TPSinfos

PRESENTATION DU TRAIL DE FAVERGES ICEBREAKER / 09-06-12

12ème édition ce samedi

INDEMODABLE TRAIL DE FAVERGES !

A Faverges, on a toujours su réagir au quart de tour, au demeurant lorsque l’enjeu est la sécurité des trailers, illustrant ainsi le haut degré de conscience professionnelle de l’escouade aux manettes. L’an passé, devant les trombes d’eau engloutissant le parcours, rendant la dégringolade finale hyper-dangereuse, les organisateurs n’avaient pas cogité longtemps pour alléger sensiblement le 42km et contraindre ainsi le gros du peloton à rallier plus tôt que prévu l’arche salvatrice.
Il devrait en être autrement ce samedi, Ra éprouvant le désir de darder ses rayons, à moins d’un caprice d’ultime instant.
Mais les intempéries n’avaient pas été hélas la seule mauvaise surprise de la journée.
Pour la première fois depuis l’édition princeps de 2001, la courbe de la participation, qui n’avait jamais cessé d’être exponentielle, avait marqué un coup d’arrêt puisqu’on recensait 969 inscrits, soit 204 en moins en regard du millésime 2010. A cela, plusieurs motifs furent avancés : la flopée d’épreuves durant ce même mois de juin comptant pour le Trail Tour National (TTN) court dont fait partie Faverges depuis 2010 (Transju’Trail le 4, Gendarmes et Voleurs de Temps le 12, Sur les Traces du Loup le 25) ; une concurrence inédite, entre autres celle de la Saintinoise (149 classés), due au report d’une semaine du jour J ; enfin, l’absence de nouveautés induisant une certaine lassitude des habitués.

Lucide autocritique
Cette pertinente analyse, revêtant pour partie un courageux mea culpa, émanait en réalité des propres architectes de la manifestation, ce qui était vraiment tout à leur honneur quand certains ne pensent qu’à appliquer la méthode Coué. Au conservatisme et à la sclérose, ils optèrent aussitôt pour le mouvement, le branle-bas de combat même, faisant dès lors leur aggiornamento.
L’échéance intervenant traditionnellement le second week-end de juin fut remise au goût du jour. Surtout, le valeureux comité d’organisation, issu de l’Espérance Favergienne, eut l’excellente idée d’égayer le rendez-vous 2012 par un nouveau et séduisant relais à deux sur le maratrail. Les résultats ne se firent pas attendre avec une affluence repartant à la hausse, chiffrée à 1094 engagés (+8 en attente) dont 401 sur le 42km, 579 sur le 28km et 57 binômes. De quoi redonner du baume au coeur aux maîtres d’oeuvre, agissant à travers leur équipe coordinatrice et ses six commissions, fortes de quelques onze volontaires bossant à l’année. Une structure qu’a pris en mains à partir de décembre 2010 la juvénile et énergique Gaëlle Warczareck, 29 ans, suite au retrait partiel de Christian Bailly, 63 ans, son leader historique.
Autre changement, et de taille, le Néo-Zélandais Icebreaker se substitue comme principal partenaire à Odlo qui officiait dès les prémices.
Sinon, ses cartes maîtresses, une myriade en vérité, qui font la réputation de ce trail, demeurent inchangées. Pêle-mêle, mettons en exergue quelques-unes d’entre-elles :
– Le parcours, tant du 42 que du 28km, qui demande un grand engagement physique et mental.
– Un panorama incomparable sur le toit de l’Europe et le Lac d’Annecy enchâssé au cœur des massifs subalpins.
– La traversée de la Réserve Nationale de Chasse et de Faune Sauvage des Bauges au fabuleux patrimoine faunistique et floristique, qui ne l’oublions pas, fut en 2001 le premier espace naturel à forte protection sillonné par une épreuve naturelle sportive.
– L’adhésion à trois prestigieux challenges : le Ski-Trail depuis 2006 en association avec la course de ski-alpinisme TSF-Millet ; les Bauges depuis 2007 ; le TTN court depuis 2010 après voir intégré le TTN long en 2008-2009.
– Enfin, la qualité des prestations offertes, au premier chef celle des 164 bénévoles dont 148 à la date fatidique, qui de manière permanente entretiennent le feu sacré.

