TPSinfos

PRESENTATION DU TRAIL DU VUACHE : QUAND LA NATURE S’EN MELE… / 18-10-15

2EME EDITION ET 4EME MANCHE DU CHALLENGE DES TRAILS DU HAUT-RHONE CE DIMANCHE A VULBENS (GENEVOIS HAUT-SAVOYARD)

Surgissant à l’extrémité nord-ouest de la Haute-Savoie, à proximité de la Suisse, la montagne du Vuache appartient en réalité à la haute chaîne du Jura dont elle est séparée par le spectaculaire défilé de l’Ecluse où coule le Rhône. Ses dimensions en sont réduites : 14km de long, entre 1,5 et 3km de large, enfin une altitude n’excédant pas les 1105m.
C’est au printemps 2014 qu’a été émise l’idée d’un trail à travers ce chaînon jurassien qui en était dépourvu jusque-là. Deux trailers en seront à l’origine :
– Bernard Evreux, 58 ans, demeurant à Valleiry où il est paysagiste.
– Eric Dumonteil, 48 ans, domicilié également à Valleiry et prof d’EPS à Bellegarde qui le voit fréquenter le fameux Ski Club, pépinière de fondeurs où a brillé un certain Xavier Thevenard. Mais Eric est surtout connu pour être le directeur de la Course du Vuache, concourue au début du printemps à Valleiry sous forme de deux épreuves vallonnées, à 60% nature, longues de 15,4km et 8,1km.
Les deux géniteurs confieront l’organisation à la MJC du Vuache, forte de son expérience acquise sur la Course du Vuache qui a soufflé le 12 avril dernier ses 23 bougies. Au sein de cette structure orchestrée par Pascale Quilez (présidente) et Serge Bénito (directeur), Florian Dubois, boulimique de travail, fera merveille lorsqu’il faudra s’acquitter du dossier administratif, rendu complexe par le volet environnemental. Pyrénéen de souche, mais aussi, dit-il avec humour, Vosgien de cœur, Jurassien d’esprit et Alpin d’adoption, cet homme de 33 ans aura en outre la responsabilité, le jour J, du poste stratégique de la sécurité.
Dans cet organigramme, les deux têtes pensantes trouveront immédiatement leur place : si Bernard enfilera le costume de directeur de course, Eric s’impliquera étroitement dans le tracé tout en ayant la main sur le chronométrage.

Contraintes environnementales  
Après avoir obtenu l’aval des associations communales de chasse agréée pour pouvoir concocter un trail, nos deux géniteurs optaient pour un tracé évoluant dans sa totalité sur la crête sommitale, en l’occurrence de Chaumont, au sud, à l’oratoire de Sainte-Victoire, au nord. Hélas pour eux, ils essuieront un refus catégorique de cet acteur incontournable qu’est le Syndicat Intercommunal de Protection et de Conservation du Vuache ou SIPCV (1), qui leur enjoignait de faire le tour de la montagne et non d’y pénétrer.
Autre résolution émanant du SIPCV, celle d’interdire le trail pendant la période de reproduction de la faune sauvage, c’est à dire du 1er mars au 30 juin. Enfin, cette institution qui dispose en vérité d’un pouvoir supra communal limitait la participation à seulement 250 concurrents.
Le motif de ces trois mesures réglementaires ? L’appartenance du Vuache au réseau « Natura 2000 » (2) à compter d’avril 2006, via un site dénommé « massif du mont Vuache », composé du Vuache proprement dit, du mont de Musièges et de la vallée du Fornant.

Changement de parcours…
Pour satisfaire les doléances des trailers qui critiquaient, à l’issue du millésime 2014, l’interminable portion d’asphalte sur l’extrémité septentrionale du massif, Bernard Evreux et Eric Dumonteil soumettaient, pour l’édition 2015, un itinéraire inédit et plus sauvage au SIPCV qui l’avalisera non sans mal. En effet, celui-ci « craignait qu’il n’ouvre la porte à d’autres sports », se souvient Bernard Evreux qui ne tarda pas à répliquer : « Le trail, discipline « douce » par excellence, n’engendre aucune pollution visuelle et sonore, ni aucune dégradation du milieu naturel à condition toutefois que les pratiquants arpentent les chemins balisés ». Au bout du compte, seul le trail obtiendra une dérogation, et encore, uniquement pour cette année, le SIPCV ne tolérant plus aucune autre compétition sportive dans le Vuache. Fumant le calumet de la paix, le syndicat se disait alors « associé au trail afin de valoriser les savoirs-faire locaux et de sensibiliser les participants aux richesses naturelles ».
Evitant le nord, ce périple, 2ème du nom, franchit en coup de vent la crête faîtière, foulée à 861m d’altitude au Golet du Pey, toit de cette escapade, réputé pour être l’une des principales voies de migration de rapaces dans l’Hexagone. Plus de 20000 oiseaux sont en effet recensés sur ce site ainsi que sur celui du défilé de l’Ecluse, localisé au nord du Vuache et donc délaissé cette fois-ci par l’épreuve. Du coup, les dimensions s’en trouvèrent modifiées, la distance s’abaissant de 26,2km en 2014 à 21,4km en 2015, le différentiel restant à peu de choses près identique (768m cette saison contre 700m l’an passé).

