LA FULGURANTE ASCENSION DU TEAM TERRE DE RUNNING RONHILL (1ER VOLET)

Aux côtés des mastodontes tels Salomon, Asics ou Adidas, le Team Terre de Running Ronhill aura fait son trou à la vitesse de l’éclair. En l’espace de neuf mois, il aura vu en effet ses meilleurs éléments s’imposer dans le panorama national des courses nature avant de tenter cet hiver un coup de poker par un recrutement des plus iconoclastes.

Au milieu de la décennie 2000, Patrick Rebourseau bosse dans la grande distribution tandis qu’Arnaud Borron s’implique auprès des enfants handicapés. Il aura suffi d’une seule rencontre entre ces deux fortes personnalités, férues de course à pied, pour poser les jalons d’une chaîne de magasins adoptée d’emblée par moult coureurs rhônalpins. Le premier d’entre eux aura pignon sur rue à Lyon en 2005 ; puis ce sera le tour de Limonest en 2008, Grenoble en 201o, enfin Saint-Etienne l’an passé.
Le 27 janvier 2012 sous l’impulsion de cet ingénieux tandem, le Team Elite Running Conseil fait officiellement irruption dans le landerneau du trail. Méthodiquement, les deux pionniers vont tisser leur toile, s’entourant d’abord d’un staff soudé et efficace où on reconnaît Virginie Antolinos qui manage au côté de Borron, David Faure en kiné-ostéo, Bernard Suzat revêtant les habits de photographe et Damien Ortiz ceux de cinéaste.
Les deux hommes sauront ensuite convaincre sept athlètes de renom à les rejoindre, avec pour objectif de rayonner aussi bien sur le TTN que les grandes classiques disputées en dehors du circuit hexagonal, les uns sur la courte distance, certains sur le long, d’autres enfin en mixant les deux formats.

Razzia
Indubitablement, les duettistes entrepreneuriaux auront eu le nez creux. Les prestations de leurs poulains iront en effet bien au-delà de leurs espérances, culminant avec le titre de champion de France de trail long récolté par l’illustre Lyonnais Fabien Antolinos. Titre qui ne fera que confirmer son statut de leader naturel au sein de l’escouade naissante.
Sur le TTN court, c’est un jeune et détonnant duo qui va tirer son épingle du jeu. A savoir le Forézien Jérémy Pignard et le pistard lyonnais Sébastien Hours, ce dernier prestement invité à devenir le 8ème ambassadeur du team après son galop d’essai victorieux le 15 juin sur le 28km de Faverges. In fine, les deux hommes se classeront respectivement 2ème et 3ème.
Les filles ne seront pas en reste, faisant tomber dans leur escarcelle les deux premières places sur ce même TTN court, la Beaufortaine Stéphanie Duc se retrouvant sur le faîte du podium, la Ligérienne Séverine Bovéro un cran juste en-dessous.
Si le Forézien Stéphane Celle et le Vosgien Alexandre Daum, férus d’aventures au long cours, auront accompli une année en demi-teinte, ils ne l’en auront pas moins jalonnée de quelques coups d’éclat (8ème sur le Tour des Glaciers de la Vanoise pour « Steph », 17ème aux Templiers pour « Alex »). En revanche, 2012 aura été synonyme de disette pour l’ex-international du 100km qu’est le Forézien Eric Legat, victime de la maladie de Haglund, consécutive à la SaintéLyon 2011 où il finira 8ème.

Métamorphose
Le 15 octobre, Running Conseil devenait Terre de Running Ronhill. Plus qu’un simple toilettage, ce changement d’enseigne cachait une profonde mutation, Borron et Rebourseau ayant la ferme intention de s’implanter à l’échelle nationale. Il s’accompagnait également d’une restructuration du team qui naissait sous cette dénomination à l’occasion du Festival des Templiers.
Damien Ortiz parti sous d’autres cieux, le staff engrangait un renfort de poids en la personne du Burgien Pascal Balducci qui n’accourait pas en terre inconnue, ayant appris à connaître Arnaud Borron depuis l’édition princeps du Trail des Cabornis en 2004. Une manifestation désormais incontournable dans la région, dont l’architecte n’est autre que Borron, et le principal soutien financier, Terre de Running Ronhill. Entraîneur-référent, ancien d’Asics, celui-ci apportera un complément aux divers coachs individuels, excepté pour Daum, qu’il a déjà sous sa coupe.
De même, un renouvellement s’opérait chez les trailers, témoignant ainsi du haut degré d’ambition sportive des dirigeants, en phase avec leurs visées commerciales.
Depuis deux mois, quatre athlètes sont venus grossir les rangs, portant à douze les effectifs du team, les huit anciens étant reconduits pour un an, excepté Antolinos qui se voyait gratifier d’un contrat de trois ans. Un bien singulier quatuor qui n’intègre aucunement, comme on va le voir, le circuit traditionnel de recrutement.

