TPSinfos

RESULTATS, COMPTE RENDU ET PHOTOS DES CHAMPIONNATS RHONE-ALPES DE CROSS-COUNTRY CHEZ LES ATHLETES DE L’AIN / 02-02-14

ILS L’ONT FAIT !

Ils, ce sont les quatre vieux briscards de l’Entente Athlétique Bressane (EAB), à savoir Michel et Georges Ribeiro, Denis Badel et Gérald Roux, qui ont réussi le tour de force d’offrir à leur club le titre régional vétéran de cross-country par équipe. Et ce au nez et à la barbe de l’Entente Athlétique Grenoble 38 et de l’ASPTT Annecy, respectivement 2ème et 3ème. Preuve de leur hégémonie, ils devancent de 49 et 61 points leurs valeureux adversaires qui pourtant auront tout donné, n’ayant jamais eu l’intention de jouer les faire valoir. Simplement, ils seront tombés sur plus forts qu’eux, beaucoup plus forts même.
Ce triomphe est dû à la virtuosité de ces quatre hommes (1), à leur étroite complicité aussi, enfin à leur volonté de se surpasser face à leurs grands rivaux du Club Athlétique du Bassin Bellegardien. Au passage, une excellente nouvelle pour le département de l’Ain que de voir deux formations FFA en quête de titres régionaux et nationaux. L’émulation n’en sera que plus belle !
Chacun, au sein de ce quatuor de choc, aura assumé un rôle capital. 21ème, Gérald Roux (40 ans), ancien coureur de montagne de renom, bien connu des Haut-Savoyards pour avoir porté pendant de longues années les couleurs de La Foulée d’Annemasse, a su parfaitement négocier son retour sur le circuit même s’il est encore à court de condition. 11ème, Denis Badel (39 ans), aussi discret qu’efficace, étreignit de la plus magnifique manière qui soit sa nouvelle catégorie d’âge.
Mais sans mésestimer pour le moins du monde leurs deux coéquipiers, force est de constater qu’une nouvelle fois les frères Michel (45 ans) et Georges Ribeiro (52 ans) auront été les véritables fers de lance de cette épopée. 5ème, le premier ne s’est pas gêné pour intégrer le groupe de contre-attaque en compagnie de trois autres cracks, partis à la poursuite du leader isérois Ludovic Pellé, avant de céder qu’en toute fin de parcours. Quant au quinqua, en vieux renard qu’il est, il aura bien calculé son coup. Rejetant toute précipitation à l’allumage, il remonta progressivement et spectaculairement le peloton pour terminer à une époustouflante 7ème place, s’intercalant entre ces jeunes quadras à la réputation solidement établie que sont le Lyonnais Eric Mercier (8ème) et le Bellegardien Eric Carassus (6ème).
En vérité, il n’y rien de surprenant à voir les deux frangins accomplir de telles prouesses lorsqu’on jette un œil sur leur pedigree, ne serait-ce que ces dernières saisons. En effet, le cross a toujours fait partie de leur histoire. Sapeur-pompier à Varennes-les-Mâcon (Saône-et-Loire) depuis quatre ans, Michel s’est ainsi illustré en 2010 (1er aux Régionaux, 3ème aux Inter, 17ème aux France), 2011 (2ème aux Régionaux) puis 2012 (8ème aux Régionaux et aux Inter, 33ème aux France). Parallèlement, il s’est qualifié à plusieurs reprises au Cross National des sapeurs-pompiers, l’ultime fois pas plus tard que l’an passé. Georges ne sera pas en reste, aussi bien en 2010 (3ème aux Régionaux, 9ème aux Inter), 2011 (2ème aux France V2, battu pour 1’’ !) que 2012 (6ème aux Inter).

Thévenot égale à elle-même
En l’absence de l’égérie grenobloise Magali Aureille Bernard, le cross long féminin s’annonçait très ouvert. Seconde en 2013, Anne-Cécile Thévenot (Union Sportive Oyonnax Athlétisme Haut-Bugey) n’a fait que confirmer son statut d’athlète numéro 1 du département. Elle grimpe en effet à nouveau sur la seconde marche du podium, précédée de 11’’ par la triathlète villeurbannaise Emmie Charayron, 18ème aux JO de Londres.
L’experte du 3000m steeple était pourtant loin d’être au top de sa condition : « C’est sûr, j’ai pris un peu de retard dans ma préparation. Mais un Régional reste une course à part où on donne le meilleur de soit même. Aussi, je me suis accrochée au groupe des favorites. De cinq au départ,  on s’est retrouvé à trois à la mi-parcours. On se connaît bien pour se croiser souvent à l’entraînement (dans l’agglomération lyonnaise où Anne Cécile est professeure des écoles) et en compétition. Aujourd’hui, la plus jeune, Emmie Charayron, était la plus forte. Une fois qu’elle s’est échappée, je n’ai rien lâché, et c’est au moral que j’ai résisté au retour de la la Décinoise Hélène Guet dans cette interminable dernière ligne droite, la devançant de 2’’. Je vais désormais aborder la suite des championnats avec un solide moral. » (1).

Bonne tenue des juniors
Sylvain Ponsin aura été un des grands animateurs de l’épreuve junior masculine. L’équipier de Thévenot à Oyonnax a laissé logiquement filer sur la fin le duo des favoris roannais Aissa Boucheliga-Walid Brahimi vers la victoire. Mais il regrettait d’avoir laissé échapper la 3ème position pour 6’’ : « Je me suis sans doute montré trop généreux dans mes efforts. Mais je suis complètement rassuré sur ma condition actuelle. D’ici les France, je vais encore progresser. » (2).
Pour sa part, la Bressane Carole Taponard, à peine remise d’une entorse à la cheville qui l’avait privée des Départementaux, a pris une encourageante 8ème place dans la manche dévolue aux juniors féminines.

