MARATHON DU MONT-BLANC 2017: PLATEAU RELEVE SUR LES PENTES DU PLUS HAUT SOMMET D’EUROPE

bandeau tps - MARATHON DU MONT-BLANC 2017: PLATEAU RELEVE SUR LES PENTES DU PLUS HAUT SOMMET D'EUROPE

Epreuve de renom dans le calendrier international, le Marathon du Mont-Blanc tiendra sa réputation cette année encore. Parmi les 8500 coureurs engagés sur l’un des 8 formats de course proposés, le 42km sera l’arène de l’opposition entre quelques uns des meilleurs coureurs du monde. Si les projecteurs seront braqués sur cette course en raison notamment de la participation de l’espagnol Kilian Jornet, le 80km promet également une belle bagarre. Présentation (TPSinfos a fait le choix d’analyser le plateau de départ du 42km et de citer les favoris du 80km).

 

L’évidence Jornet, les américains ambitieux.

Vainqueur l’an passé devant Xavier Thévenard (qui s’alignera cette année sur le 80km) et le mauriennais Matthieu Brignon, Cédric Fleureton, récent médaillé de bronze lors des championnats du Monde en Italie, ne sera pas candidat à sa propre succession. Pour lui succéder, Kilian Jornet s’affiche comme un favori logique. Au cœur de l’attention médiatique ces derniers temps après sa double ascension de l’Everest, l’espagnol aura à cœur de l’emporter à Chamonix après ses victoires en 2012, 2013 et 2014.

Kilian jornet Marco De Gasperi ┬®JordiSaragossa - MARATHON DU MONT-BLANC 2017: PLATEAU RELEVE SUR LES PENTES DU PLUS HAUT SOMMET D'EUROPE

Kilian Jornet

 

4ème en 2014 et vainqueur en 2015, Marc Lauenstein s’affiche comme un prétendant sérieux au podium. Malade ces derniers temps, il semblerait que tous les voyants soient à nouveau au vert pour le coureur du Team Salomon qui a cette année remporté notamment l’Ergysport Trail du Ventoux. Très à l’aise sur des formats compris entre 30km et 50km au profil montagne, il sera difficile à battre dans un bon jour.

4 Marc Lauenstein photo Goran Mojicevic Passion Trail - MARATHON DU MONT-BLANC 2017: PLATEAU RELEVE SUR LES PENTES DU PLUS HAUT SOMMET D'EUROPE

Marc Lauenstein (Photo: Goran Mojicevic)

 

Peu connu du grand public, Stian Angermund-Vik sera à suivre avec attention. Le norvégien semble en ce moment en grande forme, en atteste sa superbe victoire à Zegama (42km, 2750m D+) cette année devant l’expérimenté Marco De Gasperi et Marc Lauenstein (lire ICI). Champion du monde de skyrunning en 2016, le spécialiste du km vertical aura inévitablement un coup à jouer ce week-end.

angermund prozis credit - MARATHON DU MONT-BLANC 2017: PLATEAU RELEVE SUR LES PENTES DU PLUS HAUT SOMMET D'EUROPE

Stian Angermund-Vik Stian Angermund-Vik (Photo: Prozis)

 

Autre prétendant au podium, l’américain Sage Canaday ne fera pas le déplacement pour faire de la figuration. Dans un style qui caractérise les américains, le récent vainqueur de Lake Sonoma 50 (76km, 3500m D+) outre-atlantique pourrait très vite enflammer la course sur la première partie du parcours très rapide et peu technique.

