DIAGONALE DES FOUS 2018: GROSSE BAGARRE EN PERSPECTIVE

Aux côtés de l’Ultra Trail du Mont Blanc (UTMB), le Grand Raid de la Réunion fait office de référence dans le monde de l’Ultra-Trail. Réputée pour sa difficulté et sa technicité, l’épreuve réunionnaise offre chaque année un beau spectacle. L’édition 2018 ne devrait pas déroger à la règle. Une fois encore, les organisateurs ont réuni un plateau de très haut niveau, avec en tête de gondole l’inarrêtable François D’Haene. Si le pensionnaire du Team Salomon a déjà remporté l’épreuve à plusieurs reprises et fait office de favori logique à la victoire finale, nombreux sont ceux qui chercheront à créer la surprise et pourquoi pas le à faire vaciller. Une chose est sûre, avec ses 165km et 9600m D+ la Diagonale des fous nous promet une fois encore un spectacle de haute volée. Présentation des forces en présence.

Chez les hommes, comme évoqué ci-dessus, François D’Haene fera cette année office de grandissime favori à la victoire finale. Déjà victorieux à trois reprises de la Diagonale des fous (en 2013, 2014 et 2016), celui qu’on ne présente plus n’a toutefois pu faire mieux que deuxième lors de la Western States cette année, battu par le virevoltant américain Jim Walmsley, bien plus à l’aise sur ce type de parcours roulant qui ne correspond pas aux qualités du français . Sauf grosse défaillance toujours possible sur les courses d’ultra, le français devrait monter sur le podium.

Francois dhane - DIAGONALE DES FOUS 2018: GROSSE BAGARRE EN PERSPECTIVE

Photo: Philipp Reiter

Vainqueur l’an passé devant Antoine Guillon après sa sixième place en 2013, Benoît Girondel devra batailler pour conserver son titre. Vainqueur de l’Endurance Trail des Templiers en 2014 et 2016, 4ème de l’Ut4M (176km, 12 000m D+) et 7ème de la Transgrancanaria (124km, 6800m D+) en 2017, il a remporté le 95km (5500m D+) de l’Ut4M cette année. Si la tâche ne sera pas aisée, le coureur du Team Asics sera l’un des prétendants au podium.

Deuxième de l’épreuve reine en 2017, Antoine Guillon est de retour. A 48 ans, c’est LE spécialiste du Grand Raid. Vainqueur en 2015, deuxième en 2007, 2010, 2012, 2016 et 2017 donc, troisième en 2009, le français connaît parfaitement le terrain. Véritable métronome, il pourrait, comme à son habitude, attendre patiemment son heure. Une technique de course qui pourrait lui permettre de monter une fois encore sur le podium.

antoine guillon - DIAGONALE DES FOUS 2018: GROSSE BAGARRE EN PERSPECTIVE

Fabien Antolinos pourrait également avoir une grosse carte à jouer. Doté d’un énorme palmarès (vainqueur de la Sainté-Lyon en 2008, vainqueur du 80km de l’Ecotrail de Paris et de la 6000D en 2011, vainqueur du 72km des Templiers en 2012, vainqueur du 100km des Templiers en 2013, vainqueur du 120km du Lavaredo ultra trail en 2017), il a remporté le 54km du X-trail Courchevel cette année. Il sera à surveiller de près et sera lui aussi forcément un prétendant au podium. (forfait)

Autre connaisseur du terrain réunionnais, Maxime Cazajous peut nourrir de belles ambitions. Au pied du podium en 2016, celui qui court sous les couleurs d’Hoka One One avait du mettre le clignotant après 100km de course l’an passé. Après sa deuxième place sur le 90km du Mont-Blanc derrière Sylvain Court cette année, il semble en mesure de jouer le Top 5, sinon mieux.

cazajous - DIAGONALE DES FOUS 2018: GROSSE BAGARRE EN PERSPECTIVE

Si le contingent français se déplacera une fois encore en masse, les espagnols auront également leur mot a dire. Tofol Castanyer pourrait ainsi venir jouer aux avant-postes. 3ème de l‘UTMB en 2014, 3ème de la grande course des Templiers en 2015, 2ème du Madeira Island Ultra Trail en 2016 et 4ème de la TDS cette année, le Top 5 semble pour lui aussi envisageable. Son compatriote Aizpuru Lerranaga Jon, moins connu, sera aussi à surveiller.

Et si la surprise venait de Germain Grangier? 3ème de l’OCC en 2015, 4ème des championnats de France de trail long en 2016, vainqueur de la 6000D en 2017, celui qui court désormais pour On Running a réalisé une très belle année 2018, avec notamment une 5ème place sur la CCC et une victoire sur la Maxi-Race du Lac d’Annecy devant Jordi Gamito et Vincent Viet. Germain Grangier arrive donc en confiance, reste à savoir s’il parviendra à tenir la distance. Si c’est le cas, il pourrait venir embêter des coureurs plus expérimentés sur de tels formats.

germain grangier 6000D - DIAGONALE DES FOUS 2018: GROSSE BAGARRE EN PERSPECTIVE

Autre coureur à suivre, Renaud Rouanet pourrait vouloir s’immiscer dans la bagarre au Top 10. S’il semble un cran en-dessous des coureurs précédemment cités, il dispose de belles références (2ème de la CCC en 2008, 4ème de la TDS en 2009, 13ème du Grand raid de la Réunion en 2013, 28ème de l’UTMB en 2015, vainqueur de l’Ut4M en 2017, 17ème de la TDS en 2018) et sera à suivre.

