TPSinfos

PRESENTATION DE LA MONTEE DU FORT DU MONT / 29-07-12

28ème édition ce dimanche à Albertville

Pour les allergiques au trail, deux somptueuses courses de montagne leur sont proposées ce dimanche 29 juillet.
En Haute-Savoie, dans la vallée du Giffre, se tiendra la 29ème Montée des Pavés Taninges – Praz-de-Lys rendant visite à Dame Nature. Au menu, un 12km pour une dénivelée de 1134m positifs et 260m négatifs, comptant pour le Challenge Oxygène, ainsi qu’un innovant 9km pour 900m de dénivelée positive.
Et en Savoie, dans la sous-préfecture albertvilloise, la Montée du Fort du Mont aura lieu intégralement sur une route goudronnée de 11km accusant un différentiel de 780m de dénivelée positive.

Sidérante manifestation que la Montée du Fort du Mont ! Voilà un événement modeste, sans grands moyens financiers, concocté quasiment en catimini, qu’on pourrait sans entraves qualifier de course de village s’il n’y avait la taille de la cité olympique (19000 âmes). Et cependant, l’affluence et la richesse du peloton sont souvent exceptionnelles, aimantant des pointures nationales, parfois internationales. Alors pourquoi cette situation paradoxale ? De prime abord, en raison d’une myriade de lots attribués aux trois premiers au scratch ainsi qu’aux lauréats de sept catégories masculines et six féminines. Ensuite, une prime, apparue en 1999 et portée à 500 euros pour chacun des deux sexes, est offerte à ceux qui annihileraient le record, détenu chez les hommes par Aziz Nih en 42’02 depuis 1994 et chez les femmes par la Russe Svetlana Netchaeva en 49’15 depuis 1998.
N’empêche, l’immense majorité des participants sont des athlètes autochtones ou bien en villégiature, appréciant à juste titre la remarquable compétence organisationnelle aux mains du comité de jumelage du Mirantin, surgi en 1988 et se substituant au comité d’animation du Haut-Conflans. Composée d’une cinquantaine de membres, cette association, promouvant le jumelage entre les communes de Venthon (sur les hauteurs d’Albertville) et de Gouesnac’h (Finistère), est présidée depuis toujours par un rugbyman albertvillois, Maurice Montjovet, né le 30 novembre 1951. Grâce à sa passion légendaire, il s’est progressivement identifié à ce rendez-vous de la course à pied, discipline qui lui était pourtant totalement étrangère à l’origine. Encore une autre singularité qui décidément n’en manque pas !
En revanche, à compter de 2007, la compétition a incontestablement perdu de son aura, les effectifs et par conséquent leur qualité fondant comme neige au soleil. La cause principale, la profusion de trails, n’est bien sûr un secret pour personne. De quoi mettre en péril cette manifestation et ainsi altérer la pluralité des courses hors stade. Absolument navrant ! A moins que Maurice qui a plus d’un tour dans son sac ne nous mijote à l’avenir quelque chose de détonant…
En attendant, les architectes de la Montée du Fort du Mont ont eu la bonne idée, fin 2011, de créer un site web dont l’absence se faisait cruellement sentir, accentuant ces dernières années le caractère confidentiel de l’épreuve. Une fois finalisé, ce site, dont la responsabilité incombe à Marie-Pierre Rossetto, secrétaire du comité de jumelage du Mirantin et 2ème adjoint à Venthon, devrait en toute logique rendre plus attractif ce rendez-vous. En tout cas, c’est tout le mal qu’on souhaite à Maurice Montjovet et à toute sa valeureuse escouade forte d’une soixantaine de volontaires.

François Vanlaton


INSCRITS POUR LA 28EME EDITION DU 29 JUILLET 2012 :

Au 27 juillet, on relevait une quinzaine d’engagés. Un chiffre qui n’a rien d’inquiétant lorsqu’on sait que l’immense majorité des participants s’inscrivent juste avant le départ.
Parmi ceux qui sont déjà certains de venir, on remarquera Gilles Segris, co-lauréat l’an dernier en 45’32 et 2ème en 2010 en 45’20. Bientôt quadra (ayant vu le jour le 8 août 1972), de souche icaunaise de par son père et parisienne de par sa mère, Gilles, chauffeur chez un marchand de vin, vit à Albertville avec sa compagne. Il est sociétaire à la fois d’un club FFA, à savoir Sport Détente des Amis de l’Ecole d’Aix-en-Othe, dans l’Aube, et de deux teams, en l’occurrence Hoka et Technicien du Sport Seynod.
Par ailleurs, les frères Vacher, Benoit né le 5 décembre 1991, et Julien né le 21 juin 1995, licenciés à l’Union Olympique Albertville Tarentaise Athlétisme, répondront de nouveau présent. Leurs meilleurs chronos remontent, pour Benoit, à 2009 en 50’53 (7ème au scratch et 1er junior) et, pour Julien, à 2011 en 57’31 (22ème au scratch et 1er cadet).

