PRESENTATION DE L’OYONNAXIENNE / 16-10-10

1ère édition ce samedi à Oyonnax

EPILOGUE D’UN PARADOXE

Pour Oyonnax, l’étrange situation ne pouvait perdurer éternellement. Connue pour être à la fois la seconde commune de l’Ain (24000 âmes), l’épicentre de la fameuse Plastics Vallée, l’une des cinq portes du parc naturel régional du Haut-Jura, enfin une place-forte du sport de par ses clubs, ses athlètes de prestige et ses équipements, la ville tient enfin sa course nature.
Ce sera une épreuve de montagne de 11km pour un dénivelée de 538m positifs et 227m négatifs .

Certes de 1988 à 2007, s’est disputée la renommée Spiridone sous l’égide du club local de triathlon. Seulement voilà, les amateurs de Dame Nature ne s’y pressaient guère, légitimement ébranlés par l’omniprésence de l’asphalte dans cet écrin de verdure nimbant la capitale de la plasturgie française. Par ailleurs, celle-ci demeurait exclue des festivités, les communes de Bellignat et Apremont se partageant le banquet.

La communauté sportive sur le pied de guerre
En septembre 2009, deux figures charismatiques de la valeureuse escouade de course à pied qu’est l’Union Sportive Oyonnax Athlétisme Plastics Vallée (USO-APV) décidèrent de mettre un terme à cette galéjade : Jacques Collet, 70 ans, président et Julien Saou, 28 ans, permanent, avancèrent le dessein d’une authentique montée sèche à leurs 200 sociétaires qui, ravis de l’aubaine, l’avalisèrent immédiatement.
Dès lors, c’est un club tout entier, cadres et athlètes à l’unisson, qui allait s’investir corps et âme tant sur le tracé que dans la communication. Et cette vitrine de l’athlétisme départemental n’allait pas rester longtemps isolée comme le confirme Julien Saou : « Très rapidement, nous avons travaillé en synergie avec le milieu sportif oyonnaxien, particulièrement dynamique faut-il le préciser, le service des sports de la mairie au premier chef ».

Poumons économique et… vert
« La Silicone Valley » de l’Ain est bien sûr l’une des plus phénoménales concentrations de l’industrie du plastique en Europe, regroupant plus de 650 entreprises où fourmillent près de 16000 salariés. Mais cette contrée, située sur les marches septentrionales du Haut-Bugey intégrant le Massif du Jura, est encore un formidable écosystème encombré de forêts, rivières et lacs que sillonnera opportunément le parcours de cette édition princeps. Manifestation dont le postlude revêtira le paysage d’une carte postale terriblement jurassienne : celle de l’émeraude du lac Genin à 850m, serti entre collines tapissées d’épicéas, sapinières et autres feuillus, conjuguant noblesse et silence frémissant de vaguelettes aux minces franges de nacre.
Plusieurs étoiles oyonnaxiennes ne manqueront pour rien au monde cette arrivée extatique au coeur du « Petit Canada du Haut-Bugey ». A l’image du Marocain El Yazid El Madi (Team Rémy Savey Plastiques), 35 ans, actuellement 2ème du Challenge des courses hors stade du Jura qu’il a remporté de 2005 à 2008 (second en 2009), co-lauréat sur la Ronde des Grangeons le 5 septembre à Ambérieu-en-Bugey.
A l’instar aussi du triathlète Florian Schäfer (Triath’Spiridon Oyonnax), 27 ans, second le 3 octobre sur le 28km du Trail du Revermont à Ceyzériat, ou encore de Baptiste Choutkoff (Apremont), 38 ans, victorieux cette saison du Challenge de l’Ain de course en montagne. Cerise sur le gâteau, la pistarde et crosswoman Anne-Cécile Thévenot (USO-APV), 24 ans, sera également de la partie. Elle est bien sûr connue pour être l’une des égéries du 3000m steeple, ayant décroché le bronze aux Championnats de France élite le 8 juillet dernier à Valence. Par ailleurs, pour sa première course nature il y a un mois et demi, elle a fait tomber dans son escarcelle la Ronde des Grangeons.