… et de quota
Autre conséquence de ce nouveau tracé, mais fâcheuse celle-là, le contingent, déjà modeste, fut réduit à 200 compétiteurs, le SIPCV arguant du passage de la course sur la crête. Une décision surprenante, les bipèdes, après voir avalé la rude mais brève ascension du Golet du Pey, basculant presque aussitôt dans la descente finale, longue de 3km, qui les ramène à Vulbens.
Et c’est là qu’intervient le deuxième argument de poids en faveur des organisateurs, celui de l’affluence considérable que connaissent un certain nombre de trails, traversant pourtant des espaces à forte protection où prévaut une réglementation autrement plus draconienne que celle prévalant sur le Vuache. Les Alpes du Nord ont vu ainsi sept zones hyper protégées accueillir cette saison des trails :
– Le parc national de la Vanoise pour le Tour des Glaciers de la Vanoise et le Tour de la Grande Casse.
– La réserve nationale de chasse et de faune sauvage des Bauges pour le Trail de Faverges.
– La réserve naturelle nationale des Aiguilles Rouges pour le Marathon du Mont-Blanc, le Trail des Aiguilles Rouges et l’Ultra-Trail du Mont-Blanc.
– La réserve naturelle nationale des Contamines-Montjoie pour la Montagn’Hard et l’Ultra-Trail du Mont-Blanc.
– La réserve naturelle nationale des Hauts de Chartreuse pour le Grand Duc – Ultra-Trail de Chartreuse.
– La réserve naturelle nationale de Passy pour le Trail des Aiguilles Rouges et le Trail du Tour des Fiz.
– La réserve naturelle nationale de Sixt-Passy pour le Trail du Tour des Fiz.
Autre cas de figure, mais celui-là très proche du Vuache, la réserve naturelle nationale de la haute chaîne du Jura dont les autorités avaient donné leur blanc-seing, le 17 mai dernier, à la venue de 250 compétiteurs à l’occasion de la Montée du Crêt d’Eau. Une course de montagne de 14 bornes qui sillonnait le coeur même de la réserve à travers 4,5km, en l’occurrence d’une toute autre durée que l’irruption météorique sur la crête du Vuache.

Consensus
Aussi, les chevilles ouvrières de ce 2ème opus n’ont pas caché leur joie mais en même temps leur déception, au demeurant oh combien légitime, en apprenant, alors qu’il restait encore trois jours pour s’inscrire, que le quota des 200 participants avait été atteint. Désireux de découvrir enfin le Vuache ou de le revisiter, moult trailers en furent ainsi pour leurs frais. Pas de chance pour eux et pour les organisateurs, pas de chance non plus pour cette contrée qui se voit privée de personnes prêtes à se faire l’écho du remarquable patrimoine naturel du Vuache, et donc à raffermir son image de marque.
Outre le quota fixé à 200 concurrents, le nouveau parcours incitera le SIPCV à interdire, le jour J, le public à travers toute la… montagne du Vuache ! Du jamais vu sur une aire aussi vaste ! A vrai dire, une résolution déconcertante au regard des foules clairsemées présentes sur la très grande majorité des trails. De plus, les rares spectateurs se contentent bien souvent de se déplacer exclusivement sur les routes, afin de pouvoir encourager à plusieurs reprises les coureurs, laissant du même coup Dame Nature accueillir les seuls trailers. Et quand bien même il y aurait quelques supporteurs sur les sentiers, on se demande en quoi ils pourraient attenter au milieu naturel…
In fine, espérons vivement que l’ensemble des protagonistes puissent dénicher l’an prochain un modus vivendi concernant le nombre de trailers admis. Et ainsi témoigner d’une étonnante conciliation entre la course nature et la protection des écosystèmes, reflet d’un partage équitable de l’espace montagnard.
A condition toutefois que chacun joue le jeu, auquel cas les deux parties auront alors toutes les chances de ne pas être dénigrées, et par ricochet, de pouvoir continuer à y assouvir leur flamme à travers ce territoire si méconnu, si envoûtant, qu’est le pays du Vuache.