Bonin à son avantage
Pour sa deuxième saison de cross, le pensionnaire d’Ambérieu Marathon Arnaud Bonin ne s’en est pas trop mal tiré. S’alignant sur le cross long, il gagne quatre rangs par rapport aux Régionaux 2013 à Vénissieux, passant de la 33ème position à la 29ème en dépit d’un plateau supérieur. S’adonnant au cross pour travailler sa vitesse, il retourne dès à présent à ses deux disciplines de prédilection que sont la course de montagne et le trail courte distance qu’il éclabousse de tout son talent depuis 2010.
Un mot sur l’exceptionnelle participation qui aura fait de ces Régionaux l’un des plus importants de France, avec quelques 1923 athlètes classés. Mais qui prétend encore que le cross-country est en perte de vitesse ?

François Vanlaton

(1) Et dire qu’il manquait aussi Régis Roux dans l’équipe vétérane de l’Entente Athlétique Bressane ! Frère jumeau de Gérald, Régis aura multiplié les exploits en course de montagne, le plus célèbre étant sans conteste sa victoire aux Championnats de France 2003 au Saillant, en Corrèze !
(2) Les propos tenus par Anne-Cécile Thévenot ont été recueillis par Serge Rapy, l’excellent correspondant au quotidien « Le Progrès ». Ils figurent dans un article publié en page sports de l’Ain, en date du mardi 4 février 2014.
(3) Les propos tenus par Sylvain Ponsin ont été recueillis par Serge Rapy. Ils figurent dans un article publié en page sports de l’Ain, en date du mardi 4 février 2014.


STANY PAUMIER, MEILLEUR AMBASSADEUR DU CLUB ATHLETIQUE DU BASSIN BELLEGARDIEN !  

24h après le verdict, rendu sur l’hippodrome d’Aix-les-Bains, l’heure est au bilan au sein du Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB). Dans l’ensemble, « les Jaunes » auront fait bonne figure sur les Régionaux de cross-country même si certains n’ont pu confirmer tous les espoirs placés en eux.
Les embûches auront été omniprésentes. La concurrence tout d’abord, autrement plus rude  que l’an passé à Vénissieux, en particulier chez les seniors et vétérans masculins. Mais c’est bel et bien le tracé, certes dénué de relief mais oh combien boueux, transformé en authentique champ de labour, qui aura posé le plus de problèmes, y compris parmi les plus costauds. Preuve en est les chronos accomplis sur le cross long hommes par les cadors qui mirent au moins 5’ de plus qu’à l’accoutumée pour conclure les 10670m au menu (1). Champion Rhône-Alpes en 2010, 2011 et 2013, le prestigieux Hassan Chadhi ne dira pas autre chose après sa seconde place, à 6’’ du Kényan de l’Athlétique Sport Aixois, Benjamin-Kipkur Cheruiyot : « Une des courses les plus éprouvantes de ma vie ».

Heurs et…
Leurs prédécesseurs, vétérans comme jeunes pousses, ayant sensiblement aggravé la situation durant la matinée, ce sont surtout les crossmen s’alignant l’après-midi qui auront vécu ce cauchemar. A l’instar des « Cabistes » (2) marocains El Yazid El Madi et Abdessalam Kiday sur l’épreuve reine. Un moment 9ème, le premier achèvera sa virée savoyarde en 12ème position. Quant au second, qui hélas s’enflamme parfois un peu trop vite, il décrochera à quelques encablures de l’arrivée, finissant deux places derrière son compatriote. In fine, à cause du contexte extrêmement relevé, tous deux n’ont pu exaucer leurs vœux d’intégrer le top 5. N’empêche, ils n’en réalisèrent pas moins une action d’éclat qu’ils devraient en principe rééditer aux Interrégionaux, concourus dans 15 jours à Annonay.

… malheurs
En revanche, le cross court masculin, en guise d’épilogue, ne fut pas du même tonneau. Pétri de talent mais totalement dénué d’expérience, le jeune Marocain Hamza Bakhiri, spécialiste des 800 et 1500m, n’a jamais pu trouver, à l’image de certains pistards, ses marques sur ce type de terrain. Un terrain qui favorise plutôt ceux travaillant moins avec le pied et disposant d’un centre de gravité plus bas (3).
Au final, il récoltera le 45ème rang au scratch et le 10ème chez les espoirs. Comble de l’infortune, il n’apparaîtra pas dans le classement, ce qui incitera le président Didier Traoré à émettre dès le lendemain une réclamation auprès de la Ligue d’Athlétisme Rhône-Alpes qui l’examinera en visionnant les images à l’arrivée.
Autre déception, mais encore plus vive, le Burundais Emmanuel Nduwayo qui n’a jamais prisé cette discipline mais qu’on était cependant en droit d’attendre beaucoup mieux. Se rabattant à la dernière minute sur le court alors qu’il avait prévu de disputer le long, il se contentera de la 75ème position. A l’instar de Bakhiri, le pistard et quinqua Traoré, dont les 800 et 1500m sont également ses disciplines de prédilection, endurera un véritable calvaire, terminant 121ème au général et 6ème vétéran : « A aucun endroit du parcours, je n’ai pu faire un mouvement de pied digne de ce nom », alléguera-t-il désabusé.