François Vanlaton pour le compte également de la page sports de l’édition de Bellegarde et Pays-de-Gex du quotidien « Le Dauphiné Libéré », en date du vendredi 15 octobre 2010.


PARCOURS :

L’épreuve relie l’ancien hôpital d’Oyonnax (530m) au lac Genin (850m), et ce sur 11 bornes pour une dénivelée de 538m positifs et 227m négatifs, le point culminant étant juché à 968m. Seul, le premier km, sur l’avenue Anatole France à Oyonnax, est bitumé. Ensuite, l’intégralité du parcours est en nature, démarrant sur les rives de la Sarsouille pour pénétrer en second lieu dans la forêt surplombant la cité haut-bugiste.

F.V.


INFOS PRATIQUES :

Deux courses et une randonnée :
Les deux courses :
– L’Oyonnaxienne : 11km pour 538md+ et 227md-. 
– Courses jeunes.

La marche nordique et la randonnée pédestre : 11km pour 538md+ et 227md-, empruntant le parcours de l’Oyonnaxienne.

Deux challenges :
– Le Challenge Départemental des courses hors stade.
– Le Challenge de l’Ain de course en montagne (17 manches) dont l’Oyonnaxienne  constitue l’ultime étape.
D’ores et déjà, les vainqueurs se nomment Baptiste Choutkoff (Apremont), 38 ans, et Pascale Marie (Ain-Est Athlétisme), 46 ans.
Site Web : http://courses.free.fr/challenge/challenge.php?annee=2010

Inscriptions :

– Courrier postal : bulletin à compléter et assorti d’un chèque du montant correspondant à l’ordre de l’USO – PV Athlétisme, à transmettre à : USO-APV 125, cours de Verdun 01100 Oyonnax.
Bulletin téléchargeable sur le site Internet dont l’adresse figure ci-dessous.
– Jour J : stade Charles Mathon (qui sert pour le rugby) à Oyonnax.

Montants :
– Oyonnaxienne : 10 euros.
– Marche nordique et randonnée pédestre : 10 euros.
– Famille composée de deux adultes et de deux enfants : 20 euros.
– Jour J : majoration de 2 euros pour l’Oyonnaxienne.

Départs :
– Oyonnaxienne :
14h30 à l’ancien hôpital à Oyonnax.
– Courses jeunes : 12h au stade Charles Mathon à Oyonnax.
– Marche nordique et randonnée pédestre : 14h à l’ancien hôpital à Oyonnax.

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DE L’OYONNAXIENNE / 16-10-10

Arrivée :
– Navettes : elles seront mises à disposition pour le trajet retour, du Lac Genin au Stade Charles Mathon à Oyonnax.
– Remise des prix et pasta party : 17h au stade Charles Mathon à Oyonnax.
– Primes : pour chacun des deux sexes, 200 euros aux 1ers, 150 euros aux 2èmes, 100 euros aux 3èmes, 80 euros aux 4èmes, 60 euros aux 5èmes.

Renseignements complémentaires :

– E-mail de l’Union Sportive Oyonnax Athlétisme Plastics Vallée : uso.athle@orange.fr
– Site Web de l’Union Sportive Oyonnax Athlétisme Plastics Vallée :

http://usoyonnaxpv.athle.com/asp.net/espaces.news/news.aspx?id=75399
– Téléphone de Jacques Collet, président de l’Union Sportive Oyonnax Athlétisme Plastics Vallée : 06-87-92-55-79.

 

16 OCTOBRE 2010 : FAVORIS
FORMIDABLE OPPOSITION EN PERSPECTIVE ENTRE EL YAZID EL MADI, EMMANUEL MEYSSAT ET ERIC NIYONSABA

D’emblée, l’Oyonnaxienne aura pris du galon. En effet, la qualité des forces en présence présage une course de haut niveau, ce qui n’est pas banal dans l’Ain. Les primes offertes au top cinq masculin et à son équivalent féminin expliquent en grande partie cela. Aussi, les 11km pimentés par un dénivelée de 538m positifs et 227m négatifs devraient être avalés en 40’ par les plus performants, nonobstant la raideur de la pente, au demeurant glissante par endroits.