François Vanlaton pour le compte également des deux sites Web suivants :
– Le Club Athlétique du Bassin Bellegardien, en date du jeudi 22 octobre 2015 :
http://www.cabb01.club/actualites/fortunes-diverses-pour-martial-collomb-et-manikala-rai-au-trail-du-vuache-18-10-15/
– L’Athlé Saint-Julien 74, en date du jeudi 29 octobre 2015 :
http://www.asj74.org/sebastien-buet-au-trail-du-vuache-2015-par-tps-infos/

(1) Depuis le 11 décembre 1990, le SIPCV intervient sur toutes les questions concernant la préservation et la gestion de la montagne du Vuache. Dirigé par Jean-Louis Ducruet, pareillement président du Groupe d’Intérêt Cynégétique du Vuache et délégué de la commune de Vulbens, il se prononce notamment sur toute demande d’utilisation du Vuache à des fins sportives ou de loisirs.
Le SIPCV est administré par un comité composé de quatorze membres actifs :
– Deux délégués titulaires par commune (et un délégué suppléant). Au nombre de six, les communes sont les suivantes : Chaumont, Chevrier, Clarafond-Arcine, Dingy-en-Vuache, Savigny et Vulbens.
– Deux représentants du monde associatif : l’un émanant du milieu cynégétique, l’autre issu des associations de protection de la nature.
En outre, l’Office national des forêts et la Ligue pour la protection des oiseaux de Haute-Savoie sont invités de façon permanente.
(2) Institué par une directive européenne remontant à 1992, le réseau « Natura 2000 » contraint les 27 Etats de l’Union Européenne à identifier des sites naturels renfermant une faune et une flore exceptionnelles.

.
POSTLUDE :

La vraie démocratie, pas celle à géométrie variable, c’est de permettre à chacun, et non pas à une seule catégorie de personnes, de jouir des trésors que fécondent nos montagnes restées intactes et sauvages. Et ainsi d’avoir sa propre part de rêve, sa propre part d’émotion, sa propre part d’adrénaline, y compris en se mesurant, via le trail, au milieu naturel. Avant de confier celui-ci, tel que nous l’avons trouvé, à nos enfants.

F.V.

.
FAVORIS ET OUTSIDERS :

Liste des inscrits :

Elle figure sur le site Web de la manifestation, lui-même intégrant le site Web « Courses.free.fr » : http://courses.free.fr/div/liste.php?a=trailvuache

Favori  :
– Sébastien Buet (Athlé Saint-Julien 74 et Terres d’Horizons), 30 ans, demeurant à Neydens.
Trail du Vuache 2014 : 2ème.
En 2015 : 3ème sur le 28km des Princes en Foulées ; 8ème sur le 64km des Trails de la Vallée du Brevon ; 5ème sur la Croz’et Raide ; 33ème sur le 65km de l’Ice Trail Tarentaise ; 2ème sur le 45km du Trail Semnoz Tour ; 1er sur le 22km du Trail du Mont Musièges.

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DU TRAIL DU VUACHE : QUAND LA NATURE S’EN MELE... / 18-10-15

