TPSinfos

PRESENTATION DU TRAIL DE LA MICHAILLE / 11-04-15

LE PLATEAU DE RETORD REVISITE !

Décidément, le plateau de Retord est l’objet de toutes les convoitises de la part des passionnés de trail. Après le Cross des Jonquilles, ancêtre des courses nature dans l’Ain pour avoir surgi dès 1985, et la Promenade du Bûcheron, porté sur les fonts baptismaux en 2011, voilà qu’un troisième « larron » se décide à son tour à le sillonner. Son nom : le Trail de la Michaille du nom du plateau s’élevant à plus de 500m d’altitude qui domine Bellegarde, et dont la principale ville, Châtillon-en-Michaille (3130 âmes), servira de camp de base à la manifestation, prévue ce samedi 11 avril.
Mais alors pourquoi cet engouement à mettre le cap sur le Retord ? On peut au moins ressortir quatre raisons. En premier lieu, sa situation névralgique, entre Jura et Alpes, qui lui permet d’embrasser un panorama incomparable. Ensuite, sa nature préservée, parfois sauvage, où les activités tant agricoles que touristiques ont su se faire discrètes, sans grosses atteintes à l’environnement. Ses paysages encore, d’une rare beauté, où s’entremêlent à perte de vue prairies fleuries et forêts de résineux. Enfin, son atmosphère envoûtante, faite de grandeur, de légèreté et de solitude.

Une flopée d’épreuves !
Le Trail de la Michaille constituera le premier rendez-vous de l’année orchestré de conserve par le Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB) et TD Running. Spécialement créé par Didier Traoré, âgé de 54 ans, président du CABB à partir d’août 2013, TD Running a pour objectif d’attirer les forces vives émanant du Bassin Bellegardien en dehors de son club.
Trois autres événements, concoctés par le même binôme, jalonneront encore l’année :
– La Montée du Crêt d’Eau, le 17 mai, authentique course de montagne parcourant l’extrémité sud de la Haute Chaîne du Jura et qui renaîtra de ses cendres après quatre années d’interruption.
– La Corrida Bellegardienne, prévue initialement le 26 avril mais reportée, suite à la demande de la mairie de Bellegarde, à la première quinzaine de décembre.
– Le Trail des Neiges de Giron, le 19 décembre, concouru dans le plus haut chef-lieu de commune de l’Ain (1000m d’altitude).
En revanche, le CABB conserve la mainmise totale sur la Voie du Tram qui soufflera, le 4 octobre, ses trente bougies, comme il l’avait d’ailleurs fait lors des Championnats de l’Ain de cross-country, le 12 janvier dernier à Bellegarde.
Apparemment, cette volonté de Didier Traoré de se lancer à corps perdu dans l’organisation de courses populaires, où la performance passe au second plan, tranche avec la section élite qu’il développe sans relâche au sein du CABB. Traoré ne le pense pas et parle plutôt de complémentarité, de rencontre entre deux mondes différents mais indispensables au rayonnement de sa formation. En outre, ces diverses compétitions engendrent des recettes non négligeables en séduisant notamment des sponsors.

Un nouveau challenge !
Ce trail, même s’il a eu du mal à se mettre en place, Traoré y croit dur comme fer, d’autant plus qu’une première et importante retombée positive a déjà eu lieu : la naissance, à l’issue d’une réunion le 4 mars dernier à Vulbens, du Challenge des Trails du Haut-Rhône, qui a vu les organisateurs de la Michaille s’associer à ceux de quatre autres courses nature du secteur dont aucune n’excède 28km. Ces quatre manifestations sont les suivantes :
– Les Princes en Foulées à Seyssel (Haute-Savoie), le 18 avril.
– Le Trail du Mont Musièges à Musièges (Haute-Savoie), le 26 septembre.
– Le Trail du Vuache à Vulbens (Haute-Savoie), le 18 octobre.
– Le Cross de la Semine à Saint-Germain-sur-Rhône (Haute-Savoie), le 25 octobre.
Deux motifs auront poussé leurs chevilles ouvrières à se regrouper : d’une part, populariser leur événement, booster l’affluence ; de l’autre, promouvoir un territoire qui regorge d’atouts autour du deuxième fleuve français et des montagnes qui le surplombent, mais qui demeure assez méconnu, à l’exception notable du Retord, paradis du ski de fond (1).

