTRE-EST DE CROSS-COUNTRY / 16-02-14

L’info ne manquera pas de surprendre ses plus fidèles supporters. Aline Camboulives qui excelle avant tout, comme chacun sait, sur l’asphalte et en course de montagne, prendra ce dimanche 16 février la direction d’Annonay afin de s’aligner sur les Interrégionaux de cross-country.
Il ne s’agira que de sa deuxième expérience depuis 2006, année où elle troqua définitivement la petite reine contre une paire de baskets. Le galop d’essai avait eu lieu le 7 janvier 2007 à l’occasion des Championnats des Savoie à Chambéry. A l’issue d’une escapade de 5330m, elle s’appropriait la 9ème place du cross long alors qu’elle portait depuis quelques semaines seulement la célèbre tunique bleue et jaune de l’Athlé Saint-Julien 74.
Une tenue qu’elle enfilera de nouveau ce dimanche, toujours sur l’épreuve reine, suite à l’appel pressant à son égard émanant de Gérard Brouard, l’homme-lige de « Saint-Ju », et ce afin de qualifier l’escouade féminine en vue des France du 2 mars, concourus au Pontet (Vaucluse). Le 2 février dernier, lors des Régionaux à Aix-les-Bains, la formation des bords de l’Aire n’avait terminé que 5ème. Or, le même résultat en Ardèche entraînerait ipso facto son élimination, seules les quatre premières équipes validant leur ticket.

Appréhension
Cependant, Aline n’est guère enchantée par sa participation : « Autant le dire franchement, je viens uniquement par conscience collective afin de qualifier mon cher club pour les France. Sinon, je n’apprécie pas cette discipline qui m’est quasiment étrangère, de peur de me blesser, surtout à un mois et demi d’une échéance cruciale, à savoir les Mondiaux de semi-marathon à Copenhague (1). En réalité, ce sport n’a rien à voir avec mes deux passions que sont la route et la course de montagne où j’ai le temps d’observer où je pose le pied alors que là, on est à bloc du début à la fin avec des appuis extrêmement fuyants. »
Appréciant que sa vedette ait répondu positivement, Gérard Brouard tient de suite à la rassurer : « Aline sera là pour se faire plaisir et, en même temps, nous apporter un petit coup de main, rien de plus. En conséquence, elle n’aura rien à prouver d’autant plus que sa préparation pour Copenhague bat son plein. De ma part, il n’y a donc aucune pression, aucune exigence de résultat, ce qui serait parfaitement ridicule au vu de son inexpérience et du rendez-vous danois. »

Atouts et failles
Malgré tout, le manager de la section Elite se dit confiant sur sa prestation : « Je pense qu’elle peut viser les 8ème ou 9ème positions, et donc virer en tête chez les Saint-Juliennoises devant l’excellente Virgine Lemay qui, elle, a le potentiel pour finir 10 ou 11. Sur ce parcours vallonné, elle peut faire un tabac sur les portions ascendantes et roulantes. Par contre, je lui conseillerais une certaine prudence dans les descentes. A vrai dire, sa perf sera tributaire de son état d’esprit, de son stress, enfin du terrain. Aussi, on fera en sorte qu’elle soit bien dans sa peau. »
Mais quel que soit son mental, le scénario n’en risque pas moins d’être bouleversé si le terrain s’avérait boueux ou si la pluie se mettait de la partie comme le redoute Aline : « Cavalant avec des chaussures de trail, le calvaire serait alors inéluctable. Mais je n’ai pas le choix car il est hors de question d’utiliser les pointes dont je n’ai aucune accoutumance, ce qui pourrait engendrer des douleurs aux triceps jambiers plusieurs jours durant, et ainsi nuire à mon objectif majeur qu’est Copenhague. »
A l’entendre, elle regretterait presque d’avoir donné son aval si ce n’est d’épauler ses partenaires. Et d’ajouter, que dans tous les cas de figure, elle ne se déplacera pas aux France.
Sacrée Aline, son tempérament l’amène toujours à dévoiler le fond de sa pensée, quitte à heurter les susceptibilités ! Mais attention, elle sait également écouter et, in fine, se remettre en question. En femme intelligente qu’elle n’a jamais cessé d’être…

François Vanlaton pour le compte également du site web de l’Athlé Saint-Julien 74 :
http://www.asj74.org/aline-camboulives-aux-interregionaux-de-cross-une-premiere/

(1) C’est précisément le 29 mars prochain qu’auront lieu les Championnats du Monde de semi-marathon à Copenhague. Aline prendra le départ en tant qu’actuelle championne de France, un titre glané le 22 septembre dernier entre Montbéliard et Belfort en 1h17’10. Rappelons que son record remonte au 6 mai 2012 à Genève lorsqu’elle avait franchi la ligne en 1h15’49.

