PRESENTATION DE LA VERTICALE DU MOLE / 14-06-15

L’ANCETRE DU KM VERTICAL HAUT-SAVOYARD

Des quatre points cardinaux, de loin, de très loin même, on le remarque aisément malgré sa modeste altitude (1863m), tellement ce sommet se détache, s’individualise à l’extrême. Repérable également par sa forme, une fine et esthétique pyramide en l’occurrence, qui n’est pas sans évoquer, surtout quand il est recouvert de son manteau blanc, le Fuji-Yama, ce volcan cher au coeur des Japonnais, point culminant de l’archipel nippon avec ses 3776m. En franchissant le col d’Evires depuis Annecy, c’est lui qui saute soudainement à nos mirettes ; en arpentant les rues de Genève, c’est encore lui qui obstrue l’horizon entre Voirons et Salève.
C’est bien sûr du Môle qu’il s’agit, ce chien de garde du Faucigny qui s’immisce brutalement entre la vallée de l’Arve au sud et celle du Giffre à l’est.

Grande première
C’est sur ses pentes, précisément à Saint-Jean-de-Tholome, qu’a surgi en juin 2008 la fameuse association « Les Trailers du Môle », surnommés « Les Féroces », forte aujourd’hui de 90 mordus de course nature. C’est à Hervé Gladkoff, directeur d’un site de production dans le décolletage à Thyez, âgé aujourd’hui de 55 ans, que l’on doit cette inédite structure haut-savoyarde entièrement dévolue au trail. Après vingt ans de triathlon qui l’a vu notamment prendre les rênes du Club Triathlète du Salève, le Tholomien basculera dans le trail en 2006, s’alignant d’emblée sur l’UTMB où il jettera l’éponge à La Fouly.
L’UTMB justement, qui au départ constitue l’unique but des « Trailers du Môle ». En effet, il s’agit alors de se regrouper pour pouvoir s’entraîner collectivement en vue du sommet mondial de l’ultra. Depuis les choses ont bien évolué, « Les Féroces », reconnaissables par leur désormais célèbre tenue rouge écarlate, affluant sur tous les trails de France et de Navarre.
Les maîtres mots, eux, n’ont jamais changé, à savoir la convivialité et la fraternité, indispensables pour rendre le trail accessible à tous et non pas à une minuscule élite. Durant les entraînements où les Faucignerands se retrouvent divisés en trois niveaux, personne n’est laissé de côté. « Au sein de chaque groupe, on part ensemble et on finit ensemble. Mais oui, c’est çà l’esprit de nos troupes ! », s’enthousiasme Hervé.

Bis repetita
Indubitablement, « Les Féroces » sont dotés d’une âme pionnière. Après avoir porté sur les fonts baptismaux la première association de trailers en Haute-Savoie, les voilà qui finalisent à l’automne 2009, à peine plus d’un an après leur éclosion, le premier km vertical dans leur département. Leur rapidité fait merveille quand bien d’autres s’y cassent les dents. A vrai dire, ce n’est pas si surprenant, surtout de la part de coureurs qui cavalent aussi bien avec leurs jambes qu’avec leur tête.
Par souci de ne pas concurrencer leurs amis trailers qui concoctent leur propre manifestation aux quatre coins de la « Yaute », Hervé et sa bande auront fait du même coup des infidélités à leur discipline de prédilection, transgressant ainsi, le temps d’une épreuve, leur marque de fabrique.
Ils n’allèrent pas le regretter. Bien loin d’un ersatz qui ne respecte pas les minima et les maxima exigés, leur Verticale du Môle, dénommée encore « La Féroce », dont l’édition princeps a lieu en 2010 est un authentique km vertical, n’excédant pas les 4 bornes pour un différentiel de 1000m positifs. Son théâtre d’opération ? Le versant nord du Môle, peu connu du grand public, contrairement à ses faces sud et est. Avec un parcours en grande partie forestier, joignant le cimetière du village de La Tour (627m) à la tête de l’Ecutieux (1627m), un des satellites du cerbère faucignerand.