François Vanlaton pour le compte également des deux sites Web suivants :
– Celui de la manifestation :
http://www.courses.cabb01.club/traildelamichaille/presentation/
– Celui du Club Athlétique du Bassin Bellegardien, en date du samedi 11 avril 2015 :
http://www.cabb01.club/pas-de-categorie/presentation-du-trail-de-la-michaille-11-04-15/

(1) Pour en savoir davantage sur le Challenge des Trails du Haut-Rhône, se reporter à l’article figurant sur le site Web « TPS Infos », en date du vendredi 10 avril 2015 :
http://www.trail-running-savoie.fr/naissance-du-challenge-des-trails-du-haut-rhone-04-03-15/

.
PARCOURS :

Les deux parcours au menu, 22,3km pour 850m de dénivelé, et 11,6km pour 450m de dénivelé, ont été imaginés par Patrick Renaud, entraîneur du groupe « Loisirs » au Club Athlétique du Bassin Bellegardien. Ce n’est pas un hasard s’il a été choisi pour cette mission, Patrick connaissant le moindre brin d’herbe du plateau de Retord pour l’avoir sillonné en long et en large comme éminent fondeur depuis son plus jeune âge adulte.
Ayant vu le jour le 21 avril 1953, originaire de Vouvray, commune ayant fusionné avec Châtillon-en-Michaille en 1985, Patrick, pensionnaire du Ski Club de Bellegarde, dispose d’une très belle carte de visite. En ski de fond, il s’est aligné à 22 reprises sur la légendaire Transjurassienne dont deux fois en adoptant la technique classique : en 1984 lors de sa première expérience où il termina 44ème, puis pas plus tard qu’en février dernier où il se classa 313ème.
En course nature, il enlèvera le 14,5km du Cross des Jonquilles en 1988, 1991 et 1994. Il brillera tout autant sur la longue distance et l’ultra. Sur les quatre éditions de la 6000D qu’il honorera, Patrick réalisera ainsi son meilleur chrono en 2005 en 5h08’46 s’il vous plaît, et sa meilleure place, la 18ème, en 2007. Mettons encore en exergue ses prouesses sur la CCC où il finira 6ème en 2006 puis 11ème en 2011.

Trois montées pimenteront l’épreuve reine :
– Au terme des 3km de traversée roulante dans le chef-lieu de Châtillon, débutera une ascension de 2km pour 240m de dénivelé, englobant deux portions raides : 100m au départ sur l’asphalte aussitôt après le pont enjambant l’autoroute Blanche ; 300m en guise d’épilogue. Un bon chemin caillouteux.
– A compter du km6,5, commencera une grimpée d’1km pour un différentiel de 180m de dénivelé, escarpée dans sa partie initiale, accédant au col de la Maye (1020m). Un chemin cabossé, glissant avec de petites ornières.
– Enfin, à partir du km11,5, interviendra une côte de 500m pour 70m de dénivelé, pentue à l’entame, conduisant à la ferme du Chaix (1156m).
Démarrant à la ferme « sur le Jay », toit du trail à 1182m d’altitude, situé au km14, la descente du 22km comprendra trois passages raides :
– Le premier à partir de Catray, km16, n’excédant pas les 150m et 100m de dénivelé mais très technique, parsemé de cailloux.
– Le deuxième, à partir du km17, long de 500m pour un différentiel de 190m, technique mais peu de cailloux.
– Le troisième, à partir du km18, long de 350m pour un dénivelé de 100m, dépourvu de cailloux.
Attention, au moins 3km discontinus sont recouverts de neige, de part et d’autre de la ferme de la Liez (1073m), km10. Mais ces segments enneigés sont dépourvus de pente.
Les trailers ne manqueront pas de contempler, entre autres, les chaînes des Alpes et du Jura depuis les trois sites suivants :
– La ferme du Chaix (1156m), km12.
– La ferme « sur le Jay » (1182m), km14.
– L’aire de parapente de Catray (1050m), km16, qui offre la plus belle vue, s’étendant notamment jusqu’au lac du Bourget.

