COMPTE RENDU DES PRINCES EN FOULEES : MARTIAL COLLOMB CONTINUE A PRENDRE DU GALON / 19-04-14

Concourue le 19 avril dernier à Seyssel, la 3ème édition des Princes en Foulées aura vu l’épreuve reine, longue de 28km pour 1151m de dénivelée, tomber dans l’escarcelle de Martial CollombIl s’agit de son deuxième succès dans l’Hexagone après celui survenu le 17 novembre dernier à Vétraz-Monthoux sur le 11,7km de la Course de la Colline. Et le quatrième en comptabilisant les deux glanés en Suisse : le 35km du Trail de la Vallée de Joux en 2012, et le 49km du Trail du Barlatay en 2013, ex aequo avec cet Helvète de renom qu’est David Janin, du Team Planet Endurance.
Certes, pour pouvoir l’emporter à Seyssel, il aura mis à profit l’erreur de parcours dont fut victime au km15 Cyrille Hanriot (ASPTT Annecy Athlétisme) qui le devançait alors de près de 7’. N’empêche, ce fait d’armes n’intervient pas au hasard. En réalité, il ne fait que traduire sa montée en puissance, entamée l’an passé, et ce quelle que soit la distance parcourue même si les aventures au long cours ont largement sa préférence. Sa carte de visite illustre amplement cette ascension même si elle demeure peu connue, Martial ne cherchant jamais à tirer la couverture à soi.
Le fait de ne trouver quasiment aucune de ses prouesses sur sa page « Facebook », alors qu’il les accumule, ne fait que confirmer ce détachement. Ce qui ne l’empêche pourtant pas de faire feu de tout bois aux entraînements ou en épinglant le dossard, multipliant d’ailleurs les rendez-vous.

Nouveau renfort pour le CABB
Malgré cette réserve qui tranche avec le tapage médiatique ambiant, ses prestations ne seront pas passées inaperçues. En particulier auprès de Smartwool qui le sponsorise, mais surtout du puissant Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB) qui, se donnant les moyens de ses ambitions, vient de le recruter. Sa venue a été officialisée à l’occasion d’un entretien avec Didier Traoré, président de cette formation FFA, à l’issue de la remise des prix consacrant sa victoire aux Princes en Foulées.
Entretien auquel s’est immiscée la lauréate du 28km en la personne de Manikala Rai qui finalise également son arrivée à Bellegarde. Férue d’ultra, cette talentueuse népalaise n’est autre que la dulcinée de Martial qui l’a connu dans son pays en avril 2013 sur le Trail des 3 Vallées. Compétition qui au passage la verra enlever le scratch devant son nouveau compagnon… Le 28 septembre prochain, les tourtereaux prendront la direction de Buis-les-Baronnies où se disputeront les 2èmes Championnats de France de trail où ils viseront le podium par équipe, un des grands objectifs du CABB cette année, avec les France de trail court.
Indubitablement, l’arrivée de Martial Collomb dans la quatrième ville de l’Ain marque un virage à 180° dans son parcours. Jusqu’alors, il n’avait nullement l’intention de rallier une structure compétitive, pas davantage de se placer sous la tutelle d’un coach, assimilant la course nature à un simple loisir.

Eclectisme
Haut-Savoyard pur jus, il réside aujourd’hui à Douvaine après avoir grandi à Neuvecelle, à proximité d’Evian-les-Bains où il a vu le jour le 2 avril 1985. Ingénieur informaticien, il bosse à Genève.
Le 14 juin 2009, ce garçon d’1m76 pour un poids de forme de 58kg étrenne ses baskets lors de l’Assaut des Mémises, course de montagne de 9,2km pour 640m de dénivelée positive disputée dans son Bas-Chablais natal. Pointant à 11’ du vainqueur Benoît Thiéry, il se classera 21ème en 59’00.
Martial va s’adonner principalement à la course nature, s’enflammant en premier lieu pour le trail, et ce quel que soit le format, du light à l’ultra. La course de montagne ne lui est pas non plus étrangère où pour rien au monde il ne manquerait l’échéance de Sierre-Zinal qu’il ne cesse d’honorer depuis 2010.
Néanmoins, il ne s’interdit pas de cavaler sur l’asphalte, à l’image du Tour du Canton de Genève 2013 (13ème), de son unique marathon (3h26’09 au Lac d’Annecy 2010) ou encore de ses trois 10 km (temps référence en 36’26 à Thonon-les-Bains 2011). Des chronos qui, au passage, seraient tout autre, vu ses progrès, si l’envie lui titillait de s’aligner de nouveau sur ces distances référentielles.
De même, on l’observe sur des manifestations où s’entremêlent route et nature, à l’instar de la Capeçone (4ème en 2012 et 2014), de la Course des Hermones (10ème en 2013) et de celle de la Colline (victorieux en 2013).

