PRESENTATION DU TRAIL DU GYPAETE / 01-06-13

MAJESTUEUX ENVOL !

D’ores et déjà, le 4ème opus du Trail du Gypaète (1) fera date, et ce pour au moins trois raisons. En premier lieu, le tardif et démentiel enneigement contraignant l’association organisatrice « Trailers des Villes et Villages du Faucigny », présidé par Christophe Roux, à revoir sa copie maintes et maintes fois en vue de la modification du parcours. Au final, celui-ci sera chamboulé à 70% et ne recevra l’onction de la préfecture qu’… aujourd’hui même à 10h30, soit à moins de 24h du jour J !
Ensuite, le record de participation, les effectifs passant du simple au double en regard du précédent millésime, soit 600 concurrents environ au lieu de 300, ce qui, avouons-le, est peu banal !
Enfin, la remarquable qualité des forces en présence, avec la présence insensée des deux stars planétaires que sont le Catalan espagnol Kilian Jornet Burgada et la Néo-Zélandaise Anna Frost. Là-aussi, cet aspect ne manque pas de singularité pour une manifestation qui est avant tout locale, du moins pour le moment. Et la venue du prestigieux trio valaisan du Team Salomon, constitué de Jean-Yves Rey, Ryan Baumann et Jules-Henri Gabioud, ne fait que raffermir encore un peu plus le plateau.

Une vraie dynamique
Certes, cet énorme succès populaire s’explique pour partie par l’annulation, une semaine plus tôt, de la Maxi-Race annécienne qui aura vu un certain nombre d’engagés se précipiter en terre faucignerande. N’empêche, cette densité, à la fois quantitative et qualitative, s’explique avant tout par le soutien décisif et unanime, tant financier que logistique, apporté par les 11 communes traversées qui bossent en synergie (2), ainsi que par le savoir-faire de Christophe Roux et de sa formidable escouade.
A la sclérose et à l’autosatisfaction permanente, on préfère dans le Faucigny le mouvement et la remise en cause, bref on fait son aggiornamento. Trois ans déjà que l’évènement a vu le jour et toujours le même crédo chez leurs chevilles ouvrières, en l’occurrence écouter les requêtes du trailer, et le plus souvent les prendre en compte. En clair, une posture qui respecte ses droits sans faire de lui une vache à lait.
Ainsi, l’asphalte, rédhibitoire pour une immense majorité des coureurs nature, n’aura cessé de fondre au fil des éditions, passant de huit km en 2010 à même pas trois cette année. Avant que le tracé, par la force des choses, ne soit modifié de fond en comble, intégrant deux petits km goudronnés supplémentaires.
Autre doléance des compétiteurs, et non des moindres, ne pas réduire le rendez-vous à un trail long, mais au contraire y incorporer, au côté du relais à deux, des formats plus modestes afin d’encourager la venue de femmes et de néophytes. Un 41km a ainsi été mis en place l’an passé avant qu’un 29 ne vienne se greffer cette saison. Les effets ne se seront pas fait attendre, une quarantaine de filles investissant le 29 alors qu’elles sont moins nombreuses proportionnellement sur les deux autres parcours individuels. De même, ce 29 renferme aussi moult profanes issus du terroir, mais qui en vérité le connaissent mal pour être davantage tournés, non vers la montagne, mais vers le milieu industriel de la Vallée de l’Arve.
Autre nouveauté mais pour l’an prochain cette fois-ci, un ultra de 120km sera proposé au côté des quatre formules actuelles. Il s’élancera de Cluses pour prendre la direction du Plateau d’Agy, des Carroz-d’Arâches (3) et de Flaine avant de revenir sur l’itinéraire existant.

Gotha mondial
On l’a dit plus haut, Kilian Jornet Burgada et Anna Frost accourront, et ce pour la seconde année consécutive, le premier ayant remporté l’an passé le relais avec Jules-Henri Gabioud tandis que l’Océanienne avait la bonne idée d’encourager les héros du jour sous l’Aiguille Verte. A l’instar de 2012, les skieurs-alpinistes du CAF de Cluses que sont Bertrand Mayol et Timothée Teychené alias Shampoing auront joué un rôle déterminant dans la venue du récent lauréat de la Transvulcania et du Marathon Alpin Zegama-Aizkorri.
Les deux icônes honoreront le relais à deux qui comprendra une trentaine d’équipes environ. Associé avec le Passerand Sébastien Talotti (Team Quechua) qui lui transmettra le témoin, Kilian galopera surtout pour le fun. Tous deux n’en seront pas moins archi-favoris. Quant à Anna dont l’ultime grosse prestation remonte déjà à un an à cause de blessures (4ème au scratch sur la Maxi-Race du Lac d’Annecy), elle arpentera la première partie avant que Martin Gaffuri, co-fondateur du réseau social « GoodPeopleRun » ne prenne sa succession.
Autre tandem qu’on scrutera avec attention, celui formé par les cafistes de Cluses, Adrien Boisier et Teychené, qui l’an dernier avaient échoué au pied du podium. Par ailleurs, le couple Roguet, Marjorie et Stéphane, chantre de l’Ultra Tour du Môle, s’assignera comme objectif le podium mixte.
Enfin, j’ignore le coéquipier de Rémi Berchet (Courchevel – Saint-Bon), mais cette formation risque bien de figurer aux avant-postes, étant donné les ultimes résultats du Tarin (9ème sur l’Ultra Tour du Môle, 4ème sur le 37km du Salève).

