JEAN-MARIE, L’AUTRE THEVENARD, SUR LA PROMENADE DU BUCHERON / 19-05-12

A quatre jours de l’échéance, les leaders de la Promenade du Bûcheron retiennent leur souffle. Pour le moment, on observe un incontestable frémissement de la participation par rapport à 2011, avec 18 inscrits sur le 100km, 45 sur le 42km en solo et 18 sur la même distance mais en relais à deux. Chiffres qui ne peuvent qu’engendrer du baume au cœur aux chevilles ouvrières de cet unique ultra-trail départemental.
Sur le nouveau relais à deux du 42km, on focalisera son attention sur un redoutable attelage particulièrement homogène qui aura la faveur des pronostics : celui agrégeant le Haut-Bugiste Jean-Marie Thévenard au Chamoniard Sacha Devillaz, talentueux fondeurs à la base, âgés respectivement de 21 et 22 ans et provenant du même Team Ski S’Cool. Le premier nommé, convaincu par son pote de concourir cette compétition, se chargera de conclure.
Alors, profitons de cette occasion pour faire plus ample connaissance avec Jean-Marie Thévenard.

En 2010, son nom est entré dans la légende du trail après l’inopiné et retentissant succès de son frère Xavier, son aîné de deux ans et demi, sur la prestigieuse Courmayeur-Champex-Chamonix (CCC). Par ricochet, celui-ci devient une des figures emblématiques du Team Asics, un des plus élitaires sur le circuit. L’année suivante, Xavier enchaînera les prouesses, faisant ainsi tomber dans son escarcelle le 72km de la Transju’Trail et l’Endurance Trail des Templiers sans oublier l’argent qu’il décrochera à la 6000D. Et cette saison, il compte déjà une victoire à son actif, engrangée le 13 mai sur le 45km des Forts du Grand Besançon.
Né le 22 octobre 1990 à Nantua et originaire d’Hotonnes, village de 300 âmes blotti sur le plateau de Retord qui l’a vu grandir, Jean-Marie Thévenard, 1m75 pour 70kg, est issu d’une fratrie de trois frères et d’une sœur.

Dans le sillage de son frère Xavier
Depuis l’an passé, il suit à grandes enjambées les traces de Xavier qui lui sert de mentor, et pas seulement sur le plan sportif. Ainsi en septembre dernier, il l’a rejoint dans le Haut-Doubs, précisément dans le village de Jougne (1400 habitants), où il prépare le Brevet professionnel de la jeunesse, l’éducation populaire et du sport afin d’endosser le costume d’éducateur sportif dans les activités de plein air. Raison pour laquelle on le retrouve officiant comme stagiaire au sein d’une structure de loisirs dénommé « Espace Mont d’Or ».
Quatre mois auparavant, le 8 mai 2011 exactement, « le petit frère » étrennait le trail, ralliant le très relevé 45km des Forts du Grand Besançon comptant pour le Trail Tour National long. Hyper-stressé, il se contentait d’un modeste 81ème rang. Heureusement, les lendemains n’allaient pas être du même acabit. Jean-Marie Thévenard brillera en effet de mille feux, et ce quelle que soit la distance optée.
Le 11 juin, sa 3ème place sur le 100km de la Promenade du Bûcheron demeurera ainsi dans les annales. Survolté sur ses propres terres, il fit longtemps cavalier seul (du 38ème au 90ème km) avant de s’incliner devant le tandem victorieux, celui-ci mettant à profit son fourvoiement survenu au km82, à deux pas du Col de Cuvillat. Sinon, il aura éclaboussé de tout son talent une kyrielle d’épreuves à l’instar du 63km du Quechua Tour des Fiz (9ème), du 45km des Quatre Châteaux (4ème) et du 32km du Trail des Sept Monts (4ème). Relevons encore, mais en dehors du trail, ses probantes prestations au 18km de la Transju’Trail (3ème), à la Rubatée Verte (9ème) et au Km Vertical de Fully (108ème avec l’excellent chrono de 40’14).

Le fond, autre passion dévorante
Mais Jean-Marie Thévenard n’est toujours pas un trailer à part entière, déclarant sans ambages : « En réalité, ma flamme pour le sport est équitablement partagée entre la course nature et le ski nordique. L’hiver, je range définitivement mes running pour me retrouver sur les planches, avec une préférence pour le long et via le Team Ski S’Cool, fort d’une quinzaine de sociétaires dont mon inséparable frangin. N’empêche, le trail commence tout doucement à prendre le dessus. »
Cette année, son objectif majeur, toujours dans la lignée de Xavier, sera la CCC (31 août) et en fonction de sa performance, le 50km des Aiguilles Rouges (30 septembre). Pour tenter l’exploit, il s’alignera sur deux équipées sauvages de haut calibre : le 72km de la Transju’Trail (3 juin) et le 68km du Restonica Trail (7 juillet en Haute-Corse).
Quelques chevauchées moins conséquentes pimenteront encore sa saison, à l’instar, outre la Promenade du Bûcheron, de celle qui s’est disputée dans le Doubs le 15 avril dernier sur le 38km du Rêverot’Trail, réduite de 3km en raison des intempéries. Sa 5ème position dans son département d’adoption lui permit notamment de devancer de solides athlètes, à l’image du Doubiste Bruno Philipona ou du Jurassien Séverin Panigot.
De toute évidence et malgré l’ombre portée par Xavier, Jean-Marie est en train progressivement de se faire un prénom.

1488291395.5384animation3 - JEAN-MARIE, L’AUTRE THEVENARD, SUR LA PROMENADE DU BUCHERON / 19-05-12

François Vanlaton pour le compte de la page sport de l’Ain du « Dauphiné Libéré », en date du vendredi 18 mai 2012.

052812 0715 JEANMARIELA1 - JEAN-MARIE, L’AUTRE THEVENARD, SUR LA PROMENADE DU BUCHERON / 19-05-12
11 juin 2011, édition princeps de la Promenade du Bûcheron.
Sur le 100km, Jean-Marie Thévenard remonte la route conduisant au Col de Cuvillat afin de retrouver le bon chemin après s’être égaré au 82ème km. Faisant alors cavalier seul devant, et ce à compter du km38 sous le Col de Charbemènes, il grimpera sur l’ultime marche du podium (1er espoir) après 11h14
02 d’odyssée, soit à 1349 du binôme victorieux qui ne le grillera qu’au km90. Une récompense amplement méritée pour avoir animé la course en dépit de sa claudication survenue au 60ème km.
Cliché de FV.

1488291395.5384animation3 - JEAN-MARIE, L’AUTRE THEVENARD, SUR LA PROMENADE DU BUCHERON / 19-05-12
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events