PRESENTATION DES CHAMPIONNATS RHONE-ALPES DE CROSS-COUNTRY CHEZ LES ATHLETES DE L’AIN / 02-02-14

TRAIL DU PETIT SAINT BERNARD 14 e1532964288820 - PRESENTATION DES CHAMPIONNATS RHONE-ALPES DE CROSS-COUNTRY CHEZ LES ATHLETES DE L'AIN / 02-02-14

 L’HEURE DE VERITE POUR L’OGRE BELLEGARDIEN !

A l’occasion des Championnats Rhône-Alpes de cross-country qui enflammeront dimanche prochain l’hippodrome d’Aix-les-Bains, tous les regards dans l’Ain seront tournés entre autres vers les compétiteurs du Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB).
Cette fois-ci, la concurrence s’annonce bien plus redoutable qu’aux Départementaux qui avaient vu, le 12 janvier à Châtillon-sur-Chalaronne, la formation du président Didier Traoré faire un tabac. Pas moins de sept podiums dont quatre sur la plus haute marche, récoltés sur trois des quatre principales manches, étaient effectivement tombés dans son escarcelle.
Les « Cabistes » (1) pourraient donc se montrer une nouvelle fois à leur avantage comme en témoigne leur excellente forme du moment. Le samedi 25 janvier a ainsi été marqué par plusieurs de leurs prouesses. La Corrida Balanaise est ainsi revenue au Marocain El Yazid El Madi devant son coéquipier et ultime recrue Jérôme Wery, Jérémy Levasseur échouant au pied de la boite. 
Sur le Trail Blanc du Semnoz, Anne-Lise Chamiot-Poncet imitait El Yazid, remportant pour la seconde année consécutive l’odyssée féminine. Et de quelle manière s’il vous plaît, devançant en effet les renommées Sandrine Motto-Ros (2ème), Corail Bugnard, sa nouvelle partenaire au sein du CABB (3ème), Laureline Gaussens (4ème), Delphine Jacquet (5ème) ou encore Anne Valero (6ème). Son compagnon Frédéric Thérisod endossera quant à lui le costume de dauphin à l’issue d’un sprint mémorable avec son camarade de club Eric Carassus alors que celui-ci le précédait, une microscopique seconde séparant au final les deux compères.
Parallèlement, d’autres Bellegardiens ont pris le 18 janvier la direction de la station balnéaire espagnole de Lloret del Mar afin d’effectuer un stage d’une semaine où ils auront multiplié les séances d’intensité sur piste et en nature. Les Marocains Abdessalam Kiday, Majid El Quadi et Hamza Bakhiri, ainsi que Julien Wartel, Stany Paumier, Philippe Robin et Gilles Segris, en sont sortis encore plus affûtés qu’ils ne l’étaient au départ. C’est dire !

Kiday, El Madi et Nduwayo : le trio magique
En vérité, toutes les conditions sont réunies pour porter au pinacle les couleurs de Bellegarde. Authentique hommelige, Didier Traoré s’inscrit dans une démarche professionnelle pour mener à bien ses objectifs. Excellemment préparés, terriblement motivés, les « Jaunes » se moulent dans un authentique collectif, source d’entraide, d’émulation, et par ricochet, de performances. Cette conscience collective est d’autant plus importante que le CABB lorgne principalement sur des podiums par équipe pour les divers championnats nationaux. Souhait qu’il ne pourra toutefois exaucer qu’en 2015, le club n’ayant quasiment que des mutés cette année. 
Champions de l’Ain, respectivement sur le court et le long, Kiday et El Madi ont hâte d’en découdre, tous deux ralliant l’épreuve reine, longue de 10670m. Le premier visera le top 4, son camarade le 5. 
Quant au Burundais Emmanuel N’Dduwayo qui n’est pas fan de cross, il escompte se positionner dans les dix meilleurs. Son caractère réservé interdit d’évaluer à l’heure actuelle son état de forme qui, selon toute vraisemblance, n’est pas à son apogée. Disposant du plus gros potentiel au sein des athlètes « cabistes » (2), ce routard dans l’âme pourrait cependant très vite renverser la vapeur.
Ces trois cadors seront accompagnés par trois de leurs équipiers, à savoir El Quadi, Wery et Levasseur. Coureur de belle facture (3), El Quadi manque cependant encore trop d’affûtage pour ambitionner la tête de course. De toute façon, il accourra dans la cité thermale afin de parfaire sa saison, axée sur la route où il prendra notamment le départ d’un marathon. Excité à l’idée d’intégrer un groupe qui marche du tonnerre, Wery, qui aura fait forte impression aux Départementaux en s’alignant à la fois sur le court (6ème) et le long (11ème), prépare en réalité son passage l’an prochain chez les vétérans (il a vu le jour le 19 octobre 1975). Une catégorie où il pourrait bien devenir, chez les « Jaunes », le 4ème ou 5ème homme. 