Il ne sera pas le seul américain au départ, puisqu’en effet Dakota Jones, Andy Wacker ou encore Alex Varner seront présents à Chamonix. Certes devancé par Sage Canaday cette année sur le 50 miles de Lake Sonoma, le premier cité dispose de solides références qui peuvent en faire l’un des prétendants au podium (vainqueur de la Transvulcania en 2012, vainqueur du 30km du Behind the Rocks Ultra 2017). 20ème des derniers championnats du Monde, Andy Wacker est un coureur très rapide sur les parcours roulants. Il faudra voir s’il parvient à tirer son épingle du jeu et à faire parler sa vitesse sur un tel parcours. 18ème aux championnats du Monde en 2015 à Annecy, Alex Varner pourrait jouer le Top 10. Il apparaît toutefois assez complexe de savoir à quel niveau se situent ces américains qui s’alignent beaucoup aux Etats-Unis sur des courses moins connues et plus rarement en Europe.

Le britannique Tom Owens pourrait être un trouble-fête, et le voir intégrer le Top 10 ne serait pas vraiment une surprise. 4ème des championnats du Monde en 2015, il est déjà monté sur le podium sur le Marathon du Mont-blanc en 2014 (3ème), échouant alors à seulement 3 minutes de Kilian Jornet. Il ne serait pas non plus étonnant de voir Rémi Bonnet signer une performance de ce niveau.

Les français auront également leur mot à dire sur cette épreuve. On citera en premier lieu Thibaut Baronian. 15ème de cette course en 2015, celui qui court sous les couleurs de Salomon a depuis notamment remporté le marathon de la Transgrancanaria (46km, 1125m D+) et pris la 3ème place de l’OCC (54km, 3525m D+) en 2016. En forme et bien préparé, il pourrait entrer dans le Top 10.

3 Thibaut Baronian photo Goran Mojicevic Passion Trail - MARATHON DU MONT-BLANC 2017: PLATEAU RELEVE SUR LES PENTES DU PLUS HAUT SOMMET D'EUROPE

Thibaut Baronian (Photo: Goran Mojicevic)

Entrer dans le Top 10, Tony Moulai l’avait réalisé l’an passé, se retrouvant au pied du podium après une lutte acharnée avec Matthieu Brignon. Vainqueur du Lozere Trail en 2016 (56km, 2225m D+) et du Trail Glazig cette année (25km, 725m D+), le triathlète fera face ce week-end à une opposition beaucoup plus élevée.

Deuxième du Courchevel X-Trail en 2016 (33km, 1900m D+) et vainqueur de la Transju’trail (36km, 2025m D+) cette année, Robin Juillaguet sera à suivre. Il en sera de même pour Gédéon Pochat qui a déjà signé quelques bons résultats cette année (4ème de la Marathon Race, 5ème de la Skyrace des Matheysins…).

Parmi les autres coureurs à suivre, on citera le 3ème des derniers championnats de France de Trail court et vainqueur du 45km de l’Eco Trail de Paris, Jonathan Duhail. On notera également la présence de Stephane Wenk ou encore Nicolas Perrier.

 

Ida Nilsson pour le doublé? Céline Lafaye en embuscade.

Chez les féminines, la bataille s’annonce également acharnée, et bien malin sera celui qui pourra dégager le trio qui montera sur le podium.

Emelie Forsberg Matterhorn┬®DROZPHOTO - MARATHON DU MONT-BLANC 2017: PLATEAU RELEVE SUR LES PENTES DU PLUS HAUT SOMMET D'EUROPE

Emelie Forsberg (Drozphoto)

Vainqueur l’an passé, Ida Nilsson aura-t-elle les moyens de réitérer une telle performance? Vainqueur de l’Ultramarathon de la Transvulcania en 2016 et 2017 (73km, 4250m D+), elle pourrait être poussée dans ses retranchements par plusieurs coureuses, à commencer par Emelie Forsberg. Si la suédoise a peu couru en compétition ces derniers temps, son palmarès parle pour elle et en fait une des favorites logiques au Top 5 (vainqueur du 80km du Mont-blanc en 2014, vainqueur de l’Ultramarathon de la Transvulcania en 2015, double vainqueur de l’Ice trail Tarentaise en 2014 et 2015…).