Emelie Tina Forsberg et Benoît Chauvet annoncés !
Par deux fois, en 2011 et 2013, « Les Féroces » ont remanié le tracé afin de le rendre encore plus tonique, encore plus véloce. Les deux modifications intervenues en 2011, notamment celle qui permet d’atteindre directement la partie supérieure de l’alpage de l’Ecutieux depuis la forêt de Saint-Jeoire, auront permis de gagner 2’ environ. Raison de plus d’accourir ce dimanche à La Tour, qui plus est pour la somme modique de 10 euros comprenant un tee-shirt pour les 100 premiers inscrits et un repas froid !
Les deux records de l’épreuve, portés à 33’16 l’an passé par Thibaut Baronian (Team Salomon Espoir et ASPTT Besançon), et à 41’19 en 2013 par Christel Dewalle (Team Terre de Running Ronhill et Athlé Saint-Julien 74), ne seront pas faciles à battre. D’autant plus que leurs auteurs ne prendront pas le départ.
Victorieux du 36km de la Transju’Trail le 7 juin dernier, le Bisontin de souche amancienne, ex-sociétaire du Ski-Club Nordique du Pays Rochois, consacre son week-end à l’entraînement dans la vallée de Chamonix. Quant à Christel, elle traverse une phase assez délicate, jalonnée par une kyrielle de blessures depuis cet hiver, la dernière aux ischios-jambiers. Forfait aux Championnats de France de courses en montagne il y a une semaine, elle devrait effectuer sa rentrée le 26 juin à l’occasion du Km Vertical du Mont-Blanc à condition… qu’elle soit totalement rétablie.
N’empêche, en attendant les traditionnels retardataires, le plateau ne manquera pas de qualité, avec la très probable participation des emblématiques Emelie Tina Forsberg (Team Salomon) et Benoît Chauvet (Team Scott et Club des Sports de Megève). Avec comme outsiders, la présence de :
– Nicolas Chardon (Athlé Saint-Julien 74).
– Roland Claverie (Team Trail Running Planet Genève ; La Foulée d’Annemasse, section de l’Entente Athlétique de l’Arve ; Les Trailers des Aravis).
– Kevin Dunand (Saint-Pierre-en-Faucigny).
– Gilles Farina (Team Sport 2000 Cluses et Faucigny Athlétic Club).
– Timothée Teychené (Club des Sports du Reposoir).
– Daniel Vanel (Team Talon d’Achille et Faucigny Athlétic Club).

Hommage
Une minute de silence sera observée avant la remise des prix en l’honneur de Sylvie Lejas, une des figures des Trailers du Môle, qui nous a quittés le 3 juin dernier à l’âge de 47 ans. Un challenge portant son nom récompensera chaque année la première vétérane. Il reviendra définitivement à celle qui remportera par trois fois l’épreuve.

François Vanlaton

.
PALMARES :

6 juin 2010 (95 classés dont 13 femmes + 11 duos dont 6 mixtes et 1 féminin) :
– 1er (1er senior) : Thibaut Baronian (Kiné Besançon) en 37’53.
– 1ère (1ère V1, 44ème au scratch) : Francesca Sacco (Italie et Suisse, Athlé Saint-Julien 74) en 52’01.

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DE LA VERTICALE DU MOLE / 14-06-15

29 mai 2011 (124 inscrits dont 16 femmes, 122 classés dont 15 femmes + 6 duos dont 2 mixtes) :
– 1er (1er senior) : Thibaut Baronian (Team Endurance Shop Besançon) en 35’56.
– 1ère (1ère senior, 27ème au scratch) : Christel Dewalle (Cornier) en 45’50.

20 mai 2012 (114 classés dont 13 femmes + 5 duos dont 1 mixte) :
– 1er (1er senior) : Jean-François Philipot (CAF La Roche Bonneville) en 37’30.
– 1ère (1ère senior, 7ème au scratch) : Christel Dewalle (Cornier) en 41’53.

9 juin 2013 (185 inscrits dont 34 femmes, 177 classés dont 32 femmes + 14 duos dont 3 mixtes et 2 féminins, record de participation) :
– 1er (1er senior) : Thibaut Baronian (Team Salomon Espoir) en 35’38.
– 1ère (1ère senior, 8ème au scratch) : Christel Dewalle (Team Terre de Running Ronhill et Athlé Saint-Julien 74) en 41’19, record de l’épreuve.

15 juin 2014 (132 classés dont 21 femmes + 8 duos dont 1 mixte et 3 féminins) :
– Thibaut Baronian (Team Salomon et ASPTT Besançon Athlétisme) en 33’16’’81, record de l’épreuve.
– Célia Chiron (Coureurs du Monde en Isère), 26ème au scratch, en 45’40’’25.

.
SITE WEB :

http://laferoce.blogspot.fr/

.ipation
PHOTOS :

1900683_10152816650259176_2947358057278024953_oAnnoncé ce dimanche à La Tour, le fondeur Benoît Chauvet (Club des Sports de Megève) aura la faveur des pronostics en compagnie de Nicolas Chardon (Athlé Saint-Julien 74).
Après le Môle, on le retrouvera une semaine plus tard sur la Croz’et Raide, premier km vertical apparu dans l’Ain en 2013, long de 3,3km pour 960m de dénivelé positif. Sur le précédent millésime, il s’était classé 3ème en 36’34.
L’an passé, outre la Croz’et Raide, il s’était illustré à plusieurs reprises sur km vertical : 2ème dans le classement final du Manigod Scott Challenge (2ème sur la 1ère manche, 3ème sur la 2ème, 1ère sur la 3ème, 2ème sur la 4ème) ; 1er sur la Diagonale du Mont Joly devant son… frère aîné Pierre, ce qui n’est pas fréquent ! En revanche, pour sa première expérience à Fully, dans le Valais, comme le montre cette image prise à quelques encablures de l’arrivée, il se contentera de la 32ème place (12ème Français) en 35’32.
Cliché de Philippe Bourgine.

DSC-W730 - 00344ème édition de la Verticale du Môle, 9 juin 2013.
Les Trailers du Môle, au four et au moulin durant cet événement qu’ils orchestrent de main de maître.
Cliché de Jacky Pellet (Les Trailers du Môle).

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DE LA VERTICALE DU MOLE / 14-06-15
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events