Favoris et outsiders sur le relais…
Alors que nous réserve ce 12ème opus ?
Sans doute une sensation énorme sur le relais où les femmes ont la possibilité de prendre le pouvoir via les galactiques Céline Lafaye (Team Scott-Odlo-Les Saisies) et Maud Gobert (Team Adidas). Leurs ultimes succès, respectivement au Nivolet-Revard le 5 mai (20ème au scratch) et à la Marathon Race du Lac d’Annecy le 27 mai (12ème au scratch) laissent peu d’espoirs à leurs rivaux masculins. Unique incertitude en réalité, l’état de forme de Céline qui n’a pas été revue avec un dossard depuis plus d’un mois, en raison d’un genou récalcitrant l’ayant dissuadé le 20 mai de prendre le départ du Marathon Zegama-Aizkorri en Espagne.
A vrai dire, seuls deux attelages sont en mesure de dominer la dream team féminine :
– Celui des raideurs d’ERTIPS représenté par Samuel Hubert et Romain Pallud, tous deux 2ème sur le relais à quatre de la Maxi-Race du Lac d’Annecy, le premier nommé étant pareillement 2ème sur le 18km des Glaisins.
– Celui du Team Sport 2000 Pays Rochois personnifié par Stéphane Roguet et Sylvère Pruvost. Si Stéphane, géniteur de l’atypique Ultra Tour du Môle, n’a pas été observé en trail cette saison, Sylvère s’est lui classé 5ème au 38km du Salève.
Citons encore, mais à un degré moindre, les duettistes Théophile Camp (Team +Watt) et Sacha Devillaz (Teams Ravanel and Co et Salomon), jeunes fondeurs chamoniards (un titre de champion de France au sprint pour le second).
Soulignons enfin la formidable joute en perspective opposant deux talentueux tandems mixtes : à savoir les Favergiens Gaëlle Warczareck (Team Sport 2000 Annecy-Epagny), décidément au four et au moulin, et Stéphane Avrillon (Team Technicien du Sport Seynod), enfin les Chambériens Philippe Bony (Entente Athlétique de Chambéry) et Nadège Cavagna (Team Activasport). Avantage aux premiers en raison de la supériorité masculine et de leur expérience en duo (victorieux, toutes catégories confondues, sur Terra Modana 2010) même si Gaëlle n’a pas retrouvé son niveau 2011 à cause de douleurs récurrentes à la cheville.

