PRESENTATION DU KM VERTICAL DE NANTAUX CRAZY IDEA : FAVORIS ET OUTSIDERS (2EME VOLET) / 16-09-12

3ème édition ce dimanche à Montriond

DEWALLE, ANTHAMATTEN, JACQUEMOUD ET SEVENNEC EN POLE POSITION

Jamais dans l’histoire des km verticaux français, entamée en 1996 à Val-d’Isère, un tel plateau aussi somptueux ne nous avait été proposé.
De quoi enorgueillir les architectes de ce Km Vertical de Nantaux, deux ans seulement après avoir été porté sur les fonts baptismaux. Preuve de sa crédibilité, notamment de son époustouflant parcours de 2,3km qui pourrait bien tout à l’heure être le théâtre de retentissantes et inédites prouesses, tout au moins à l’échelle hexagonale.

Chez les filles, on ne voit pas comment Christel Dewalle (Teams Crazy, +Watt et Sport 2000 Pays Rochois), 29 ans, pourrait voir la victoire lui échapper tant son leadership sur cette discipline est à l’heure actuelle sans partage à l’échelle planétaire.
D’autant plus qu’au sein de l’équipe féminine du Swiss Team de ski-alpinisme accourue à Nantaux (1), manquera à l’appel sa nouvelle porte-drapeau en la personne de la Vaudoise Maude Mathys (Banque Cantonale du Valais Mountain Asics Team). Agée de 25 ans, celle-ci a en effet préféré couper après sa 5ème place glanée au Marathon de la Jungfrau le 8 septembre dernier, et ce pour mieux se préparer en vue du Km Vertical de Fully, le 20 octobre prochain. En tout cas, Maude aurait été la seule à pouvoir inquiéter la Rochoise pour avoir notamment remporté Fully 2011 en 38’24, se classant ainsi en 3ème position dans le palmarès de cette épreuve, à 29’’ du record mondial de la Haut-Alpine Laetitia Roux intervenu en 2009.

N’empêche, les autres femmes présentes ne viendront certainement pas en victimes expiatoires, ne serait-ce de par leurs pedigrees.
Tout d’abord le quatuor intégrant le Swiss Team avec :
Viktoria Kreuser, 23 ans. Fille de l’ancien titulaire de l’équipe helvète de ski nordique, Hansueli Kreuzer, cette Haut-Valaisanne germanophone comme 30% des habitants du Valais, ayant en effet élu domicile à Fiesch au cœur de la Vallée de Conches, peut prétendre à la seconde place. A Fully, elle avait accompli pour son coup d’essai en 2009 40’07. Cependant, les deux années suivantes furent moins performantes, Viktoria réalisant 40’45 en 2010 (2ème) et 41’11 en 2011 (9ème).
Jennifer Fiechter, 20 ans. Dulcinée d’Alexis Sevennec, cette Vaudoise demeurant à Leysin pourrait bien surprendre tout son monde. Elle avait été impressionnante de facilité le 15 juillet dernier à Morzine, faisant tomber dans son escarcelle la Crève-Cœur. Malgré son très jeune âge, elle compte déjà quatre participations à Fully dont deux en tant que cadette : 51’03 en 2008 et surtout 45’06 en 2009, soit son temps étalon ! L’an passé, la triple championne du Monde en ski-alpinisme avait fini 2ème junior en 45’07, soit à 4’21 d’… Axelle Mollaret, qui sera tout à l’heure sa grande rivale pour l’une deux marches restantes du podium.
– Les deux Bas-Valaisannes Emilie Gex-Fabry (Champéry), 26 ans, et Mireille Richard (Evionnaz), 23 ans, semblent plus en retrait comme l’attestent leurs meilleurs prestations sur Fully, réalisés à chaque fois sur l’ultime millésime : 41’07 (8ème) pour la Chablaisienne, 43’04 (15ème) pour la seconde.