Changement de braquet 
C’est dès 2011 qu’il va progresser, à la fois de manière spectaculaire et continue. Cette année-là, il se montre à son avantage sur toute une série de compétitions dont la disparité saute aux yeux :
– 29km du Trail des Glaisins : 32ème en 3h04’49 (contre 105ème en 3h38’46 en 2010).
– 51km du Nivolet-Revard : 24ème en 5h19’01 (contre 351ème en 7h14’41 en 2010, alors long de 49km).
– 15km du Trail des Allobroges : 3ème avant d’être disqualifié en raison d’un égarement.
– Course de la Dent d’Oche : 8ème en 59’03 (contre 20ème en 1h06’15 en 2010).
– Sierre Zinal : 95ème en 3h25’02 (contre 252ème en 3h53’21 en 2010).
Parallèlement, il découvre l’ultra sur l’Annécime New Maxi Race (33ème), récidivant trois mois plus tard sur la CCC (78ème).
Aujourd’hui, s’il privilégie la très longue distance, il excelle avant tout sur trail court comme en témoignent les résultats suivants : en 2012, 13ème au Môle, 1er à la Vallée de Joux, 6ème à Sommand. En 2013, 5ème au Malpassant, 3ème aux Crêtes à Bellevaux (coiffant sur le fil cet éminent spécialiste qu’est Sylvère Pruvost, relégué à la 4ème place à 43’’), 2ème à Samoëns puis aux Brasses (à 46’’ du réputé triathlète Manuel Giordano-Rueda), 9ème à Montagnole. Et cette saison, 5ème au 29km des Glaisins et donc 1er sur le 28km des Princes en Foulées.
Sur le format compris entre 42 et 80km, ses perfs sont loin d’être anodines : il y a deux ans, 14ème aux Allobroges, 9ème à Faverges, 24ème à la 6000D, 18ème à la Grande Casse, 71ème à la Grande Course des Templiers. L’an passé, 5ème aux Paccots, 9ème au Vélan, 1er ex aequo au Barlatay.
Sierre-Zinal, course de montagne par excellence, sera du même tonneau, le Douvainois s’appropriant le 11 août dernier la 63ème position en 3h21’24. Une terrible chute à 2km du but, le blessant légèrement à l’épaule, brisera cependant ses rêves d’améliorer sensiblement son temps 2012 porté à 3h17’31 (75ème).
A vrai dire, il n’y a que le km vertical où il évolue un ton en-dessous, sa meilleur marque à Manigod s’élevant en 2013 à 45’51 sur la 3ème manche, soit à plus de 10’ du record établi en 35’26 par Kilian Jornet Burgada sur la seconde étape.
Quant à l’ultra, il achèvera la TDS, cuvée 2012, au 26ème rang avant de terminer, l’année suivante, 13ème sur le 83 bornes de la TransGranCanaria puis 2ème sur le Trail des 3 Vallées, épopée chère à Dacchiri Dawa Sherpa et Patrick Michel, avalant 353km en 13 jours au cœur de l’Himalaya népalais. Ce Népal où il est tombé doublement amoureux, du pays d’abord, d’une Kantipuri ensuite…