… le 42km…
Mais qui ose affirmer que le maratrail avait perdu de son lustre depuis qu’il a quitté le TTN long ? De prestigieux trailers en découdront, à commencer par le Gardois Emmanuel Gault (Team Asics) qui joue la gagne sur le TTN long (4ème à Gruissan et 2ème à Paris). Il en sera le favori logique même s’il risque d’être sérieusement bousculé par le Chablaisien Arnaud Lejeune (Lou Tavan, Teams Hoka et +Watt) et Dawa Dacchiri Sherpa (Team Quechua), tous deux auréolés par leurs récent triomphes, respectivement sur le 58km de la Vallée du Brevon et le 72km de la Transju’Trail.
Aurélien Brun (Teams Tecnica et GO2) et Ludovic Pommeret (Teams Hoka et Altecsport), trois fois couronnés à Faverges, seront aux aguets, leurs prestations parlant pour eux : 1er à la Chatvoyarde, 3ème au 38km du Salève, 4ème à la Marathon Race du Lac d’Annecy, 5ème au 40km des Cabornis pour Aurélien ; 2ème au 59km de la Sainte-Victoire et au Hoka Highland Fling (Ecosse), 5ème à la Maxi-Race du Lac d’Annecy, 6ème au Nivolet-Revard pour « Ludo ». 
Par ailleurs, certains outsiders pourraient s’inviter au partage du gâteau, à l’image de :
Christophe Assailly, néo-Haut-Savoyard (recordman sur le 29km des Glaisins mais aussi abandon au Nivolet-Revard et seulement 23ème sur la Marathon Race du Lac d’Annecy).
Alexandre Daum (AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne), laborieux comme en témoigne son 21ème rang au Nivolet-Revard.
– Le Mauriennais Valéry Chaix (5ème au scratch et 1er quadra sur l’édition 2010) et le Tarin Lionel Lehmes, tous deux skieurs-alpinistes émérites, le premier étant l’un des coéquipiers attitrés de Pommeret.
– Le Rhodanien Fabien Tanguy (12ème sur le 57km de l’Ardéchois).
On relèvera encore la présence d’Alain Guimet (Team Running Conseil Oxygène), 3ème il y a 15 jours sur le 35km de la Vallée du Brevon, qui n’aura manqué aucun millésime (apogée en 2001 avec la seconde place). Enfin, celle de Christian Bailly qui tentera de boucler pour la première fois l’authentique parcours, la météo dantesque sévissant sur le cru 2011 l’obligeant à abréger le périple, brisant ainsi l’un de ses rêves les plus fous.
Chez la gent féminine, la Valdôtaine Francesca Canepa aura la faveur des pronostics à la suite de sa spectaculaire prouesse survenue samedi dernier sur le 71km du Gypaète où elle venait à bout d’une certaine… Elisabeth Hawker. Rien que cela mais oui ! Etrennant en 2011 les aventures au long cours, elle s’était classée 2ème  sur la TDS, à 8’’ de la Néerlandaise Jolanda Linschooten).
Deux femmes d’expérience se chargeront de la faire douter. A savoir Josiane Piccolet (Elan Voglanais) dont la victoire lui avait échappé en 2010 au profit de Christiane Lacombe pour 1’35, et Claude Chenal (AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne), 2ème sur le Challenge des Bauges 2011.
La Transalpine devra également prendre garde de l’ambitieuse Franco-Slovaque Zuzana Chateau (Team Sport 2000 Saint-Alban-Leysse) qui disputera pour l’occasion son deuxième trail long après avoir touché le jackpot l’année passée sur le 42km du Galibier (en vérité 48). De même, Marie-Laure Pavot (Team Sport 2000 Pays Rochois) et Valérie Châtelain (Foulée d’Annemasse) n’accourront certainement pas en victimes expiatoires.  

