UNE AUTRE DIMENSION POUR ALEXANDRE HAYETINE / 16-02-14

LE SAINT-GERVOLAIN EN LICE SUR LE TTN APRES SON TOP 5 AU GRUISSAN PHOEBUS TRAIL !

On ne l’avait plus revu depuis le 8 décembre dernier à l’occasion de la SaintéLyon où il s’était approprié une admirable 8ème place. Deux mois plus tard, le Haut-Savoyard Alexandre Hayetine, âgé de 30 ans, qui excelle aussi bien sur trail long qu’en ultra, n’a rien perdu de ses vertus athlétiques. Preuve en est son action d’éclat sur le 10ème Gruissan Phoebus Trail, disputé le 16 février dans l’Aude, au cœur du petit massif calcaire de la Clape surplombant majestueusement la Grande Bleue.

Redoutable adversité
Sur les 50 bornes accusant un différentiel de 1350m de dénivelée, il réussit ainsi le tour de force d’intégrer pour la seconde année consécutive le top 5 malgré un plateau de qualité, l’épreuve servant de 2ème manche au Trail Tour National (TTN) après les trois coups frappés par la SaintéLyon. 13ème en 2012, il s’était surpassé la saison passée en finissant 4ème, devançant quelques ténors, à l’instar de Maxime Durand, Ivan Bourgeois, Thomas Saint-Girons ou encore Damien Vierdet. En se confrontant à l’élite, tout au moins une fraction d’entre elle, il signait alors la plus belle perf de son parcours, entamé en 2004, à vrai dire d’un tout autre calibre que ses prestations intervenues sur des compétitions purement régionales, fussent-elles des victoires (1).
Le 5ème rang récolté cette fois-ci, dans un contexte encore plus relevé qu’en 2013, ne fait qu’entériner sa capacité à se hisser au plus haut niveau. Démarrant prudemment, cet Ardennais de souche ne franchira le 10ème km qu’en 21ème position. Assez laborieuse, cette mise en jambes laissera place ensuite à une course poursuite qui le verra remonter un à un ses adversaires, y compris les plus chevronnés, tels Emmanuel Gault, Julien Jorro, Christophe Le Saux, Saint-Girons et autre Vierdet. Oh combien fructueux, ce coup d’accélérateur le transplantera à partir du km35 au 6ème rang avant d’engranger rapidement une position supplémentaire, suite à l’abandon de Sylvain Court qu’il venait d’avoir en ligne de mire.
In fine, « Alex » sera le cinquième homme, et le dernier, à s’abaisser sous les 4h, une quinzaine de minutes le séparant du lauréat clermontois Patrick Bringer, monstrueux d’aisance malgré la technicité du tracé émaillé de passages caillouteux (2). Un résultat d’autant plus remarquable que le Saint-Gervolain (3) n’était pas dans un grand jour, galérant dans les ascensions au point qu’il s’obligera à marcher, et ce contrairement à l’édition précédente. En réalité, sa méforme est à mettre en rapport avec son surpoids (76kg au lieu des 72 habituels), mais surtout avec une préparation bâclée, « Alex » ayant contracté trois semaines avant la date fatidique une élongation au genou droit après être tombé de sa luge.

