RESULTATS ET COMPTES RENDUS DU SEMI-MARATHON ET DU 10KM DE BOURG-EN-BRESSE / 09-03-13

L’incontournable rendez-vous concocté par l’Entente Athlétique Bressane (EAB), avec Bernard Beaume aux manettes, aura drainé comme à l’accoutumée la foule des grands jours, 926 athlètes étant inscrits sur la 32ème édition du semi-marathon, 744 sur le 14ème opus du 10km. Deux épreuves qui, rappelons-le, sont les seules du département de l’Ain à être classantes et qualificatives, ce qui explique pour partie leur succès populaire.
Ravis du consensus suscité l’an passé par le spectaculaire retour de la manifestation dans l’hypercentre de la cité burgienne, les audacieux organisateurs ont de nouveau modifié le parcours pour majorer encore un peu plus le passage en ville des deux compétitions. Par contrecoup, le semi voyait opportunément sa portion champêtre, éloignée des spectateurs, diminuer de plus d’un km.
Pour éviter de regrettables doublons, je n’ai pas trop détaillé les prestations de huit des douze lauréats du Semi-Marathon et du 10km de Bourg-en-Bresse dans la mesure où ils ont été filmés au moment où je m’entretenais avec eux (1).
FV

(1) Ces huit interviews, sous forme de vidéos, figurent bien sûr sur notre site Web « Trail-Running en Pays de Savoie/Ain » : 
http://www.trail-running-savoie.fr/resume-en-video-du-10-km-et-semi-marathon-de-bourg-en-bresse-et-interviews/


SEMI-MARATHON : CYRIL THOMAS A SA GUISE    

La victoire sur le 21km est revenue en 1h08’30 au Stéphanois Cyril Thomas (Coquelicot 42), orfèvre en la matière pour détenir un record personnel en 1h07’18 (Boulogne-Billancourt 2011). Et lors des Championnats de France 2012 à Nancy, il s’est également illustré en terminant 18ème au général et 15ème Français en 1h08’11. A l’arrivée, cet homme de 28 ans ne cachait pas sa satisfaction pour son chrono au regard de sa première sortie cette saison et également du parcours qu’il découvrit et trouva « très casse-pattes », notamment la seconde portion émaillée de raidillons.
Parti prudemment, il ne prenait pas trop de risques dans l’optique du Marathon de Paris, le 7 avril prochain, où il visera les 2h25, d’autant plus qu’il étrennera cette distance mythique. Au demeurant, il avait reçu des consignes claires en ce sens émanant de son entraîneur Jean-Marc Reynaud qui lui avait conseillé de ne pas descendre sous le seuil des 1h10.
Montant en puissance, le Ligérien rejoignit le groupe de tête entre le 4ème et 5ème km. Affûté comme une lame, il ne put s’empêcher de s’envoler, après le km7, en compagnie du seul Daniel-Kemboi Chirchir (Société Culturelle et Omnisports Sainte-Marguerite), 37 ans. S’ensuivit un jeu de yoyo entre les deux fuyards avant que le futur lauréat ne prenne vers le 14ème km les affaires en main. C’est à 2,5km du but qu’il donna l’estocade à son rival kenyan qui dès lors en fut réduit à enfiler le costume de dauphin en 1h09’15.

Inoxydable  
Grimpait sur la marche restante du podium l’une des figures de proue de l’Entente Athlétique Bressane en la personne de Philippe Robin, 42 ans, qui franchissait la ligne en 1h11’21, empochant ainsi le pactole chez les quadras. Lui aussi était ravi de sa prouesse : « C’était très dur mais j’ai bien géré ma course. J’avais Kiprono (1) dans ma roue. Je l’ai traîné durant dix bornes. Il n’a pas voulu prendre le relais au 16ème km. J’étais donc d’autant plus heureux de finir 3ème. Un podium scratch à Bourg, ce n’est pas banal, et cerise sur le gâteau, j’accomplis une meilleure perf que l’an passé (2), témoignant ainsi de mon excellente forme. »
Le Bressan en profitait pour valider son ticket pour les Championnats de France qui se tiendront à Belfort le 22 septembre prochain. Mais en fin de compte, le plus extraordinaire dans l’histoire est qu’il ne perd que 5’, comparé à sa marque personnelle établie à 1h06’13 à Gueugnon et remontant à… 1997. Bravo l’artiste !

