LES PERSPECTIVES 2013 POUR LES 12 ETOILES DU TEAM TERRE DE RUNNING RONHILL (2EME VOLET)

Après le volet historique du Team Terre de Running Ronhill, passons maintenant en revue les objectifs affichés par leurs douze stars.


LES HUIT ANCIENS :

– Fabien Antolinos (Décines Meyzieu Athlétisme), né le 26 avril 1977, originaire de Jonage (Rhône).
Son horizon est ouvert par deux échéances cruciales : les Championnats du Monde de trail qu’il concourra en juillet au sein de l’équipe tricolore sur l’île d’Anglesey au Pays de Galles ; les premiers Championnats de France de trail sur une journée. Sinon, celui qui est le seul à être dépourvu d’entraîneur reconduira l’expérience du TTN qui l’avait porté au pinacle.
En attendant, quelques nuages obstruent son avenir immédiat, le Rhodanien ayant subi le 22 janvier une arthroscopie afin d’« ôter un bout de cartilage qui se balade dans (s)on genou » selon ses dires. En vérité, il était en délicatesse avec sa rotule depuis de longs mois, mais la douleur s’était accentuée à la suite de sa participation à la SaintéLyon en relais à quatre. Nonobstant quelques jours de relâche, la douleur s’est aussitôt réveillée en reprenant l’entraînement. « Un mal pour un bien, et ce en prévision de la saison qui m’attend », ajoute le premier de cordée du team.
Il devra sans doute observer une période de repos comprise entre deux et trois semaines avant de pouvoir cavaler à nouveau. Ce contretemps devrait l’empêcher de s’aligner au départ de l’Eco Trail de Paris le 16 mars.

– Stéphane Celle (Forez Athlétic Club (FAC) Andrézieux), né le 1er avril 1978.
Il campera sur le long en croisant entre le TTN long (6000D, Templiers) et les épreuves hors challenge (50km du Défi Vellave, 36km du Lyon Urban Trail, 42km du Pilatrail). On ne le verra pas moins sur le format réduit (26km du Trail de Mirmande).

– Alexandre Daum
(AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne), né le 26 octobre 1979, d’origine vosgienne.
Il va tout entreprendre pour continuer dans la lignée de sa belle fin d’année qui avait démarré laborieusement à cause de pépins gastriques.
Une fois le 29km concouru le 27 janvier dans le cadre du Raidlight Chartreuse Winter Trail, ce trailer qui privilégie les terrains très escarpés enchaînera les compétitions sur le long sans toutefois intégrer pleinement le TTN : entre autres le 31km du Belledonne Gelon Raidlight Trail, le 46km du Ventoux, la Maxi-Race du Lac d’Annecy, la 6000D, les Championnats de France, les Templiers.

– Sébastien Hours
(Entente Sud Lyonnais), né le 21 janvier 1988 à Sainte-Foy-lès-Lyon. Coup d’essai, coup de maître pour ce pistard qui se sera hissé en 2012 sur la plus petite marche du podium du TTN court.
Parti six mois en voyage au pays des kiwis, en vérité son objectif majeur cette année, il ne rentrera que vers mai-juin. Aussi, s’il prendra part à quelques étapes du TTN, toujours sur le format réduit, il ne pourra en revanche le disputer dans son intégralité.

– Eric Legat
(FAC Andrézieux), né le 20 janvier 1972 à Saint-Etienne.
Après une saison blanche, le célèbre ultra-fondeur ne s’assigne aucun rendez-vous substantiel dans son viseur. Opéré en novembre dernier de la maladie de Haglund (excroissance osseuse au niveau du calcanéum) qu’il a contractée fin 2011, il ne se remettra à trottiner qu’en mars.

– Jérémy Pignard
(FAC Andrézieux), né le 9 août 1985 à Feurs (Loire).
Auréolé par son titre de vice-champion de France en 2012, il repart sur le TTN court pour tenter cette fois-ci d’empocher le pactole.

– Séverine Bovéro
(Athlé Saint-Julien 74), née le 21 décembre 1976, originaire de Rochetaillée (Loire).
Dauphine de Stéphanie l’an passé, cette ancienne brillante triathlète renouvelle sa participation sur le TTN court où elle jouera la gagne en l’absence de son intouchable émule mais néanmoins camarade. Un objectif qui aurait pu être largement dans ses cordes s’il n’y avait eu le retour programmé sur ce circuit, après son passage éphémère sur le long, de la gazelle favergienne Céline Lafaye (Team Scott-Odlo-Les Saisies), double lauréate du TTN court en 2010-2011. Dès lors, la marche semble bien haute pour ne pas dire inaccessible. N’empêche, celle qui est encore une redoutable coureuse d’orientation vendra chèrement sa peau, à condition toutefois qu’elle ne soit pas, comme trop souvent hélas, victime de blessures à répétition au pied et au genou.