A l’heure du TTN et du CABB
Aujourd’hui, sa double prouesse survenue à la SaintéLyon puis à Gruissan l’incite à satisfaire d’autres ambitions qui seraient enfin à la hauteur de son immense talent. En clair, donner la priorité aux épreuves d’un certain standing au dépens des courses locales. Motif pour lequel ce cheminot de profession (4) a décidé de se lancer dans l’aventure du TTN (5). Et par ricochet dans celle des Championnats de France, qui enflammeront le 28 septembre la commune drômoise de Buis-les-Baronnies, et dont les points seront multipliés par 10 dans le classement du TTN au lieu de 3 pour les autres manches.
Dépourvu de licence FFA depuis ses débuts en course à pied, et donc dans l’impossibilité de concourir le TTN, il a alors pris son bâton de pèlerin pour dégoter l’escouade idoine. Le périple aura finalement été de courte durée, le natif de Charleville-Mézières entrant très vite en contact avec le Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB) où son engagement devrait être officialisé au plus tard le 10 mars. Il pourra ainsi se lier d’amitié avec la nouvelle étoile de l’ultra en la personne de Caroline Chaverot ainsi qu’avec le Marocain El Yazid El Madi, Eric CarassusFrédéric Thérisod et sa compagne Anne-Lise Chamiot-Poncet, ou encore Corail Bugnard, férus tous les cinq de trail courte distance.
Cette formation du département de l’Ain n’a pas été choisie par hasard. En vérité, elle est parfaitement en phase avec cette nouvelle vision du trail que désire impulser Alexandre. Son président Didier Traoré, en poste à compter d’août 2013, veut en effet métamorphoser cette coquille vide qu’a été le CABB en une structure hautement compétitive, dotée de puissants moyens financiers. Et pas seulement dans l’optique de la piste, du cross-country ou de la route comme c’est le cas de l’écrasante majorité des clubs FFA mais également dans le domaine de la course nature.
N’étant pas affilié à la Fédération au moment de ses exploits sur la SaintéLyon et à Gruissan, « Alex » ne pourra hélas en tirer profit, aucune rétroactivité de performance n’étant accordée. Dommage car sans cet article réglementaire, il endosserait, s’il ralliait le CABB, le costume de… leader du TTN ! Figure des 3D Trail (pareillement à l’Entente Athlétique Grenoble 38 et au Team Endurance Shop Echirolles), Rémi Marcel, qui occupe ce poste, n’a terminé en effet que 25ème sur la SaintéLyon puis 13ème à Gruissan contre respectivement, rappelons-le, 8 et 5 pour « Alex ».
Du coup, celui-ci a dû chambouler son calendrier 2014 afin d’y insérer les quatre étapes du TTN dont les France, nécessaires pour y être classé le mieux possible. Les inédites Hautes-Côtes, Faverges, enfin la 6000D, seront ainsi à son menu (6). En dehors du TTN, l’UTMB constituera l’autre échéance majeure dont il a déjà pris le départ à cinq reprises (7).

Autres soutiens
Parallèlement, plusieurs structures, séduites par cette irrésistible ascension, lui feront les yeux doux. A l’orée de 2013, il sera ainsi sponsorisé, qui plus est généreusement, par sa commune de Saint-Gervais-les-Bains. Puis à la fin de l’année, il opposera une fin de non recevoir à Lafuma. Attaché viscéralement à son indépendance, il redoute en effet les grosses écuries qui, dixit Alexandre, lui imposeraient trop de contraintes, entre autres calendaires.
En revanche, il donnera, à peine 2014 entamé, son blanc-seing au Team Trace de Trail qui venait de naître, précisément le 11 janvier, sous les auspices de l’ingénieux couple nord-isérois Cécile et Jean-Philippe Lefebvre. Un team qui n’est que l’émanation du site Web éponyme, surgi le 15 février 2013 par le même tandem afin de faire partager des itinéraires de trail (8). Appréciant pour le coup son caractère à la fois convivial et intime (quatre membres seulement), « Alex » rejoignait, outre Cécile, les Rhodaniens Aline Coquard et Yann Nourry, celui-ci étant à l’origine de sa venue.
A n’en pas douter, le formidable potentiel athlétique que renferme Alexandre Hayetine devrait lui permettre d’aller titiller le gratin national. D’autant plus qu’il dispose désormais de belles cartes maîtresses, à l’image d’un sponsor, d’un team et bientôt d’un club FFA, aussi motivés les uns que les autres pour le voir jouer dans la cour des grands. Lui manque cependant un entraîneur. Mais le voudra-t-il ? Rien n’est moins sûr !

François Vanlaton pour le compte du site Web du Club Athlétique du Bassin Bellegardien :
http://www.cabb.bellegardesurvalserine.fr/pas-de-categorie/alexandre-hayetine-son-pere-denis-nouvelles-recrues-du-cabb/#more