Outsiders masculins de premier plan :
Michel Barralon (Team Technicien du Sport Seynod et ASPTT Annecy Athlétisme), 50 ans, demeurant à Moye.
En 2015 : 24ème (1er V2) sur le 23km du Trail Givré ; 3ème (1er V2) sur le 6km des Foulées de Gruffy ; 170ème (14ème V2) en 34’46 (R1) sur les Championnats de France du 10km dans le cadre du 10km du Lac à Aix-les-Bains ; 11ème (1er V2) sur la Grimpée du Laudon ; 6ème (1er V2) sur le 15km de la Course de l’Etang ; 83ème (3ème V2) sur les Championnats de France de courses en montagne dans le cadre des Montées de Savoie Grand Revard ; 13ème (1er V2) sur la Persjussienne.
Martial Collomb (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 30 ans, demeurant à Douvaines.
En 2015 : 14ème sur le 26,5km du Belledonne Gelon Trail ; 14ème sur la Foulée Blanche des Brasses ; 59ème sur le 52km du Trail du Petit Ballon ; 3ème sur le 20km du Trail du Salève ; 174ème sur le Marathon de Montagne Zegama-Aizkorri ; 3ème sur l’Allingeoise ; 3ème sur le 18km du Samoëns Trail Tour ; 11ème sur la Course de la Dent d’Oche ; 23ème sur le 29km du Trail de Faverges ; 16ème sur les Championnats Nationaux du km vertical ; 6ème sur le 33km du Courchevel X-Trail ; 33ème sur le 46km du Matterhorn Ultraks ; 2ème sur le 26km du Trail Semnoz Tour ; 4ème en 34’20 (R1, record personnel) sur le 10km de Thonon-les-Bains ; 14ème sur le 50km de l’Eco Trail Haute-Savoie 74 ; 93ème sur les Championnats de France de trail dans le cadre des Trails du Sancy Mont-Dore ; 9ème sur le 30km du Trail du Massif des Brasses.

Outsiders masculins de second plan :
Grégoire Berthon (Derthies Sports), 24 ans, demeurant à Ségny.
Cédric Delachenal (Team Les Panards Migros Genève et Vélo-Club Mont-Blanc), 31 ans, demeurant à Saint-Julien-en-Genevois.
Trail du Vuache 2014 : 5ème.
En 2015 : 51ème sur le 20km du Trail du Salève ; 27ème sur la Montée du Crêt d’Eau ; 25ème sur la Grimpée du Ruisseau ; 24ème sur la 1ère manche du Manigod Scott Km Vertical Challenge ; 12ème sur la Grimpée du Môle ; 30ème sur la 2ème manche du Manigod Scott Km Vertical Challenge ; 22ème sur la Montée des Pavés ; 23ème en 38’08 (R6) sur le 10km de Thônes ; 22ème sur la Montée des Pavés ; 13ème sur le Cross des Crêtes de Megève ; 17ème sur la 3ème manche du Manigod Scott Km Vertical Challenge ; 4ème sur le 26km du Trail de l’Aigle ; 17ème sur le 42km du Bélier ; 19ème sur le 13,5km de la Ventre à Terre ; 36ème sur le Km Vertical de Nantaux ; 1er sur l’Usses Trail des Bornes ; 6ème sur la Voie du Tram ; 22ème sur la Persjussienne.
Jean-Patrick Fuss (Les Alligators Seynod Triathlon), 30 ans, demeurant à Poisy.
En 2015 : 21ème en 38’06 (R6) sur le 10km de Thônes ; 95ème sur le 27km du Bélier ; 59ème en 35’46 (R3) sur le 10km d’Annecy.
Patrick Rod (Athlé Saint-Julien 74), 43 ans.
Trail du Vuache 2014 : 9ème.
En 2015 : 34ème sur la Foulée Blanche des Brasses ; 61ème en 36’02 (R3) sur le 10km d’Annecy ; 7ème sur le 10km du Marathon de Provence Lubéron.
Olivier Cochet (Athlé Saint-Julien 74), 52 ans.
Trail du Vuache 2014 : 17ème (2ème V2).
En 2015 : 55ème (4ème V2) sur le Trail Blanc du Semnoz ; 10ème (1er V2) sur la Verticale du Salève ; 90ème (6ème V2) sur le 36km de la Transju’Trail ; 50ème (2ème V2) sur le Bélier.
Patrick Leservoisier (Joog’Attitude), 51 ans, demeurant à Saint-Julien-en-Genevois.
Trail du Vuache 2014 : 15ème (1er V2).
En 2015 : 185ème (22ème V2) sur le Semi-Marathon Grenoble-Vizille (22km) ; 422ème (73ème V2) en 3h19’20 (D1) sur le Marathon du Lac d’Annecy ; 30ème (4ème V2) sur la Montée Pédestre des Trois Communes ; 27ème (3ème V2) sur le 102km des Coursières ; 21ème (3ème V2) sur le 100km de la Barjo ; 1ère sur le Trophée du Chalam ; 42ème (8ème V2) sur la Course des Bourriques ; 9ème (1er V2) sur la Voie du Tram.
Trail du Vuache 2014 : 15ème (1er V2).