Paumier dans la douleur
Tout compte fait, la performance la plus aboutie chez les Bellegardiens intervint en lever de rideau chez les vétérans, le duathlète Stany Paumier grimpant sur la seconde marche du podium. Promis à la victoire par un grand nombre d’observateurs, celui-ci a dû s’incliner devant le remarquable coureur de montagne qu’est Ludovic Pellé, du même âge (40 ans), et revêtant les couleurs du club tullinois « Coureurs du Monde en Isère ». Lauréat en 2013, Paumier l’avait alors nettement dominé, 36’’ séparant les deux hommes contre 9 cette fois-ci au profit donc de l’Isérois.
A vrai dire, le Tourangeau de souche ne nourrissait aucun regret d’avoir perdu sa couronne : « Pas plus tard que mercredi passé, pour mon ultime entraînement, j’ai terminé ma séance d’intensité avec une grosse contracture au mollet droit. Aussi, j’étais très inquiet quant à ma participation. Finalement, avec un bon strapping concocté par l’entraîneur de Gilles Segris, je suis parti prudemment sur ce tracé très fuyant. Je ne pouvais pas prendre le risque de résister à l’envolée du vainqueur. J’espère simplement que cette prestation plutôt encourageante n’aura pas aggravé ma blessure. » (4). En effet, en descendant du podium, Stany Paumier ne pouvait s’empêcher de claudiquer…
En un éclair, la messe fut dite. Dès l’entame de la 2ème moyenne boucle (près du km4), Pellé prit une dizaine de mètres d’avance, suffisante pour conserver définitivement la tête de course. Un groupe de contre-attaque se constitua alors avant d’éclater pour ne receler finalement que quatre crossmen, à savoir Paumier, le Couramiaud Antoine Buisson, le Chambérien Thibaut Humbert,enfin le Bressan Michel Ribeiro, distancés d’une quinzaine de secondes par le leader.
Un peu plus loin, de la 6ème à la 19ème place, d’autres poursuivants, en file indienne, s’arc-boutèrent à leur prise de guerre, si fragile qu’elle était anéantie au moindre relâchement.
Comme à son habitude, Paumier changea de braquet dans la seconde moitié de course. Sur l’ultime tour de 1900m, il donna en effet un coup d’accélérateur, si brusque qu’il força Buisson, resté seul avec lui, à lâcher du lest, irrémédiablement.
Les autres « Jaunes » connurent des fortunes diverses. Rarement décevant, Eric Carassus s’adjugera brillamment le 6ème rang (2ème en 2013). Bien qu’en progrès, Philippe Robin, qui accaparera la 15ème position, attendait mieux au vu de sa brillante semaine de stage en janvier. Quant à Segris et Frédéric Thérisod, ils ne purent se classer que 27ème et 30ème, n’atteignant donc pas le top 20 que s’était pourtant assigné Traoré à leur endroit.
A l’image des départementaux, « Fred » paya le prix d’un démarrage trop timide que regretta amèrement Traoré : « Avec un tel prélude, il ne peut plus revenir sur les premiers mais seulement sur des coureurs pointant à 25’’ devant lui, tel Segris qu’il talonnera de 2’’ au moment de franchir la ligne. Aussi, j’ai la nette impression, contrairement à Segris qui serre les dents, qu’il a du mal à se mettre dans le rouge, hormis sur la fin. C’est dommage par rapport à son potentiel qui est énorme. Mais bon, je demeure indulgent à son égard car je n’oublie pas qu’il fait ses classes. »

Chamiot-Poncet dans le moule
Autre athlète à apprendre ses gammes, la compagne de « Fred » en la personne d’Anne-Lise Chamiot-Poncet, honorant la longue distance. Championne de l’Ain il y a trois semaines, elle a pu cette fois-ci se mesurer avec le gratin régional. En résumé, elle n’aura pas démérité, finissant 26ème, parvenant ainsi à devancer des filles qui ont de la bouteille sur ce type de parcours. A l’instar de la Chambérienne Christine Denis-Billet (31ème), la Saint-Juliennoise Alexandra Chambard (35ème) ou encore la Mauriennaise Florence Enrico (36ème). Autre donnée intéressante, elle reléguera à 1’14 Pascale Prevel (Ain-Est Athlétisme, 44ème) contre 32’’ sur les Départementaux qui vit la Franco-Belge endosser le costume de dauphine.
Enfin, la 89ème place capitalisée par la Tresservienne Corail Bugnard, toujours sur le long, ne correspond en aucune manière à sa carte de visite, déjà bien fournie nonobstant son jeune âge (22 ans). Etrennant le cross, elle n’avait ainsi pas amené ses pointes… Dans ces conditions, il est hasardeux d’en tirer des conclusions !
De cette harassante journée, Didier Traoré, au four et au moulin, en tira pourtant quelques enseignements avec quatre grosses satisfactions : El Madi, Kiday, Paumier et Carassus. En outre, c’est avec un sourire aux lèvres qu’il remarquait la prestation convaincante de Robin même s’il était conscient qu’il n’avait pas encore retrouvé son acmé.
Son objectif en cross n’a pas varié d’un iota : essayer de remporter le titre de champion de France vétéran par équipe dès 2015. Pour cela, les quatre athlètes comptabilisés doivent intégrer a minima le top 30. El Madi qui sera quadra l’an prochain, Paumier et Carassus ont bien sûr les qualités athlétiques pour en faire partie. Reste le quatrième homme qui peut-être Robin si celui-ci est à son meilleur niveau. A moins que Traoré ne décide de renforcer son escouade dans les prochains jours (5). Affaire à suivre…

François Vanlaton pour le compte du site Web du Club Athlétique du Bassin Bellegardien, en date du mercredi 5 février 2014 :
http://www.cabb.bellegardesurvalserine.fr/pas-de-categorie/stany-paumier-vice-champion-regional-veteran-meilleur-ambassadeur-du-club-athletique-du-bassin-bellegardien/#more