F.V.


PARCOURS :

L’arrivée a toujours été juchée au fort du Mont, édifié entre 1877 et 1881 et intégrant le système de défense mis en place sur le relief albertvillois pour se prémunir contre une éventuelle incursion italienne, les relations étant particulièrement tendues entre les deux nations à la suite du rattachement en 1860 de la Savoie à la France. En revanche, les ordres du starter ont changé d’endroit à quatre reprises.
En 1984, pour le galop d’essai, le départ s’opéra de la cité médiévale de Conflans. 100m de route asphaltée puis 5,5km de sentier pimentèrent ce qui n’était alors qu’une simple randonnée, portée naturellement sur les fonts baptismaux par Maurice Montjovet. Le jour même, plusieurs participants, au premier chef Elisabeth et Ulysse Chenal de Granier-sur-Aime, firent part de leur désir de transformer cette promenade en une véritable course, de préférence sur route, moins pénible que le sentier. Ce qu’acquiesça avec célérité Maurice Montjovet : la Montée du Fort du Mont venait ainsi de naître !
Les trois autres changements intervinrent en :
– 1985, édition princeps : départ sur la place Charles Albert, 10,5km de route goudronnée. Ce tracé est reconduit l’année suivante.
– 1987, 3ème édition : départ devant le groupe scolaire Plaine de Conflans, 11,5km de route bitumée.
– 1988, 4ème édition : départ devant l’agence du quotidien « Le Dauphiné Libéré » (qui a changé d’adresse entre-temps), rue Gambetta, 11km pour 780m de dénivelée positive sur route asphaltée, la départementale 105. L’itinéraire est immuable depuis.
Le départ se situe à 330m et l’arrivée à 1110m, soit 11km pour 780m de dénivelée positive. Si l’on veut pinailler, le parcours n’atteint que 10,9km en prenant tous les virages de l’intérieur, 11km étant calculés en négociant ceux-ci dans leur voie médiane. Il se décompose de la façon suivante :
– Les 500 premiers mètres jusqu’à la place Charles Albert sont quasiment plats, légèrement montants à travers la rue Gambetta et le pont des Adoubes (enjambant l’Arly), puis un chouïa descendants sur 100m aboutissant à ladite place.
– Intervient la terrible montée Adolphe-Hugues sur 500m à 13%, débouchant sur la magnifique porte de Savoie (XIVe siècle), une des deux gardiennes de Conflans (km1).
– La pente se radoucit sur 300m, s’élevant à 6%.
– Arrive un replat sur 400m.
– Du km2 à l’arrivée, le pourcentage alterne entre 6 et 8. Soulignons que les 100 derniers mètres ne sont pas goudronnés, étant en effet recouverts de graviers sur 80m avant le pont-levis du Fort du Mont puis d’herbes sur 20m après celui-ci.

F.V.


PALMARES :

1985 (départ sur la place Charles Albert à Albertville) :
Scratch :
– 1er et 1er senior : Jean-Jacques Vandeneede (Pays-Bas, en vacances au col de Tamié) en 44’03.
– 2ème et 2ème senior : Ulysse Chenal (Granier-sur-Aime) en 45’33.
– 3ème et 3ème senior : Patrick Brossat en 45’48.
Femmes :
– 1ère et 1ère senior (49ème au scratch) : Elisabeth Chenal (Granier-sur-Aime) en 1h12’19.
– 2ème et 2ème senior (64ème au scratch) : Nadine Matheret (Union Olympique Albertville) en  1h29’06.
– 3ème et 3ème senior (66ème au scratch) : Nathalie Mermier (Conflans) en 1h34’30.

1986 (départ sur la place Charles Albert à Albertville) :
Scratch (88 classés) :
– 1er et 1er senior : Jean-Yves Pontarolo (Aix-les-Bains) en 44’36.
– 2ème et 2ème senior : Jean-Marc Laurent (Entente Athlétique de Chambéry) en 44’54.
– 3ème et 3ème senior : Maurice Favre-Nicolin (Union Athlétique de Maurienne) en 45’38.
Femmes (9 classées) :
– 1ère et 1ère senior (54ème au scratch) : Ghislaine Very (Remiremont) en 1h05’34.
– 2ème et 2ème senior (62ème au scratch) : Catherine Minary en 1h08’48.
– 3ème et 3ème senior (63ème au scratch) : Elisabeth Chenal (Granier-sur-Aime) en 1h09’18.