(1) Dans son palmarès, Alexandre recense en tout et pour tout dix succès :
– 2009 : Défi Dieulefitois (80km), Tour de la Grande Casse (62km).
– 2010 : Trail des 3 Châteaux en deux manches (20km + 34km), Ardennes Méga Trail (80km).
– 2012 : Trail du Gypaète (71km), Ardennes Mega Trail (88km).
– 2013 : Trail de Vulcain (80,450km), Montagn’Hard (107km), Courir en Bugey (28km), Grande Course du Lac (59km).
(2) Ce n’est pas pour rien que le Massif de la Clape se dénomme en occitan « tas de cailloux ».
(3) Le Saint-Gervolain est le nom attribué à celui qui demeure à Saint-Gervais-les-Bains.
(4) En tant que cheminot, Alexandre entretient la pittoresque voie reliant Saint-Gervais-les-Bains à Vallorcine via Chamonix.
(5) Précisément, c’est lors de la SaintéLyon qu’Alexandre s’est intéressé au TTN en apprenant la décision de la FFA d’incorporer cette épreuve de légende. Mais TTN ou non, il l’aurait de toute manière honorée, comme il l’avait déjà fait par trois fois (217ème en 2004, 34ème en 2011, 15ème en 2012).
(6) Voir son programme 2014 ci-dessous.
(7) Alexandre s’est fait l’hôte du géant « montblanais » à six reprises (abandon à Courmayeur en 2004 ; 417ème en 2005 ; 150ème en 2006 ; 71ème en 2008 ; arrêté à Saint-Gervais-les-Bains en 2010, la course étant annulée à cause des intempéries ; enfin, 40ème en 2012).
(8)
– Site Web « Team Trace de Trail » : http://team.tracedetrail.fr/
– Site Web « Trace de Trail » : http://tracedetrail.fr/

.
PALMARES 2013 :

– 17 février, le Gruissan Phoebus Trail (50km) : 4ème (4ème senior) en 3h54’27.
– 3 mars, le Trail de Vulcain (80km) : 1er (1er senior) en 8h30’27.
– 27 avril, le Trail de la Côte Roannaise (35km) : 2ème (2ème senior) en 3h10’46.
– 12 mai, le Trail du Salève (37km) : 2ème (1ère senior) en 3h21’37.
– 1er juin : le Trail du Gypaète (72km) : 2ème (1er senior) en 8h39’51.
– 6 juillet, la Montagn’Hard (107km) : 1er (1er senior) en 17h43’01.
– 28-29 août, Sur les Traces des Ducs de Savoie (119km) : abandon au km74 à La Gitte alors qu’il occupait la 15ème place après 10h10’34 d’épopée, suite à une gamelle en descente occasionnant de violentes contractures au psoas.
– 15 septembre, Courir en Bugey (28km) : 1er (1er senior) en 2h03’48.
– 20 octobre, la Grande Course du Lac (55km) : 1er (1er senior) en 4h51’07.
– 10 novembre, le Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes : 23ème (14ème senior) en 2h44’16, nouveau record personnel (ancien : 2h49’06 le 2 octobre 2011 à Lyon).
– 8 décembre, la SaintéLyon (70km) : 8ème (8ème senior) en 6h09’31.

Son palmarès compris entre le 18 juillet 2004 et le 2 juin 2012 se trouve sur notre site Web « TPS Infos » :
http://www.trail-running-savoie.fr/entretien-avec-alexandre-hayetine-en-pole-position-sur-lardennes-mega-trail-30-06-12/

.
PROGRAMME 2014 :

– 16 février : le Gruissan Phoebus Trail (50km), 2ème manche du TTN : 5ème (5ème senior) en 3h54’27.
– 16 mars : le Sacré Trail des Collines (42km).
– 6 avril : le Trail de la Sainte-Victoire (58km).
– 27 avril : le Marathon du Lac d’Annecy.
– 4 mai : le Canicross de Yenne.
– 11 mai : le Trail du Salève (37km).
– 31 mai : le Trail des Hautes Côtes (45km), 5ème manche du TTN.
– 7 juin : le Canicross de Chimilin.
– 22 juin : Les Salles Trail en Haut-Forez (25km) ou Samoëns Trail Tour (31km).
– 5 juillet : le Trail de Faverges Icebreaker (48km), 7ème manche du TTN.
– 26 juillet : la 6000D (63km), 8ème manche du TTN.
– 29-31 août : l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (168km).
– 28 septembre : les Championnats de France de trail à Buis-les-Baronnies (60km), 10ème et ultime manche du TTN.
– 19 octobre : le Marathon de Reims.
– 6-7 décembre : la TransMartinique (133km).