(1) Aux dires des GPS des coureurs, le parcours du cross long atteignait plutôt 11km, voire davantage, et non pas les 10670m annoncés, ce qui peut expliquer, tout au moins pour partie, ces chronos en baisse. Cette information m’a été divulguée par Emmanuel Chaume.
(2) Le « Cabiste » est le surnom attribué aux coureurs du Club Athlétique du Bassin Bellegardien.
(3) Certains pistards auront été néanmoins à la fête, à l’exemple des deux colauréats du cross court hommes, Pierre-Yves Semet et Thibaud Baudoin, tous deux licenciés à l’Entente Athlétique Centre Isère.
(4) Les propos tenus par Stany Paumier ont été recueillis par Serge Rapy, correspondant pour la course à pied au quotidien « Le Progrès ». Ils figurent dans un article publié en page sports de l’Ain, en date du mardi 4 février 2014.
(5) Pour se classer aux différents championnats nationaux, chaque club n’a droit qu’à un muté. Si Didier Traoré, l’homme-lige du CABB, décidait d’engager un athlète avant le 1er septembre, il ne serait pas considéré comme nouveau en 2015. Du coup, il pourrait recruter après le 1er septembre un second coureur qui, lui, deviendrait l’unique muté.

.
LA GESSIENNE MARION JOLY-TESTAULT, CHAMPIONNE DE PICARDIE DE CROSS LONG !

Licenciée cette année à Amiens Université Club, la Gessienne Marion Joly-Testault, tout juste passée senior (elle a vu le jour le 17 juillet 1991), s’est imposée sans sourciller sur l’épreuve reine (5390m) des Championnats de Picardie de cross-country qui se sont tenus le 2 février dans le village de Buire, dans l’Aisne. Elle a rendu sa copie en 21’48, reléguant à 29’’ sa dauphine en la personne de Laetitia Duhamel (Beauvais Olympique Université Club).
Après sa médiocre 55ème place lors des Championnats d’Europe espoirs de cross à Belgrade, le 8 décembre dernier, Marion Joly-Testault avait entamé la nouvelle année en fanfare. Elle avait en effet amélioré son record personnel sur 10km en 34’58 (niveau N2), et ce à l’occasion de la Prom’Classic à Nice, le 4 janvier.

La tête et les…
En glanant son premier titre régional, elle confirme ainsi ses bonnes dispositions. Rappelons qu’elle n’avait pas pris part aux cross hexagonaux ces trois dernières années, ayant migré aux Etats-Unis en août 2009 pour entamer ses études supérieures au collège (1) Iona de New Rochelle (Etat de New-York), tout en s’adonnant au sport de haut niveau.
Le 29 mai 2013, Marion retrouvait la France et son Pays-de-Gex qu’elle aime tant, avec en poche son diplôme du Bachelor Business Management, spécialisation Business du Sport et des Loisirs, remis le 18 mai à New York. Depuis septembre dernier, elle poursuit ses études à l’université de Lausanne où elle passe un master en Sciences du Mouvement et du Sport, option Gestion du Sport et des Loisirs.

… jambes
Aujourd’hui, elle s’entraîne avec le Team Dionysos, à la réputation solidement établie, émanation en réalité du groupe de demi-fond au sein du club « Lausanne-Sport Athlétisme ». En revanche, concernant la compétition, elle a dû se résoudre à quitter, non sans émotion, son club formateur, à savoir Ain-Est Athlétisme avec qui elle est restée 13 ans. Marion avait en effet besoin d’une authentique structure professionnelle qui prenne en charge à la fois son planning d’entraînement, son suivi, enfin ses objectifs en compétition.
Influencée par Pascal Machat qui n’est autre que le DTN des jeunes demi-fondeurs français, elle a finalement porté son choix sur le club picard de l’Amiens Université Club Athlétisme où figure justement ce dernier (2). Une personnalité qui était d’ailleurs en constante relation avec les entraîneurs américains de Marion dans le cadre de sa préparation à des épreuves françaises ou européennes durant son séjour étatsunien.

F.V.

(1) Le collège aux Etats-Unis dispense un enseignement supérieur de 1er cycle.
(2) Au sein de l’Amiens Université Club, Pascal Machat a fondé son propre groupe, dénommé Pascal Machat Elite Team.

Voici maintenant le compte rendu de la course de Marion Joly-Testault, rédigé par Pascal Machat en tant que conseiller technique régional à la Ligue de Picardie d’Athlétisme, et figurant sur le site Web de celle-ci :
« D’entrée, la championne de France espoir de semi-marathon 2013 (1), au format de poche (1m48 pour 38kg), prit résolument la course en main pour creuser rapidement un écart d’une quinzaine de secondes sur sa principale rivale, la Beauvaisienne Laëtitia Duhamel. A aucun moment, celle-ci ne put se rapprocher de son adversaire malgré une très belle course, terminant au final à 29’’ de la lauréate.
Quelques secondes après avoir franchi la ligne, Marion se montrait néanmoins un peu déçue par sa performance du jour : « Je suis bien évidemment contente de ce premier titre régional, à la fois pour moi et pour mon coach Pascal Machat. Cela me permet aussi de me faire connaître en Picardie car c’est ma première saison au sein de l’Amiens Université Club.
Mais franchement, avec toute cette boue, je n’ai jamais pu exprimer pleinement mes capacités. Avec mon gabarit, j’ai quand même un déficit de puissance et sur certaine partie du tracé, j’étais littéralement à l’arrêt. J’espère que pour les demi-finales des championnats de France dans deux semaines, le parcours aura un peu séché car il faudra aller beaucoup plus vite ! »
C’est tout le mal qu’on lui souhaite ! »

Pascal Machat

(1) Le 22 septembre 2013, à l’occasion des Championnats de France de semi-marathon concourus entre Montbéliard et Belfort, Marion Joly-Testault enleva la course chez les espoirs en 1h19’03 (niveau N3), se classant 5ème au scratch. Il s’agissait de sa première expérience sur cette distance.
Puis le 20 octobre à Crémone, en Italie, lors du traditionnel match hors stade opposant les juniors-espoirs italiens, français et suisses, Marion portait son record à 1h18’50 (niveau N3), finissant 2ème au général et 2ème espoir.