1987 (départ devant le groupe scolaire Plaine de Conflans à Albertville) :
Scratch (91 classés) :
– 1er et 1er senior : Serge Rapy (Bourg-en-Bresse, aujourd’hui correspondant au quotidien « Le Progrès » pour la course à pied dans l’Ain) en 44’25.
– 2ème et 2ème senior : Robert Giraudon en 45’24.
– 3ème et 3ème senior : Ulysse Chenal (Granier-sur-Aime) en 46’28.
Femmes (8 classées) :
– 1ère et 1ère senior (58ème au scratch) : Cécile Tambe en 1h04’44.
– 2ème et 2ème senior (66ème au scratch) : Elisabeth Chenal (Granier-sur-Aime) en 1h09’20.
– 3ème et 3ème senior (76ème au scratch) : Colette Pellicier (Faverges) en 1h15’58.

1988 (départ rue Gambetta devant l’ancienne agence du « Dauphiné Libéré » à Albertville, toujours actuel) :
Scratch (141 classés) :
– 1er et 1er senior : Bruno Bruera (Italie, Turin) en 44’22.
– 2ème et 2ème senior : Jacques Dufour (Saint-Martin-de-la-Porte) en 45’05.
– 3ème et 3ème senior : Franco Naitzai (Italie, Turin) en 46’04.
Femmes (12 classées) :
– 1ère et 1ère senior (90ème au scratch) : Chantal Albrieu (Saint-Martin-de-la-Porte) en  1h03’44.
– 2ème et 1ère vétérane (97ème au scratch) : Cécile Tambe en 1h05’38.
– 3ème et 2ème senior (109ème au scratch) : Elisabeth Chenal (Granier-sur-Aime) en 1h09’46.

1989 :
Scratch (151 classés) :
– 1er et 1er senior : Serge Blondelet (Nice Université Club) en 46’37.
– 2ème et 2ème senior : Michel Durieux (Saint-Martin-de-la-Porte) en 47’14.
– 3ème et 3ème senior : Eric Fouilloux (13ème bataillon de chasseurs alpins de Barby) en 48’05.
Femmes :
– 1ère et 1ère senior (56ème au scratch) : Cathy Caudart (ASPTT Gap Athlétisme) en 59’43.
– 2ème et 2ème senior (91ème au scratch) : Christiane Perret (Aix-les-Bains) en 1h06’03.
– 3ème et 3ème senior (96ème au scratch) : Martine Rouilloux (13ème bataillon de chasseurs alpins de Barby) en 1h06’37.

1990 :
Scratch (121 classés) :
– 1er et 1er senior : Thierry Pichon (ASPTT Grenoble Athlétisme) en 46’19.
– 2ème et 2ème senior : Pascal Andy (Belgique) en 47’24.
– 3ème et 1er V1 : René Bois (Saint-Martin-de-la-Porte) en 47’37.
Femmes (13 classées) :
– 1ère et 1ère senior (49ème au scratch) : Nanda Gardent (ASPTT Grenoble Athlétisme) en 59’14.
– 2ème et 2ème senior (65ème au scratch) : Dominique Laval (ASPTT Auxerre Athlétisme) en  1h02’51.
– 3ème et 1ère V1 (70ème au scratch) : Irina Préislevova (Tchécoslovaquie) en 1h03’45.

1991 :
Scratch (161 classés) :
– 1er et 1er senior : Jacques Dufour (Union Athlétique de Maurienne) en 44’03.
– 2ème et 2ème senior : J. Michiels (Belgique) en 45’48.
– 3ème et 1er V1 : L. Rottiers (Belgique) en 46’45.
Femmes (20 classées) :
– 1ère et 1ère senior (65ème au scratch) : Cathy Caudart (ASPTT Gap Athlétisme) en 57’54.
– 2ème et 2ème senior (73ème au scratch) : J. Martz (Sport Club Agora 2000 Evry)  en 58’36.
– 3ème et 3ème senior (95ème au scratch) : M. Conte (Bourg-Saint-Maurice) en 1h02’08.

1992 :
Scratch (183 classés) :
– 1er et 1er senior : Bruno Savorgnani (Union Athlétique de Maurienne) en 46’03.
– 2ème et 2ème senior : L. Bastien (Union Athlétique de Maurienne) en 46’26.
– 3ème et 3ème senior : Jean-Luc Bournat-Querat (Amicale Laïque Voiron Athlétisme) en 46’28.
Femmes (26 classées) :
– 1ère et 1ère V1 (36ème au scratch) : Simone Bois (Union Athlétique de Maurienne) en 55’56.
– 2ème et 1ère senior (51ème au scratch) : S. Rousset en 58’38.
– 3ème et 1ère V0 (63ème au scratch) : J. Guiseris (Chambéry) en 1h00’21.

1993 :
Scratch (215 classés) :
– 1er et 1er senior : Jacques Dufour (Union Athlétique de Maurienne) en 44’36.
– 2ème et 2ème senior : Philippe Tisserand en 44’43.
– 3ème et 3ème senior : Bruno Savorgnani en 44’58.
Femmes (29 classées) :
– 1ère et 1ère senior (64ème au scratch) : Annick Feger en 57’04.
– 2ème et 2ème senior (72ème au scratch) : Nina Chestakova (Russie) en 57’34.
– 3ème et 3ème senior (74ème au scratch) : Lucia Bianchetti en 58’03.