– Stéphanie Duc (AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne), née le 5 juillet 1975 à Albertville.
Après deux saisons pleines sur le TTN court (3ème en 2011, victorieuse en 2012 en enlevant les cinq manches concourues) où elle n’a plus rien à prouver, la Beaufortaine de souche a décidé de franchir le Rubicon. Elle veut en effet allonger les distances sans se mettre trop de pression. L’an passé, elle s’y était essayée avec bonheur sur la 6000D, achevant son odyssée en seconde position à seulement 10’27 de cette égérie de la longue distance qu’est Maud Gobert.
On pourra donc admirer sa foulée et son… minois sur le TTN à travers notamment Faverges, La Plagne et les Templiers, de même que sur les Championnats de France à Gap, toujours sur le format long. En réalité, son dessein sera la qualification pour les Mondiaux de trail 2014 qui auront lieu fin juillet dans le cadre du 80km de la Trans d’Havet au cœur des Dolomites. Sa détermination est légendaire. La preuve ? Elle vient de prendre Eric Legat comme coach… Comme référence sur le long, on pouvait difficilement faire mieux !


LES QUATRE RECRUES :

– Emmanuel David (Dijon Université Club), né le 3 août 1978, originaire d’Arinthod (Jura).
Sa principale ambition portera sur les Championnats de France de trail long. Mijoté avec son coach Hervé Assadi, le programme sera enrichi par quatre étapes du TTN : Eco Trail de Paris où son profil de marathonien pourrait grandement le servir, Faverges, la 6000D, enfin les Templiers.
Les cross jusqu’aux Interrégionaux, le Trail des Hautes Côtes, un 42km disputé en Bourgogne pour préparer Faverges deux semaines auparavant, et la SaintéLyon seront aussi au menu.

– Julien Masciotra
(Décines Meyzieu Athlétisme), né le 14 mars 1985 à Oyonnax.
Au contraire de David, le Haut-Bugiste s’orientera sur le court avec trois à quatre épreuves du TTN, en plus des Championnats de France.
On devrait encore le retrouver sur les cross jusqu’aux France,  très probablement sur un ou deux 10km sur route avant sa coupure estivale. Enfin, il se préparera en vue d’un semi-marathon pour septembre ou octobre dans l’intention d’accomplir moins de 1h07.
Cette trame est cependant susceptible d’évoluer suivant ses prestations sur les premières épreuves du TTN qui se tiendront en avril (Trail Drôme Lafuma) puis juin (Transju’Trail).

– Thibaud Nael
(FAC Andrézieux), né le 23 juin 1984 à Saint-Etienne, originaire d’Andrézieux (Loire).
La saison est d’ores et déjà compromise pour ce pompier professionnel. Alors qu’il s’est fait opérer le 18 décembre, à l’instar de son propre entraîneur Eric Legat, de la maladie d’Haglund qui lui engendrait des tendinites en cascade, il s’est rompu quelques jours plus tard le tendon d’Achille.
Celui qui a endossé jadis les couleurs d’Adidas devra patienter après l’été pour rechausser ses running. Sinon, il aurait dû assumer le rôle de joker sur quelques trails, son projet étant surtout d’abaisser sa marque personnelle sous les 2h20 au marathon.