.
LA NEO-HAUTEVILLOISE PAULINE SAINTIGNON, AU PIED DU PODIUM SUR LE CROSS COURT DES CHAMPIONNATS DE LORRAINE !

Installée professionnellement depuis quelques mois à Hautville-Lompnes, la Lorraine Pauline Saintignon, âgée de 26 ans, n’en reste pas moins fidèle à la tunique d’Athlétisme Sarreguemines Sarrebourg Arrondissements, formation FFA de Moselle qu’elle a rejointe à compter de la saison 2009-2010.
Avec ses camarades de club, elle ambitionne de disputer les Championnats de France de cross court qui auront lieu le 2 mars au Pontet (Vaucluse). Raison pour laquelle elle s’est beaucoup entraînée ces dernières semaines.
In fine, cette préparation méthodique aura porté ses fruits. Dès le 12 janvier à Décines, sur la courte distance des Championnats du Rhône, elle précédait de 19’’ la lauréate en la personne de Lucie Sastre (Athletic Club Tassin). N’étant pas licenciée dans ce département, elle ne pouvait bien sûr être titrée.
Puis à l’occasion des Régionaux de Lorraine concourus le 2 février à Vandoeuvre (Meurthe-et-Moselle), cette kiné arrachait sur le cross court (3100m) la 4ème position au scratch (3ème senior) en 12’09, soit à 27’’ de la lauréate Vanessa Ouar (ASPTT Nancy). Parallèlement, son escouade faisait feu de tout bois, trois de sescoéquipières, Nathalie Da Ponte, Emilie Jacquot et Salomé Saling terminant respectivement 3ème, 5ème et 6ème. D’excellent augure en vue de la qualification pour les France, qualification qui interviendra lors des Interrégionaux se tenant le 16 février à Saint-Nabord (Vosges).
Rappelons que Pauline s’est déjà montrée en évidence dans son département d’adoption en remportant la Corrida Balanaise, le 25 janvier, après avoir fini seconde le 22 décembre de la Corrida de Noël à Saint-Rambert-en-Bugey, précédée de 57’’ par Anne-Sophie Vittet (Lyon Athlétisme).

F.V.

.
RESULTATS DES 47 CROSSMEN DE L’AIN QUALIFIES POUR LES CHAMPIONNATS INTERREGIONAUX ET DE CEUX DES 16 CROSSMEN DU CABB, QUALIFIES OU NON :

Abréviations et sigles utilisés :
– Qe : qualifié par équipe.
– Qi : qualifié individuel.
– AEA : Ain-Est Athlétisme.
– ASC Balan Athlétisme : Association Sportive et Culturelle Balan Athlétisme.
– CABB : Club Athlétique du Bassin Bellegardien.
– EAB : Entente Athlétique Bressane.
– USO-AHB : Union Sportive Oyonnax Athlétisme Haut-Bugey.

Cadets (4390m, 118 classés) :
– 1er : Thomas Lohier (ASPTT Valence) en 15’38. Qi.
– 19ème : Charles Guigon (EAB) en 16’49. Qe.
– 82ème : Jérémy Ponsin (USO-APV) en 18’54. Qi.
– 88ème : Aymeric Moulière (EAB) en 19’19. Qe.
– 109ème : Nathan Fournier (EAB) en 21’29. Qe.
– 118ème : Sofane Eustache (EAB) en 25’00. Qe.

Juniors masculins (5590m, 91 classés) :
– 1er : Aissa Boucheliga (Club Athlétique du Roannais) en 20’14. Qe.
– 4ème : Sylvain Ponsin (USO-AHB) en 20’24. Qi.
– 15ème : Maxime Chanel (EAB) en 21’18. Qe.
– 44ème : Dylan Darnand (EAB) en 22’18. Qe.
– 76ème : Vincent Huyet (EAB) en 24’54. Qe.
– 85ème : Paul Hergault (EAB) en 25’46. Qe.

1488291395.5384animation3 - RESULTATS, COMPTE RENDU ET PHOTOS DES CHAMPIONNATS RHONE-ALPES DE CROSS-COUNTRY CHEZ LES ATHLETES DE L’AIN / 02-02-14

Cross court masculin (3690m, 148 classés) :
– 1er (1er senior) : Pierre-Yves Semet (Entente Athlétique Centre Isère) en 12’24. Qe.
– 1er (1er senior) : Thibaud Baudoin (Entente Athlétique Centre Isère) en 12’24. Qe.
– 33ème (25ème senior) : Ignacio Sanchez Garcia (Espagne, EAB) en 13’22. Qe.
– 43ème (34ème senior) : Sébastien Jacquin (EAB) en 13’35. Qe.
– 48ème (11ème espoir) : Hamza Bakhiri (Maroc, CABB). Qi. Attention, classement officieux !
– 50ème (13ème espoir) : Alban Portugal (EAB) en 13’44. Qe.
– 54ème (38ème senior) : Jean-Christophe Jacquet (EAB) en 13’50. Qe.
– 76ème (55ème senior) : Emmanuel Nduwayo (Burundi, CABB) en 14’05. Qi.
– 122ème (6ème vétéran) : Didier Traoré (CABB) en 15’18.
– 131ème (91ème senior) : Julien Wartel (CABB) en 15’58.

