PRESENTATION DE LA MAXI-RACE DU LAC D’ANNECY (74) 26 AU 28 MAI 2017

Un mois après le marathon ultra-dominé par la délégation kényane, c’est une autre épreuve de renom que s’apprête à accueillir la ville d’Annecy le week-end des 27 et 28 mai 2017. Devenue un rendez-vous incontournable du calendrier international, la Salomon Gore Tex Maxi-Race accueillera cette année près de 7500 coureurs répartis sur les 10 courses proposées. Nouveauté cette année, l’épreuve intégrera un nouveau format de course à savoir l’Ultra-Race (110km, 7000m D+) sur lequel s’affronteront quelques uns des meilleurs traileurs mondiaux. Sur le 83km de la Maxi-Race, le plateau n’en sera pas moins relevé. Présentation.

 

*ULTRA-RACE (110km, 7000m D+):

Ultra-favori, on voit mal ce qui pourrait empêcher François D’Haene d’être le premier à inscrire son nom au palmarès de cette épreuve. Sur un format qu’il affectionne particulièrement, le membre du Team Salomon devrait pouvoir faire la différence assez facilement. Double vainqueur du Grand Raid de la Réunion, vainqueur de l’Ultra Trail du Mont-Blanc, il a récemment remporté le Madeira Island Ultra Trail devant Pau Capell et Xavier Thévenard.

18620480 1653250948036566 707106085876887694 n - PRESENTATION DE LA MAXI-RACE DU LAC D'ANNECY (74) 26 AU 28 MAI 2017

François D’haene : Montée sur la montagne du charbon : km 50 de la Maxi Race ©Michel Lanne

 

Les américains présenteront une délégation intéressante, à même de jouer les premiers rôles. Ainsi, Dakota Jones (Vainqueur de la Transvulcania en 2012) et Max King (4ème de la Western States Endurance Run 2014 -161km, 5500m D+) pourraient rapidement enflammer la course. Très à l’aise sur les parcours roulants, il faudra voir si ce dernier parvient à exploiter ses qualités de vitesse sur un parcours aussi long.

3ème du Tamara Ultra Marathon devant Gediminas Grimius (102km, 2700m D+), Sam Mc Cutcheon devra être pris au sérieux. Ce sera également le cas de Ian Don Wauchope. Peu connu du public français, le sud africain a les moyens d’accrocher une place dans le Top 5.

Parmi les français capables de jouer le Top 10 on peut citer Cédric Célarier. Récent vainqueur de l’Ardéchois Trail (57km, 2475m D+) devant Aurélien Guibert et Emmanuel Gault et 12ème de l’Ergysport Trail du Ventoux (46km, 2325m D+), il dispose en effet d’une certaine expérience sur les formats type « ultra », en atteste sa 6ème place à l’Endurance Trail des Templiers en 2014 (100km, 4825m D+).

Si Julien Navarro est également un coureur d’expérience, sa 38ème place à la Transgrancanaria cette année laisse à penser qu’il sera un peu juste pour jouer les premiers rôles ce week-end.

On notera la présence du suisse Jules-Henri Gabioud, qui aurait sans doute préféré un terrain un peu plus accidenté.Dur à l’effort, il faudra quand même compter avec lui. Pascal Giguet sera également de la partie. Le manager du Team Scott évoluera sur son terrain d’entraînement et aura inévitablement à cœur de bien figurer chez lui.

Chez les féminines, le plateau sera également très relevé. Parmi les favorites à la victoire finale, impossible de ne pas citer Caroline Chaverot. Championne du monde en titre, son impressionnant palmarès parle pour elle. Ennuyée par des soucis de santé depuis quelques temps ce sera sa première course depuis son abandon à la Transgrancanaria. Si la forme est de retour, elle a les moyens d’inscrire une nouvelle ligne à son palmarès.

