RESULTATS, COMPTE RENDU ET PHOTOS DE LA 6000D / 26-07-14

SPEHLER ET GOBERT DE NOUVEAU SACRES !

Concourue ce samedi 26 juillet, la 6000D qui fêtait cette année son 25ème anniversaire est concoctée par la Maison du Tourisme d’Aime – Mâcot-la-Plagne. Avec dans le rôle principal cet authentique pionnier du trail en Pays de Savoie qu’est Jean-Marc Ganzer, aux manettes depuis l’irruption de cette épreuve de légende en 1990.
En raison du brouillard et des chutes de neige tombées durant la nuit, les organisateurs ont obliqué les 1397 partants (pour 1662 inscrits) vers le parcours de repli. Un itinéraire qui zappait, comme en 2012, le fameux Glacier de Bellecôte, toit de la compétition à 3047m (1), mais aménagé de telle manière qu’il majorait le nombre de km (64-65 au lieu de 63) et diminuait le dénivelé (3800m au lieu de 4000).

Spehler : sur un nuage !
Parmi les 1301 finishers, la victoire est revenue sans surprise à l’Alsacien Sébastien Spehler (Team Trail Adidas ; Cercle des Sports et Loisirs Neuf-Brisach, section du Pays de Colmar Athlétisme) ainsi qu’à la Savoyarde Maud Gobert (Team Trail Adidas et Union Athlétique de Maurienne).
Parti prudemment, Spehler, âgé de 26 ans, prendra le commandement un peu fortuitement, Aurélien Collet (Team Hoka One One), 33 ans, en pôle depuis le départ, s’éternisant au ravitaillement de Plagne Centre (km19,7).
Le champion de France de trail en titre n’en demandait pas tant ! Plus personne ne le reverra jusqu’à la ligne d’arrivée qu’il franchira en 5h37’44, devenant du même coup le nouveau leader du TTN (2) en lieu et place du Dijonnais Emmanuel David, qui, peu à son avantage sur les profils montagneux, n’avait pas effectué le déplacement. Avant « la Course des Géants » qui servait de support à la 8ème étape du TTN sur les dix qu’il renferme, il avait décroché, sur ce circuit national, les Forts de Besançon puis Faverges.
Cerise sur le gâteau, le champion du Monde de canicross 2011 demeure invaincu sur les neuf courses qu’il a disputées cette année, que ce soit en cross-country ou en trail. Dans cette dernière discipline, en dehors des trois manches du TTN, il aura notamment enlevé le 48km du Ventoux, le 36km du Lyon Urban Trail et la Maxi-Race du Lac d’Annecy.
Les autres lauréats ont pour noms : Collet, qui aura gardé sans discontinuer sa deuxième position, achevant son périple en 5h48’33, sans doute l’une des plus belles perfs de sa carrière. Et Thomas Saint-Giron (Team Trail Asics et les Coureurs à Pied de Luc-Primaube), 40 ans, 3ème en 6h02’44. Une journée faste pour l’Aveyronnais qui, outre le gain de deux rangs par rapport à 2013, l’emporte parallèlement chez les V1. Au final, on se retrouve avec deux podiums pour deux hommes discrets mais qui savent tirer leur épingle du jeu à l’occasion des grands rendez-vous.

Hayetine : de plus en plus costaud !  
On relèvera encore la magnifique performance accomplie par le Saint-Gervolain Alexandre Hayetine (Club Athlétique du Bassin Bellegardien – CABB), 31 ans, qui échoue au pied de la boite en 6h08’43. La 6000D constituait la cinquième épreuve du TTN qu’il honorait cette saison, et la troisième qui lui rapportait des points depuis qu’il a rejoint une formation FFA, en l’occurrence le CABB. A chaque fois, il aura donné le meilleur de lui-même comme en attestent les résultats suivants : SaintéLyon (8ème), Gruissan (5ème), Hautes-Côtes (3ème), Faverges (5ème), et donc 6000D (4ème). Par ailleurs, on l’aura encore vu à l’œuvre au Sacré Trail des Collines (1er), au 58km de la Sainte-Victoire (4ème), et surtout au Marathon du Lac d’Annecy où il portait son record personnel à 2h37’56 (17ème).
Illustrant sa prouesse, il dominera pour la première fois son coéquipier bellegardien Ludovic Pommeret qui, 8ème, arrivera 5’57 après lui. 4ème à Plagne Bellecôte (km45,5), le Gessien éprouvera de sérieuses difficultés pour conclure, perdant ainsi quatre places, victime d’une contracture et n’ayant pas les jambes pour tenir une telle distance. Son triomphe il y a deux semaines, en compagnie du Valaisan Jules-Henri Gabioud au Trail Verbier – Saint-Bernard (105km pour 7300m de dénivelée), aura incontestablement laissé des traces. D’autant plus que cette figure du Team Hoka OneOne remettait le couvert huit jours plus tard sur l’Interlac Trail où il se classait, sur le 77km, 4ème du relais à 4 avec son épouse Céline et ses deux beaux-frères Lionel et Damien Margueron. N’empêche, en dépit de cette boulimie, il intègre le top 10, ce qui n’est pas rien !
Phénomène qui prend dorénavant de l’ampleur, le débalisage n’aura pas épargné la 6000D, frappant ainsi la portion succédant à la piste de bobsleigh, ce qui entraînait le fourvoiement d’une bonne dizaine de garçons figurant à cet instant précis dans le top 15. En seront victimes, entre autres Hayetine, Arnaud Perrignon (Team Trail Asics et Doubs Sud Athlétisme), 39 ans, Yoann Stuck (Team New Balance et Entente Sud Lyonnais), 31 ans, ou encore l’icône locale Marc Maroud (AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne), 40 ans (2). Les trois derniers cités boucleront leur odyssée, respectivement en 6h10’31 (5ème), 6h11’55 (7ème), enfin 6h37’55 (17ème).