Cross long masculins (10670m, 223 classés) :
– 1er (1er senior) : Benjamin-Kipkur Cheruiyot (Kenya, Athlétique Sport Aixois) en 37’21. Qe.
– 12ème (10ème senior) : El Yazid El Madi (Maroc, CABB) en 38’39. Qi.
– 14ème (12ème senior) : Abdessalam Kiday (Maroc, CABB) en 39’04. Qi.
– 29ème (27ème senior) : Arnaud Bonin (Ambérieu Marathon et Team Scott Odlo Led Lenser) en 40’18. Qi.
– 79ème (69ème senior) : Yannick Chichoux (Ambérieu Marathon) en 42’54. Qi.
– 85ème (79ème senior) : Anthony Madelon (EAB) en 43’05. Qi.
– 99ème (86ème senior) : Majid El Quadi (Maroc, CABB) en 43’37.
– 107ème (94ème senior) : Jérémy Levasseur (CABB) en 43’53.
– 137ème (18ème espoir) : Clément Lhopital (Ambérieu Athletic Club, section de l’EAB) en 45’23. Qi.
– 146ème (23ème espoir) : Jérémy Rossero (EAB) en 45’47. Qi.
– Abandon de Jérôme Wery (CABB).

Vétérans masculins (9470m, 325 classés) :
– 1er : Ludovic Pellé (Coureurs du Monde en Isère) en 33’52. Qe.
– 2ème : Stany Paumier (CABB et Triathlon Club de Joué-les-Tours) en 34’01. Qi.
– 3ème : Eric Carassus (CABB et Team Tecnica) en 34’40. Qi.
– 15ème : Philippe Robin (CABB) en 35’17. Qi.
– 27ème : Gilles Segris (CABB et Team Hoka OneOne) en 36’04. Qi.
– 30ème : Frédéric Thérisod (CABB) en 36’06. Qi.
– 87ème : Laurent Rognard (ASC Balan Athlétisme) en 38’20. Qi.

Cadettes (3690m, 99 classées) :
– 1ère : Elsa Racasan (Evian Off Course) en 15’03. Qi.
– 61ème : Caroline Remer (EAB) en 18’49. Qe.
– 75ème : Manon Hueso (EAB) en 19’28. Qe.
– 85ème : Laure d’Almeida (EAB) en 20’47. Qe.
– 89ème : Noémie Crost (EAB) en 21’01. Qe.

Juniors féminines (4390m, 55 classées) :
– 1ère : Vickie Audubert (Association Sportive de Villeurbanne et de l’Eveil Lyonnais) en 18’27. Qi.
– 8ème : Carole Taponard (EAB) en 19’32. Qi.
– 20ème : Clarisse Girard (Athlétisme Châtillonnais, section de l’EAB) en 20’34. Qi.
– 38ème : Fanny Dreno (Athlétisme Châtillonnais, section de l’EAB) en 22’00. Qi.

Cross court féminin (3070m, 63 classées) :
– 1ère (1ère senior) : Laura Miclo (Athlétique Sport Aixois) en 11’40. Qe.
– 50ème (36ème senior) : Caroline François (EAB) en 14’48. Qe.
– 55ème (40ème senior) : Céline Alaplantive (EAB) en 15’24. Qe.
– 58ème (7ème vétérane) : Sylvie Paillard (EAB) en 15’39. Qe.
– 61ème (44ème senior) : Magalie Navel (EAB) en 16’15. Qe.

Cross long féminin (6290m, 183 classés) :
– 1ère (1ère senior) : Emmie Charayron (Association Sportive de Villeurbanne et de l’Eveil Lyonnais) en 25’01. Qe.
– 2ème (2ème senior) : Anne-Cécile Thévenot (USO-AHB) en 25’12. Qi
– 26ème (19ème senior) : Anne-Lise Chamiot-Poncet (CABB) en 27’56. Qi.
– 44ème (9ème vétérane) : Pascale Prevel (AEA) en 29’10. Qi.
– 89ème (45ème senior) : Corail Bugnard (CABB et Team Tecnica) en 30’50. Qi.
– 92ème (30ème vétérane) : Charlotte Thévenet (USO-AHB) en 31’00. Qi.

.
AUTRES RESULTATS :

Cross long masculin (10670m, 223 classés) :
– 1er (1er senior) : Benjamin-Kipkur Cheruiyot (Kenya, Athlétique Sport Aixois) en 37’21. Qe.
– 5ème (4ème senior) : Julien Rancon (Amicale Laïque Echirolles Athlétisme, section de l’Entente Athlétique Grenoble 38 ; Team Adidas ; demeurant à Jacob-Bellecombe) en 38’06. Qe.
– 11ème (9ème senior) : Julien Masciotra (Décines Meyzieu Athlétisme et Team Terre de Running Mizuno, originaire d’Oyonnax) en 38’37. Qi.
– 24ème (22ème senior) : Guy-Noël Rouania (Lyon Athlétisme et Team Terre de Running Mizuno, demeurant à Lagnieu) en 40’04. Qe.
– 47ème (43ème senior) : Lucas Chaume (Association Sportive de la Communauté Urbaine de Lyon, ayant grandi à Saint-Rambert-en-Bugey) en 41’36. Qi.

Cross court féminin (3070m, 63 classées) :
– 1ère (1ère senior) : Laura Miclo (Athlétique Sport Aixois) en 11’40. Qe.
– 5ème (5ème senior) : Anne-Sophie Vittet (Lyon Athlétisme, originaire de Belley) en 12’14. Qi.