Le Skyrunning dans le viseur
Outre les Championnats de France de trail qui nécessiteront de concourir au préalable une manche du TTN, indéterminée pour le moment, le Chablaisien se fixe deux autres cibles majeures en 2014.
D’une part, l’inédit Salomon Skyrunner France Series, digne héritier de la National Trail Running Cup Salomon Endurance Mag. Créé sous l’impulsion de Jean-Michel Faure-Vincent, jamais avare d’idées, ce nouveau challenge Salomon, à la différence de ses prédécesseurs, n’englobe que des trails de montagne. Sous-entraîné, revenu du Népal à la mi-février avec 10kg de plus (68kg) par rapport à la même époque en 2013, Martial se contentera de la 58ème place sur le 48km du Ventoux qui, le 16 mars, ouvrait le bal de ce challenge. Les deux autres étapes, nécessaires pour figurer dans le haut du classement final, auront pour noms l’Ice Trail Tarentaise (13 juillet) ainsi que le Serre Che Trail Salomon (14 septembre).
Autre épreuve de Skyrunning dans sa ligne de mire, le 80km du Mont-Blanc (27 juin), servant de support au Championnat du Monde dans la catégorie ultra. Comme une évidence, Sierre-Zinal (10 août) sera également au menu, et ce pour la cinquième fois consécutive. Rarissime pour un Français ! Enfin, n’oublions pas le 57 km de l’Ardéchois (3 mai), le Salève (11 mai), le Grand Raid 73 (24 mai) et la TDS (27-28 août) qu’il aura la chance d’arpenter en compagnie de Xavier Thévenard.
Mais quelle année en perspective ! Un programme de Titan qu’il veut appliquer sans états d’âme sans pour autant se prendre au sérieux. Une nuance de taille qui résume bien tout le personnage !

François Vanlaton pour le compte également :
– Du site Web « Trails Endurance Mag », en date du dimanche 1er décembre 2013, et réactualisé pour le compte du site web « TPS Infos » :

http://www.trails-endurance.com/actus/trail/quand-martial-collomb-sort-de-lanonymat/
– Du site Web du Club Athlétique du Bassin Bellegardien, en date du lundi 29 avril 2014 :
http://www.cabb.bellegardesurvalserine.fr/pas-de-categorie/deux-nouvelles-recrues-rejoignent-le-cabb/#more

.
.
ARTICLE DU QUOTIDIEN « LE DAUPHINE LIBERE » :

Ci-dessous, vous trouverez le compte rendu figurant en page sports des éditions de la Haute-Savoie, en date du dimanche 20 avril 2014. Son auteur est le talentueux correspondant Georges Ongaro.
Je me suis permis de le modifier.

.
HANRIOT S’EGARE, COLLOMB S’ENVOLE

En tête sur le 28km, Cyril Hanriot s’est trompé d’itinéraire hier, laissant la place libre à Martial Collomb. Sur le 16km, El Yazid El Madi a été dominateur.

Cinq petits degrés seulement sur les berges du Rhône à l’heure où les premiers concurrents s’envolèrent vers la montagne des Princes. Autant dire que 700 mètres plus haut, à la hauteur de la Ferme du Conte, point culminant des parcours à 931m, les primevères, pâquerettes et autres violettes, frissonnantes sous une bise glaciale, regrettaient d’avoir sorti si tôt leurs pétales printaniers !
Néanmoins, la température plutôt frisquette n’avait pas refroidi l’ardeur des concurrents puisque 661 bipèdes avaient répondu à l’invitation de l’association « Seyssel Court pour Offrir », managée par l’énergique Josefa Dekens. Une participation record, équitablement répartie entre 207 engagés sur le trail (28 km), 236 sur le parcours découverte (16km) et encore 218 sur les 14 bornes de la marche. Allez prétendre, devant un tel engouement populaire, que la date choisie, à l’orée du week-end pascal, n’était pas opportune !