1994 : l’année du record.
Scratch (196 classés) :
– 1er et 1er senior : Aziz Nih (Enghien-les-Bains) en 42’02, record de l’épreuve.
– 2ème et 2ème senior : Miroslav Sajler (République tchèque) en 42’07.
– 3ème et 3ème senior : Jean-Marie Gehin en 43’29.
Femmes (27 classées) :
– 1ère et 1ère senior (29ème au scratch) : Fabiola Rueda Oppliger (Colombie et Suisse, Stade Genève Athlétisme) en 51’05.
– 2ème et 2ème senior (36ème au scratch) : Sylvie Parmentier en 51’59.
– 3ème et 3ème senior (41ème au scratch) : Lucie Wright en 53’15.
Un 10ème millésime qui fera date ! Les deux records, ceux de Jacques Dufour en 44’03 en 1991, et de Simone Bois en 55’56 en 1992, tombèrent comme des fétus de paille par les trois premiers hommes et les quatre premières représentantes de la gent féminine ! Proprement ébouriffant !
Par une température fraîche et sous un ciel couvert, le Tchèque Miroslav Sajler, né en 1969, se portait d’emblée en tête, prenant quelques longueurs d’avance. Sans doute, voulait-il, par une foulée souple et soutenue, affirmer son ambition et sa suprématie, concrétisée par un titre de champion du Monde de course en montagne.
Très vite, dès la première difficulté, celle de l’épouvantable grimpée conduisant à Conflans, le peloton s’étirait sur plus de 500m. On pensait à un cavalier seul du citoyen de la jeune Tchéquie, seul en tête après 800m, mais c’était sans compter la résurgence d’un autre champion montagnard, de France celui-là, en 1992 précisément, en la personne d’Aziz Nih, né en 1962 et accouru de la région parisienne. Une grande figure de la course en montagne que ce Nih qui quatre semaines avant Albertville s’était classé second sur ces même France à Serre Chevalier.
A la suite d’une brève accélération, le Francilien, extrêmement pugnace, se détachait de la meute des poursuivants en se portant à la hauteur du Tchèque. Dès lors, impressionnant de vitesse et de facilité, le binôme ne pouvait plus être rejoint, reléguant le troisième homme, Jean-Marie Gehin, à 1’. Ces deux athlètes aux silhouettes totalement différentes, longiligne pour l’homme de l’Est, menue pour le Français, n’en étaient pas moins animés d’un même désir d’empocher à la fois la victoire et le prix au vainqueur, se livrant en conséquence à un exceptionnel coude à coude, au sens propre du terme. D’ailleurs, le train soutenu laissait prévoir dès les premiers km la chute du temps référence.
L’épilogue fut digne des plus grandes épopées ! A l’ultime virage précédant le pont-levis accédant au fort du Mont, Nih grillait la politesse à son compagnon en se faufilant comme une anguille par l’intérieur, et remportait au sprint ce mémorable opus, pulvérisant la marque de 2’01, toujours d’actualité 18 ans après ! Quant à la lauréate Fabiola Rueda Oppliger, Genevoise de souche colombienne née le 26 mars 1963, elle abaissait le temps étalon de 4’51 !
Remarquons que le Tchèque était présent sur le secteur depuis quelques jours pour entreprendre des reconnaissances, passant la dernière nuit avec deux compatriotes dans le fort du Mont. Au demeurant, ceux-ci firent la course quasiment en proue mais dépourvus de dossard, n’ayant pas eu les moyens de régler le montant d’inscription.
Article rédigé à partir du papier de Robert Peter du quotidien « Le Dauphiné Libéré » que j’ai sensiblement amendé, et également des précieux souvenirs de Maurice Montjovet.

1995 :
Scratch (171 classés) :
– 1er et 1er senior : Magid Bendahou (13ème bataillon de chasseurs alpins de Barby) en  43’56.
– 2ème et 2ème senior : Denis Mendez (Faverges) en 44’58.
– 3ème et 3ème senior : Pascal Chrétien (EASY Saint-Quentin) en 45’14.
Femmes (17 classées) :
– 1ère et 1ère senior (27ème au scratch) : Sylvie Laville (Athlétic Club de Cannes) en 53’18.
– 2ème et 2ème senior (38ème au scratch) : Marie-Madeleine Degeorges (Sud Acline Annecy) en 54’52.
– 3ème et 1ère V1 (75ème au scratch) : Dominique Laval (ASPTT Auxerre Athlétisme), 59’44.