.
LES CHANCES DE L’ATHLE SAINT-JULIEN 74 AUX CHAMPIONNATS CENTRE-EST DE CROSS-COUNTRY :

A Annonay, à l’occasion de cette demi-finale de cross-country, le club frontalier dépêchera trois équipes seniors : deux féminines, l’une sur le court, l’autre sur le long ; enfin, une masculine sur le court.
Les ambitions saint-juliennoises sont clairement affichées : qualifier les trois escouades aux Championnats de France qui se tiendront le 2 mars au Pontet (Vaucluse). Voyons si cela est possible, en sachant que seuls les quatre premiers athlètes sont comptabilisés au sein d’une même écurie.

Cross court féminin (3195m, départ à 15h20) :
– Résultats des Championnats Rhône-Alpes d’Aix-les-Bains du 2 février : 4ème grâce à Stijntje Reulen Langel (19ème), Maryline Rossi (22ème), Patricia Farget (24ème) et Mathilde Belin (27ème). Présence également de Dominique Pozzo-Charvier (46ème).
– Equipe probable : Mathilde Belin, Séverine Bovéro, Audrey Duperrier, Patricia Farget, Susan Kipsang, Dominique Pozzo et Maryline Rossi.
– Critère pour se qualifier : terminer dans les cinq premières équipes.
Les filles devraient obtenir leur billet d’autant plus facilement que la Kényanne Susan Kipsang et la Stéphanoise Severine Bovero viennent renforcer la structure même si elles relèvent de maladie.
Manquera toutefois à l’appel la triathlète niçoise Jeanne Collonge qui, après une infiltration au PRP sur l’aponévrose le 3 février, a dû subir deux jours plus tard, avec anesthésie générale, une ponction de bursite au genou, consécutive à sa chute survenue sur la fameuse Prom’Classic (1).

1488291395.5384animation3 - ALINE CAMBOULIVES, INVITEE SURPRISE DES CHAMPIONNATS CENTRE-EST DE CROSS-COUNTRY / 16-02-14

Cross long féminin (6995m, départ à 13h55) :
– Résultats des Championnats Rhône-Alpes d’Aix-les-Bains du 2 février : 5ème grâce à Séverine Bovero (8ème), Virginie Lemay (9ème), Alexandra Chambard (35ème) et Laure-Allison Verboux (111ème).
– Equipe probable : Fatima Abida, Sandra Annen-Lamard, Aline Camboulives, Alexandra Chambard, Christiane Lacombe, Virginie Lemay, Stijntje Reulen Langel et Laure-Allison Verboux.
– Critère pour se qualifier : terminer dans les quatre premières équipes.
Les France sont en vue, avec l’apport décisif de la star Aline Camboulives bien que dépourvue d’expérience. Pareillement, l’irruption de la Gessienne Fatima Abida, de la Vaudoise Sandra Annen-Lamard et de la Néerlandaise Stijntje Reulen Langel en font une escouade hautement compétitive.