Le retour de Gaëtan Olivier
En fait, cette 3ème édition n’aura fait qu’un seul malheureux au fil de ses trois vagues, en l’occurrence Cyril Hanriot que d’aucuns annonçaient intouchable sur l’épreuve reine. Ce que le sociétaire de l’ASPTT Annecy Athlétisme confirma dans la difficile portion menant à la Ferme du Comte (km15) en passant avec quasiment 7’ d’avance sur ses principaux adversaires.
Las, sur un site passablement encombré avec l’arrivée des marcheurs et des coureurs du 16km en sens inverse, l’homme de tête vira à gauche alors qu’il aurait dû actionner son clignotant à droite. Exit les rêves du favori et place aux espoirs du tandem Martial CollombThierry Belzuz, soudain ragaillardis en entendant qu’ils occupaient la pole position.
De quoi survolter le Douvainois qui prenait irrésistiblement le large dans la plongée sur Droisy. La messe était dite, mais les cantiques de fin d’office valaient leur pesant d’hosties avec la bataille entre le Seynodien Belzuz et le Gapençais Joël Plasseraud, compagnon d’entraînement du maître à grimper Serge Moro. Un tandem qui ne pouvait cependant pas résister au retour du Breton de souche Gaëtan Olivier (Team Running Planet Genève), revenu du diable vauvert, qui s’en allait conquérir la 2ème place, Plasseraud et Belzuz finissant respectivement 3ème et 4ème.
Sur l’aire d’arrivée, le vainqueur ne cachait pas sa surprise : « Quand j’ai entendu que j’étais en tête, je n’ai pas cherché à comprendre et cela m’a donné des ailes dans la descente ». Rappelons tout de même que cet électronicien de 29 ans avait remporté l’an passé le 11,7km de la Course de la Colline à Vétraz-Monthoux avant de se classer récemment 5ème du Barman des Glaisins.

Georges Ongaro

.
LE SOURIRE DU NEPAL

Compagne du héros du jour, l’inattendue Manikala Rai a joliment fêté sa venue en Haute-Savoie en s’imposant largement au terme du 28 bornes. Une promenade de santé à vrai dire pour cette Népalaise de 25 ans, lauréate du Vibram Hong-Kong 100 qui, le 18 janvier dernier, frappait les trois coups de l’Ultra Trail World Tour comprenant pas moins de huit étapes. Et qui s’apprête à affronter, le 3 mai, les 98km de l’Ultra Trail Ardéchois.
Tout aussi souverain, le Marocain El Yazid El Madi (Team Technicien du Sport Seynod et Club Athlétique du Bassin Bellegardien) s’est offert une belle préparation sur les 16km intermédiaires dans l’optique du Trail Gravona, un 20 bornes programmé le 27 avril en Corse du Sud. Il précédait le Saint-Juliennois Nicolas Chardon, 2ème, et le Grenoblois Robin Cattet, 3ème, cyclistes à la base. Dans cette même course nature, saluons la victoire de Nadège Vignand (ASPTT Annecy Athlétisme), 4ème sur le trail court en 2013.

G.O.

1488291395.5384animation3 - COMPTE RENDU DES PRINCES EN FOULEES : MARTIAL COLLOMB CONTINUE A PRENDRE DU GALON / 19-04-14

.
.
PHOTOS :

des-le-franchissement-de-la-ferme-du-comte-martial-collomb-s-est-installe-aux-commandes-de-la-course-devant-le-seynodien-thierry-belzuz3ème édition des Princes en Foulées, 19 avril 2013 à Seyssel (Haute-Savoie).
28km.
Martial Collomb, 1er (1er senior) en 2h18’05.
Dès le début de la descente après avoir atteint la Ferme du Comte (km15), Martial s’installera définitivement aux commandes de la course, devant le Seynodien Thierry Belzuz.
Cliché de Georges Ongaro (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).

dsc_84111ère édition de la Vitam’Run, 5 septembre 2010 à Neydens.
Durant les 300 premiers mètres de faux-plats descendants, on reconnaît :
– Dossard 106 : Martial Collomb, 16ème (8ème senior) en 34’55.
– Dossard 133 : Alain Gillet (Team Running Conseil Oxygène et Evian Off Course), 2ème (2ème senior) en 30’13.
– Dossard finissant par 9 : Patrick Rod (Antilopes des Sons), 28ème (14ème senior) en 36’01.
– Dossard 185 : Stany Paumier (Athlé Saint-Julien 74), 1er (1er senior) en 30’06, aujourd’hui nouveau coéquipier de Martial au sein du Club Athlétique du Bassin Bellegardien.
– Dossard 213 : Maxime Thibaud (Team Running Conseil Oxygène et Athlé Saint-Julien 74), 5ème (5ème senior) en 31’02.
Cliché de l’Athlé Saint-Julien 74.