Prémices fatales
Chez les filles, la cavalcade, beaucoup moins disputée que celle de leurs alter ego masculins, aura d’abord été marquée par la terrible chute d’Aline Camboulives, championne de France de marathon depuis 2011, survenue quelques mètres après le… départ et occasionnant la fracture d’une côte.
Celle qui à 39 ans revêt les couleurs de l’Athlé Saint-Julien 74 et désormais du Team New Balance était désemparée : « Depuis une semaine, j’avais enfin retrouvé de bonnes jambes et un mental d’acier, et ce après un hiver qui n’aura pas été simple pour s’entraîner en raison de la météo mais également de mon boulot, de ma fille de 3 ans et d’un accident de voiture. La  déception est donc énorme en vue du Marathon de Paris, le 7 avril, où j’espérais effacer mon temps référence porté en 2008 à 2h37’19, pareillement dans la capitale. »
Preuve de son tempérament exceptionnel, elle n’a toutefois pas renoncé à s’y aligner, même s’il lui est impossible à l’heure actuelle de galoper, ses côtes étant par trop endolories. Par ailleurs, cette situation la rend mal à l’aise vis-à-vis de son nouveau team qui attend énormément d’elle.

Digne héritière
Ce coup de tonnerre allait profiter à Géraldine Simbola (Entente Sud Lyonnais), auteur d’un authentique cavalier seul en 1h20’23, avec à la clef une 17ème position au scratch. Agée de 33 ans, cette grande spécialiste du semi, qui a vu le jour à Lyon, était ravie par son action d’éclat : « Ca grimpe, je ne m’attendais pas à une course aussi vallonnée. Je suis revenue un peu désappointée des Championnats de France de cross-country du 3 mars où je me suis contentée, sur l’épreuve reine, du 65ème rang. Mais je me suis rachetée ici, qui plus est en n’étant pas trop éloignée de mon temps étalon, accompli en 1h19’15 à l’occasion des France 2011 à Bois-Guillaume. » Un record qu’elle manquait de peu d’annihiler un an plus tard lors de ces mêmes France, avalant le parcours en 1h19’21.

Ca pousse derrière !
Ses deux plus redoutables adversaires n’étaient pourtant pas les premières venues. A l’image de Marion Nuguet (Athlé Calade Val de Saône), 23 ans, 2ème en 1h25’46, connue pour être la championne de France en titre de marathon chez les espoirs en 3h08’11. Ayant décidé de couper après sa victoire (22ème au général) sur le Cross du Progrès, concouru le 9 décembre à Lons-le-Saunier, elle a repris en douceur le 3 mars par le Duo en Dombes. Une compétition qu’elle faisait tomber dans son escarcelle (5ème au scratch) en compagnie de l’éminente triathlète britannique Helen Moore (Brest Triathlon), 27 ans, 4ème en 1h27’43 à Bourg.
Manquant du coup de rythme, cette routarde pétrie de talent, originaire de Frans dans la Dombes, n’en fit pas moins bonne impression même si elle pointe à 3’05 de sa marque personnelle, acquise sur les France 2012.

Résurrection
Que dire enfin de la centbornarde Christine Denis-Billet (Entente Athlétique de Chambéry et Team Activasport) dont le résultat, 3ème (1ère quadra) en 1h26’11, pourrait bien annoncer son retour au premier plan. A une seconde près, elle réalise en effet un chrono identique à celui de son dernier semi, pourtant vieux de quatre ans (1h26’10 le 29 mars 2009 à Chambéry). Un fait d’armes d’autant plus remarquable qu’il fait suite à des années de galère dues à un névrome de Morton.
Opérée avec succès en février 2012, recourant en mai, la native de Châlons-en-Champagne pense désormais réintégrer, à 41 ans, l’équipe nationale des 100km dont elle endossa le maillot en 2000 et de 2002 à 2006. Verdict : le 27 avril sur le célèbre circuit du Périgord Noir à Belvès à l’occasion des Championnats de France.
Remémorons-nous quelques-unes de ses plus belles prouesses : première cape dans la sélection hexagonale des 100km en 2000 en… étrennant cette distance lors des France de Gérardmer ; double lauréate des 100km de Millau en 2001, avec record personnel à la clef en 8h08’15 (N1), puis 2006 ; 3ème sur la 6000D 2001 et le Grand Raid de la Réunion 2002 ; 1ère sur le Challenge des Trails des Bauges 2007 (victoires au Nivolet-Revard et au Grand Raid 73, 2ème au 40km de Faverges).
Eh bien, chapeau bas Christine !             