Gobert : jamais deux sans trois !
Quant à Maud Gobert, 37 ans, elle gagne avec encore plus d’aisance, confirmant une nouvelle fois qu’elle était bien redevenue l’une des meilleurs traileuses hexagonales après une annus horribilis en 2013. Auparavant, elle avait brillé sur le 80km du Mont-Blanc (4ème), à Faverges (1ère), enfin sur l’Ice Trail Tarentaise (3ème).

In fine, il s’agit de son troisième succès à La Plagne après ceux de 2010 et 2012. En conséquence, après avoir fait tomber dans son escarcelle la SaintéLyon puis donc Faverges, elle se retrouve désormais en tête du TTN, se substituant à Laurence Klein (Team Trail Adidas et Dijon Université Club), 45 ans, mal en point à La Plagne (48ème en 10h02’42). Là aussi, elle peut réussir la passe de trois après ses couronnes récoltées en 2009 et 2011.
Dès l’entame, la championne du Monde de trail 2011 n’aura laissé le soin à personne d’animer l’épreuve, creusant irrémédiablement l’écart avec la concurrence avant qu’il ne soit stabilisé à une vingtaine de minutes aux deux tiers du tracé.
Auteur d’un chrono en 6h51’31 (26ème au scratch !), la Valloirinche relèguera à 24’53 sa première dauphine, la Britannique Charlie Ramsdale, 33 ans, inconnue, y compris des observateurs, qui n’aura pas quitté d’un iota sa seconde position. Complète le podium Christine Denis-Billet (Team Activasport et Athlé Saint-Julien 74) après 7h18’32 d’épopée. C’est à l’Alpette (km42,2) que cette internationale cent bornarde de 42 ans chipera le 3ème rang à Cécile Lefebvre (Team Terre de Trace), 34 ans, future 6ème, remportant par ricochet, à l’instar de Saint-Girons, la course des quadragénaires.

François Vanlaton

(1) Au petit matin, la température s’abaissait à 1° sur le Glacier de Bellecôte où se situait la limite pluie neige, avec une visibilité quasi nulle.
(2) Pensionnaire de la célèbre escouade plagnarde mais originaire de Saint-Julien-en-Genevois, Marc Maroud aura participé à dix reprises à « la Course des Géants », glanant en tout et pour tout cinq podiums.
Mais c’est peut-être sur le millésime 2005 dont le plateau demeure le plus relevé à ce jour, la compétition comptant alors pour la Coupe du Monde de Skyrunning, qu’il réalisera son plus beau fait d’armes. Effectivement, il sera l’un des deux seuls Français, avec le fondeur bornandin Christophe Perrillat, à incorporer le top 15, Marc faisant 7 et Christophe 5.

.
MARTIAL COLLOMB ET MANIKALA RAI DANS LA DOULEUR !

