QUAND DELPHYNE BURLET CHAUSSE SES RUNNING / 10-04-12

Héroïne du ski nordique de 1988 à 1991 mais surtout du biathlon jusqu’en 2002, la Haut-Bugiste Delphyne Burlet entraîne désormais les jeunes pousses du département afin de suivre ses traces.
Parallèlement, ses multiples faits d’armes en course nature à compter de 2008 ne sont pas passés inaperçues. Preuve en est sa récente irruption dans le renommé Team Technicien du Sport Seynod (TDS). A vrai dire, une petite sensation dans le landerneau du trail !

C’est en compulsant la prestigieuse revue helvète « Spiridon » qu’a germé l’idée chez Delphyne Burlet de se lancer dans la course à pied. Nous sommes alors en 1986, au seuil de sa fabuleuse épopée nordique. Deux épreuves de montagne, le Cross du Mont-Blanc où elle se classera 12ème et Sierre-Zinal en 1988, son meilleur souvenir en tant que joggeuse, seront le théâtre de ses premières actions d’éclat. Jusqu’au terme de sa carrière de biathlète, ce sport ne sera toutefois jamais un but en soi mais perçu comme une simple préparation d’appoint. D’ailleurs, lorsqu’elle remisera ses planches, elle en fera de même avec ses running.
Entraîneur de ski de fond au sein du Comité Lyonnais-Pays de l’Ain depuis septembre 2007, elle se traîne comme un boulet pour pouvoir accompagner ses protégés, en l’occurrence des cadets et des juniors singulièrement affûtés. Très vite à court de condition, elle doit impérativement rechausser ses running.

Coup d’essai, coup de maître
Avec célérité pourtant, cette obligation professionnelle va se métamorphoser en bonheur, en particulier sur le trail où l’éclectisme des parcours lui rappelle, comme un heureux présage, ses disciplines d’antan.
Aussi, le 15 juin 2008 lors de la Montée du Crêt d’Eau à Bellegarde, elle épingle de nouveau le dossard. L’exploit est aussitôt au rendez-vous. Sur la seule authentique course de montagne que renferme l’Ain (14km pour 1330md+ et 570md-), elle manque, pour 1’56, de détrôner la reine Anne Ruelen écumant alors tous les podiums. Elle prendra sa revanche dès l’année suivante sur le Cross de la Biche à Giron où elle devancera de 50’’ l’égérie d’Ambérieu Marathon.

L’apothéose
Résidant à Hotonnes (300 âmes), un des quatre villages constellant le plateau de Retord qui l’a vue grandir, Delphyne Burlet, aujourd’hui âgée de 45 ans, est dépourvue d’escouade FFA et de coach. Aussi, elle ne se lasse pas de s’entraîner au feeling, donnant la part belle aux séances spécifiques, à l’instar de la VMA et du seuil dans l’optique des épreuves sur route, à l’image encore de la PMA pour celles rendant visite chez Dame Nature. Les résultats ne se feront pas attendre.
L’an passé, elle parviendra ainsi au sommet de son art à l’occasion de l’édition princeps du 32km de l’Ice Trail Tarentaise, concouru le 17 juillet à Val-d’Isère. Dans des conditions dignes de l’apocalypse, à deux doigts de l’hypothermie, elle tint la dragée haute à la lauréate bourguignonne Virginie Govignon qui figure en bonne place dans le panthéon de l’ultra et du trail long comme l’attestent ses prestations en 2011 (victorieuse à la CCC et 2ème à la 6000D). Seconde à seulement 10’43 de l’une des étoiles du Team Lafuma, la sociétaire du Club Sportif Valromey-Retord prouvait par la même qu’elle excellait sur la courte distance. Et ce contrairement aux aventures au long cours où elle n’a jamais été à son avantage (12ème sur le 42km du Trail Ubaye Salomon 2010, 43ème sur le Marathon du Mont-Blanc 2011).
En décembre 2011, cette brillante reconversion lui aura permis d’intégrer TDS, escouade créée et managée dès 2000 par Michel Barralon, gérant du magasin éponyme à Seynod (agglomération annécienne). Au milieu de trailers de renom tels Gilles Segris, Jérôme Bosch et autre Stéphane Avrillon, l’ancienne gloire du biathlon hexagonal ne devrait avoir aucun mal à franchir un cap. Et ainsi s’affirmer comme l’une des meilleures ambassadrices de l’Ain dans la course nature.

François Vanlaton


PALMARES EN COURSE A PIED A COMPTER DE 2008 :

2008 :
– 15 juin, Montée du Crêt d’Eau : 2ème et 1ère V1 (47ème au scratch) en 1h55’45.
– 28 juin, Cross du Mont-Blanc : 84ème et 29ème V1 (505ème au scratch) en 3h35’53.
– 6 juillet, Cross de la Biche : 1ère (23ème au scratch) en 1h26’50.

1488291395.5384animation3 - QUAND DELPHYNE BURLET CHAUSSE SES RUNNING / 10-04-12

2009 :
– 19 avril, Semi-Marathon International du Lac d’Annecy : 1h40’31, record personnel. 39ème et 11ème V1 (744ème au scratch).
– 10 mai, Cross des Jonquilles : 3ème et 2ème V1 (69ème au scratch) en 1h05’39.
– 27 juin, Cross du Mont-Blanc : 39ème et 6ème V1 (348ème au scratch) en 3h03’06.
– 5 juillet, Cross-Trail de la Biche : 1ère (37ème au scratch) en 1h35’47.
– 23 août, Bélier : 13ème et 2ème V1 (186ème au scratch) en 2h51’36.

2010 :
– 9 mai, Cross des Jonquilles : 1ère (63ème au scratch) en 1h06’37.
– 20 juin, Montée du Crêt d’Eau : 2ème et 2ème V1 (52ème au scratch) en 1h59’35.
– 26 juin, Cross du Mont-Blanc : 18ème et 3ème V1 (210ème au scratch) en 2h59’51.
– 8 août, Trail Ubaye Salomon (42km) : 12ème et 6ème V1 (109ème au scratch) en 6h11’47’’01.
– 19 septembre, Trail du Bugey (28km) : 3ème et 1ère V1 (64ème au scratch) en 2h37’06.
– 10 octobre, Trail des Sept Monts (15km) : 2ème et 2ème V1 (39ème au scratch) en 1h15’33.
– 31 octobre, Lausanne Marathon : 3h52’31, record personnel. 58ème et 24ème V1 (687ème au scratch) en 3h52’31.

2011 :
– 17 avril, Semi-Marathon International du Lac d’Annecy : 1h42’10. 39ème et 9ème V1 (632ème au scratch).
– 4 juin, Trail du Gypaète (71km), en duo avec François Vanlaton, Delphyne assurant le premier relais de 30km : 4ème équipe mixte (15ème équipe au scratch) en 10h51’19. Sur sa course, Delphyne place l’équipe mixte en 1ère position (14ème équipe au scratch) en 4h18’34.
– 26 juin, Marathon du Mont-Blanc : 43ème et 11ème V1 (653ème au scratch) en 6h34’52.
– 17 juillet, Ice Trail Tarentaise (32km) : 2ème et 1ère V1 en 5h24’51. Le classement étant majoritairement erroné, je ne peux énumérer la totalité des statistiques.

1488291395.5384animation3 - QUAND DELPHYNE BURLET CHAUSSE SES RUNNING / 10-04-12
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events