– Christel Dewalle
(Athlé Saint-Julien 74), née le 3 juillet 1983 à Annemasse.
« Quelle révolution pour cette jeune fille si réservée et si timide qui n’a étrenné la course nature que le 22 mai 2011 ! Son irruption au sein d’un team aussi structuré que peut l’être Terre de Running Ronhill représente en effet un virage à 180° pour Christel » affirme sans fard Roland Zede, son désormais ancien manager du Team Sport 2000 Pays Rochois. Et celui-ci d’ajouter : « Jusqu’à maintenant, elle était libre sur tous les plans. Dorénavant, elle devra honorer, entre autres, un certain nombre de courses et de regroupements, ce qui n’est pas rien ! »
Il ne croyait pas si bien dire, Christel se voyant ainsi contrainte de faire une croix le 28 avril sur l’Ultra Tour du Môle, sa montagne fétiche située à deux pas de son domicile et qui l’a révélée, en réalité les prémices d’une merveilleuse histoire digne d’un conte de fées. Car ce week-end-là, elle ira en effet rejoindre ses camarades à Villard-de-Lans à l’occasion d’un traditionnel rassemblement.
Aussi, Roland Zede a vraiment hâte de voir comment son ex-protégée va s’intégrer, se déclarant néanmoins extrêmement confiant : « Je ne doute pas du succès de l’entreprise au regard de son extrême détermination à vouloir progresser et aussi de la kyrielle d’atouts que renferme le nouveau team. »
La principale intéressée était quant à elle partagée entre deux sentiments : « Anxieuse certainement, à la fois de partir vers l’inconnue mais également de ne pas rééditer mes perfs. En même temps, je ne pouvais pas laisser échapper cette opportunité car j’ai conscience que c’est la chance de ma vie, tout au moins sur le plan sportif ! »
Son calendrier 2013, conçu conjointement avec son coach Pascal Balducci, révèle quatre indicateurs : la répartition plus étalée dans le temps de ses compétitions, Christel démarrant dès le 16 février contre le 29 avril en 2012 ; le nombre clairsemé de km verticaux (deux en tout et pour tout contre six l’an passé) ; sa vigoureuse intrusion sur le trail longue distance sans toutefois négliger le court ; enfin, l’abandon pour le moment de l’ultra après sa 5ème place sur l’ultime CCC.
Ultime donnée, son arrivée à l’Athlé Saint-Julien 74 (ASJ 74), l’escouade où elle a effectué ses premières foulées au terme des années 90. Retour aux sources en quelque sorte. Pour l’illustre formation frontalière managée par Gérard Brouard, il s’agit du second renfort de poids dans le domaine de la course nature après celui de Maud Gobert, contrainte de quitter l’Elan Voglanais (et Bernard Donzel), celui-ci perdant son statut de club FFA pour redevenir une simple association.
Endossant les couleurs de « Saint-Ju », Christel qui retrouvera aussi sa nouvelle coéquipière Séverine Bovéro, déjà installée, pourra ainsi prendre part aux Championnats de France, à la fois de course en montagne et de trail long. Et ainsi se qualifier, respectivement pour les Championnats d’Europe le mois suivant et pour les Mondiaux en juillet 2014. En contrepartie, elle disputera l’une des trois manifestations concoctées par l’ASJ 74 où elle tentera d’abattre le temps référence : l’Ultra Montée du Salève, stupéfiant mixage à nul autre pareil de km vertical et d’ultra-trail.
Allez, son calendrier le voici :
– 16 février : Foulée Blanche des Brasses.
– 10 mars : 22km du Trail des Cabornis, coïncidant à un regroupement du team.
– 24 mars : 46km du Trail du Ventoux.
– 13 avril : Ultra Montée du Salève.
– 19 mai : 35km des Trails de la Vallée du Brevon (peut-être le 58km).
– 2 juin : Championnats de France de course en montagne dans le cadre de la Montée du Grand Ballon.
– 15 juin : 29km du Trail de Faverges.
– 28 juin : Km Vertical de Chamonix.
– 30 juin : Marathon du Mont-Blanc.
– 14 juillet : 65km de l’Ice Trail Tarentaise.
– 1er septembre : Montée de la Tournette.
– 23 septembre : 34km du Trail d’Albertville.
– 6 octobre : Championnats de France de trail long.
– 19 octobre : Km Vertical de Fully.
– 26 octobre : Marathon des Causses.

1488291395.5384animation3 - LES PERSPECTIVES 2013 POUR LES 12 ETOILES DU TEAM TERRE DE RUNNING RONHILL (2EME VOLET)

François Vanlaton


SITE WEB DE TRAIL TERRE DE RUNNING RONHILL :

http://www.team-tdr.com/

sans-titreStéphanie Duc, l’autre figure de proue du team avec Fabien Antolinos, sera à surveiller de très près sur les Championnats de France de trail à Gap ainsi que sur le TTN, à chaque fois sur le long, où son ambition sera tout simplement de se qualifier pour les Mondiaux de trail 2014 qui se concourront en Italie.
Son talent, son humilité, sa détermination sans faille, sa rage de vaincre, autant de qualités qui devraient lui permettre d’accomplir ce formidable objectif. En tout cas, c’est tout le mal qu’on lui souhaite !
On la voit ici, le 30 juin 2012, à l’occasion du Cross du Mont-Blanc qu’elle remportera après sa seconde place acquise l’année précédente. C’est de 9’04 qu’elle devancera la prometteuse annécienne Axelle Mollaret, parvenant à Planpraz en 2h20’16.
Cliché de JMK Consult.


1488291395.5384animation3 - LES PERSPECTIVES 2013 POUR LES 12 ETOILES DU TEAM TERRE DE RUNNING RONHILL (2EME VOLET)
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events