Parmi les autres prétendantes à la victoire finale, deux noms semblent se dégager. 8ème des mondiaux en 2015, vainqueur de la Marathon Race, de la CCC et du Gran Trail Courmayeur (90km, 6575m D+) en 2016, Mimi Kotka (Suède) ne viendra pas pour faire de la figuration et pourrait surprendre. Il en sera de même pour la très expérimentée Andrea Huser (Suisse) dont le palmarès témoigne d’une régularité impressionnante (2ème de l’Eiger Ultra Trail, vainqueur de la TDS et 5ème des mondiaux à Annecy en 2015 notamment). Spécialisée dans les courses d’Ultra-trail, elle a récemment signé une 2ème place sur l’UTMB et une victoire sur le Grand Raid de la Réunion, s’emparant par la même de la 11ème place au scratch sur cette course. Si A.Huser semble un ton au-dessus de la suédoise, il faudra toutefois voir si elle a eu le temps de récupérer de son gros début de saison.

Si le trio ChaverotKotkaHuser semble donc au-dessus du lot, il faudra néanmoins suivre Francesca Canepa (3ème de l’Eiger Ultra Trail 2015), Cassandra Scallon (4ème des Templiers en 2015) ou encore l’américaine Courtney Dauwalter (Vainqueur du Javelina Jundred 2016, 101km 7000m D+) qui devraient se disputer les places d’honneur.

 

*MAXI-RACE (83km, 5300m D+):

Qui succèdera à Ludovic Pommeret et Andrea Huser (qui s’alignera cette année sur le format supérieur), vainqueurs en 2016?

7ème du Grand Raid de la Réunion en 2015 (160km, 10400m D+) et vainqueur de la CCC en 2016 Michel Lanne devrait pouvoir tirer son épingle du jeu. 3ème sur cette épreuve l’an dernier, le pensionnaire du Team Salomon a les moyens de rééditer cette performance. Ils seront toutefois plusieurs à pouvoir le concurrencer. Vainqueur en 2014, Sébastien Spehler a enchaîné par deux échecs les années suivantes sur cette course, ce qui explique sa réponse prudente quand on le questionne sur son objectif: « Cette année, mon objectif sera de finir correctement la Maxi-Race, dans de bonnes conditions, peu importe la place ». Son état de forme du moment est selon ses propres mots assez dur à jauger: « je viens de passer 10 jours en Savoie avec des entraînements à 2000m d’altitude. Ici, je n’ai aucun repère chronométrique et la difficulté de l’environnement ne me permet pas vraiment de juger ma forme ».

A l’inverse, Rémi Berchet (5ème TDS 2015 (118km, 7225m D+), vainqueur du trail des Glaisins en 2017 (72km, 4800m D+)) semble assez serein sur son état de forme actuel: « Je pense être en forme et pas trop mal préparé. L’objectif sera d’améliorer mon temps de l’année dernière » (qui lui avait permis de prendre la 5ème place). Il enchaînera ensuite par le Lavaredo Ultra-trail fin juin et « certainement l’UT4M mi-août ».

Vainqueur du 80km de l’Eco Trail de Paris et 13ème du Grand Trail des Templiers en 2016, Nicolas Duhail aura également une belle carte à jouer. Il en sera de même pour Mathias Mouchart (2ème de la Verticausse et 9ème de la XL Race d’Annecy en 2016), Aurélien Patoz (vainqueur de la Transj’trail (70km, 3100m D+) et 7ème de l’OCC en 2017), Yann Alarcon (4ème du Lozère Trail 2016 (109km, 5675m D+)), Baptiste Cazaux (11ème de la Transvulcania) ou encore Sylvain Perrin (vainqueur de l’Intégrale des Causses en 2014 et 3ème de la XL Race d’Annecy en 2014 et 2016). 6ème du 51km du Trail Nivolet Revard il y a quelques semaines, Steeve Dobert a montré qu’il faudrait également compter sur lui. S’il tient la distance, le militaire du 13ème BCA pourrait en surprendre plus d’un ce week-end.