Cross court masculin (4005m, départ à 15h35) :
– Résultats des Championnats Rhône-Alpes d’Aix-les-Bains du 2 février : 5ème grâce à Alexandre Jodidio (4ème), Paul Waroquier (12ème), Romain Adam (35ème) et Gaspard Robas (71ème). Présence également de Benjamin Lemay (79ème).
– Equipe probable : Romain Adam, Nicolas Chardon, Tolossa Chengere, Sammy Kemboi, Benjamin Lemay, Gaspard Robas et Maxime Thibaud.
– Critère pour se qualifier : terminer dans les quatre premières équipes.
L’arrivée de l’Ethiopien Tolossa Chengere, qui peut prétendre aux 3ème ou 4ème rangs, du Stéphanois Maxime Thibaud et du Kényan Sammy Kemboi ne sera pas de trop au sein d’une écurie qui perd le Néerlandais Alexandre Jodidio et Paul Waroquier. En effet, les deux excellents « stadistes » (2) privilégient les Championnats suisse en salle qui se tiennent ces 15 et 16 février à Macolin. Du coup, la qualification pour les France va s’avérer très problématique !
On remarquera la participation du Viuzien et ancien cycliste Nicolas Chardon qui prenait il y a une semaine la seconde place sur les Foulées Blanches des Brasses. 16ème sur les Départementaux 73/74 le 12 janvier, il s’attend à souffrir. Mais bon, à 26 ans, qu’il ne s’inquiète surtout pas, l’avenir est devant lui !

Enfin, sur le cross long masculin (10545m, départ à 14h35), relevons la présence de Johnny Sage qui accapara la 50ème position aux Régionaux.

F.V.

(1) Sur la Prom’Classic, 10km à label international concouru le 5 janvier dernier à Nice, Jeanne se classera 6ème en 35’20.
(2) Le « Stadiste » est le surnom attribué au pensionnaire du Stade Genève Athlétisme.

.
PHOTOS :

P1030619A l’occasion du cross long féminin des Interrégionaux à Annonay, on pourra compter sur le talent et la hargne d’Aline Camboulives pour expédier ses camarades saint-juliennoises aux France. Parallèlement à cet esprit d’équipe, elle testera son aptitude à cette discipline qu’elle n’a pratiquée qu’une seule fois jusqu’à maintenant, en l’occurrence le 7 janvier 2007 sur les Bi-Départementaux à Chambéry où elle bouclera l’épreuve reine au 9ème rang.
L’image remonte à son premier titre de championne de France de marathon, récolté le 20 novembre 2011 entre Nice et Cannes, son chrono s’étant élevé à 2h38’42, soit le troisième meilleur temps de son palmarès sur cette distance.
Cliché de Sabine Dechaume (site Web Lepape-info).
13_SP_SP6CROSSEgérie du Lausanne-Sports Athlétisme à compter de 2008, l’Ethiopien Tolossa Chengere (dossard 5) sera, sur le cross court masculin des Interrégionaux, la principale carte maîtresse de « Saint-Ju » qu’il a rejoint le 16 octobre dernier. Il pourrait ainsi jouer un grand rôle dans la qualification de son escouade aux France.
Ayant vu le jour le 1er janvier 1983, il étrenne la course à pied dix ans plus tard. Demandant l’asile en Suisse, il s’y installe en mai 2002. Il vit aujourd’hui dans un appartement à Epalinges, commune de 8600 âmes située à proximité de Lausanne.
Ses spécialités sont le demi-fond et la course sur route. Sa carte de visite se passe de commentaires :
– 1000m : 2’21’’56 à Langenthal 2009.
– 1500m : 3’41’’80 à Berne 2008.
– 3000m : 7’52’’28 à Lausanne 2008.
– 5000m : 13’37’’26 à Lugano 2009.
– 10km : 28’12 à Bâle 2012.
– 20km : 1h00’56 à Lausanne 2010.
– Semi-marathon : 1h03’39 à San Sébastien 2012.
– Marathon : 2h17’19 à Reims 2013.
En ce début d’année, sa forme est éclatante comme l’illustre cette image de sa victoire acquise le 11 janvier dernier sur le Cross de Guin, du nom d’une commune du canton de Fribourg et dénommée Düdingen en allemand. Il achèvera sa sortie de 9300m en 27’38.
Menant la danse sur la pelouse du stade Leimacker, il devance alors son jeune compatriote Fikvu Guta (dossard 370) ainsi que le local Andreas Kempf (dossard 15), qui finiront respectivement 2ème en 27’52 et 3ème en 27’58.
Cliché de Corine Aeberhard (quotidien « La Liberté », publié à Fribourg).

1488291395.5384animation3 - ALINE CAMBOULIVES, INVITEE SURPRISE DES CHAMPIONNATS CENTRE-EST DE CROSS-COUNTRY / 16-02-14
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events