1996 :
Scratch (162 classés) :
– 1er et 1er senior : Denis Mendez (Albertville) en 45’10.
– 2ème et 2ème senior : Magid Bendahou (Aix-les-Bains) en 46’25.
– 3ème et 3ème senior : Christian Oberleitir (Autriche) en 46’39.
Femmes (20 classées) :
– 1ère et 1ère senior (27ème au scratch) : Fabiola Rueda Oppliger (Colombie-Suisse, Stade Genève Athlétisme) en 53’51.
– 2ème et 1ère V1 (40ème au scratch) : Simone Bois (Saint-Martin-de-la-Porte) en 57’08.
– 3ème (44ème au scratch) : Nina Chestakova (Russie) en 57’35.

1997 :
Scratch :
– 1er et 1er senior : Joël Pellicier (Espérance Favergienne) en 45’08.
– 2ème et 2ème senior : Pascal Chrétien en 45’27.
– 3ème et 3ème senior : Franck Péaquin en 45’53.
Femmes :
– 1ère et 1ère senior : Fabiola Rueda Oppliger (Colombie-Suisse, Stade Genève Athlétisme) en 51’43.

1998 : quand la Russie triomphe…
Scratch (194 classés) :
– 1er et 1er senior : Franck Péaquin (Entente Athlétique de Chambéry) en 45’28.
– 2ème et 1er V1 : Michel Bastard (Association Liberty Sports de Mont-Louis) en 46’22.
– 3ème : Denis Mendez (Albertville) en 46’30.
Femmes (31 classées) :
– 1ère et 1ère senior : Svetlana Netchaeva (Russie) en 49’15, record de l’épreuve.
– 2ème et 2ème senior : Fabiola Rueda Oppliger (Colombie-Suisse, Stade Genève Athlétisme) en 55’07.
– 3ème : Fabienne Curiace (Eveil Mendois, Lozère) en 57’21.
Présentons rapidement la talentueuse Netchaeva Svetlana qui avant l’épisode 2012 est toujours la recordwoman de la Montée du Fort du Mont.
Née le 24 juillet 1961 à Moscou, elle est à la base une marathonienne. Elle n’en a pas moins éclaboussé de tout son talent la course de montagne. En attestent ses prestations à Sierre-Zinal : 1ère en 1988 (meilleur perf en 3h10’57), 2ème en 1999 et 2000 ; ainsi qu’au Marathon de la Jungfrau : 1ère en 1999 et 2000 (meilleur perf en 3h22’04), 2ème en 2004.
En Haute-Savoie, elle est connue pour avoir remporté en 2003 le Bélier en 2h15’25.

1999 :

Scratch (173 classés) :
– 1er et 1er senior : Laurent Dodet (4ème régiment de chasseurs de Gap) en 44’31.
– 2ème et 2ème senior : Franck Péaquin (Athlétique Sport Aixois) en 45’10.
– 3ème : Michel Bastard (Association Liberty Sports de Mont-Louis) en 46’05.
Femmes (26 classées) :
– 1ère et 1ère senior (38ème au scratch) : Aïcha Faure (Thiais) en 54’58.
– 2ème et 1ère V1 (50ème au scratch) : Chantal Baillon (Athletic Club Bourg Pierrelatte) en 57’11.
– 3ème et 2ème V1 (61ème au scratch) : Dominique Laval (ASPTT Auxerre Athlétisme) en 58’40.

2000 : si près du but !
Scratch (129 classés) :
– 1er et 1er V1 : Gilles Convert en 43’40.
– 2ème et 1er senior : Laurent Dodet (4ème régiment de chasseurs de Gap, Hautes-Alpes) en  44’10.
– 3ème et 2ème senior : Jean-Michel Coulomb (Grenoble) en 45’13.
Femmes (19 classées) :
– 1ère et 1ère senior (13ème au scratch) : Svetlana Netchaeva (Russie) en 49’28.
– 2ème et 2ème senior (22ème au scratch) : Audrey Cléau (27ème bataillon de chasseurs alpins de Cran-Gevrier) en 53’26.
– 3ème et 1ère V1 (27ème au scratch) : Chantal Baillon (Athletic Club Bourg Pierrelatte) en 54’07.
Pour 14 microscopiques secondes, la Russe Svetlana Netchaeva échoue à mettre à bas son propre record et ainsi à récolter la fameuse prime. Ce qui n’empêchera pas son manager de réclamer la… moitié du butin, mais en vain ! Parallèlement, observons que Gilles Convert est à ce jour l’unique leader vétéran masculin figurant dans le palmarès.

2001 :
Scratch (123 classés) :
– 1er et 1er senior : Franck Gorry (Team Grenoble) en 45’34.
– 2ème et 2ème senior : Jean-Michel Coulomb (Angleterre) en 45’48.
– 3ème et 3ème senior : Philippe Dubois (Saint-Jean-de-Maurienne) en 47’19.
Femmes (14 classées) :
– 1ère et 1ère senior (13ème au scratch) : Audrey Cléau (Dijon Triathlon) en 53’11.
– 2ème et 2ème senior (60ème au scratch) : Isabelle Gorguet (Chambéry) en 1h06’58.
– 3ème et 3ème senior (70ème au scratch) : Audrey Bollongeon (Chambéry), 1h07’58.