Trois lièvres et…
Dans le sillage de Sébastien Hours, spécialiste du 3000m steeple (temps référence en 8’51’’81 en 2011), pareillement excellent routard (30’48 sur 10km en 2007, 1h07’17 sur semi en 2009), étaient engagés trois compétiteurs issus du cross-country, de la piste ou de la route. En novembre, l’homme lige qu’est Arnaud Borron, âgé de bientôt 40 ans, officialisait l’arrivée du Forézien Thibaut Nael puis en janvier celle, de conserve, du Jurassien Emmanuel David et du Haut-Bugiste Julien Masciotra. Hormis David qui aura connu il y a trois mois sa première expérience sur la Grande Course des Templiers, concluante avec sa 18ème place, les deux autres sont totalement étrangers au milieu du trail.
A vrai dire, des motifs parfois différents les poussent tous les trois à basculer dans le milieu de la course nature : concernant Nael, des blessures à répétition sur piste ; à propos de David, l’apport matériel et surtout logistique que procure un team, qui permet ainsi de se recentrer sur l’activité sportive ; une certaine lassitude d’effectuer chaque saison la même trame cross-piste-route pour Masciotra. Mais tous ne manquent pas de souligner le caractère hautement professionnel et en même temps extrêmement convivial de Terre de Running. Leur intégration dans le milieu du trail se fera toutefois progressivement, le temps de se familiariser avec l’effort soutenu et le dénivelé. Néanmoins, il n’est pas question pour eux de perdre leurs qualités de vitesse. Aussi, ils continueront à s’adonner au cross et à la route.
Car c’est bien leur pointe de vitesse qui est leur atout maître. Relevons ainsi leurs records personnels établis sur l’asphalte :
– Pour Nael : 28’58 sur 10km en 2012, 1h05’06 sur semi en 2008, 2h22’51 sur marathon en 2009.
– Pour David : 29’18 sur 10km, 1h07’58 sur semi, 2h19’35 sur marathon, les trois marques remontant à 2009.
– Enfin, pour Masciotra : 29’35 sur 10km en 2009, 1h08’27 sur semi en 2010.

… une gazelle
A travers ce feu d’artifice, l’ultime recrue en cette fin janvier retentira comme un coup de semonce : Christel Dewalle en personne, cette Haut-Savoyarde qui n’aura cessé, à partir de mai 2011 seulement, d’affoler les chronos sur km vertical au point d’en être depuis le 20 octobre dernier à Fully la recordwoman mondiale en 36’48. Rangeant du même coup au rayon des souvenirs l’ancienne marque, propriété pourtant de l’icône haut-alpine Laetitia Roux en 37’55 à compter de 2009, toujours à Fully.
C’est Balducci, son nouvel entraîneur, qui lui ouvrira les portes du team. Un Balducci qu’elle est allée chercher expressément avant les fêtes de fin d’année sous les conseils avisés de son coéquipier de Sport 2000 Pays Rochois, le Reignerand Sylvère Pruvost qui l’a justement pour coach.
Pas le moins du monde, le Bressan ne le regrette : « C’est le meilleur choix possible pour Christel qui a un besoin urgent, à la fois de se sentir en confiance et d’être sérieusement encadrée tant au niveau de sa préparation, de son alimentation que de la recherche de partenaires. » Et de préciser : « Or, Terre de Running Ronhill est un team à échelle humaine, avec des gens sains ; en substance, la grande famille idéalisée où les valeurs d’amitié et de solidarité ont tout leur sens. Et puis ici, tout est pris en mains, y compris les contacts avec les marques, ce qui permet aux trailers de ne penser qu’à… courir ! ».
Assurément, avec une telle réputation et bien sûr des résultats à l’avenant, « le Gang des Lyonnais Traileurs », sobriquet du Team, a encore de beaux jours devant lui… De quoi engendrer bien des insomnies à ses adversaires, si redoutables soient-ils !

François Vanlaton

1488291395.5384animation3 - LA FULGURANTE ASCENSION DU TEAM TERRE DE RUNNING RONHILL (1ER VOLET)


SITE WEB DU TEAM TERRE DE RUNNING RONHILL :

http://www.team-tdr.com/

155799_10151381953836063_201049316_n
Arnaud Borron, authentique âme du Team Terre de Running Ronhill.

102
Le Jurassien Emmanuel David (Dijon Université Club), une des quatre recrues 2013 du Team Terre de Running Ronhill.
L’image illustre sa victoire au moment des Foulées Bletteranoises, 10km classant et qualificatif concouru à Bletterans dans le Jura le 28 février 2010. Il effectuera un véritable cavalier seul en 30’46, reléguant à 1’14 son dauphin Sébastien Charnay.

photo-maxime-jegat
Le Haut-Bugiste Julien Masciotra (Décines Meyzieu Athlétisme), une des quatre recrues 2013 du Team Terre de Running Ronhill.
On le reconnaît ici à l’occasion des Championnats Interrégionaux centre-est de cross-country disputés le 19 février 2012 à La Tour-de-Salvagny.
Malgré sa seconde place, il enlèvera le titre, le lauréat ne disposant pas de la nationalité française puisqu’il s’agissait du Burundais Ezechiel Nizigiyimana qui le devancera de 7’’.
Cliché de Maxime Jegat pour « Le Progrès ».

1488291395.5384animation3 - LA FULGURANTE ASCENSION DU TEAM TERRE DE RUNNING RONHILL (1ER VOLET)
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events