Foire d’empoigne sur le 73km
Mais tous les regards seront d’abord tournés vers l’épreuve reine, forte d’environ 200 concurrents, où cinq noms se détachent :
– L’Helvète Jean-Yves Rey (1er sur le Marathon du Mont-Blanc 2008 et sur la CCC 2009, 6ème sur l’UTMB 2012) pourrait bien l’emporter. Ses deux compatriotes et camarades de team ne l’entendront certainement pas de cette oreille, à savoir :
Ryan Baumann qui tentera de se racheter après s’être malencontreusement fourvoyé il y a deux semaines aux Allobroges (en 2012, 5ème sur le 110km du Verbier – Saint-Bernard et la TDS, 9ème sur l’Ultra Montée du Salève 2013).
– Enfin, Jules-Henri Gabioud qui connaît bien les lieux (vainqueur en solo en 2011 et sur le relais en 2012). Son but : revivre 2011 où il avait atteint son acmé, faisant tomber notamment dans son escarcelle le Tor des Géants.
– Le lauréat sortant saint-gervolain Alexandre Hayetine, toujours très affûté comme l’attestent ses ultimes prouesses (1er sur le 80km de Vulcain, 2ème sur le 35km de la Côte Roannaise et le 37km du Salève, 3ème sur le Gruissan Phoebus Trail).
– L’ancien triathlète international junior (2004-2005), Julien Coudert (Team Sport 2000 Pays Rochois), authentique révélation de la saison (1er sur le 35km de la Vallée du Brevon, 2ème sur l’Ultra Tour du Môle, 3ème sur le 29km des Glaisins). Au Gypaète, 2ème l’an passé en relais avec sa compagne Juliette Benedicto. Il s’agira, pour ce Vichyssois de souche, de son premier trail long, disputé en vue de la CCC. Cette inexpérience ne sera pas vécue comme un handicap pour celui qui acheva l’Embrunman 2010 en 9ème position. Mais oui !
Quatre outsiders s’emploieront à surprendre ce quintette :
– Les « Trailers du Gavot » Benoît Thiéry (1er sur le 28km du Raidlight Chartreuse Winter Trail 2013) et Franck Vulliez (1er sur les Allobroges 2013).
Arnaud Lejeune (Teams Hoka et +Watt) qui après une fabuleuse année 2012 marque un peu le pas. Il pourrait bien remettre les pendules à l’heure.
Olivier Meynet (Lou Tavan), 2ème ex aequo aux Allobroges 2013.
Citons encore Daniel Biollaz (Trailers du Môle), Stéphane Deperraz (Magland), Olivier Dubreuil (CAF de Cluses), Thomas Gremmel (Cranves-Sales) et Patrick Rey (Team Tecnica).
Chez les filles, la joute s’annonce passionnante entre deux athlètes qui à l’heure actuelle font un tabac.
D’un côté, l’Iséroise de souche haut-savoyarde Emilie Deronzier (Team Raidlight), 1ère sur le 28km des Princes en Foulées, 2ème sur le Nivolet-Revard. Elle cavalera dans l’optique de préparer l’Ultra Tour des Quatre Massifs.
De l’autre, l’Allonziéraine Caroline Chaverot, 1ère sur le 28km du Raidlight Chartreuse Winter Trail, le 30km du Belledonne Gelon Raidlight Trail et le 37km du Salève, 2ème sur le 40km des Cabornis, 3ème sur l’Ultra Montée du Salève, 4ème sur le 29km des Glaisins.
Ne se feront aucun cadeau pour la marche restante du podium les trois Traileuses du Môle que sont : Delphine Biollaz (2ème sur les Allobroges 2013), dulcinée de Daniel, qui a en ligne de mire l’UTMB, Isabelle Velarde (2ème sur le 37km du Salève 2013) et Sylvie Lejas (4ème sur le 57km de l’Ardéchois 2013).