Quant au 12km, il ne renfermera qu’une montée digne de ce nom : celle de 2km pour 240m de dénivelé, km3, qu’auront empruntée auparavant les trailers du 22km.
Son point culminant surviendra à 780m d’altitude au lieu-dit « Pré la Reine », km7.

F.V.

.
FAVORIS :

Sous réserve des inscrits de dernière minute qui risquent d’être les plus nombreux, on peut d’ores et déjà annoncer quelques noms.

Sur le 22km :
5ème des Championnats de France de trail court, le 28 septembre dernier à Buis-les-Baronnies, El Yazid El Madi (Club Athlétique du Bassin Bellegardien – CABB), 40 ans, aura le statut de grandissime favori. Dans une forme étincelante au sortir de sa saison de cross-country, marquée par sa 4ème place aux France vétérans, il a bouclé ensuite le 10km de Bletterans en 31’13, s’appropriant le 2ème rang, puis enchaîné deux victoires : sur le 20km du Cross des Foyesses avec record de l’épreuve à la clef ; sur le 23km de la Montée des Jonquilles. En outre, le Marocain connaît le parcours comme sa poche, l’ayant balisé très méticuleusement dimanche dernier en compagnie de Didier Traoré et Patrick Renaud, respectivement président et entraîneur du groupe « Loisirs » du CABB.
Parmi les outsiders, citons en premier lieu son équipier Rémi Voisin, 30 ans, qui s’est classé 3ème au 23km des Jonquilles, signant ainsi son retour à la compétition après avoir été victime d’une hernie discale lombaire alors qu’il s’apprêtait à prendre le départ de l’UTMB.
Autre trailer qui ne devrait pas faire de la figuration, Nicolas Royer (Montluel), 31 ans, auteur de prestations très convaincantes depuis le début de l’année : 7ème à la Foulée des Monts d’Or, 10ème au 40km des Cabornis, 5ème au 23km de la Montée des Jonquilles puis au 10km de Buellas (en 34’46).
Agé de 52 ans, Stéphane Quenin, considéré comme l’un des meilleurs éléments du Belley Sport Pédestre dont il a été le président jusqu’en janvier dernier, est promis à la plus haute marche du podium V2, à l’instar de l’ultime opus de la Voie du Tram.
Connu pour être l’un des trois pionniers de la Croz’et Raide, Jonathan Laurenti (Team Trail Running Planet Genève et CABB), 32 ans, a été vu à deux reprises en 2015 : sur le Challenge des Gabelous (8ème) puis sur le 44km du Ventoux (191ème). Désireux de rejoindre la section « Elite » de sa formation, il s’emploiera à se mettre en évidence.
2ème du Challenge de l’Ain de course en montagne la saison dernière, la néo-quinqua Gaëlle Brocher (Cap Seillon) tentera de faire aussi bien en 2015. La grande favorite de ce challenge n’en sera pas moins Christine Catin (Courir Nature Saint-Jean-de-Niost) qui l’a décroché en 2011 et 2012. La Bressane devrait en tout cas tirer son épingle du jeu, samedi, au vu de sa prestation sur le 23km des Jonquilles où elle revêtit le costume de dauphine, à 7’58 de Christine.
On relèvera la présence de la fondeuse lyonnaise Julie Faure (Team Fischer), 37 ans, accoutumée à arpenter le secteur pour avoir de la famille à Bellegarde. Victime de blessures en série l’an passé, elle n’en avait pas moins accompli de belles performances, à l’instar du Cross des Jonquilles de Cuvéry-Retord (5ème) et de la Voie du Tram (2ème).