Les italiens pourraient également jouer les premiers rôles. Giulio Ornati (4ème l’an passé derrière Michel Lanne mais devant Rémi Berchet) possède en effet de solides références avec notamment une 9ème place sur l’UTMB en 2016. L’italien semble en forme, en attestent sa victoire sur le Vibram Maremontana et sa 8ème place lors du Madeira Island Ultra-Trail en 2017. A 40 ans, Luka Carrara (vainqueur cette année de l’Elba Trail (51,8km, 3450m D+)) aura aussi son mot à dire et pourrait jouer le Top 10.

 

Chez les féminines, la course s’annonce également très ouverte. La délégation italienne sera une nouvelle fois très présente avec notamment Lisa Borzani (11ème des championnats du Monde 2015, 3ème de la Maxi Race d’Annecy en 2016, vainqueur du Tor des géants en 2016 après avoir pris la 2ème place en 2015) ou encore Sonia Locatelli (vainqueur du Porte di Pietra 2016 (72km, 3275m D+), 10ème du Grand Trail des Templiers et 3ème du Trail de l’aiguille rouge en 2016).

Les françaises devraient également pouvoir jouer les premiers rôles. Sandrine Etienne (vice-championne de France de Trail long derrière Sandra Martin en 2016 et 2ème du Trail de la Galinette cette année) et Christine Denis-Billet (vainqueur de l’Endurance trail des Templiers et 3ème de la 6000D en 2014, 6ème de la TDS en 2016 et 3ème du 23km du Trail des Cabornis en 2017) pourraient ainsi intégrer le Top 5.

Autre prétendante à la victoire finale, la népalaise Mira Rai dispose également de solides références, avec notamment une 1ère place glanée sur le 80km du Mont-Blanc en 2015 ou encore une 8ème place à l’Ultra-marathon de la transvulcania en 2016.

On suivra également Sylvie Hascouet, Joana Sousa ou encore Katie Boden, qui ont toutes les armes pour entrer dans les 10 premières ce week-end.

Pour le marathon, retrouvez les principaux favoris : http://maxirace.livetrail.net/lstfavoris.php

Hugo PELLETIER

 

Egalement ci-dessous l’article de Robert Goin :

Salomon Gore-Tex® Maxi-Race puissance 10 

 

Du 26 au 28 mai sur les cimes autour du lac d’Annecy, la Salomon Gore-Tex® Maxi-Race rassemble plus de 7500 coureurs dans dix formats de course. Le 110 km Ultra-Race, 83 km Maxi-Race et 42 km Marathon-Race réunissent un plateau international élite particulièrement dense avec une forte présence de trailers des teams Salomon. Le 42 km est le support de la troisième étape de l’Over The Mountain Running Challenge. Après deux étapes Juliet Champion (Royaume-Uni) et Adeline Roche partagent la première place dame, Nicola Bucci (Belgique) est leader homme, Thomas Angeli et Romain Wyndaele, sont en tête chez les espoirs.

 

Paroles de trailers

 

Caroline Chaverot Ultra Race 110 km et 7000 m dénivelé positif

Ce 110 km sera la première course sur laquelle je vais me lancer depuis mon abandon à la Transgrancanaria, dû à la maladie de la thyroïde dont je souffre depuis la fin janvier. Je vais mieux et ai pu reprendre un entraînement sérieux depuis quelques semaines. J’espère être en forme et tenir la distance, mais c’est un peu l’inconnu pour moi. Je me réjouis de découvrir ce nouveau tracé avec ses belles descentes bien techniques qui l’émaillent. Cette distance me laissera le temps de me lancer tranquillement dans ma course, sans me mettre dans le rouge. J’espère aussi pouvoir me faire plaisir jusqu’au bout, pour apprécier à sa juste valeur la partie finale, qui est de toute beauté. Caroline Chaverot

1 Caroline Chaverot photo Philipp Reiter - PRESENTATION DE LA MAXI-RACE DU LAC D'ANNECY (74) 26 AU 28 MAI 2017

Caroline-Chaverot-photo-Philipp-Reiter.