Favorites :
Noémie Grandjean (Développement du Sport Nature 74), 30 ans, demeurant à Reignier-Esery.
En 2015 : 1ère ex aequo avec Marie Dohin sur le 37km du Challenge Val de Drôme ; 7ème sur le 20km du Trail du Salève ; 2ème sur le 38km des Trails de la Vallée du Brevon ; 2ème sur la Verticale du Môle ; 8ème sur le 32km de l’Ice Trail Tarentaise ; 2ème sur le Cross des Crêtes de Megève ; 3ème sur la 3ème manche du Manigod Scott Km Vertical Challenge ; 5ème sur le 49km du Serre Che Trail Salomon ; 5ème sur le Double Km de Chando.
Michelle Leservoisier (Jogg’Attitude), 50 ans, demeurant à Saint-Julien-en-Genevois.
Trail du Vuache 2014 : 1ère.
En 2015 : 4ème sur le Semi-Marathon Grenoble-Vizille (22km) ; 24ème en 3h19’28 (IR3) sur le Marathon du Lac d’Annecy ; 1ère sur la Montée Pédestre des 3 Communes ; 2ème sur le 102km des Coursières ; 1ère sur la Montée du Grand Colombier ; 1ère sur le 100km de la Barjo ; 1ère sur le Trophée du Chalam ; 3ème sur la Course des Bourriques ; 6ème sur la Montée du Nid d’Aigle ; 1ère sur le 70km du Trail Volodalen du Lac de Vouglans ; 1ère sur les 6 Heures d’Ambilly ; 1ère sur la Voie du Tram.
– La Népalaise Manikala Rai (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 26 ans, demeurant à Douvaines.
En 2015 : 3ème sur le 26,5km du Belledonne Gelon Trail ; 5ème sur la Foulée Blanche des Brasses ; 4ème sur le Trail du Petit Ballon ; 2ème sur le 20km du Trail du Salève ; 14ème sur le Marathon de Montagne Zegama-Aizkorri ; 31ème sur les Championnats du Monde de trail dans le cadre de la Maxi-Race Trail du Lac d’Annecy ; 1ère sur l’Allingeoise ; 1ère sur le Trail des Crêtes du Chablais ; 2ème sur le 18km du Samoëns Trail Tour ; 2ème sur la Course de la Dent d’Oche ; 11ème sur le 29km du Trail de Faverges ; 3ème sur les Championnats Nationaux du km vertical ; 3ème sur la 6000D ; 1ère sur le 54km du Courchevel X Trail ; 34ème sur le 46km du Matterhorn Ultraks ; 6ème sur la CCC ; 3ème en 42’47 (R2, record personnel) sur le 10km de Thonon-les-Bains ; 18ème sur les Championnats de France de trail dans le cadre des Trails du Sancy Mont-Dore ; 1ère ex aequo avec Nadège Serasset sur le 15km du Trail du Massif des Brasses.

Outsiders féminins :
Lucile Besson, 27 ans, demeurant à Annecy-le-Vieux.
En 2015 : 2ème sur le 26,5km du Belledonne Gelon Trail ; 2ème sur la Foulée Blanche des Brasses ; 5ème sur le 29km du Trail des Glaisins ; 6ème sur le 51km du Nivolet-Revard ; 3ème sur la Verticale du Môle ; 5ème sur le 27km du Bélier.
Clotilde Heberle (Athlé Saint-Julien 74), 45 ans, demeurant à Archamps.
En 2015 : 4ème sur les O’nzes km d’Obernei ; 12ème sur le Trophée de la Vigneronne ; 3ème sur le Semi-Marathon de Provence Lubéron.
Julie Milan (Derthies Sports), 24 ans, demeurant à Ségny.
– L’Américaine Kimberly Strom (Challex), 34 ans.
Trail du Vuache 2014 : 2ème.
En 2015 : 2ème sur le 21km du Raidlight Trail Festival ; 3ème sur le 24km du Trail du Pic Saint-Michel ; 15ème sur le 2,7km du Tromso SkyRace (Norvège, 3ème manche de la coupe du Monde de skyrunning de km vertical) ; 5ème sur le 19km du Tromso SkyRace (Norvège) ; 2ème sur la Tierra Arctic Ultra (Suède).