2002 :
Scratch (124 classés) :
– 1er et 1er senior : Chaham El Maati (Maroc, Team Athlet’s Foot Seynod) en 43’38.
– 2ème et 2ème senior : Régis Roux (Association Sportive Saint-Junien Athlétisme) en 45’17.
– 3ème et 3ème senior : Stéphane Maheo (Team Athlet’s Foot Seynod) en 45’21.
Femmes (15 classées) :
– 1ère et 1ère senior (17ème au scratch) : Audrey Cléau (Dijon Triathlon) en 54’00.
– 2ème et 2ème senior (33ème au scratch) : Sandrine Motto-Ros (Saint-Jorioz) en 58’29.
– 3ème et 1ère V1 (39ème au scratch) : Marie-Madelaine Chrétien (Annecy-le-Vieux Of Course) en 59’47.

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DE LA MONTEE DU FORT DU MONT / 29-07-12

2003 :
Scratch (152 classés) :
– 1er et 1er senior : Ludovic Pellé (Amicale Laïque Echirolles Athlétisme) en 45’15.
– 2ème et 1er V1 : Denis Mendez (Union Olympique Albertville Tarentaise Athlétisme) en 47’41.
– 3ème et 2ème senior : Claude Levet (Sevrier) en 47’53.
Femmes (19 classées) :
– 1ère et 1ère V1 (8ème au scratch) : Svetlana Netchaeva (Russie, Pierre-Bénite) en 50’34.
– 2ème et 1ère senior (11ème au scratch) : Audrey Cléau (Dijon Triathlon) en  52’16.
– 3ème et 2ème senior (31ème au scratch) : Sandrine Motto-Ros (Annecy-le-Vieux Of Course) en 56’21.

2004 :
Scratch (144 classés) :
– 1er et 1er senior : Laurent Dodet (Villeneuve-Loubet) en 44’15.
– 2ème et 2ème senior : Ludovic Pellé (Amicale Laïque Echirolles Athlétisme) en 45’01.
– 3ème et 3ème senior : Jean-Christophe Roche (Seynod) en 47’55.
Femmes (22 classées) :
– 1ère et 1ère senior (27ème au scratch) : Patricia Serda en 54’42.
– 2ème et 2ème senior (40ème au scratch) : Sandrine Motto-Ros (Annecy-le-Vieux Of Course) en  56’58.
– 3ème et 1ère V2 (66ème au scratch) : Marie-Paule Salveta (Issoire) en 1h02’21.

2005 :
Scratch (136 classés) :
– 1er et 1er senior : Chaham El Maati (Maroc, Team Technicien du Sport Seynod), 44’13’’, S.
– 2ème et 2ème senior : Jean-Michel Coulomb (Calais), 44’23’’, S.
– 3ème et 3ème senior : Philippe Dubois (Saint-Priest), 47’14’’, S.
Femmes (20 classées) :
– 1ère et 1ère senior (23ème au scratch) : Patricia Serda (Union Olympique Albertville Tarentaise Athlétisme) en 54’08.
– 2ème et 2ème senior (30ème au scratch) : Sandrine Motto-Ros (Annecy-le-Vieux Of Course) en 55’33.
– 3ème et 1ère V1 (52ème au scratch) : Yannick Lebled-Toeuf (Club Athlétique Périgueux) en 1h00’24.

2006 : la tentative avorte !
Scratch (137 classés) :
– 1er et 1er senior : Egide Manirakiza (Burundi, Association Sportive Rispoli Villeurbanne) en 43’01.
– 2ème et 2ème senior : Hamid Larhalmi (Entente Athlétique de Chambéry) en 43’32.
– 3ème et 3ème senior : Bouchaïb Larhalmi (Entente Athlétique de Chambéry) en 44’44.
Femmes (15 classées) :
– 1ère et 1ère senior (19ème au scratch) : Audrey Cléau (Aix Savoie Triathlon) en 52’54.
– 2ème et 2ème senior (37ème au scratch) : Sandrine Motto-Ros (Annecy-le-Vieux Of Course) en 56’36.
– 3ème et 3ème senior (67ème au scratch) : Carole Lambert (Saint-Pierre-d’Allevard) en 1h01’56.
Pour s’employer à passer de vie à trépas le temps étalon d’Aziz Nih (42’02 en 1994), le Burundais Egide Manirakisa utilisa un lièvre, sans dossard, qui devait le booster jusqu’au 9ème km. Hélas pour le protégé de Joseph Rispoli, fondateur et président du club villeurbannais, celui-ci craqua et se retira de l’épreuve au 5ème km alors que les deux hommes disposaient d’une avance confortable d’1’50 environ en regard du binôme Nih-Sajler de 2004. Rien n’était encore perdu au 9ème km, Egide se trouvant encore au niveau du record. Malheureusement, il ne put tenir la distance dans les deux derniers km, n’en accomplissant pas moins le troisième chrono de l’histoire de cette course de montagne (43’01).