Sur le 12km :
Auréolé par ses deux succès en huit jours sur les 10km de Chambéry (en 31’15) puis de Cluses (en 31’01), Abdessalam Kiday (CABB), 30 ans, ne devrait faire qu’une bouchée de ce trail découverte.
N’empêche, on peut miser sur un autre Bellegardien en la personne de Jérémy Levasseur, 26 ans, pour lui mener la vie dure. Ses triomphes 2015 sur le 12km de la Gaillardaise et le 13km des Jonquilles l’attestent amplement.
Disposant d’une solide notoriété en Pays de Savoie, l’éminent speaker Patrick Dubouchet (Athlétique Sport Aixois), 61 ans ce 13 avril, sera de la partie. C’est tout récemment qu’il s’est mis à la course nature après avoir traîné ses baskets sur la piste (1500 et 3000m), puis la route où il comptabilise cinq marathons, le plus rapide ayant été avalé en 2h48 !
D’autre part, les chevilles ouvrières du Trail de la Michaille se feront une joie d’accueillir cette personnalité qu’est l’Espagnol Francisco Sanchez, 66 ans, demeurant à Nurieux-Volognat. Le 16 janvier dernier, celui-ci avait été récompensé du Challenge de la Fidélité 2014, décerné par la Commission Départementale des Courses Hors Stade de l’Ain.

F.V.

.
ARTICLE DU QUOTIDIEN « LE DAUPHINE LIBERE » :

Ci-dessous, vous trouverez le compte rendu figurant en page sports de l’édition de Bellegarde et Pays-de-Gex, en date du dimanche 12 mars 2015. Son auteur est la journaliste stagiaire Amélie Vuargnoz.
Je me suis permis de le modifier.

COURSE PÉDESTRE – TRAIL DE LA MICHAILLE – À CHÂTILLON-EN-MICHAILLE

LE CABB EN PLEINE CROISSANCE

Ce matin, le Trail de la Michaille s’élancera pour sa toute 1ère édition. Cette nouvelle épreuve, organisée par le Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB), proposera deux formats de course : un grand parcours de 22km avec 850m. « C’est un tracé exigeant, avec de fortes côtes variées et peu de route. Il y a même un passage enneigé sur 2km », affirme le président du CABB, Didier Traoré. Pour sa part, le petit parcours comporte 12km avec 450m de dénivelé. Deux épreuves pensées par Patrick Renaud, l’enfant de la Michaille.

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DU TRAIL DE LA MICHAILLE / 11-04-15

« Renforcer l’image de marque du club à travers des événements »
Ce trail est le résultat d’un long travail. « L’idée, c’est de renforcer l’image de marque du club, pas seulement à travers ses coureurs, mais aussi par ses événements », explique Traoré. Car le dynamisme d’un club se mesure également par l’organisation de ce type de manifestation qui, outre l’apport financier direct, permet d’attirer des sponsors.
Ce samedi, plus de 30 bénévoles seront présents dont la moitié issue du CABB. Une formation bellegardienne qui, sportivement, sera représentée par ses locomotives El Yazid El Madi sur le 22km et Abdessalam Kiday sur le 12km.

Un nouveau challenge
À noter que ce nouvel événement servira de rampe de lancement au Challenge des Trails du Haut-Rhône. Il sera suivi de quatre autres rendez-vous : les Princes en foulées (18 avril, à Seyssel), le Trail du Mont Musièges (26 septembre, à Musièges), le Trail du Vuache (18 octobre, à Vulbens), et enfin le Cross de la Semine (25 octobre, à Saint-Germain-sur-Rhône). Ce projet a vu le jour à l’initiative de François Vanlaton, lequel a réuni le mois dernier l’ensemble des organisateurs des différentes épreuves concoctées dans un périmètre proche et sur un format similaire.