Bakhiri : l’attraction   
Outre la participation de Wartel, Fares Hammani et du quinqua Traoré, qui pour le coup abandonnera ses ouailles, le cross court (3690m) sera dominé chez les Bellegardiens par la personnalité de Bakhiri. Jeune (il est né le 1er septembre 1993), culoté, talentueux, le Maghrébin aura tenu, dans la Dombes, la dragée haute à cet éminent spécialiste qu’est son compatriote Kiday, victorieux du court. Auteur d’une très belle semaine de stage, fractionnant au niveau de Kiday et de Paumier, il pourrait bien créer la surprise.

Paumier et ses lieutenants
A l’image de l’an passé, la compétition vétérane (9470m) ne devrait pas échapper à Paumier : « Au vu de sa forme actuelle, je ne vois absolument personne pour le devancer », affirme sans ambages Traoré qui le voit même intégrer le top 5 des Championnats de France, le 2 mars au Pontet, dans le Vaucluse (12ème la saison dernière). 

Derrière ce leader naturel, se positionneront ses deux premiers lieutenants que sont Carassus et Robin. Le premier, dauphin de Paumier aux Régionaux 2013 et 2ème vétéran aux Départementaux 2014, aura en ligne de mire le top 6. Comme à l’accoutumée, il devrait démarrer en trombe pour prendre en main la course surtout s’il juge le train trop faible, comme le confirme Traoré : « Eric a tout intérêt à faire d’entrée le ménage, à générer la sélection, s’il ne veut pas se retrouver dans l’emballage final en compagnie d’un groupe densifié où il risquerait de perdre beaucoup de places. Car si l’Annécien apparaît bien comme un flingueur, en revanche, il n’est nullement un finisseur. »
Le président du CABB pense que va se dessiner très vite le top 6 que rallieront Paumier et Carassus.
Quant à Robin, 5eme du cross court à Châtillon-sur-Chalaronne, il se contenterait bien d’un accessit parmi les dix premiers. Faisant feu de tout bois durant la semaine de stage, il remonte enfin la pente après une incontestable baisse de régime. Au départ, le Bressan aura le choix entre deux options : soit il rejoindra l’avant-garde, soit les contre-attaquants, et ensuite, dans les deux cas de figure, il suivra au train. A l’opposé d’Eric, il débutera modérément : « C’est un athlète qui aime partir un ton au-dessous pour mieux terminer », allègue Traoré.
Autre scénario possible, si Carassus ne peut suivre la tête de course, il s’intercalera alors dans un autre groupe où pourrait figurer Robin. Sans hésiter, le valeureux tandem mènerait alors un travail d’équipe en faveur de Paumier : « Dans ce cas, ils renonceraient à aller le chercher, ne voulant pas emmener leurs adversaires à la hauteur de Stany. Au contraire, ils les laisseront imprimer eux-mêmes le tempo », déclare Traoré.
Enfin, Frédéric Thérisod et Gilles Segris, respectivement 4ème et 5ème vétérans aux Départementaux, peuvent espérer le top 20. Traoré mise beaucoup sur Thérisod à condition néanmoins qu’il lâche les chevaux d’emblée, ce qui n’est pas dans ses habitudes bien qu’il ait la capacité de le faire. Traoré ne dit pas autre chose : « Pour réussir son cross, « Fred » doit impérativement gagner en vitesse au départ. Il pourra ensuite, au bout des 500m, reprendre son rythme de croisière tout en étant bien placé. Ce qui l’empêcherait d’être submergé par la masse lors du premier rétrécissement. Masse qui l’obligerait ensuite à zigzaguer afin de regagner les positions perdues dès le départ, ce qui n’est jamais une sinécure. »

Chamiot-Poncet : la femme qui revient de loin
Enfin, la traileuse courte distance Anne-Lise Chamiot-Poncet, unique femme en lice pour le CABB, poursuivra son apprentissage sur le cross long (6290m) après son triomphe dans la Dombes. Cette étape régionale où elle va se faire mal lui permettra d’évaluer son potentiel face à la myriade de stars attendues telles la Grenobloise Magali Bernard ou l’Oyonnaxienne Anne-Cécile Thévenot, respectivement 1ère et 2ème sur l’édition précédente. 
Traoré en est convaincu : « La force d’Anne-Lise est de se connaître. Elle sait en effet gérer à la perfection son effort avant de conclure méchamment. Car, à l’instar de son ami Fred, la Bozelaine est une redoutable finisheuse, ce qui constitue un atout de premier ordre dans un cross où on peut gagner facilement 10 à 15 rangs, voire 20 dans les dernières centaines de mètres. Aussi, elle ne se laissera certainement pas piéger par une entame trop violente. Ce sera pour elle une course de remontée qui devrait la voir doubler pas mal de monde. »     

François Vanlaton pour le compte du site Web du Club Athlétique du Bassin Bellegardien, en date du jeudi 30 janvier 2014 :
http://www.cabb.bellegardesurvalserine.fr/pas-de-categorie/championnats-rhone-alpes-de-cross-country-lheure-de-verite-pour-logre-bellegardien/#more

(1) Le « Cabiste » est le surnom donné au pensionnaire du Club Athlétique du Bassin Bellegardien.
(2) Emmanuel Nduwayo a, pour records personnels, 29’27 sur 10km (Annecy 2009) et 1h02’41 sur semimarathon (Cavaillon 2009).
(3) Les meilleurs chronos de Majid El Quadi, sur 10 bornes et semimarathon, atteignent respectivement 31’32 (Le Coteau 2004) et 1h07’50 (Nantua 2001).