.
ENTRETIENS AVEC ALEXANDRE HAYETINE :

En date du 26 juin 2012, la première interview est mise en ligne sur notre site Web « TPS Infos » :
http://www.trail-running-savoie.fr/entretien-avec-alexandre-hayetine-en-pole-position-sur-lardennes-mega-trail-30-06-12/
En date du 22 janvier 2014, la seconde interview est mise en ligne sur le site Web « Team Trace de Trail » :
http://team.tracedetrail.fr/alexandre/

.
ARTICLE SUR LA PRESTATION D’ALEXANDRE HAYETINE SUR LE GRUISSAN PHOEBUS TRAIL 2013 :

En date du 4 mars 2013, il enrichit notre site Web « TPS Infos » :
http://www.trail-running-savoie.fr/quand-alexandre-hayetine-tutoye-le-gotha-national-sur-le-gruissan-phoebus-trail-17-02-13/

 

GRUISSAN PHOEBUS TRAIL 2014 : L’AUTRE HAYETINE

1488291395.5384animation3 - UNE AUTRE DIMENSION POUR ALEXANDRE HAYETINE / 16-02-14

Comme à l’accoutumée, Alexandre était accompagné dans sa virée languedocienne par son paternel, en l’occurrence Denis Hayetine, âgé de 55 ans, sans doute l’un des meilleurs trailers de sa catégorie en Pays de Savoie.
Au final, il aura largement tenu son rang, s’adjugeant en 4h41’21 la 38ème place au scratch et la 2ème chez les quinquas. Il s’intercale entre le Haut-Garonnais Michel Roussel (Portet Athletic Club), 50 ans, qui le précède de 10’46 (27ème au scratch), et Patrick Lantenet (Entente Sportive de la police de Marseille), 53 ans, qu’il devance de 40’’ (43ème au scratch).

F.V.

.
ARTICLE DU SITE WEB « LEPAPE-INFO » SUR LE GRUISSAN PHOEBUS TRAIL 2014 :

Ci-dessous, vous trouverez l’article inséré sur le site Web « Lepape-info », en date du dimanche 16 février 2014, et relatant l’épreuve. Son auteur est Sabine Dechaume, rédactrice en chef.
http://www.lepape-info.com/courses/les-resultats-du-gruissan-phoebus-trail-11-le-16-fevrier-2014

 

RESULTATS DU GRUISSAN PHOEBUS TRAIL 2014 :

Ils figurent sur le site Web de la FFA :
http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=146132

.
PHOTOS :

1939709_1446219105612317_526951680_o16 février 2014 : Gruissan Phoebus Trail (50km), seconde manche du TTN.
Revêtant le dossard 7, Alexandre semble déjà dans sa course. Il se classera 5ème en 3h54’27, à 14’50 du vainqueur Patrick Bringer.
Sinon, on reconnaît parmi la pléiade de stars qui l’entourent :
– Dossard 162 : Emmanuel David (Team Terre de Running Mizuno et Dijon Université Club), 4ème en 3h51’59.
– Derrière Alexandre, avec un maillot bleu : Thomas Saint-Girons (Team Asics Trail et Les Coureurs à Pied de Luc-Primaube), 6ème en 4h01’05.
– A droite d’Alexandre, avec un maillot vert : Patrick Bringer (Team Sigvaris Trail et Beaumont Athlétique Club), 1er en 3h39’37.
– Dossard 2 : Fabien Chartoire (Team Running Shop Adidas et Courir en Livradois Forez), 2ème en 3h41’47.

1557273_1446221125612115_706370763_o (1)16 février 2014, Gruissan Phoebus Trail (50km), seconde manche du TTN.
En dépit de la distance, la foulée demeure impressionnante…

1801410_1446219148945646_851053587_o (1)16 février 2014, Gruissan Phoebus Trail (50km), seconde manche du TTN.
Pause salvatrice.

1268575_1386363261597902_262880351_o

6 juillet 2013, Montagn’Hard (107km).
Les deux mains apposées à la barrière, en attendant les trois coups.
La 3ème sera la bonne ! Après 2009 et 2011 où il finira respectivement 7ème puis 5ème, il raflera en effet la mise au bout de 17h43’01 d’épopée.

1374205_1386363431597885_1479924823_n28 août 2013, Sur les Traces des Ducs de Savoie (119km).
La mort dans l’âme, Alexandre jettera l’éponge au km74, en l’occurrence au lieu-dit « La Gitte » (1665m), alors qu’il occupait la 15ème place après 10h10’34 d’odyssée, suite à une gamelle en descente engendrant de violentes contractures au psoas. 

Alexandre2

Alexandre Hayetine, ambassadeur de la commune de Saint-Gervais-les-Bains où il réside.

1488291395.5384animation3 - UNE AUTRE DIMENSION POUR ALEXANDRE HAYETINE / 16-02-14
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events