TPSinfos

Le Skyrunning à l’assaut de l’hémisphère sud

L‘Australie et l’Afrique du Sud viennent d’inaugurer les premières épreuves de skyrunning organisées sur leur sol. Alors que les Skyrunner® World Series 2014 entreront en incandescence le 10 mai prochain sous le soleil torride de l’île volcanique de la Palma (Canaries) où se déroulera la 5èmeTransvulcania.

1/ Bright, Australie : le Buffalo Stampede Ultra SkyMarathon®

Le 5 avril dernier, pour la première fois de l’histoire, une course labellisée « skyrunning » s’est élancée sur le continent océanien. Un événement placé sous l’égide de la toute nouvelle fédération australienne et néo-zélandaise de skyrunning (Skyrunning ANZ) patronnée par Marcus Warner et Anna Frost.

Deux distances étaient proposées, un Ultra SkyMarathon® (75 km, 4545 m D+) et un Skymarathon® (42 km, 2934 m D+ / 1941 m D-), deux courses inédites, spécifiquement conçues par Marcus Warner et Sean Greenhill pour répondre aux critères du skyrunning et ainsi introduire la discipline au pays des wallabies.

L’idée peut paraître saugrenue vue d’Europe où l’on imagine volontiers l’Australie comme un désert plat. Mais l’Australie est aussi un pays de reliefs (point culminant, Mont Kosciuszko, alt. 2228 m) où l’on pratique le ski pendant l’hiver austral. En plein mois d’août, l’Australie n’organise-t-elle pas la Kangaroo Hoppet ? Une course internationale de ski de fond inscrite au calendrier du circuit Worldloppet.

Mais revenons au skyrunning … C’est dans les Alpes victoriennes (Etat de Victoria), à proximité du parc national du Mont Buffalo, qu’est nichée sur les bords de la rivière Ovens, la petite ville de Bright, deux mille habitants (alt. 319 m), héritière de la ruée vers l’or du 19ème siècle et désormais capitale australienne du skyrunning.

Ultra-Stampede-Profile

Le profil de l’Ultra Buffalo Stampede

Après le départ de Bright, quatre grandes difficultés jalonnaient le parcours de l’Ultra : les sommets Mystic (500 m D+), Clear Spot (500 m D+), Keating Ridge (300 m D+) et surtout l’ascension du Mont Buffalo (1000 m D+), plateau montagneux culminant à 1723 m d’altitude. Le parcours consistant en un aller-retour pivotant au sommet du Mont Buffalo, les trois premiers sommets devaient être gravis une seconde fois en sens inverse, pour s’infliger un dénivelé positif total de 4 545 m.

La course était également pimentée d’un challenge décernant le titre de « King of The Mountain », le lauréat ayant pour mission de réaliser le meilleur temps cumulé lors de l’ascension à l’aller des sommets Mystic, Clear Spot et du Mont Buffalo. Au bout de l’effort, une prime de 1500 $ était mise en jeu pour les vainqueurs masculin et féminin.

Cette première édition s’est vue honorée par la présence du phénomène américain Dakota Jones qui s’était révélé en remportant la Transvulcania 2012 devant Kilian Jornet. Ce jour-là, il fut le premier a bouclé l’épreuve en moins de 7 h. Après une année de répit, Dakota Jones est venu parfaire sa condition physique avant la Transvulcania 2014 où il signera son retour. Il figurera légitimement parmi les candidats à la victoire.

Le podium de l'Ultra avec au centre Dakota Jones (photo : Ultra168)

Le podium de l’Ultra avec au centre Dakota Jones (photo : Ultra168)

Sur le Buffalo Stampede Ultra SkyMarathon®, Dakota Jones a tenu son rang et s’est logiquement imposé en 7 h 48′ avec une confortable heure d’avance sur son dauphin. Ensuite, ce fut une affaire beaucoup plus serrée entre « régionaux » puisque le deuxième Caine Warburton (AUS) devance d’une petite minute son compatriote Andrew Tuckey, lequel ne précède que de 30 secondes le quatrième Grant Guise (NZ). Chez les féminines, la victoire revient à l’australienne Jacinta O’Neill (10 h 48) qui se qualifie pour les championnats du monde de skyrunning de Chamonix. Elle distance Susan Keith (10 h 50) et Kathy MacMillan (11 h 15).

1512299_619097931512489_8227548151658571145_n

Jacinta O’Neill (photo : Ultra168.com)

En parallèle, Anna Frost, une des reines du skyrunning mondial, a remporté la première édition du Buffalo Stampede SkyMarathon®. Après une année 2013 difficile au cours de laquelle elle a surtout couru après sa meilleure forme, on la retrouvera également sur la Transvulcania 2014 dont elle détient le record féminin.

Anna Frost (photo : Ultra168)

Anna Frost (photo : Ultra168.com)

Par ailleurs, le kiwi Vajin Armstrong s’est élevé sur la plus haute marche du podium masculin, avec à ses côtés David Byrne et John Winsbury.

Avec ce premier succès, il y a fort à parier que les responsables de Skyrunning ANZ soient incités à mettre sur pied d’autres épreuves sur le continent océanien, entre Australie et Nouvelle-Zélande.

Plusieurs athlètes océaniens se sont immiscés dans les classements mondiaux établis par l’ISF en 2013 avec en têtes de liste, les deux icônes néo-zélandaises, Jonathan Wyatt (16ème du classement Sky) et Anna Frost (34ème du classement Sky). Dans leur sillage, on retrouve Vajin Armstrong (50ème du classement Ultra), Ruth Charlotte Croft (37ème du classement Sky) et Ruby Muir (7ème du classement Ultra) pour compléter la représentation All Black.