.
ULTIMES INFOS SUR LE CABB : BUGNARD SI, HAMMANI NO !

Totalement néophyte dans cette discipline, la prometteuse Corail Bugnard s’alignera finalement sur le cross long. Agée de 22 ans et demeurant à Tresserve, cette spécialiste du trail courte distance a finalement franchi le Rubicon à 72h de l’échéance. Rappelons qu’elle s’est hissée sur la 3ème marche du podium lors du Trail Blanc du Semnoz, le 25 janvier dernier.
En revanche, au même moment, le Sanclaudien Fares Hammani, 30 ans, 11ème sur le cross court à l’occasion des Départementaux, a déclaré forfait en raison d’une entorse à la cheville.

F.V.

.
LES AUTRES CROSSMEN DE L’AIN :

En dehors des cadors du Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB), le département pourra miser sur un certain nombre d’atouts maîtres, tant individuels que collectifs.
Le premier d’entre-eux se nomme Anne-Cécile Thévenot qui prendra le départ de l’épreuve reine (6290m). Seconde l’an passé, l’étoile de l’Union Sportive Oyonnax Athlétisme Haut-Bugey (USO-AHB) devrait une nouvelle fois faire étalage de tout son talent, et ainsi démontrer qu’elle est bien l’athlète numéro 1 du département, même si elle s’avoue en retard dans sa préparation.
Toujours sur le cross long mais chez les hommes (10670m), on relèvera la présence d’Arnaud Bonin (Ambérieu Marathon), 4ème à Châtillon-sur-Chalaronne. A l’instar de la saison dernière (33ème), il essaiera d’abord de tenir son rang. Mais comme en 2013, qu’il soit ravi ou déçu, il délaissera à l’issue du week-end le cross pour mieux se concentrer sur ses disciplines favorites, en l’occurrence la course de montagne et le trail courte distance. Quant à Sébastien Charnay, il a tourné le dos aux terrains gras dès l’étape des Départementaux franchie où il se classa 3ème, et ainsi entamé neuf semaines de préparation en vue du Marathon de Paris, le 6 avril. Entre temps, précisément le 16 mars, il disputera le Semi-Marathon de Lisbonne.
En dehors du Bellegardien Stany Paumier en solo, l’autre chance de victoire sur la course vétérane (9470m) reposera sur la redoutable escouade de l’Entente Athlétique Bressane (EAB), le CABB étant hors jeu, tous ses membres étant mutés. Esseulé à Châtillon-sur-Chalaronne, finissant 3ème, Denis Badel sera cette fois-ci en bonne compagnie avec l’inoxydable Georges Ribeiro, son frère Michel de retour au club après ses longues années écoulées à l’Entente Athlétique Mâconnaise, enfin les jumeaux Roux, Régis ou Gérald. Bien décidés à triompher, le quatuor devra toutefois barrer la route à ces deux formations de renom que sont Lyon Athlétisme et l’ASPTT Annecy, 1er et 2ème la saison passée. Les Rhodaniens continueront à être emmenés par le Viennois Eric Mercier alors que les postiers haut-savoyards se sont sensiblement renforcés, enregistrant l’arrivée du routard Sébastien Bernardo et du trailer Christophe Assailly, même s’ils ont perdu Eric Carassus, parti au CABB.
Enfin, le niveau des deux manches juniors, hommes (5590m) comme femmes (4390m), seront rehaussées par les légitimes ambitions de Sylvain Ponsin (USO-AHB), vainqueur en Dombes, et de Carole Taponard (EAB), bien remise de son entorse à la cheville qui l’avait privée des Départementaux. Respectivement 5ème junior et 12ème cadette (mais malade) sur le précédent millésime, les jeunes pousses n’en devront pas moins faire face à une rude opposition.
Ultime donnée et non négligeable, les crossmen devront arpenter un terrain autrement plus boueux qu’à Châtillon-sur-Chalaronne.

F.V.

 

PHOTO :

P107049412 janvier 2014, Championnats de l’Ain de cross-country à Châtillon-sur-Chalaronne.
La Beaufortaine de souche Anne-Lise Chamiot-Poncet (dossard 61) sortira victorieuse du cross long, reléguant à 32’’ la Franco-Belge et quinqua Pascale Prevel (Ain-Est Athlétisme), à droite, et à 48’’ Catherine Antoinet (Entente Athlétique Bressane), pareillement V2, masquée à gauche.
Cliché d’Ain-Est Athlétisme.

AFFICHE 2018 TPSBeb - PRESENTATION DES CHAMPIONNATS RHONE-ALPES DE CROSS-COUNTRY CHEZ LES ATHLETES DE L'AIN / 02-02-14
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events