2007 :
Scratch (118 classés) :
– 1er et 1er senior : Ludovic Pellé (Amicale Laïque Echirolles Athlétisme, section de l’Entente Athlétique Grenoble 38) en 45’17.
– 2ème  et 2ème senior : Olivier Martial (Sevrier) en 47’30.
– 3ème et 3ème senior : Maurice Chatelain (Team Mermillod Triathlon) en 48’26.
Femmes (19 classées) :
– 1ère et 1ère senior (37ème au scratch) : Nathalie Mieuzet (Guer) en 1h04’39.
– 2ème et 2ème senior (42ème au scratch) : Karine Gaujon (Cevins), 1h05’15.
– 3ème et 1ère V1 (67ème au scratch) : Lucie Perrin (Saint-Martin-d’Arc), 1h06’02.

2008 : grave échec populaire !
Scratch (78 classés) :
– 1er et 1er senior : Stéphane Maheo (Rumilly) en 46’39.
– 2ème et 2ème senior : Raphaël Neyret-Vachey (Team Odlo Bassens) en 49’10.
– 3ème et 1er V1 : Jean-François Vachoux (La Foulée d’Annemasse) en 49’37.
Femmes (7 classées) :
– 1ère et 1ère V1 (65ème au scratch) : Nathalie Perrier (Spiridon Côte-d’Azur) en 1h12’08.
– 2ème et 1ère cadette (67ème au scratch) : Jessica Girod (Pontcharra) en 1h13’48.
– 3ème et 1ère senior (70ème au scratch) : Guillemette Cezard (Chambéry) en 1h16’01.
Au soir de cette 24ème édition, Maurice Montjovet est catastrophé devant l’affluence squelettique atteignant le chiffre record minimal de 78 arrivants. Il envisage alors sérieusement de jeter l’éponge si 2009 est du même acabit.

2009 : le sursaut !
Scratch (110 classés) :
– 1er et 1er senior : Ludovic Pellé (Amicale Laïque Echirolles Athlétisme, section de l’Entente Athlétique Grenoble 38), 45’47.
– 2ème et 1er V1 : Bruno Brugnacchi (Amicale Laïque Echirolles Athlétisme, section de l’Entente Athlétique Grenoble 38), 46’32.
– 3ème et 2ème V1 : Ouaid Bouchelaghem (Team Technicien du Sport Seynod) en 47’37.
Femmes (21 classées) :
– 1ère et 1ère senior (17ème au scratch) : Stéphanie Duc (AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne) en 55’55.
– 2ème et 2ème senior (25ème au scratch) : Florence Enrico (Association Sportive Coureur Alcan Aluminium Pechiney) en 58’06.
– 3ème et 3ème senior (29ème au scratch) : Ophélie Helin (Belgique, Tournai) en 59’24.

2010 : la rechute !
Scratch (80 classés) :
– 1er et 1er senior : Richard Musagirije (Burundi, Association Sportive Rispoli Villeurbanne) en 45’10.
– 2ème et 2ème senior : Gilles Segris (Sport Détente des Amis de l’Ecole d’Aix-en-Othe et Team Technicien du Sport Seynod) en 45’20.
– 3ème et 3ème senior : Ludovic Pellé (Cap Vercors) en 45’57.
Femmes (20 classées) :
– 1ère et 1ère senior (14ème au scratch) : Stéphanie Duc (AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne) en 54’10.
– 2ème et 2ème senior (16ème au scratch) : Céline Jeannier (Union Olympique Albertville Tarentaise Athlétisme) en 55’57.
– 3ème et 1ère V1 (19ème au scratch) : Sandrine Motto-Ros (Annecy-le-Vieux Of Course) en 56’50.

2011 : inédit ex aequo !
Scratch (101 classés) :
– 1er et 1er senior : Gilles Segris (Sport Détente des Amis de l’Ecole d’Aix-en-Othe ; Teams Hoka et Technicien du Sport Seynod) en 45’32.
– 1er et 1er senior : Ludovic Pellé (Athlétic Club de l’Ondaine Firminy) en 45’32.
– 3ème et 1er V1 : Ouaid Bouchelaghem (Team Technicien du Sport Seynod) en 48’34.
Femmes (17 classées) :
– 1ère et 1ère V1 (33ème au scratch) : Michèle Ratel (Saint-Martin-de-la-Porte) en 1h01’12.
– 2ème et 1ère cadette (47ème au scratch) : Kaline Osaki (Méribel-les-Allues) en 1h06’14.
– 3ème et 2ème V1 (48ème au scratch) : Isabelle Sadot (Saint-Jean-d’Arvey) en 1h06’32.