… et le 28km
Excepté le Ligérien Jérémy Pignard (1er) et l’Auvergnat Cyril Mulot (4ème), le 28km drainera les principales têtes d’affiche du TTN court qui en sera ainsi à sa 4ème étape.
On focalisera donc son attention sur Benjamin Petitjean (2ème, Athlétic Club de Chenôve), Ivan Bourgeois (3ème, Team Intersport Besançon), Joël Pellicier (5ème et 1er V1, AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne), Florent Malaise (6ème, Strasbourg Agglomération Athlétisme), Nicolas Cantagrel (7ème, Les Coureurs à Pied Luc Primaube), ainsi que le Rhodanien Julien Ferel (10ème, Décines Meyzieu Athlétisme).
Mais c’est un euphémisme d’affirmer qu’ils auront maille à partir avec de renommés athlètes, pour la plupart férus de courte distance et (ou) de course de montagne, à l’instar de :
– Christophe Benay (Team Intersport Besançon), délaissant désormais le grand format où il a toujours brillé (12ème sur le 28km des Forts du Grand Besançon).
Ivan Bizet (Team Trail EAMYA « Lunettes en scène »), 1er sur le 23km du Drôme Lafuma et 9ème aux Championnats de France de course en montagne.
El Yazid El Madi (Corsica Sport Mezzavia), le Marocain de Nantua, qui semble moins affûté qu’en 2011.
– Sébastien Fayolle (AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne), 1er sur le 25km des Cabornis et le 13km du MSM ; 12ème aux France de montagne.
Marc Maroud (AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne), 38ème aux France de montagne.
Sébastien Masbous (Team Raidlight), 2ème sur le 13km du MSM et le Petit Savoyard.
Damien Piquemal (Team Scott-Odlo-Les Saisies), sur la bonne voie après une entame difficile (2ème sur le 35km de la Vallée du Brevon il y a deux semaines).
Alexis Traub (Team Scott-Odlo-Les Saisies) qu’on a peu remarqué sur le circuit (27ème sur le 46km du Ventoux).
– Paul-Henri Valour (Athlétic Club de l’Ondaine), 8ème sur le 23km du Drôme Lafuma et 19ème aux France de montagne.
Cependant, une des attractions pourrait bien être Sébastien Hours (Entente Sud Lyonnais), champion de France espoir de semi-marathon en 2009 (1h07’17), spécialiste du 3000m steeple (8’51’’81 en 2011), qui explorera le trail.
Parmi les filles, le scénario, sauf accident, est écrit d’avance tant la Beaufortaine Stéphanie Duc (Team Elite Running Conseil) écrase toute concurrence. Sont ainsi tombés dans son escarcelle les trois premières manches du TTN court, le Malpassant ainsi que le Petit Savoyard, sans oublier sa position de dauphine sur le 25km des Cabornis, à seulement 1’56 de Lafaye. Enfin, elle connaît la moindre pierre du parcours favergien pour avoir décroché l’or sur les trois ultimes opus. Alors, que rajouter ?
Pour la seconde place, la jeune pousse annécienne Elodie Mouthon (Salomon) devrait croiser le fer avec la Saint-Juliénoise Séverine Bovéro, qui n’est autre que la coéquipière de Stéphanie Duc au sein du Team Elite Running Conseil. 
En 2008, alors âgée de 21 ans, la première avait dû stopper sa prometteuse carrière en raison d’une blessure au tendon d’Achille. Auparavant, elle s’était mise en évidence sur le cross-country et la piste : championne de France 2008 du cross court ; meilleure performance française et record personnel sur 3000m steeple en 2007 (9’55’’19), idem pour le 3000m en 2008 (9’29’’56).
Renouant avec la compétition en début d’année, elle a fait ses premiers pas en course nature où d’emblée elle a accompli le temps référence sur le 18km des Glaisins. L’automne prochain, elle devrait effectuer son retour en cross.
Quant à Bovéro, ses qualités athlétiques ne font guère de doute. Preuve en est sa prestation en février dernier sur le 21km du Trail Givré où elle avait été distancée de seulement 2’31 par Stéphanie Duc. Faverges ne sera pourtant que sa seconde course nature cette saison, ayant eu entre temps quelques pépins physiques.
A l’arrière, s’écharperont trois fidèles du TTN court 2012, Maryline Subrin (3ème, Athletic Club de Tassin), Nathalie Pascal (5ème, Team Intersport Besançon-Vesoul) et Sabine Pastor (6ème, Association Sportive Fleury-les-Aubrais Saran Athlétisme). Sans occulter l’éternelle Martine Volay (Team Sport 2000 Annecy-Epagny) qui consciencieusement prépare l’UTMB.

François Vanlaton pour le compte du site Web « Trails Endurance Mag », en date du vendredi 8 juin 2012 :
http://www.endurance-mag.com/actus/trail/trail-faverges-icebreaker-4eme-manche-du-ttn-court-2012/

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DU TRAIL DE FAVERGES ICEBREAKER / 09-06-12

060712 2027 PRESENTATIO16 - PRESENTATION DU TRAIL DE FAVERGES ICEBREAKER / 09-06-12
Céline Lafaye lors de son triomphe sur le 38km du Lyon Urban Trail, le 1er avril dernier.
Championne de France sortante du TTN court, elle constituera à Faverges un inédit et stupéfiant attelage avec Maud Gobert, championne de France sortante du TTN long.
Cliché de Joël Philippon, photographe au « Progrès ».

060712 2027 PRESENTATIO26 - PRESENTATION DU TRAIL DE FAVERGES ICEBREAKER / 09-06-12
Maud Gobert à l’occasion de sa victoire sur la Marathon Race du Lac d’Annecy, le 27 mai dernier.
A Faverges, elle et Céline Lafaye créeront la sensation en faisant équipe, la championne du monde de trail en titre effectuant la seconde partie du relais. Toutes deux pourraient bien l’emporter au scratch.
Cliché de Maxime Dubouloz.

060712 2027 PRESENTATIO36 - PRESENTATION DU TRAIL DE FAVERGES ICEBREAKER / 09-06-12
Stéphanie Duc, le 5 février 2012 sur le 21km du Trail Givré qui ouvrait le bal du TTN court. L’épreuve tombera dans son escarcelle.
A Faverges, elle sera la grande favorite du 28km qui servira de 4ème étape à ce prestigieux challenge national où elle caracole en tête.
Cliché de Jean-Louis Bal.

 


1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DU TRAIL DE FAVERGES ICEBREAKER / 09-06-12
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events