Côté français, les meilleures espoirs auront pour noms Axelle Mollaret et Julia Combe, toutes deux au firmament cette saison.
La première, revêtant les couleurs de l’équipe de France de ski-alpinisme pour 2012-2013 avec deux autres filles, devrait faire un tabac à l’image de Jennifer, du même âge. En dehors de l’icône Dewalle, la cafiste d’Annecy, qui le 3 septembre dernier a fêté son 20ème anniversaire, est l’athlète qui a le plus frappé les esprits dans cette discipline depuis l’automne 2011. A Fully, elle a bonifié son chrono de 2’01 en regard de 2010, avalant le mur en 40’46 (7ème et 1ère junior). Puis à Manigod, à l’occasion du Championnat National de Skyrunning concouru cet été, elle terminait seconde en 43’25 sur un tracé long de 3,430km.
Par ailleurs, ses 2ème et 4ème rangs, respectivement au Cross du Mont-Blanc et au Bélier, ne sont pas passés inaperçus.
Une chose est sûre, à défaut de triomphe comme en 2010 sur l’édition princeps, Axelle devrait torpiller à Nantaux sa marque établie à 44’27. Comme à l’accoutumée, elle sera boostée par son père Bruno, 52 ans, ayant élu domicile à Nâves-Parmelan, à la fois ultra-trailer et verticalrunner, qui naturellement prendra le départ.
Quant à la seconde, l’Iséroise Julia Combe (Amicale Laïque d’Echirolles Athlétisme, section de l’Entente Athlétique Grenoble 38 ; Team Brooks), 27 ans le 18 octobre prochain, elle est tout simplement transfigurée par rapport à sa précédente saison. Ainsi à Manigod lors des France de Skyrunning, elle pulvérisa son record en 44’47, s’appropriant magnifiquement l’ultime marche de la boite. En 2011, il lui avait fallu 47’59 pour venir à bout de la rampe des Aravis, pourtant plus courte de 180m avec 8m de dénivelée à retrancher.
Parallèlement, elle n’est pas en reste en course de montagne : victorieuse sur la 1ère étape du Dynafit Moontain Races Courchevel avec le 3ème temps des cinq manches, 2ème à l’issue des trois épreuves du Défi des 3 Villards derrière l’intouchable Céline Lafaye, 12ème aux France, 4ème au Cross du Mont-Blanc, enfin 7ème aux Crêtes du Soulor à 2’08 de la 3ème place qualificative pour les Mondiaux.
De toute évidence, sa hargne, son caractère bien trempé, pareillement son talent, pourraient jouer de bien vilains tours aux redoutables Suissesses.

Chez les vétéranes, une impitoyable joute opposera quatre skieuses-alpinistes dans l’âme :
– La Haut-Jurassienne Catherine Juillaguet (Association Handisport Versactiv’), 50 ans, qui partira grande favorite. A Nantaux, deux fois seconde en 45’01 puis 45’30 les deux premiers opus. En outre, celle qui demeure à Septmoncel à proximité de Saint-Claude a engrangé une très grosse expérience dans cette pratique, prenant part aussi bien au challenge de Manigod que celui de Tecnica. A Fully, sa meilleure performance remonte à 2007 (44’15, soit 8ème) et sa dernière prestation en 2010 (44’31, soit 13ème et 6ème quadra).
– La Ballavaude Martine Meynet-Cordonnier (Lou Tavan), 42 ans, qui aura la faveur des pronostics juste derrière Catherine. A Nantaux, deux fois 3ème, en 46’40 en 2010, en 45’55 en 2011. A Fully, son temps étalon est vieux de deux ans (44’18, soit 11ème et 5ème V1). L’ultime épisode la verra rétrograder de plus de 2’ (46’19, soit 28ème et 10ème V1).
– Les autochtones Véronique Fillion, 47 ans, et Agnès Bardy, 54 ans, adhérentes du Club Alpin Français (CAF) du Haut-Chablais Morzine. A Nantaux 2010-2011, 49’33 (4ème) puis 46’33 (4ème) pour « Véro » ; 50’05 (5ème) puis 49’12 (7ème) pour Agnès qui aura connu son heure de gloire à Fully il y un an (46’11, soit 26ème et 3ème V2).

In fine, au risque de se répéter, Christel Dewalle, sauf accident, devrait décrocher la timbale, et qui plus est en abaissant sensiblement son chrono de l’année passée établi en 43’06.
Elle enregistrerait ainsi son cinquième succès cette année en km vertical. Le premier avait eu lieu au Môle, annihilant son chrono 2011 de près de 4’ (!), soit 41’53. Les suivants se sont concrétisés sur trois des cinq étapes du Manigod Scott Challenge où elle accomplissait aux France de Skyrunning son plus bel exploit : 39’51 sur, rappelons-le, 3,430km !
A l’image d’Axelle Mollaret, on reverra son minois à Fully qu’elle avait étrenné l’an dernier en 40’09 (5ème). Son objectif, cette fois-ci, sera tout simplement de devenir recordwoman du monde. Selon ce fin connaisseur qu’est Jean-Louis Bal, elle pourrait descendre sous le seuil des 37’. Sans l’once d’une forfanterie, elle en a largement les moyens.

Pour la gent masculine, promptement car le temps m’est compté (!), une question se pose en dehors de l’identité du vainqueur. Nantaux reviendra-t-il le km vertical le plus rapide de France après l’avoir été en 2011 grâce au Bas-Valaisan Emmanuel Vaudan (Club Sportif 13 Etoiles et Banque Cantonale du Valais Mountain Asics Team) en 34’01 ?
Car depuis le 26 mai dernier, c’est la Verticale du Grand Serre, disputée dans la Matheysine à Cholonge (Isère), qui est le plus véloce du circuit, 33’24 ayant suffi au Drômois Mathéo Jacquemoud pour dévorer littéralement cette pente de catastrophe dont la longueur est analogue à celle de Fully (1,9km). Un record qu’il aura balayé, l’ancien s’élevant à 35’02, propriété du cycliste haut-alpin Serge Garnier à compter de 2011.