P1070796 (1)3ème édition du Trail des 3 Vallées, 1er – 14 avril 2013 dans l’Himalaya népalais.
Martial Collomb, 2ème (1er homme, 1er senior) en 31h42’26, à 31’30 de sa compagne népalaise Manikala Rai.

P10709173ème édition du Trail des 3 Vallées, 1er – 14 avril 2013 dans l’Himalaya népalais.
Martial Collomb, 2ème (1er homme, 1er senior).

P10806953ème édition du Trail des 3 Vallées, 1er – 14 avril 2013 dans l’Himalaya népalais.
Martial Collomb, 2ème (1er homme, 1er senior).

P10806963ème édition du Trail des 3 Vallées, 1er – 14 avril 2013 dans l’Himalaya népalais.
Martial Collomb, 2ème (1er homme, 1er senior).

IMG_7842_392719ème édition du Tour du Canton du Genève, 29 mai, 5 juin, 12 juin et 19 juin 2013.
4ème et ultime étape à Prévessin-Moëns, la seule disputée en France, 19 juin 2013.
Martial Collomb, 18ème (12ème senior) en 33’10.
Sur le classement final, cumulant les quatre étapes, il terminera 13ème (9ème senior) en 1h57’28.
Cliché de Claude Eyraud.

IMG_27331ère édition du Samoëns Trail Tour, 23 juin 2013.
30km.
Martial Collomb, 2ème (2ème senior) en 3h15.
Cliché d’Alain Pourret.

IMG_28431ère édition du Samoëns Trail Tour, 23 juin 2013.
Martial Collomb, 2ème.
Cliché d’Alain Pourret.

DSC_01921ère édition du Samoëns Trail Tour, 23 juin 2013.
30km.
Martial Collomb, 2ème.
Cliché de Mathilde.

IMG_30381ère édition du Samoëns Trail Tour, 23 juin 2013.
30km.
Martial Collomb, 2ème.
Cliché d’Alain Pourret.

eric-crozet-(724)-avait-retrouve-sa-foulee-des-grands-jours-pour-animer-la-competition-devant-collomb-(a-sa-gauche)-et-vuattoux-(742)-139107298030ème édition de la Course de la Colline, 17 novembre 2013 à Vétraz-Monthoux.
11,7km.
A cet instant là, Martial Collomb (Team Smartwoll), à gauche avec un bonnet noir, occupait la seconde place, se retrouvant alors entouré des pensionnaires d’Evian Off Course que sont Eric Crozet (dossard 724) et Christian Vuattoux (dossard 742). In fine, ces deux derniers se classeront respectivement 5ème (3ème V1) en 44’27 et 3ème (2ème V1) en 44’12 tandis que Collomb (1er senior) enlèvera l’épreuve en 43’53.
Au fond à droite, avec un maillot gris et noir, on reconnaît Hugo Calame (Saint-Paul-en-Chablais) qui terminera 7ème (4ème senior) en 45’04.
Cliché de Georges Ongaro (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).

Collomb130ème édition de la Course de la Colline, 17 novembre 2013 à Vétraz-Monthoux.
11,7km.
Martial Collomb, 1er (1er senior) en 43’53.
Seul au monde, Martial file cette fois-ci vers sa première victoire française.
Cliché de Georges Ongaro (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).

 

1488291395.5384animation3 - COMPTE RENDU DES PRINCES EN FOULEES : MARTIAL COLLOMB CONTINUE A PRENDRE DU GALON / 19-04-14
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events