1 2016 Ida Nilsson 1ère 42 km photo Damien Rosso www droz photo com  - MARATHON DU MONT-BLANC 2017: PLATEAU RELEVE SUR LES PENTES DU PLUS HAUT SOMMET D'EUROPE

Ida Nilsson (Photo: Damien Rosso)

 

Récente 6ème des championnats du Monde, Céline Lafaye aura-t-elle pu suffisament récupérer? Si c’est le cas, la française pourrait signer une performance intéressante ce week-end. Elle en est  capable au regard de ses résultats depuis quelques années (championne de France en titre de trail court, vainqueur de la Marathon Race du Lac d’Annecy en 2015, 3ème de l’Ergysport trail du Ventoux en 2016…). Signer un résultat semblable à celui acquis en 2015 ou elle avait pris la 3ème place semble toutefois un peu ambitieux au regard des coureuses engagées cette année .

2 Céline Lafaye 3ème photo Goran Mojicevic Passion Trail - MARATHON DU MONT-BLANC 2017: PLATEAU RELEVE SUR LES PENTES DU PLUS HAUT SOMMET D'EUROPE

Céline Lafaye (Photo: Goran Mojicevic)

 

Deuxième ici même l’an passé, Megan Kimmel aimerait rééditer cette performance. Vainqueur du Yading Skyrunning Festival 2017 (33km, 1900m D+) en Chine, l’américaine semble avoir les armes pour au moins intégrer le Top 5.

La donne sera sensiblement la même pour sa compatriote Stevie Kremer. 3ème en 2014 et 2016, elle dispose de belles références sur des courses relevées (Vainqueur de Sierre-Zinal en 2014, 4ème en 2015 (31km, 2250m D+)).

Au vu de ses performances récentes, Célia Chiron peut également espérer se mêler à la bagarre pour les premières places. Vainqueur de l’OCC en 2015 (52km, 3325m D+) et de la Skyrace des Matheysins en 2016 (27km, 1925m D+), la française vient surtout de prendre une belle 5ème place à Zegama. Parviendra-t-elle à récidiver?

Yngvild Kaspersen aura également son mot à dire. Vainqueur du Zegama-Aizkorri Mendi Maratoia (42km, 2750m D+), 2ème du Grand Trail des Templiers la même année (76km, 3550m D+) et 6ème de Sierre-Zinal en 2015, la norvégienne sera à prendre au sérieux.

L’allemande Michelle Maier sera également de la partie. Sa victoire à Sierre-Zinal ainsi que sa 2ème place sur le Jungfrau Marathon (devant Aline Camboulives) en 2016 font d’elle une prétendante au Top 10. Aline Camboulives justement jouera également le Top 10 sur ce format de course, après avoir terminé 5ème sur le 23km ici-même l’an passé. Auréolée d’un palmarès assez conséquent (vainqueur du Zermatt Marathon en 2014 et 2ème l’année suivante, vainqueur du Jungfrau Marathon en 2014 et 2015 et 3ème en 2016, 3ème à Sierre-Zinal en 2014…) elle mérite d’être prise au sérieux.

Parmi les autres outisders potentielles, on notera la présence de l’américaine Kasie Enman (4ème ici en 2014), de l’espagnole Laura Orgue Vila (qui pourrait faire office d’outsider de luxe) ou encore de Maria Dalzot.

Sur le 80km, on citera parmi les favoris la présence de Xavier Thévenard, Sébastien Spehler, Michel Lanne, Grégory Vollet, Clément Molliet, Aurélien Collet, ou encore de l’espoir Nathan Jovet. Chez les féminines, Marianne Hogan, Mimmi Kotka, Lucinda Bartholomew, Lucie Jamsin, Landie Greyling ou encore Sonia Locatelli devraient se disputer les premières places.

Hugo PELLETIER

bandeau tps - MARATHON DU MONT-BLANC 2017: PLATEAU RELEVE SUR LES PENTES DU PLUS HAUT SOMMET D'EUROPE
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events