TPSinfos

PRESENTATION DU KM VERTICAL DE NANTAUX CRAZY IDEA : ORGANISATION (1ER VOLET) / 16-09-12

3ème édition ce dimanche à Montriond

NANTAUX, EPICENTRE DU KM VERTICAL HEXAGONAL

Avec le Grand Serre dans la Matheysine (Isère), Nantaux est incontestablement le km vertical qui, par ses dimensions tout au moins, s’apparente le plus à Fully, celui de tous les superlatifs, celui qui à compter de 2001 fait tomber les uns après les autres les records mondiaux. Mais s’en rapprocher ne signifie pas imiter, Nantaux préservant jalousement son particularisme.
Ce n’est donc pas le fruit du hasard si les skyrunners afflueront massivement ce dimanche à Montriond, village de 837 âmes blotti au cœur de la vallée d’Aulps qui accueille si chaleureusement cette manifestation de l’extrême vertical.

Deux ans après son envol, Nantaux est en passe de devenir un rendez-vous incontournable dans le calendrier des km verticaux. Juste récompense pour la triade organisationnelle qui fédère, depuis la finalisation du projet il y a plus de deux ans, les forces vives suivantes : Les Vorosses de Gilles Chevallay et Ludovic Rey (skieurs-alpinistes de l’élite du Club Alpin Français (CAF) du Léman), La Meurianne Animations et le Secours en Montagne Morzine-Avoriaz-Montriond. Sans occulter les frères morzinois Alain et Jean-François Premat.
Après d’excellentes prémices en 2010 (163 engagés), amplement confirmées la saison suivante (209 engagés), les architectes de Nantaux recensaient à quelques heures de la clôture des inscriptions, jeudi 13 septembre à minuit, 205 paraphes. Le chiffre définitif ne devrait donc plus être très éloigné de la limite maximale autorisée, fixée à 250 concurrents.
Même s’il n’en a rien été, deux facteurs auraient pu jouer en défaveur de cette 3ème édition. D’abord, la profusion de km verticaux et autres montées sèches, un peu partout dans les Alpes, à l’image du Manigod Scott Challenge (cinq manches au total) et du Challenge National Tecnica (dix manches au total), banalisent un tant soit peu la discipline.
Ensuite, la féroce concurrence sévissant ce week-end à deux pas du Chablais, incarnée par l’Ecotrail de Sommand et surtout la Grimpée Chedde – Les Ayères, une course de montagne concourue à Passy comptant pour le Challenge Oxygène, et qui draine un public relativement similaire.
N’empêche, tout porte à croire que la participation aurait pu être plus dense encore si l’échéance n’avait pas été anticipée de trois semaines par rapport aux deux premiers millésimes, les organisateurs redoutant par trop le froid, le gel ou la neige une fois septembre écoulé. C’était oublier le ciel bleu immaculé prévalant l’an passé, précisément le 2 octobre, ensoleillement qui au demeurant a souvent inondé Fully, se disputant pourtant fin… octobre. C’était également oublier l’absence d’étape du Challenge Oxygène en 2010 et 2011, absence qui aura indubitablement boosté l’affluence. Mais surtout, c’était oublier le caractère versatile pour ne pas dire déréglé de la météo qui interdit toute prévision, qui plus est un an avant le jour J.
A l’heure de l’encombrement du calendrier des courses hors stade, le choix de la date ne relève nullement de l’anecdote, bien au contraire. En réalité, il conditionne pour partie le succès d’une manifestation. Et lorsque celui-ci est au rendez-vous dès le premier épisode, déplacer l’événement à un autre moment de la saison peut s’avérer hasardeux, en tout cas surprenant.

Atouts maîtres  
In fine, l’engouement populaire rencontré prouve, et de manière éclatante, que Nantaux n’est pas un ersatz de Fully mais bien une manifestation à part entière ayant acquis rapidement ses lettres de noblesse en raison de sa spécificité. Comme l’attestent la brièveté de sa distance, en l’occurrence 2,3km, soit 400m seulement d’excédent par rapport à son prestigieux aîné et beaucoup moins qu’au Môle (4km) et à Manigod (3,430km). Autre carte maîtresse, son panorama bien dégagé sur plus de la moitié du parcours, notamment aux Mottets (1950m) où est juchée l’arrivée. Ensuite, l’habileté de ses maîtres d’œuvre, qui ont su à la fois s’entourer d’une solide escouade d’une soixantaine de bénévoles puis tirer partie de la présence à Morzine de Nicolas Geydet, ambassadeur de la marque italienne Crazy Idea en France, pour faire de celle-ci son principal partenaire à partir de 2011.