Challenge des Trails du Haut-Rhône après trois manches concourues :
– Quentin Michaud 
(Saint-Genis-Pouilly), 24 ans.
1er du challenge : 17ème sur le 22km du Trail de la Michaille ; 32ème sur le 17km des Princes en Foulées ; 2ème sur le 11km du Trail du Mont Musièges.
Sinon en 2015 : 47ème sur la Montée du Crêt d’Eau ; 21ème sur le Trail Découverte de la Tecnica Maxi-Race Trail du Lac d’Annecy ; 28ème sur la Croz’et Raide ; 47ème sur le 33km du Restonica Trail ; 19ème sur le 45km du Trail Semnoz Tour.
– Frédéric Monod (Les Princes en Foulées), 53 ans.
2ème du challenge : 12ème sur le 22km du Trail de la Michaille ; 17ème sur le 17km des Princes en Foulées ; 9ème sur le 22km du Trail du Mont Musièges.
Sinon en 2015 : 103ème sur le 10km de Chambéry en 40’18 (D2) ; 74ème sur le 18km du Trail des Glaisins ; 12ème sur la Foulée Belleysanne.
– Eric Ravel (Les Princes en Foulées), 52 ans.
3ème du challenge : 35ème sur le 22km du Trail de la Michaille ; 122ème sur le 28km des Princes en Foulées ; 30ème sur le 22km du Trail du Mont Musièges.
Sinon en 2015 : 263ème sur le 18km du Trail des Glaisins ; 114ème sur le 25km de la Chambotine ; 60ème sur le 23km du Trail du Gros Foug.
– Sébastien Buet (Athlé Saint-Julien 74 et Terres d’Horizons), 30 ans, demeurant à Neydens.
4ème du challenge : 3ème sur le 28km des Princes en Foulées ; 1er sur le 22km du Trail du Mont Musièges.
Trail du Vuache 2014 : 2ème.
Sinon en 2015 : 8ème sur le 64km des Trails de la Vallée du Brevon ; 33ème sur l’Ice Trail Tarentaise ; 2ème sur le 45km du Trail Semnoz Tour.
– Lucie Bricourt, 33 ans, demeurant à Seyssel (Ain).
2ème dame du challenge : 12ème sur les Princes en Foulées ; 3ème sur le 22km du Trail du Mont Musièges.
– Sylvie Chatenoud, 41 ans, demeurant à Frangy.
10ème dame du challenge : 2ème sur le 22km du Trail du Mont Musièges.
– Christelle Goutaz (Les Princes en Foulées), 32 ans, demeurant à Chilly.
29ème dame du challenge : 2ème sur le 11km du Trail du Mont Musièges.
Trail du Vuache 2014 : 7ème.
Sinon en 2015 : 5ème sur le 18,5km du Trail du Grand Lubéron.

.
PALMARES 2014 (26,2km pour 700m de dénivelé) :

Scratch (189 inscrits, 163 classés) :
– 1er (1er senior) : Jeffrey Fleury (Dijon Singletrack) en 1h51’30.
– 2ème (2ème senior) : Sébastien Buet (Terres d’Horizons) en 1h56’53.
– 3ème (3ème senior) : Pierre Catry (Beaumont) en 2h02’39.

Femmes (27 classées) :
– 1ère (1ère V1, 42ème au scratch) : Michelle Leservoisier (La Foulée d’Annemasse, section de l’Entente Athlétique de l’Arve ; Jogg’Attitude) en 2h24’27.
– 2ème (1ère senior, 48ème au scratch) : Kimberly Strom (Etats-Unis, Challex) en 2h29’46.
– 3ème (2ème senior, 52ème au scratch) : Cyrielle Baroni (Lacets du Lizon) en 2h31’11.

Résultats complets :
Ils figurent sur le site Web « Courir.free.fr » :
http://courses.free.fr/div/resu.php?id=27&annee=2014&n=0

.
LE TRAIL DU VUACHE SUR LE SITE WEB « TPS INFOS » :

Résultats, compte rendu et photos de l’édition du 19 octobre 2014 :
http://www.trail-running-savoie.fr/resultats-photos-du-trail-du-vuache-19-10-14/

.
PHOTO :
P11009791ère édition du Trail du Vuache, 19 octobre 2014.
Le podium scratch, avec de gauche à droite :
– Sébastien Buet (Terres d’Horizons), 2ème en 1h56’53.
– Jeffrey Fleury (Dijon Singletrack), 1er en 1h51’30.
– Pierre Catry (Beaumont), 3ème en 2h02’39.
Cliché des frères Gabriel et Jacques Cusin.

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DU TRAIL DU VUACHE : QUAND LA NATURE S’EN MELE... / 18-10-15
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events