.
RESULTATS COMPLETS :

Ils figurent sur le site Web de la FFA :
http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=145626

.
PHOTOS :

Relevons deux reportages photographiques couvrant les Championnats Rhône-Alpes de cross-country :
– Le premier, réalisé par Bernard Suzat (Décines Meyzieu Athlétisme), comprend 315 images mises en ligne sur son compte « Picasa » :
https://picasaweb.google.com/105456205208912957561/RegionauxDeCrossAixLesBains?noredirect=1
Ci-dessous, vous trouverez six de ces clichés, assortis de légendes.
– Le second, réalisé par
Thierry Guillot (quotidien « Le Dauphiné Libéré »), comprend 17 images mises en ligne sur le site Web du « Dauphiné Libéré » :
http://www.ledauphine.com/savoie/2014/02/02/championnats-de-france-de-cross-country-a-aix-les-bains
Ci-dessous, vous trouverez deux de ces clichés, assortis de légendes. 

Abréviations et sigles utilisés :
– CABB : Club Athlétique du Bassin Bellegardien.
– EAB : Entente Athlétique Bressane.
– USO-APV : Union Sportive Oyonnax Athlétisme Plastics Vallée.

sylvain-ponsin-dans-la-foulee-du-vainqueur-photo-s-rapyJuniors masculins (5590m, 91 classés).
A droite, Aissa Boucheliga (Club Athlétique du Roannais), vainqueur en 20’14, en compagnie de Sylvain Ponsin (USO-AHB), 4ème en 20’24.
Cliché de Serge Rapy (quotidien « Le Progrès »).

IMG_3582 (1024x683)Cross long masculin (10670m, 223 classés).
– A l’extrême gauche, isolé : Julien Rancon (Amicale Laïque Echirolles Athlétisme, section de l’Entente Athlétique Grenoble 38 ; Team Adidas), 5ème en 38’06.
– Dossard 213 : Arnaud Bonin (Ambérieu Marathon et Team Scott Odlo Led Lenser), 29ème en 40’18.
– Dossard 760 : Mounir Hsain (Athleform’42), 3ème en 37’46.
– A droite de Mounir, légèrement en arrière, avec un débardeur bleu et un maillot noir : Julien Masciotra (Décines Meyzieu Athlétisme et Team Terre de Running Mizuno), 11ème en 38’37.
– Dossard 2296 : le Kényan Daniel Kosgey Chebii (Lyon Athlétisme), 8ème en 38’30.
– Dossard 916 : le Marocain Abdessalam Kiday (CABB), 14ème en 39’04.
Cliché de Bernard Suzat (Décines Meyzieu Athlétisme).

IMG_3593 (1024x683)
Cross long masculin (10670m, 223 classés).
– Dossard 1669 : Alois Moutardier (Arve Athlétisme Bonneville Pays Rochois, section de l’Entente Athlétique de l’Arve), 15ème en 39’23.
– Dossard 2298 : Guy-Noël Rouania (Lyon Athlétisme et Team Terre de Running), 24ème en 40’04.
Cliché de Bernard Suzat (Décines Meyzieu Athlétisme).

IMG_3663 (1024x683)Cross long masculin (10670m, 223 classés).
– Dossard 1887 : Laurent Gigante (Entente Athlétique Grenoble 38), 9ème en 38’33.
– Dossard 914 : le Marocain El Yazid El Madi (CABB), 12ème en 38’39.
– Dossard 1271 : Julien Masciotra (Décines Meyzieu Athlétisme et Team Terre de Running), 11ème en 38’37.
– A droite de Julien, avec un débardeur orange : Nicolas Gacon (Forez Athletic Club Andrézieux-Bouthéon), 10ème en 38’34.
Cliché de Bernard Suzat (Décines Meyzieu Athlétisme).

IMG_3645 (683x1024)Cross long masculin (10670m, 223 classés).
Connu comme le loup blanc pour être le responsable du magasin villeurbannais « Run Alp », Lucas Chaume (Association Sportive de la Communauté Urbaine de Lyon), se classera 47ème en 41’36.
Sa notoriété est également liée à la Corrida de Noël qu’il organise depuis 2010 à Saint-Rambert-en-Bugey, commune qui l’a vu grandir et dont il est viscéralement attaché.
Cliché de Bernard Suzat (Décines Meyzieu Athlétisme).

derriere-ludovic-pelle-stany-paumier-en-jaune-s-est-classe-second-photos-serge-rapy (1)Vétérans masculins (9470m, 325 classés).
– Dossard 1124 : Ludovic Pellé (Coureurs du Monde en Isère), 1er en 33’52.
– Dossard 446 : Nabil Bouchelaghem (Athlétique Sport Aixois), 12ème en 35’08.
– Derrière Nabil, avec un débardeur bleu et un maillot noir : Antoine Buisson (Entente Athlétique Saint-Chamond), 3ème en 34’03.
– A droite de Nabil, avec un débardeur jaune : Stany Paumier (CABB), 2ème en 34’01.
– Derrière Stany, avec un débardeur jaune : Eric Carassus (CABB), 6ème en 34’40.
– Derrière Eric, avec un débardeur bleu et un maillot noir : Michel Ribeiro (EAB), 5ème en 34’17, et 1er par équipe.
Cliché de Serge Rapy (quotidien « Le Progrès »).