Un parcours sans cesse peaufiné
Et pourtant, le pari originel n’était pas gagné d’avance au regard de la sauvagerie du site. Si la pente sélectionnée, un mur sur la quasi-totalité du parcours, répondait parfaitement aux normes d’un km vertical, il aura fallu plusieurs journées de labeur et d’abnégation pour créer un sentier ex-nihilo. Sur la rampe initiale, escarpement et prolifération des vergnes auront constitué les principaux écueils au moment du défrichement. Une tâche de Titan qui exige désormais un fauchage annuel du parcours afin de s’assurer de la viabilité du single-track.
En outre, pour rendre le tracé encore plus véloce et par ricochet plus performant, les dynamiques chevilles ouvrières n’hésitent jamais à retoucher et à fignoler l’itinéraire, raffermissant ainsi la crédibilité de cette épreuve.
La saison dernière, elles auront majoré la longueur d’une soixantaine de mètres et la dénivelée d’une quinzaine de mètres afin de parvenir aux fameux 1000m de différentiel. Et cette année, elles auront traité deux secteurs bien précis. D’abord, les portions les plus abruptes sur les 650 premiers mètres de dénivelée auront été pourvues de marche à même la terre. D’autre part, le segment en dévers entre les 700 et 850m de dénivelée aura été pioché afin qu’il perde en inclinaison et ainsi devienne plus facilement courable.
Un vrai travail de pro qui explique la qualité des forces en présence qui n’a pas son pareil, excepté bien sûr Fully. Preuve en est la venue dimanche d’une partie du prestigieux Swiss Team de ski-alpinisme, avec cerise sur le gâteau Martin Anthamatten en premier de cordée, ce qui ne s’était encore jamais vu en France sur une compétition de course à pied. Une aubaine pour les architectes de Nantaux et tous les entichés de km vertical, sans-grades comme élitaires, désireux d’admirer ou concurrencer, suivant son niveau, cette stupéfiante escouade.
D’ores et déjà, le cru 2012, avant même son envol, vient de connaître sa première prouesse…

François Vanlaton


AFFICHE :

affiche-kmv-2012-1


COMMUNIQUE DE PRESSE :

communiqué de presse KMV NANTAUX 1


PARCOURS :

– Longueur : 2,3km.
– Dénivellation positive : 1000md+.
– Départ : hameau des Granges à Montriond (950m).
– Arrivée : Les Mottets (1950m), bien avant la Pointe de Nantaux (2170m).

On peut subdiviser le parcours en quatre parties :
– Entre le départ et les 600m de dénivelée : portion raide.
– Entre les 600 et 700m de dénivelée : portion la plus abrupte.
– Entre les 700 et 850m de dénivelée : portion la plus adoucie.
– Entre les 850m de dénivelée et l’arrivée : portion raide.


PALMARES :

2010 (2,240km) :
Scratch (163 inscrits, 161 classés) :
– 1er et 1er senior : Pierre Chauvet (Foulée d’Annemasse et Team Socquet Sports) en 34’10.
– 2ème et 2ème senior : Julien Liponne (Espoir Cycliste Saint-Etienne Loire) en 34’45.
– 3ème et 3ème senior : Yannick Buffet (Praz Montagne) en 35’09.
Filles (21 classées) :
– 1ère et 1ère junior (54ème au scratch) : Axelle Mollaret (CAF d’Annecy) en 44’27.
– 2ème et 1ère V1 (56ème au scratch) : Catherine Juillaguet (Club Ski-Alpinisme du Val-d’Abondance) en 45’01.
– 3ème et 2ème V1 (72ème au scratch) : Martine Meynet-Cordonnier (Bellevaux) en 46’40.
Résultats complets :
Ils sont mis en ligne sur le site Web de « Nico La Clusaz » :
http://www.nicolaclusaz.com/wp-content/uploads/2012/07/Nantaux1.pdf

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DU KM VERTICAL DE NANTAUX CRAZY IDEA : ORGANISATION (1ER VOLET) / 16-09-12