Sociétaire du Club Athlétique du Bassin Bellegardien depuis le 19 avril dernier, coïncidant avec son succès au 28km des Princes en Foulées, le Douvainois Martial Collomb, 29 ans, n’a pas réalisé une prestation à la mesure de son talent. Il terminera épuisé et assez loin du groupe de tête, à savoir 156ème (91ème senior) en 8h11’08. La cause ? Une inflammation persistante au tendon d’Achille qui réduit comme peau de chagrin ses entraînements.
Mais l’essentiel aujourd’hui était de finir afin de se qualifier officiellement pour les Championnats de France de trail qui auront lieu le 28 septembre à Buis-les-Baronnies, cet ingénieur informaticien n’ayant disputé jusque-là aucune étape du TTN.
Sa dulcinée, la Népalaise Manikala Rai, 25 ans, pareillement à Bellegarde, ne gardera pas non plus un souvenir impérissable de son équipée tarine. S’envolant promptement, elle restera 3ème jusqu’à Plagne Centre (km19,7) avant de rétrograder à l’arrivée à la 10ème place (8ème senior, 209ème au scratch) en 8h29’04. Peut-être, a-t-elle eu du mal à digérer son action d’éclat, survenue 15 jours en arrière à l’Ice Trail Tarentaise où elle se classera 7ème. Elle aussi avait d’abord accouru dans l’optique des France afin d’obtenir son ticket.

F.V.

.
RESULTATS PARTIELS :

Un grand merci à Martial Collomb pour avoir transmis très vite après son arrivée le top 120 pour le compte de notre site Web « TPS Infos ».

10573359_10152578105124496_2027163908_n10555138_10152578105054496_604161811_n

.
RESULTATS COMPLETS :

Ils figurent sur le site Web « RaceTime », englobant les temps à huit points de passage :

– 6000D (63,5km) :
http://racetime.registration4all.com/RaceTime/Portal_RaceTime_EventActivityDetail.aspx?EventID=74748&Racetime_EventActivityID=1068

1488291395.5384animation3 - RESULTATS, COMPTE RENDU ET PHOTOS DE LA 6000D / 26-07-14

– Trail des 2 Lacs (22km) :
http://racetime.registration4all.com/RaceTime/Portal_RaceTime_EventActivityDetail.aspx?EventID=74748&Racetime_EventActivityID=1069

– 6 Découverte (11km) :
http://racetime.registration4all.com/RaceTime/Portal_RaceTime_EventActivityDetail.aspx?EventID=74748&Racetime_EventActivityID=1070

Ils figurent sur le site Web « Sport-Info » :

– 6000D (63,5km) :
http://www.la6000d.com/images/stories/PDF/2014/6000d/classement-scratch-6000D.pdf

– Trail des 2 Lacs (22km) :
http://www.la6000d.com/images/stories/PDF/2014/traildes2lacs/classement-scratch-Trail-des-2-Lacs.pdf

– 6 Découverte (11km) :
http://www.la6000d.com/images/stories/PDF/2014/6decouverte/classement-scratch-6Decouverte.pdf


.
PHOTOS :
10457700_754359734605282_1707368141633600988_o

26 juillet 2014, 25ème édition de la 6000D : arrivée à Aime.
Sébastien Spehler (Team Trail Adidas ; Cercle des Sports et Loisirs Neuf-Brisach, section du Pays de Colmar Athlétisme) est cette fois-ci seul à rafler la mise. Et ce contrairement à 2013 où il avait dû partager sa victoire avec Stéphane Ricard, son camarade de team, licencié à Gap Hautes-Alpes Athlétisme, qui, en raison de l’inflammation de son tendon d’Achille, sera contraint cette année à l’abandon à la Roche de Mio (km26,40) alors qu’il était 3ème.
Cliché de l’organisation de la 6000D.
10496913_754358744605381_6643795946662764881_o26 juillet 2014, 25ème édition de la 6000D : arrivée devant la basilique Saint-Martin d’Aime.
En gagnant pour la 3ème fois après 2010 et 2012, avec à la clef la 26ème place au général, Maud Gobert (Team Trail Adidas et Union Athlétique de Maurienne) est incontestablement redevenue la grande championne qu’elle n’a cessé d’être de 2009 à 2012.
Cliché de l’organisation de la 6000D.