Cross passage Paumier 2 AixVétérans masculins (9470m, 325 classés).
– Dossard 922 : Stany Paumier (CABB), 2ème en 34’01.
– Dossard 1615 : Antoine Buisson (Entente Athlétique Saint-Chamond), 3ème en 34’03.
– Dossard 1509 : Thibaut Humbert (Entente Athlétique de Chambéry), 4ème en 34’07.
– Dossard 1354 (seuls les trois derniers chiffres sont visibles) : Michel Ribeiro (EAB), 5ème en 34’17, et 1er par équipe.
– A gauche de la tête de Stany, avec un débardeur blanc et un maillot bleu : Roland Vuillemenot (Ultra Marathon France, club basé à Gex), cette légende vivante des 100km, âgée aujourd’hui de 67 ans.
Magnifique cliché de G.O. ! Un grand merci à lui pour l’avoir transmis à « TPS Infos » !

Cross passage Ribeiro AixVétérans masculins (9470m, 325 classés).
Avec son bonnet orange, on distingue Georges Ribeiro (EAB), 7ème en 34’44, et 1er par équipe.
Magnifique cliché de G.O. ! Un grand merci à lui pour l’avoir transmis à « TPS Infos » !

juniors-femmes-le-depart-avec-aux-avant-postes-la-569-vickie-audubert-et-la-648-oceane-chaulet-photo-thierry-guillotJuniors féminines (4390m, 55 classées).
– Dossard 569 : Vickie Audubert (Association Sportive de Villeurbanne et de l’Eveil Lyonnais Athlétisme) prend d’emblée la tête de course qu’elle enlèvera en 18’27.
– Derrière Vickie, avec un débardeur bleu, jaune et rouge : Clara Fantini (Athlétic Club Evian, section du Léman Athlétic Club), 2ème en 18’42.
– Dossard 648 : Océane Chaulet (Athlé Calade Val de Saône), 5ème en 18’55.
– Derrière Océane : Doris Durupt (Association Sportive de Villefontaine, section du Club Sportif Bourgoin-Jallieu Athlétisme), 4ème en 18’55.
– Dossard 1367 : Anouk Schleich (Entente Athlétique Centre Isère), 3ème en 18’47.
– Dossard 1306 : Carole Taponard (EAB), 8ème en 19’32. Un résultat très honorable alors qu’elle était encore cadette l’an passé.
Cliché de Thierry Guillot (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).

cross-court-feminin-le-depart-photo-thierry-guillotCross court féminin (3070m, 63 classées).
– Dossard 2056 : comme à son habitude, Anne-Sophie Vittet (Lyon Athlétisme et Team Run Alp Villeurbanne) démarre au quart de tour. La Belleysanne de souche finira 5ème en 12’14.
Sinon, on discerne :
– Dossard 1751 : Claire Bourbonnaud (Entente Athlétique Grenoble 38), 2ème en 12’01.
– Derrière Claire, avec un débardeur bleu, Christelle Chiarello (Athlétique Sport Aixois), 6ème en 12’19.
– Dossard 370 : Laura Miclo (Athlétique Sport Aixois), victorieuse en 11’40.
– Derrière Anne-Sophie, légèrement décalé vers la droite, avec un débardeur orange et un maillot noir : Marie Alirol (Forez Athletic Club Andrézieux-Bouthéon), 4ème en 12’14.
– Derrière Marie : Anne-Catherine Bernard (Entente Athlétique Grenoble 38), 3ème en 12’09.
– Dossard 731 : Mathilde Belin (Athlé Saint-Julien 74), 27ème en 13’09.
Cliché de Thierry Guillot (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).

IMG_3449 (1024x683)Cross long féminin (6290m, 183 classées).
Au moment du départ, se positionnent en première ligne :
– Dossard 986 : la Marocaine Khaddouj Kraytif (Club Athlétique du Roannais), 5ème en 25’39.
– Dossard 2404 : Anne-Cécile Thévenot (USO-AHB), 2ème en 25’12.
– Dossard 1245 : Hélène Guet (Décines Meyzieu Athlétisme), 3ème en 25’14.
– Dossard 481 : Stéphanie Duc (AS de course à pied VEO 2000 La Plagne et Team Terre de Running Mizuno), 19ème en 27’27.
– Dossard 726 : Séverine Bovéro (Athlé Saint-Julien 74 et Team Terre de Running Mizuno), camarade de Stéphanie au sein du fameux Team Terre de Running Mizuno, 8ème en 26’31.
– A droite de Séverine, avec un débardeur jaune et un maillot noir : Corail Bugnard (CABB), 89ème en 30’50.
Cliché de Bernard Suzat (Décines Meyzieu Athlétisme).

IMG_3512 (1024x683)Cross long féminin (6290m, 183 classées).
– Dossard 907 : Anne-Lise Chamiot-Poncet (CABB), 26ème en 27’56.
– Dossard 2258 : Camille Maréchet (Lyon Athlétisme), 32ème en 28’14.
– Dossard 1464 : Coralie Bailly (Entente Athlétique de Chambéry), 34ème en  28’17.
Cliché de Bernard Suzat (Décines Meyzieu Athlétisme).

2 février 2014, Championnats de Picardie à Buire, dans l’Aisne.
Sur les trois images qui vont suivre, on reconnaît la Gessienne Marion Joly-Testault (Amiens Université Club) qui, à l’issue d’un cavalier seul, remportera le cross long (5390m) en 21’48.
On la voit ici littéralement avaler cette côte particulièrement indigeste.
Clichés transmis par Marion et son père Aimé en exclusivité pour « TPS Infos » ! Un grand merci à eux deux !

IMG_5058
IMG_5062
IMG_5613

1488291395.5384animation3 - RESULTATS, COMPTE RENDU ET PHOTOS DES CHAMPIONNATS RHONE-ALPES DE CROSS-COUNTRY CHEZ LES ATHLETES DE L’AIN / 02-02-14
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events