1488291395.5384animation3 - Le Skyrunning à l'assaut de l'hémisphère sud
Vajin Armstrong, vainqueur du SkyMarathon® et son dauphin David Byrne (phot : Ultra168)

Vajin Armstrong (à gauche), vainqueur du SkyMarathon® et son dauphin David Byrne (photo : Ultra168.com)

Les australiens sont uniquement présents dans le classement Ultra avec, chez les hommes, Brendan Davies (40ème), Matthew Cooper (78ème) et Andrew Tuckey (79ème). Chez les féminines, se positionnent deux athlètes présentes en 2013 à Val d’Isère. En effet, Beth Cardelli (23ème du classement Ultra) avait remporté l’Altispeed, tandis que Shona Stephenson (47ème) devait abandonner sur l’ITT.

Eu égard à la culture sportive de ces deux pays, de nouvelles étoiles montantes devraient prochainement rejoindre la galaxie trail running. Par exemple, le jeune australien de 22 ans, Blake Hose (ex-triathlète et cycliste), bien qu’ayant abandonné sur le Buffalo Stampede Ultra Skymarathon®, s’est fait remarquer pour son aisance technique sur ce type de circuit. En 2013, il avait signé un succès notable sur le Great Ocean Walk 100 Trail Ultramarathon. En janvier 2014, il s’est classé deuxième de Bogong2Hotham (64 km) en devenant un des quatre coureurs à avoir réalisé moins de quatre heures sur ce parcours. En mars 2014, il a archi-dominé le Brooks Trail Run Festival (vainqueur du marathon, du 13 km et du 1,4 km avec 300 m D+/-). On devrait en entendre reparler …

* * * * *

2/ Ingeli Forest Lodge, Afrique du Sud : inauguration des South Africa Skyrunner® Series.

Traversons maintenant l’Océan Indien pour nous rendre en Afrique du Sud, plus précisément dans la province du Kwa-Zulu Natal, où s’est déroulée le 5 avril dernier la première manche des South Africa Skyrunner® Series 2014. Créée en 2011 et dirigée par James Hallett, la South African Skyrunning Association (SASA) n’avait encore organisé aucune épreuve jusqu’en novembre dernier et le premier Ultra Skymarathon® africain de l’histoire, dans le cadre du Lesotho Ultra Trail 2013 (50 km, 2621 m D+, alt. max 3120 m).

James Hallett revient sur la création des  South Africa Skyrunner® Series (en anglais) : « When the South African Skyrunning Association was founded in 2011, no one in the local running community really knew what skyrunning was, where it originated, or how a country like South Africa would even be able to host skyrunning events. But, after almost 3 years of hard work, and a growing interest amongst the country’s running media, local event organisers and the runners themselves, we are proud to have 3 exciting races sanctioned as part of 2014 South African Skyrunner Series. Now aspiring skyrunners from all over the country have the opportunity to tackle some of South Africa’s highest peaks as they race for the title of national skyrunning champion, a challenge we as an association believe will have many more runners « touching the clouds » in years to come ». 

ingeli

Sur le parcours de l’Ingeli SkyMarathon® (Photo © Anthony Grote / www.anthonygrote.com)

Après ce galop d’essai, c’est l’Ingeli Skymarathon® qui a véritablement sonné le lancement des SA Skyrunner® Series 2014. Cette épreuve est délicieusement surnommée « le mamba vert du trail running » en référence aux ascensions « mordantes » jalonnant son parcours de 42 km pour un dénivelé positif de 2100 m. La métaphore animalière s’incarne également dans ce long parcours sinueux empruntant des mono-traces, des pistes de jeep, des parties rocheuses techniques et de longues sections roulantes en forêt. L’organisateur Andrew Booth a concocté un parcours 100% sauvage côtoyant une flore et une faune luxuriantes, notamment peuplée d’antilopes et de caracals (lynx du désert).

Lucky Miya (Photo : SA Skyrunning Association)

Lucky Miya (Photo © Anthony Grote / www.anthonygrote.com)

Le chanceux Lucky Miya a remporté l’épreuve en 3 h 37′ suivi par Prodigal Khumalo (3 h 42′) et Andrew Hagan (3 h 48′).

Première féminine et 5ème au scratch en 4 h 16′ , Su Don-Wauchope (The North Face) a dominé la course du début à la fin. Tracy Zunckel (4 h 35′) et Erica Walker (5 h 12′) ont complété le podium féminin.

Su Don Wauchope (photo : SA Skyrunning Association)

Su Don-Wauchope (Photo © Anthony Grote / www.anthonygrote.com)

Les deux prochaines manches des SA Skyrunner® Series auront lieu dans quelques mois. Le 25 octobre se tiendra le Matroosberg Skymarathon®. Enfin, le 29 novembre, la deuxième édition du Lesotho Ultra Trail (LUT) clôturera ces Series (vainqueurs du LUT en 2013 : Andrew Hagen et Tracey Zunckel).

On connait peu les traileurs sud-africains, si ce n’est l’éminent « Salomon boy » Ryan Sandes (vainqueur de la Transgrancanaria 2014 devant Julien Chorier). On en saura plus sur le niveau du skyrunning sud-africain en juin prochain puisque les vainqueurs de l’Ingel Skymarathon®, Lucky Miya et Su Don-Wauchope, participeront aux championnats du monde de skyrunning à Chamonix.

Liens :
Skyrunning ANZ
Buffalo Stampede
Récit de Dakota Jones sur Irunfar.com
Ultra168.com
Ingeli SkyMarathon
South African Skyrunning Association
Interview de James Hallett sur Irunfar.com

Remerciements à Dan Bleakman (Ultra168) et James Hallett (South Africa Skyrunning Association) pour leur collaboration.

1488291395.5384animation3 - Le Skyrunning à l'assaut de l'hémisphère sud
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events