Pour le jackpot, trois athlètes se détachent, s’élançant d’ailleurs aux trois ultimes places. Il s’agit de :
Martin Anthamatten, 28 ans, leader incontestable du Swiss Team de ski-alpinisme. A Fully, ce Haut-Valaisan germanophone vivant à Zermatt, jadis hockeyeur, aura été à deux reprises dauphin, en 31’09 en 2010, en 31’29 en 2011.
– Mathéo Jacquemoud (Teams Crazy et Scarpa), 22 ans, de souche drômoise mais résidant dans les Hautes-Alpes voisines à Vallouise, 2ème à Nantaux 2011 en 34’13.
Son coup d’éclat isérois ne fut pas le seul cette saison, à l’instar de son entame estivale.
Le 29 juin, il enchaînait ainsi le Km Vertical de Chamonix (5ème en 39’02 sur 3,5km, à 2’55 de Kilian Jornet), avec la Verticale du Diable aux Deux-Alpes qu’il gagnait le lendemain sans coup férir. Cerise sur ce gros gâteau, il n’aura pas hésité, ce même 29 juin, à se lever à 2h du matin afin d’ascensionner l’Aiguille du Chardonnet (Massif du Mont-Blanc), et ce dans le cadre de sa formation de guide de haute-montagne. Le 7 juillet suivant, il finissait second de la Moins’Hard (37km pour 3200m de dénivelée), à 2’21 seulement de Sébastien Chaigneau. C’est ce qu’on appelle un prodige.
Vu ses faits d’armes, il devrait sans entraves à Fully, où il répondra évidemment présent, abattre sa marque portée à 33’46 en 2011.
– Alexis Sevennec (CAF du Haut-Chablais Morzine et Team Crazy), 25 ans, un des dix membres de l’équipe de France de ski-alpinisme, 3ème à Nantaux 2011 en 34’24.
En souffrance avec son genou depuis fin juin, il n’est pas certain qu’il puisse s’aligner. En dépit de cet handicap, il n’en avait pas moins brillé cet été sur la Crève-Cœur (1er), les France de Skyrunning à Manigod (3ème en 36’13) ainsi que la Montée du Nid d’Aigle (5ème). Croisons les doigts pour qu’il puisse être de la fête à Fully qu’il avait l’an dernier marqué de son empreinte (3ème en 32’07).

François Vanlaton

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DU KM VERTICAL DE NANTAUX CRAZY IDEA : FAVORIS ET OUTSIDERS (2EME VOLET) / 16-09-12

(1) Si une partie du Swiss Team de ski-alpinisme féconde la liste des inscrits à Nantaux, suscitant ainsi étonnement et interrogations, c’est à leur coach qu’on le doit. En l’occurrence le Beaufortain Grégory Gachet, 35 ans, 1er sur la Pierra Menta 2007 avec Florent Perrier (qui à 39 ans sera lui aussi de la partie), ayant en effet tenu à boucler le stage de préparation automnale de ses poulains par l’épreuve chablaisienne.


LISTE DES DEPARTS :

Elle figure sur le site Web de la manifestation :
http://kmvnantaux.free-h.fr/inscrit.php?action=depart


PRESENTATION DE L’EDITION 2010 :

Elle se trouve sur notre site Internet « Trail-Running en Pays de Savoie/Ain » :
http://www.trail-running-savoie.fr/presentation-du-km-vertical-de-nantaux-03-10-10/

P104065427 juin 2012, 1ère manche du Manigod-Scott Km Vertical Challenge.
Christel Dewalle, lauréate et surtout 3ème au scratch (!) en 43’17.
Dans ses talons, on reconnaît Stephen Bellicaud (Les Alligators Seynod Triathlon) qui se classera 14ème en 45’58.
Cliché de Jean-Louis Bal.

77461608_p11 juillet 2012, Championnat National de Skyrunning servant de 3ème manche pour le Manigod-Scott Km Vertical Challenge.
Axelle Mollaret, 2ème en 43’25.
Cliché de Bruno Vagnotti.

77461626_p11 juillet 2012, Championnat National de Skyrunning servant de 3ème manche pour le Manigod-Scott Km Vertical Challenge.
Julia Combe, 3ème en 44’47.
Cliché de Bruno Vagnotti.

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DU KM VERTICAL DE NANTAUX CRAZY IDEA : FAVORIS ET OUTSIDERS (2EME VOLET) / 16-09-12
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events