Amélie Vuargnoz

Le programme :
Deux parcours attendent les coureurs au départ de la salle des fêtes de Châtillon-en-Michaille :
– 22,3 km pour 850m de dénivelé à 9h.
– 11,6 km pour 450m de dénivelé à 9h30.
L’arrivée des deux épreuves aura lieu au même endroit avant la remise des prix, prévue à 12h30.

.
INFOS PRATIQUES :

Deux courses :
– 22km (22,3km) pour 850m de dénivelé.
– 12km (11,6km) pour 450m de dénivelé.

Trois challenges :

– Le Challenge Départemental des Courses Hors Stade.
– Le Challenge de l’Ain de Course en Montagne (22 manches) dont le Trail de la Michaille constitue la 2ème étape.
Site Web : http://courses.free.fr/challenge/challenge.php
– Le Challenge des Trails du Haut-Rhône (5 manches) dont le Trail de la Michaille constitue la 1ère étape.

Inscriptions :
Jour J : salle des fêtes de Châtillon-en-Michaille.

Montants :
– 22km : 27 euros.
– 12km : 15 euros.

Départs :
Lieu : salle des fêtes de Châtillon-en-Michaille.
Horaires :
– 22km : 9h.
– 12km : 9h30.

Renseignements complémentaires :
– E-mail du Club Athlétique du Bassin Bellegardien : contact.cabb@yahoo.fr
– E-mail de Didier Traoré, président du Club Athlétique du Bassin Bellegardien :  traoredidier73@gmail.com
– Site Web de la manifestation : http://www.courses.cabb01.club/traildelamichaille/
– Téléphone de Didier Traoré : 06-32-96-00-85.

.
PHOTOS :

Elles concernent le 22km. Hormis les deux dernières, elles ont été prises par Didier Traoré, président du Club Athlétique du Bassin Bellegardien, le 5 avril dernier à l’occasion de la reconnaissance du parcours.

TDLM04


TDLM05

TDLM07


TDLM09

TDLM12
La neige est encore bien présente sur au moins 3km du tracé.

TDLM20


TDLM23
La ferme du Chaix à 1156m d’altitude, atteinte au km12.

TDLM34Le bassin bellegardien depuis l’aire de parapente de Catray, à 1050m d’altitude (km16).
En arrière plan, on distingue : à gauche, la haute chaîne du Jura avec le crêt de la Goutte (1621m), point culminant de la Montée du Crêt d’Eau qui aura lieu le 17 mai ; à droite, le Vuache (1105m), séparé de la haute chaîne du Jura par le défilé de l’Ecluse, qui accueillera le trail éponyme le 18 octobre.

TDLM39Deux des personnalités du Club Athlétique du Bassin Bellegardien, maître d’œuvre du Trail de la Michaille : Patrick Renaud (à gauche), entraîneur du groupe « Loisirs » qui aura finalisé l’itinéraire, en compagnie d’El Yazid El Madi, et ce à l’issue de la journée consacrée au balisage à laquelle prendra également toute sa part le président Didier Traoré.

DSC_0051_051Retord_261010-2La ferme de Sur le Jay, toit du trail à 1182m d’altitude (km14), qui, outre les chaînes des Alpes et du Jura, permettra d’admirer le lac du Bourget. Incontestablement, cet endroit offre le plus beau panorama du parcours.
Cliché de « Foxy » (site Web « Altitude Rando »).

DSC_0001_001Retord_261010-2Le site de Catray à 1050m d’altitude (km16), où les trailers pourront embrasser un éblouissant point de vue sur la haute chaîne du Jura, avec entre autres deux de ses montagnes emblématiques : le Reculet (1717m) à gauche, et le crêt de la Goutte (1621m), enveloppé dans les nuages, à droite.
Cliché de « Foxy » (site Web « Altitude Rando »).

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DU TRAIL DE LA MICHAILLE / 11-04-15
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events