François Vanlaton

(1) Henri Kiprono Tuwei (Athlé Saint-Julien 74), né en 1986, échouera au pied du podium en 1h11’31.

1488291395.5384animation3 - RESULTATS ET COMPTES RENDUS DU SEMI-MARATHON ET DU 10KM DE BOURG-EN-BRESSE / 09-03-13

(2) Philippe Robin avait bouclé en 1h11’40 le Semi-Marathon de Bourg-en-Bresse, cuvée 2012.
                                                                                                                            

SURPRENANT YANNICK CHICHOUX SUR LE SEMI-MARATHON :

On observera avec attention la brillante prestation de Yannick Chichoux (Ambérieu Marathon et Belley Sport Pédestre), qui pour son premier semi officiel à 32 ans, réussit le tour de force de l’achever en 1h14’50, engrangeant la 6ème place. Décidément, l’asphalte réussit plutôt bien à cet épatant trailer qui pour son 10km initiatique, le 18 novembre dernier sur la réputée Foulée Vénissiane, s’était classé 40ème dans le très bon temps de 33’05.  
D’excellent augure avant le Trail Tour National court qu’il a bien l’attention cette fois-ci de concourir après un coup d’essai manqué en 2012 à cause de pépins physiques. Au menu : le Trail Drôme Lafuma, la Transju’Trail, le Trail de la Vallée des Lacs, enfin Courir pour les Pommes. Parallèlement, l’ancien footballeur d’Artemare poursuivra son expérience sur les aventures au long cours, entamée véritablement l’an dernier, en partant à l’assaut du Tour des Glaciers de la Vanoise. En attendant, on le verra dès ce 16 mars sur la Montée des Jonquilles qui marquera les trois coups du Challenge de l’Ain de course en montagne.
FV


RESULTATS :

Ils m’ont été transmis dès le soir même du jour J par Bernard Beaume (Entente Athlétique Bressane), coordinateur de la manifestation, que je tiens bien sûr à remercier chaleureusement.

Semi-marathon :
Scratch
(926 inscrits, 855 classés) :
– 1er et 1er senior : Cyril Thomas (Coquelicot 42) en 1h08’30.
– 2ème et 2ème senior : Daniel-Kemboi Chirchir (Kenya, Société Culturelle et Omnisports Sainte-Marguerite) en 1h09’15.
– 3ème et 1er V1 : Philippe Robin (Entente Athlétique Bressane) en 1h11’21.
Femmes (162 inscrites, 149 classées) :
– 1ère et 1ère senior (17ème au scratch) : Géraldine Simbola (Association Sportive Universitaire Lyonnaise Bron Athlétisme, section de l’Entente Sud Lyonnais) en 1h20’23.
– 2ème et 2ème senior (44ème au scratch) : Marion Nuguet (Athlé Calade Val de Saône) en 1h25’46.
– 3ème et 1ère V1 (48ème au scratch) : Christine Denis-Billet (Entente Athlétique de Chambéry et Team Activasport) en 1h26’11.

10km :
Scratch
(744 inscrits, 695 classés) :
– 1er et 1er senior : Sébastien Charnay (Pont-de-Vaux 01 Pulsion et Team Run Alp Bourg-en-Bresse) en 31’54.
– 2ème et 2ème senior : Bruno Freudenreich (Entente Athlétique de Chambéry et Vitrolles Triathlon) en 32’15.
– 3ème et 3ème senior : Florian Schäfer (Union Sportive Oyonnax Athlétisme Plastics Vallée, Triath’Spiridon Oyonnax, Team Run Alp Bourg-en-Bresse et Schäfer Coaching) en 32’32.
Femmes (232 inscrites, 221 classées) :
– 1ère et 1ère senior (27ème au scratch) : Susan Kipsang Jeptooo (Kenya, Athlé Saint-Julien 74) en 35’46.
– 2ème et 2ème senior (58ème au scratch) : Anne-Sophie Vittet (Lyon Athlétisme) en 38’27.
– 3ème et 3ème senior (95ème au scratch) : Judith Demaizière (Entente Athlé 58) en 40’55.

Résultats complets :
Ils sont mis en ligne sur le site Web de la FFA :
– Semi-Marathon :

http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=132026
– 10km :

http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=128656

 

1488291395.5384animation3 - RESULTATS ET COMPTES RENDUS DU SEMI-MARATHON ET DU 10KM DE BOURG-EN-BRESSE / 09-03-13
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events