Chez les hommes, outre les Oyonnaxiens El Yazid El Madi, Florian Schäfer et Baptiste Choutkoff (voir article supra du quotidien « Le Dauphiné Libéré »), on trouve dans la liste des inscrits, au nombre d’une centaine au jeudi 14 octobre, ces deux formidables athlètes que sont :
– Emmanuel Meyssat, 30 ans, 1m71 pour 55kg, licencié au meilleur club français de course en montagne, l’Athlétic Club de l’Ondaine Firminy, un des leaders aussi du prestigieux Team Asics.
International français dans cette discipline à compter de 1999, 3ème encore sur le Challenge National 2010, l’enseignant en conduite automobile s’adonne parallèlement au trail courte distance depuis cette saison. Bien lui en a pris puisqu’actuellement celui qui réside à Larajasse, au cœur des monts du Lyonnais, mène la danse sur le Trail Tour National court. Et ce à deux manches du terme dont la première, le Trail des Hauts Pays à Estreux dans le Nord, se fera sans lui, se concourant en effet le lendemain de l’Oyonnaxienne. Son ultime grosse prestation, le 5 septembre dernier, est sa 20ème place aux Mondiaux de la montagne en Slovénie.
Relevons que « Manu » a déjà rencontré El Madi en 2010, précisément sur la Montée du Nid d’Aigle qui s’était soldée par son triomphe, reléguant le Franco-Marocain, 3ème, à 4’23.
Eric Niyonsaba, international burundais de 22 ans, sociétaire de l’Association Sportive de Villeurbanne et de l’Eveil Lyonnais – Athlétisme, et non de l’escouade rivale de l’Association Sportive Rispoli Villeurbanne comme l’immense majorité de ses compatriotes vivant en France.
C’est un spécialiste de la route, en particulier du 10km, avec un record personnel en 28’30 et cette année en 29’44. Dans la région, relevons ses prestations durant la saison en cours :
– 31’17 (1er) aux Foulées Sanpriotes (10km non-labellisé se disputant à Saint-Priest, assez accidenté), le 28 février .
– 29’44 (8ème) à Tout Roanne Court (10km), le 20 mars.
– 30’08 (2ème) aux Foulées de Villeurbanne (10km), le 21 mars.
– 30’24 (3ème) à Courir à Grenoble (10km), le 5 septembre.
Sur piste, sa discipline de prédilection est le 3000m, avec notamment un chrono en 8’28’’68 (1er), accompli le 8 mai dernier à Vénissieux.
Autre athlète de marque présent, le vététiste oyonnaxien Eric Barone, alias « le Baron Rouge », 49 ans, détenteur d’un double record de vitesse en descente :
– Sur neige le 21 avril 2000 aux Arcs, atteignant les 222,22km/h avec un prototype.
– Sur terre le 12 mai 2002 au Cerro Negro, volcan actif du Nicaragua, se hissant à 172,661km/h avec un vélo profilé.
Par ailleurs, des rumeurs persistantes font état de la participation du Lyonnais Kaïs Bouziane, 32 ans, endossant les couleurs vendéennes du Jogging Club Sablais. Depuis septembre, il a remporté la Ronde des Grangeons puis s’est classé 16ème à Paris-Versailles. Sur 10km où il excelle, il a réalisé 31’12 à Saint-Etienne (5ème), puis 32’30 à Lyon (4ème), soit des chronos en retrait par rapport à avril 2010 : 30’19 aux France de Vitry-sur-Seine et 30’36 aux Sables-d’Olonne.