image26 juillet 2014, 25ème édition de la 6000D : départ à Aime.
Le Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB) avait envoyé une bonne partie de son escouade de trail long, seuls manquant à l’appel Rémi Voisin et Caroline Chaverot qui préparaient d’autres échéances, Rémi l’UTMB, Caroline Sierre-Zinal puis la CCC.
De gauche à droite, on reconnaît avant le déclenchement des hostilités : Ludovic Pommeret, 8ème (7ème senior) en 6h14’40 ; Alexandre Hayetine, 4ème (3ème senior) en 6h08’43 ; Denis Hayetine, père d’Alexandre, 92ème (2ème V2) en 7h42’32.
Grâce à ce trio, le CABB grimpera sur la 2ème marche du podium par équipes, mettant en exergue son collectif. Lors de la remise des prix, Alexandre laissera éclater sa joie : « C’est la première fois que je monte sur le même podium que celui de mon père. Il y a de quoi être fier ! Merci le CABB ! »
Deux autres « Cabistes » honoreront de leur présence : Martial Colomb et sa compagne népalaise Manikala Rai qui, hélas, ne parviendront pas à rencontrer leurs camarades de club.
Cliché du Club Athlétique du Bassin Bellegardien.
MCMR6000D26 juillet 2014, 25ème édition de la 6000D : départ à Aime.
Martial Collomb, pensionnaire du Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB) et sponsorisé par Smartwool, en compagnie de sa bienaimée et coéquipière, la Népalaise Manikala Rai. Les sourire étaient encore de rigueur avant que le ciel ne s’assombrisse quelque peu, au sens propre comme au figuré… Tous deux termineront, tour à tour 156ème (91ème senior) en 8h11’08, et 10ème (8ème senior, 209ème au scratch) en 8h29’04.
Après coup, Martial ne cachait pas sa déception : « Nous sommes loin dernière, surtout par rapport au chrono. Une prestation qui au final génère beaucoup de souffrance et de désillusion ! Heureusement, les autres membres du CABB étaient là pour relever le niveau ! Félicitations donc à « Alex » et son père Denis ainsi qu’à « Ludo » ! »
Allez les tourtereaux, vous allez vite rebondir, soyez-en sûr !
Cliché du Club Athlétique du Bassin Bellegardien.

10559681_798721040148407_6458247305022972106_n26 juillet 2014, 25ème édition de la 6000D : au cœur de la course.
Ludovic Pommeret (Team Hoka OneOne et Club Athlétique du Bassin Bellegardien) à Plagne Bellecôte (km45,5) où il occupait alors la 4ème position.
Cliché du Team Hoka OneOne.
10509605_798748216812356_462255667335932219_n26 juillet 2014, 25ème édition de la 6000D : arrivée devant la basilique Saint-Martin d’Aime.
Ludovic Pommeret (Team Hoka OneOne et Club Athlétique du Bassin Bellegardien), en difficulté en fin de parcours, achevera sa virée au 8ème rang (7ème senior) en 6h14’40.
Cliché du Team Hoka OneOne.

10501636_10152569068256063_8680990623183739071_n26 juillet 2014, 25ème édition de la 6000D : podium scratch.
De gauche à droite : Aurélien Collet (Team Hoka One One), 2ème en 6h48’43 ; Sébastien Spehler (Team Trail Adidas ; Cercle des Sports et Loisirs Neuf-Brisach, section du Pays de Colmar Athlétisme), vainqueur en 5h37’44 ; Thomas Saint-Giron (Team Trail Asics et les Coureurs à Pied de Luc-Primaube), 3ème en 6h02’44.
Cliché du site Web « Trails Endurance Mag ».
Btd2uCQIUAATEqB26 juillet 2014, 25ème édition de la 6000D : arrivée devant la basilique Saint-Martin d’Aime.
Ereintée, Christine Denis-Billet (Team Activasport et Athlé Saint-Julien 74) n’en finit pas moins 3ème (1ère V1, 62ème au scratch) en 7h18’32.
Cliché du site Web « Trails Endurance Mag ».
10527356_10152569203616063_8192469675405749283_n26 juillet 2014, 25ème édition de la 6000D : arrivée devant la basilique Saint-Martin d’Aime.
Agnès Hervé (Team Outdoor Paris et Vincennes Athlétic) ne cache pas son bonheur de conquérir la 4ème position (4ème senior, 71ème au scratch) en 7h26’53.
Cliché du site Web « Trails Endurance Mag ».
10363657_10152569203671063_9124843617887355259_n26 juillet 2014, 25ème édition de la 6000D : arrivée à Aime.
Victorieuse l’année dernière, Aline Coquard (Team Terre de Trace et Entente Ouest Lyonnais), se classera cette fois 5ème (4ème senior, 87ème au scratch) en 7h35’29.
A ses côtés, on remarque Simon Aillard (Stade Rennais Athlétisme), 86ème (51ème senior) en 7h35’30.
Cliché du site Web « Trails Endurance Mag ».
10509720_10152569202281063_785615603135491729_n26 juillet 2014, 25ème édition de la 6000D : podium féminin.
De gauche à droite : la Britannique Charlie Ramsdale, 2ème en 7h16’24 ; Maud Gobert (Team Trail Adidas et Union Athlétique de Maurienne), lauréate en 6h51’31 ; Christine Denis-Billet (Team Activasport et Athlé Saint-Julien 74), 3ème en 7h18’32.
Cliché du site Web « Trails Endurance Mag ».

//

//

//

//

1488291395.5384animation3 - RESULTATS, COMPTE RENDU ET PHOTOS DE LA 6000D / 26-07-14
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events