2011 (2,3km) :
Scratch (210 inscrits, 203 classés) :
– 1er et 1er senior : Emmanuel Vaudan (Club Sportif 13 Etoiles Sion et Banque Cantonale du Valais Mount Asics Team) en 34’01, record de l’épreuve.
– 2ème et 2ème senior : Mathéo Jacquemoud (Team Ecrins Hautes-Alpes) en 34’13.
– 3ème et 3ème senior : Alexis Sevennec (CAF du Haut-Chablais Morzine) en 35’09.
Filles (26 classées) :
– 1ère et 1ère senior (54ème au scratch) : Christel Dewalle (Cornier) en 43’06, record de l’épreuve.
– 2ème et 1ère V1 (67ème au scratch) : Catherine Juillaguet (Club Ski-Alpinisme du Val-d’Abondance et Association Handisport Versactiv’) en 45’30.
– 3ème et 2ème V1 (75ème au scratch) : Martine Meynet-Cordonnier (Bellevaux) en 45’55.
Résultats complets :
Ils sont mis en ligne sur le site Web de « Nico La Clusaz » :
http://www.nicolaclusaz.com/wp-content/uploads/2012/07/Nantaux.pdf


PRESENTATION DE L’EDITION 2010 :

Elle se trouve sur notre site Internet « Trail-Running en Pays de Savoie/Ain » :
http://www.trail-running-savoie.fr/presentation-du-km-vertical-de-nantaux-03-10-10/


INFOS PRATIQUES :

Une course : 2,3km pour 1000md+.

Inscriptions :
– Clôture :
jeudi 13 septembre 2012 à minuit.

Retrait des dossards :
– Lieu : parking du stade de foot dans le hameau des Granges à Montriond.
– Heure : 8h00.

Départs :
– Lieu : à 800m du parking du stade de foot au hameau des Granges à Montriond.
– Heure : à partir de 10h00 en contre la montre individuel, puis départs successifs toutes les 20 secondes.

Arrivées :
– Lieu : Les Mottets. De là, chacun redescend au parking du stade de foot au hameau des Granges à Montriond.
– Repas : 12h00 à la salle des fêtes de Montriond jouxtant le Lac de Montriond.
– Remise des prix : 14h30 à la salle des fêtes de Montriond jouxtant le Lac de Montriond.

Renseignements complémentaires :
– Site Web de la manifestation : http://kmvnantaux.free-h.fr/

P10502573 octobre 2010, Km Vertical de Nantaux. 
Axelle Mollaret
, lauréate en 44’27.
Dimanche, à défaut de l’emporter face à la déferlante Christel Dewalle ainsi qu’aux Suissesses du Swiss Team de ski-alpinisme, la cafiste annécienne tentera de bonifier son temps référence. Sa formidable progression depuis, illustrée par ses prestations à Fully le 22 octobre 2011 (7ème et 1ère junior en 40’46), puis à l’occasion du Championnat National de Skyrunning à Manigod, le 11 juillet dernier (2ème en 43’25) devrait lui permettre d’exaucer son voeu.
Juste à gauche de la casquette d’Axelle, on distingue la Pointe de Ressachaux (2173m), théâtre de la Crève-Coeur disputée en juillet à Morzine sous l’égide du CAF du Haut-Chablais Morzine d’Alain Premat. En poursuivant sur la gauche, on reconnaît les Hauts-Forts (2466m), point culminant du Chablais.

Course_1Km Vertical de Nantaux.
Lorsque la pente est l’élément fort du paysage…

course_3Km Vertical de Nantaux.
Plongée spectaculaire sur la Vallée d’Aulps.

kmv_podium_0193 octobre 2010, Km Vertical de Nantaux.
Le podium, avec de gauche à droite : Catherine Juillaguet (2ème fille en 45’01), Julien Liponne (2ème au scratch en 34’45), Axelle Mollaret (1ère fille en 44’27), Pierre Chauvet (1er au scratch en 34’10) et Martine Meynet-Cordonnier (3ème fille en 46’40).

DSC05234La Pointe de Nantaux, encore appelée Pointe d’Hauto (2170m), en réalité l’une de ses antécimes, que nous foulent pas les verticalrunners, l’arrivée étant juchée beaucoup plus bas, à 1950m aux Mottets. Le sentier y conduisant emprunte l’arête du Marteau, bien visible sur l’image.
C’est sur son versant méridional, à la hauteur de Saix Travesci (1729m), que se déclencha durant la seconde moitié du XVème siècle un éboulement de blocs donnant naissance au Lac de Montriond.

30380-le-lac-de-montriond-vu-du-saix-travesci-24-05-2009Le Lac de Montriond depuis Saix Travesci (1729m), sur le versant sud de la Pointe de Nantaux, d’où partit le glissement de terrain entraînant sa soudaine irruption.
C’est dans la salle des fêtes contiguë à cet ensorcelant site lacustre qu’auront lieu le repas et la remise des prix.
Cliché de Jean-Luc Chevallier.

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DU KM VERTICAL DE NANTAUX CRAZY IDEA : ORGANISATION (1ER VOLET) / 16-09-12
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events