 

François D’Haene Ultra Race 110 km

Après un mois d’avril très chargé en belles aventures je me suis un peu reposé du 5 au 12 mai avant de reprendre l’entraînement pour l’Ultra-Race. Je suis très content de mon début de saison et mon objectif autour d’Annecy sera d’emmagasiner de l’expérience sans trop y laisser de fraîcheur. Je ne connaissais pas ce parcours mais je l’ai un peu reconnu la semaine qui a précédé la course. Il est piégeux avec beaucoup de sections assez roulantes entrecoupées d’autres très cassantes. Des grosses difficultés se trouvent également en fin du tracé. Il faudra garder de l’énergie pour grimper le Roc Lancrenaz et Mont Baron. L’Ultra-Race promet d’être l’opportunité d’une nouvelle rencontre en majuscules avec la nature. François D’Haene

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DE LA MAXI-RACE DU LAC D'ANNECY (74) 26 AU 28 MAI 2017
2 François DHaene photo Philipp Reiter - PRESENTATION DE LA MAXI-RACE DU LAC D'ANNECY (74) 26 AU 28 MAI 2017

François D’Haene photo Philipp Reiter

 

Michel Lanne Maxi-Race 83 km et 5200 m dénivelé positif

Ma forme est plutôt bonne depuis le trail de la Bouillonnante. J’ai poursuivi ma préparation en rallongeant mes sorties en vue de la Maxi-Race et du 80 km du Mont-Blanc qui seront mes deux prochaines épreuves. J’ai terminé ma préparation par un bloc de deux jours sur le parcours de l’Ultra-Race en compagnie de François D’Haene. Il faut maintenant penser à recharger les batteries et peaufiner tout cela avec quelques sorties courtes. Le parcours de la Maxi-Race se divise en deux parties qui, selon moi, sont très différentes. La première jusqu’à Doussard, km 43,32, est plutôt rapide, avec notamment la première montée jusqu’au Semnoz. Le parcours se compose de successions de montées et de descentes raides et rapides qu’il faut négocier avec précaution. Il faut partir relativement vite, sans laisser trop de force dans les premières heures. A partir de Doussard, le retour est plus cassant et montagneux, et forcément plus exigeant. Les ascensions comme les descentes sont souvent longues et un peu plus techniques qu’à l’aller. C’est la moitié que je préfère. Les difficultés sont présentes jusqu’à l’arrivée, sans possibilité de se relâcher. Un beau parcours, varié et exigeant. Michel Lanne

18527119 1723582901004539 1863915198268636805 o - PRESENTATION DE LA MAXI-RACE DU LAC D'ANNECY (74) 26 AU 28 MAI 2017

 

 

Gédéon Pochat Marathon-Race 42 km et 2800 m dénivelé positif

Je me sens bien en ce moment. Le plus dur, avant ce marathon et avec l’arrivée des beaux jours, est de réussir à garder mes chaussures dans le placard et de me reposer. Après trois années sur le 15 km de la Short-Race, j’ai enfin réussi à la gagner et décidé de passer au parcours supérieur. Cette course me tient particulièrement à cœur. Elle se déroule sur mon terrain d’entraînement et offre entre le chalet de l’Aulp et le Roc Lancrenaz une vue particulièrement belle sur le lac d’Annecy. Sa particularité est qu’elle est composée de deux grosses montées. Il faut donc faire attention à en garder sous la semelle car, une fois la descente sur Menthon-Saint-Bernard faite, c’est une « nouvelle course » qui commence, avec la montée du Mont Baron. Gédéon Pochat

5 Gédéon Pochat photo Goran Mojicevic Passion Trail - PRESENTATION DE LA MAXI-RACE DU LAC D'ANNECY (74) 26 AU 28 MAI 2017

Gédéon-Pochat-photo-Goran-Mojicevic-Passion-Trail.