Sébastien et Sylvain Camus seront également de la partie. Difficile de situer les deux frères, capables du meilleur comme du pire. En forme, ils seront des outsiders sérieux et pourraient jouer un Top 10.

Mikael Pasero, Hervé Giraud Sauveur (vainqueur du 55km de l’Ultrachampsaur cette année) ou encore Kienzl Peter (3ème du Tor des Géants 2018) seront également à suivre.

Champion de France de trail long en juillet dernier du côté de Montgenèvre, Aurélien Dunand-Pallaz avait coché cette course comme dernier objectif de la saison. Après un récent abandon sur la TDS, on pensait que le coureur du Team Compressport aurait retrouvé la forme pour en découdre cette semaine. Il n’en sera finalement rien. Handicapé par une douleur tenace, Aurélien Dunand-Pallaz ne prendra pas le départ. Une décision prise après d’ultimes tests alors que le coureur est déjà sur l’île. En forme, il aurait pu créer la sensation.

aurelien dunand pallaz - DIAGONALE DES FOUS 2018: GROSSE BAGARRE EN PERSPECTIVE

Mimmi Kotka sans rivales?

Si la course masculine semble donc très ouverte, le plateau féminin laisse également présager une course indécise.

Victorieuse de la Marathon Race et de la CCC en 2016, du marathon du Mont-Blanc et de la TDS en 2017, Mimmi Kotka fait office de grandissime favorite. La suédoise aimerait conclure une saison 2018 de toute beauté durant laquelle elle a notamment remporté le Madeira Island Ultra trail, l’Ultra-Race d’Annecy 2018 (3ème au scratch) (117km, 7360m D+) ou encore le 90km du Mont-Blanc. Une première victoire en terre réunionnaise ne serait pas pour lui déplaire.

mimmi kotka - DIAGONALE DES FOUS 2018: GROSSE BAGARRE EN PERSPECTIVE

Derrière, pléthore d’athlètes semblent en mesure de jouer le podium, à commencer par Audrey Tanguy. Deuxième du 90km du Mont-Blanc derrière Mimmi Kotka et victorieuse de la TDS (121km, 7300m D+) cette année, elle devrait jouer les premières places.

Vainqueur de la Diagonale des fous en 2009 et 2012 et deuxième en 2015 et 2017, vainqueur du Tor des Géants en 2014 mais seulement 13 eme de l’UTMB en 2018, Emilie Lecomte pourrait faire jouer son expérience pour aller chercher un podium qui semble à sa portée.

emilie lecomte - DIAGONALE DES FOUS 2018: GROSSE BAGARRE EN PERSPECTIVE

Exemple de longévité au plus haut niveau, Nathalie Mauclair aura un coup à jouer. Vainqueur de l’épreuve en 2013 et 2014, de l’UTMB en 2015, double championne du monde en 2013 et 2015, 2eme du marathon des sables au Maroc en 2016, l’internationale française a dû déclarer forfait pour les championnats du monde cette année en raison d’une fracture de fatigue. Nul doute que si elle se présente au départ ce ne sera pas pour faire de la figuration. Un nouveau podium en perspective?

mauclair - DIAGONALE DES FOUS 2018: GROSSE BAGARRE EN PERSPECTIVE

Peu semblent miser sur elle et pourtant Jocelyne Pauly semble avoir un coup à jouer. 4ème du Grand Raid en 2005, elle pourrait conclure de belle manière une année 2018 de haute volée: vainqueur de la 6000D, 9ème dela Transgrancanaria (125km, 7500m D+), elle a récemment pris la 3ème place de l’UTMB du côté de Chamonix. Un pari peut être pas si fou donc.

Autre coureuse d’expérience, Juliette Blanchet prendra le départ avec des ambitions. 2ème en 2014 et 2016, elle viendra pour tenter de conclure une bonne année 2018 de la plus belle des façons. 6ème de l’Ecotrail de Paris (80km, 1500m D+), 9ème des championnats de France de trail long, 3ème du MIUT (115km, 7200m D+), Juliette Blanchet vient de prendre la 6ème place de l’UTMB. Si elle a bien récupéré elle pourrait bien se classer.

blanchet - DIAGONALE DES FOUS 2018: GROSSE BAGARRE EN PERSPECTIVE

Audrey Bassac sera également à surveiller. Dans un bon jour elle pourrait surprendre.

Christelle Bard quant à elle ne prendra pas le départ. Déjà non-partante sur l’UTMB en août dernier la surprenante troisième de l‘UTMB 2017 n’a pas encore récupéré de ses soucis physiques.

Une course qui s’annonce donc encore une fois passionnante et très ouverte, avec de nombreux coureurs capables de jouer le podium. Le spectacle devrait une nouvelle fois être au rendez-vous!

Hugo PELLETIER

%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events