INFOS PRATIQUES :

Une course et une randonnée :
– La course : 11km pour 780md+ sur route bitumée (départementale 105), excepté les 100 ultimes mètres constitués de graviers sur 80m puis d’herbes sur 20m.
– La randonnée : 8,1km sur sentier.

Inscriptions :
– Téléphone : 04-79-32-61-74.
– Jour J : rue Gambetta face à l’église du centre-ville à Albertville.
– Présents : un tee-shirt offert ainsi que le café ou le thé.

Montants :
– Course : 10 euros.
– Marche : 8 euros.
– Repas facultatif : 9 euros.
– Jour J : sans majoration.

Départs :
Lieu : rue Gambetta face à l’église du centre-ville à Albertville.
Horaire :
– Course : 9h30.
– Marche : 9h.

Ravitaillements :
– Course : deux ravitaillements liquides et solides aux km 4 et 8.
– Marche : deux ravitaillements liquides et solides aux km2 et 6, un ravitaillement liquide au km4.

Arrivée :
– Lieu : Fort du Mont.
– Retour sur Albertville par bus : 11h30 et 14h.
– Remise des prix : 12h.
– Prime : 500 euros aux 1ers de chaque sexe qui battront les records suivants :
42’02’’ chez les hommes, œuvre de Aziz Nih en 1994.
49’15’’ chez les femmes, œuvre de la Russe Svetlana Netchaeva  en 1998.
– Repas facultatif : 12h30.
– Animation : 14h avec les Cordettes, groupe folklorique de Peisey-Nancroix.
– Repas dansant : 17h30 avec l’orchestre Bambino.

Renseignements complémentaires :
– E-mail de Maurice Montjovet, président du comité de jumelage du Mirantin : mmontjovet@wanadoo.fr
– Site web du comité de jumelage du Mirantin : http://www.jumelage-mirantin.fr/
– Téléphones de Maurice Montjovet : 04-79-32-61-74 ou 06-85-33-34-77.


PHOTOS :

Particulièrement réussies, elles ont été prises par Gérard Neveu, membre du comité de jumelage du Mirantin.

027

27ème édition de la Montée du Fort du Mont, 31 juillet 2011.
Nous sommes ici dans la principale difficulté du parcours, la montée Adolphe-Hugues, longue de 500m et s’élevant à 13%, reliant Albertville à la cité médiévale de Conflans.
On reconnaît les deux futurs vainqueurs, Ludovic Pellé (dossard 382) et Gilles Segris (dossard 322). Tous deux franchiront la ligne en 45’32.
Pointe en 6ème position le Chambérien Martin Kuashev (dossard 375) qui finira 9ème en 52’04.

07527ème édition de la Montée du Fort du Mont, 31 juillet 2011.
Lutte au couteau entre Ludovic Pellé (dossard 382) et Gilles Segris qui, in fine, arriveront de conserve en 45’32.

134

27ème édition de la Montée du Fort du Mont, 31 juillet 2011.
Le top 4, avec de gauche à droite :
Ouaid Bouchelaghem, 3ème en 48’34.
– Ludovic Pellé et Gilles Segris, co-lauréats en 45’32.
Fabrice Thevenoud (Frontenex), 4ème en 50’30.

crop-random-image27ème édition de la Montée du Fort du Mont, 31 juillet 2011.
Deux des trois premières féminines récompensées, avec de gauche à droite :
Isabelle Sadot (Saint-Jean-d’Arvey), 3ème en 1h06’32.
– Kaline Osak (Méribel-les-Allues), 2ème en 1h06’14.

.
Je tiens à renouveler ma profonde gratitude à Maurice Montjovet, président du comité de jumelage du Mirantin, ainsi qu’à son épouse. Et ce pour m’avoir accueilli si chaleureusement le 22 juillet 2010 à leur domicile, une authentique ferme située sur le parcours de la Montée du Fort du Mont, précisément au km2. Ainsi, j’ai pu me procurer d’inestimables informations concernant une compétition qui en manquait cruellement.
Certes, l’article a été difficile à concocter, étant donné la kyrielle d’infos dénichées, parfois confuses ou erronées. Au demeurant, certaines sont encore manquantes. Mais Maurice a été adorable, se démultipliant pour dégoter la moindre parcelle de l’histoire de cette course, supportant avec une remarquable placidité mon impatience à aller au fond des choses.
Et deux ans plus tard, aujourd’hui vendredi 27 juillet, c’est avec la même gentillesse, avec la même foi, que Maurice m’a parlé du cru 2012, marqué par l’irruption d’un site internet. C’est peu dire que cette nouveauté le rend extrêmement fier.

F.V.

 

 

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DE LA MONTEE DU FORT DU MONT / 29-07-12
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events