 

Sacha Devillaz XL-Race 84 km et 5200 m dénivelé positif en 2 jours

Même si 42,5 km le premier jour c’est court par rapport à ma distance de prédilection, je pense pouvoir tirer mon épingle du jeu en cumulant les deux étapes. Je vais courir samedi comme si dimanche n’existait pas et optimiser ma récupération entre les deux étapes. Le parcours mêle les plus beaux panoramas du lac d’Annecy avec beaucoup de portions très vallonnées et roulantes où il va falloir courir vite et certaines plus alpines, notamment le deuxième jour. On va dire que je sais d’avance que j’aurai mangé mon pain noir au moment de franchir le sommet du Semnoz, qui est une des parties les plus délicates. Sacha Devillaz

4 Sacha Devillaz photo Goran Mojicevic Passion Trail - PRESENTATION DE LA MAXI-RACE DU LAC D'ANNECY (74) 26 AU 28 MAI 2017

Sacha Devillaz photo Goran Mojicevic Passion Trail

 

 

Nathan Jovet XL-Race 84 km

Ma principale difficulté sera d’enchaîner les deux étapes. C’est la première fois que je participe à ce type de trail. Après les courses j’ai souvent de grosses courbatures, du coup je ne vais pas m’investir pleinement dans les descentes le premier jour, afin de repartir le lendemain avec des jambes les meilleures possible pour 41,5 km et 2780 m de dénivelé positif. La première étape enchaîne une longue montée assez roulante suivie d’une bosse plus raide avant de terminer par une montée très courte. La seconde est composée principalement de deux bosses assez longues et raides. Nathan Jovet

6 Nathan Jovet Ventoux photo Goran Mojicevic Passion Trail - PRESENTATION DE LA MAXI-RACE DU LAC D'ANNECY (74) 26 AU 28 MAI 2017

Nathan Jovet Ventoux photo Goran Mojicevic Passion Trail

 

Au programme également

111 km XXL-Race (en 2 jours parcours Ultra-Race + 1 km), 83 km R-Race en relais de 2 ou 4, 15 km Short-Race, 4 km Vertical Race, 15 km Fémina Race, 150, 300 et 500 m Mini-Race enfants.

 

Parmi les RDV hors course

Jeudi 25 mai Impérial Palace Annecy

17 h 30 à 19 heures : conférence santé et lutte anti-dopage. Présentation du Salomon Transparency Program animée par Pierre Sallet, docteur en physiologie, président de l’Association Athletes For Transparency (AFT)

19 à 22 heures : Caroline Chaverot, Mira Maï, Ida Nilson, François D’Haene, Michel Lanne, Dakota Jones, Max King, seront présents pour partager leurs derniers films.

Inscription : http://www.maxi-race.net/fr/animations-salomon/

 

Quelques favoris

110 km Ultra-Race : Caroline Chaverot, Andrea Huser, Francesca Canepa, Cassandra Scallon, Mimmi Kotka, Francois D’Haene, Max King, Dakota Jones, Julien Navarro, Sam Mccutcheon, Pascal Giguet, Jules-Henri Gabioud, Paolo Rossi…

83 km Maxi-Race : Sonia Locatelli, Michel Lanne, Sébastien Spehler, Luca Carrara, Giulio Ornati, Nicolas Duhail…

42 km Marathon-Race : Agnès Duhail, Audrey Bassac, Benjamin Duffus, Clément Molliet, Mikaël Pasero, Sébastien et Sylvain Camus, Gédéon Pochat, Michel Rabat, Robin Cattet, Régis Durand, Clément Ripoll…

 

Crédit photos Philipp Reiter et Goran Mojicevic Passion Trail.

 

www.maxi-race.org

 

 

Reconnaissance du parcours par François D’haene :

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DE LA MAXI-RACE DU LAC D'ANNECY (74) 26 AU 28 MAI 2017
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events