Chez la gent féminine, en dehors d’Anne-Cécile Thévenot, l’une des égéries de l’Union Sportive Oyonnax Athlétisme Plastics Vallée avec Clémence Tavernier, on reverra avec plaisir une autre figure du club haut-bugiste en la personne d’Alexandra Chambard.
Agée de 24 ans, elle vient régulièrement dans nos Pays de Savoie comme en témoignent ses résultats suivants :
– 3ème à la Corrida de Metz-Tessy en 17’22, reléguant Céline Lafaye, 4ème, à 10’’, le 19 décembre 2009.
– 5ème à la Grimpée du Laudon en 1h05’46, le 1er mai 2010.
– 7ème au Cross du Mont-Blanc en 2h40’02, le 26 juin 2010 (en reflux d’1′ comparé à 2009).
– 2ème au 13,5km du Trail de la Dent du Chat, le 11 juillet 2010.
– 4ème à la Grimpée du Pays Rochois en 1h08’12, le 26 septembre 2010.
Autre fait d’armes intervenu le 11 avril dernier, sa retentissante victoire sur l’Escrapade de la Source, devançant d’1’56 la grande vedette ambarroise qu’est Anne Ruelen. Sinon, ses références équivalent à 1h30’55 sur semi-marathon (19 avril 2009 à Annecy), 40’26 sur 10km (22 novembre 2009 à Annemasse), 11’10’’05 sur 3000m (9 mai 2010 à Bourg-en-Bresse).
Mais attention, de redoutables Africaines de l’Est pourraient bien montrer leur minois…

F.V.

get13A droite, le Marocain El Yazid El Madi, 35 ans, pensionnaire du Team Rémy Savey Plastiques qui, à n’en pas douter, sera l’un des grands favoris de l’Oyonnaxienne.
Le cliché a été pris le 27 juin dernier, à l’occasion de la 10ème édition du Tour des Coteaux de la Haute Seille, disputé à Voileur dans le département du Jura, alors qu’il portait encore les couleurs de l’Union Sportive Oyonnax. Cette compétition, longue de 14km à 80% sur route et parcourant le vignoble du prestigieux Vin jaune du Château Chalon, comptait pour le Challenge des courses hors stade du Jura. El Yazid signera sa 4ème victoire sur cette épreuve en 45’’40, manquant le record pour 30’’, et distançant de 40’’ le Doubiste Stéphane Choulet, né en 1982 et demeurant à Pontarlier, à gauche sur la photo.
Les deux hommes sont actuellement au coude à coude dans le Challenge des courses hors stade du Jura, le Doubiste figurant en tête. Challenge qu’a déjà remporté l’Oyonnaxien à quatre reprises, de 2005 à 2008, sans oublier une seconde place en 2009. Notons que Stéphane Choulet a remporté le 10km de Dole en 32’39’’, pas plus tard que dimanche dernier.
Cliché de Denis Bousquet, publié dans l’édition du Jura du « Progrès », en date du lundi 28 juin 2010.

Voici maintenant deux images illustrant la rage de vaincre dans les sprints finaux du Burundais de l’Association Sportive Villeurbanne Eveil Lyonnais, Eric Niyonsaba, qui aura avec Emmanuel Meyssat et El Yazid El Madi la faveur des pronostics. En attendant, qui sait, d’autres cadors…

cs851510A l’occasion de la Sympathique, dénomination du 10km de Vairé en Vendée, concouru le 14 août 2010, Eric Niyonsaba (dossard 592) toucha le jackpot en 30’53.
Il s’apprête ici à franchir la ligne, supplantant les deux pensionnaires de l’Endurance 72, l’illustre formation du Mans, respectivement Mohamed Serbouti (dossard 503), 39 ans, second en 30’55, et Julien Moreau (dossard 502), 32 ans, 3ème en 30’56.
Cliché de l’édition de la Vendée de « Ouest France ».

semito10Le 19 septembre dernier, le Semi-Marathon de Toulouse tomba dans l’escarcelle d’Eric Niyonsaba (dossard 2897) qui réalisa 1h07’38.
La photo est prise juste avant l’arrivée où il prend le dessus sur le tenant du titre Nicolas Fernandez (dossard 2001), 24 ans et sociétaire du Team 12 Villefranche-de-Rouergue, dauphin en 1h37’44.
Cliché de Rémy Jégard.

800px-10Le lac Genin, terme de l’Oyonnaxienne.
A 850m dans le Jura, il couvre huit hectares dans une petite dépression appelée « le Petit Canada du Haut-Bugey », au coeur d’une forêt d’épicéas, de sapins et d’autres feuillus. D’une profondeur de 18m, il s’alimente par des sources submergées et comme bien souvent dans le Jura, il se régule par une perte dans le massif calcaire.


1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DE L’OYONNAXIENNE / 16-10-10
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events