42km : Arnaud Pellaz-Dunand en première ligne
Le néo-sociétaire du Team Adidas, coaché par le Favergien Jean-Louis Bal depuis avril dernier, aura la faveur des pronostics sur ce maratrail que fréquenteront 200 trailers environ.
Se chargeront de lui tailler des croupières :
– Son pote Aurélien Brun (Team Tecnica G02).
Guillaume Le Normand (Team Quechua) et Pierre-Prost-A-Petit (Team Patagonia), co-lauréats en 2012.
Olivier Morin (Team Socquet Sport), 1er en 2011 et 2ème en 2012 sur le 71km.
Christophe Assailly (Team Craft) qui n’a pas encore retrouvé ses sensations.
Théophile Camp (Team Tecnica).
– L’ancienne gloire du ski-alpinisme hexagonal (international de 2001 à 2011), Tony Sbalbi (Team Garmin), qui avait abdiqué l’an dernier.
Olivier Savoy (Teams 42km195 et Tecnica). On l’a connu plus fringuant.
Candide Gabioud (Team Ravanel et Salomon), 1er en relais à deux avec son frère Jules-Henri en 2011.
Bertrand Mayol (CAF de Cluses), second en 2010 et 2011, 3ème en 2012, sur le relais à deux.
– Le quinqua piémontais Maurizio Scilla (Team Lafuma).
Enfin, regrettons l’absence de Dacchiri Dawa Sherpa, victime d’une tendinite au genou. Cependant, il pourrait soit donner le départ, soit rallier l’arrivée.
Laureline Gaussens, nouvellement installée à Epagny en provenance d’Aix-les-Bains, a le potentiel pour écraser la course féminine. Ses ultimes faits d’armes parlent pour elle : 1ère sur le 29km des Glaisins et le 57km de l’Ardéchois ; 3ème sur le 36km du Lyon Urban Trail.
A distance respectable, pointeront certainement la Valdôtaine Luana Bellagamba (Courmayeur Trailers), 5ème en 2012 sur le 71km du Gypaète et 3ème sur le 80km de Vulcain 2013, ainsi que Gael Mouthon (Les Foulées Chablaisiennes), 1ère sur les Allobroges 2012.
Attention, deux infos de dernière minute pourraient changer la donne ! D’une part, l’irruption de Sylvain Couchaud, une des vedettes du Team New Balance (pour l’année en cours, 1er sur le 46km de Mirmande, 25ème sur la Transvulcania). Naturellement, il jouera la gagne avec Dunand-Pallaz. Et soulignons aussi le basculement de Le Normand et de Mayol sur le relais où ils seront associés au sein d’une équipe très ambitieuse.

29km : Curien, seul au monde ?
Au milieu de 150 trailers, celui qui endosse les couleurs du Team Sigvaris devrait logiquement s’imposer. La saison passée, il s’était adjugé sur le 41km le 3ème rang.
Bastien Fleury (section de Ski Alpinisme du Club des Sports de Chamonix) visera la seconde place.
La Gessienne Marie-Christine Vuaillet (Thoiry), sur le faîte du podium V2 à la CCC 2012, tirera sans doute son épingle du jeu.
 
François Vanlaton pour le compte du site Web « Trails Endurance Mag », en date du vendredi 31 mai 2013 :
http://trails-endurance.com/actus/trail/trail-du-gypaete-4eme-edition-ce-samedi/

(1) Le trail se dénomme « Gypaète » en référence au fameux rapace à l’iris cerclé de rouge de près de 3m d’envergure, introduit en 1987 dans la Chaîne du Bargy que sillonneront les trailers.
(2) Les dix communes traversées sont : Thyez, Cluses, Scionzier, Nancy-sur-Cluses, Le Reposoir, Le Grand-Bornand, Le Petit-Bornand, Brizon, Le Mont-Saxonnex, enfin Marnaz. Excepté Le Grand-Bornand, Le Petit-Bornand et Brizon, toutes font partie de la Communauté de Communes Arve et Montagnes.
(3) Concernant la cuvée 2014, l’office de tourisme de la station des Carroz-d’Arâches dont le 120km rendrait visite, se verrait confier la communication afin que le Trail du Gypaète revête un caractère plus national.

.
INFOS PRATIQUES :

Quatre courses :
– Trail du Gypaète :
73km pour 4300md+.
– Marathon du Bargy : 42km pour 2300md+.
– Trail du Circaète : 29km pour 1300md+.
– Trail du Gypaète en relais par deux : 73km pour 4300md+. 1er relais : 31km pour 2000md+ ; 2ème relais : 42km pour 2300md+.

Départs :
– Trail du Gypaète :
5h au Forum des Lacs.
– Trail du Gypaète en relais par deux. 1er relais :
5h au Forum des Lacs ; 2ème relais : au  Chinaillon.
– Marathon du Bargy : 9h30 au Chinaillon.
– Trail du Circaète : 10h30 au Chinaillon.

Site Web : http://www.traildugypaete.com

0742 juin 2012, 3ème édition du Trail du Gypaète.
Le Saint-Gervolain Alexandre Hayetine s’apprête à enlever le 71km en 8h37’37. Il relèguera ainsi à 19’26 son dauphin en la personne du Faucignerand Olivier Morin.
Demain, en dépit d’une concurrence autrement plus redoutable, il fera tout pour conserver son titre.
Cliché d’Emmanuel Blanchet.

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DU TRAIL DU GYPAETE / 01-06-13
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events