RESULTATS, COMPTE RENDU, PHOTOS ET VIDEO DU VERTICAL K2 VILLAROGER LES ARCS

 

TAO QUEMERE LEADER  – LE TEAM SPORTIVA à 100% !

 

Décrocher l’ Aiguille rouge aux Arcs en un minimum de temps après avoir gravi 2000m de D+ en moins de 8km, tel était l’ambition des quelques 230 concurrents élancés pour cette seconde édition du K2 des Arcs-Villaroger. Favori annoncé, Tao Quéméré du team La Sportiva a tenu son rang en s’imposant pour la première fois 16secondes à peine devant son équipier de team, le jurassien Swann Juillaguet.

La nuit précédant la course, on s’inquiète tant les orages claquent en haute tarentaise, la pluie ne cesse de tomber et le tonnerre gronde. Encore bien sous la couette on se demande bien dans quelles conditions les coureurs vont pouvoir évoluer dans quelques heures. Mais la météo qui annonçait un temps mitigé et surtout orageux a finalement était meilleure que prévue même si les conditions climatiques au sommet demeuraient délicates le matin avec du vent fort et du grésil. Et c’est même sous un soleil agréable que les coureurs s’élancent à 10h du matin, départ retardé d’une demi-heure suite aux dégâts occasionnés par les orages de la nuit, depuis la charmante commune de Villaroger. Sous les commentaires et encouragements de l’emblématique animateur Patrick Dubouchet, le peloton s’étire rapidement pour attaquer droit dans le pentu les 7,8 km qui mènent au sommet des Arcs, point culminant de la station. Il s’agit en fait de remonter l’une des plus prestigieuses descentes de ski alpin d’Europe qui, des Aiguilles Rouges à Villaroger, compte 2000m de D-, un régal pour les skieurs !

Malheur à ceux qui avaient oublié les bâtons ou ceux qui avaient mal digéré leur petit déjeuner. Au passage du Solliet après 500m de D+, les garçons vêtus de jaune et noir sont déjà en tête. Tao Quéméré et Swann Juillaguet de La Sportiva sont aux commandes, suivis par leur équipier Kévin Manon. Au fil de l’ascension plus rien n’arrêtera le duo de tête. Au final, le technicien de l’équipe de France de ski de fond prend le dessus sur Juillaguet et passe la ligne avec 16 secondes d’avance, auteur d’un excellent chrono en 1h27’30. Déjà vainqueur de l’étape du tour en vélo, l’ancien fondeur se réalise en KV après sa victoire à Manigod l’an dernier « On a chacun fait notre course car c’est très difficile de courir ensemble, j’ai fait toute la course à mon rythme et ce n’est qu’après 700m que j’ai repris Swann » commente celui qui travaille actuellement au parcours accrobranche du Grand Bornand. « Swann s’set vraiment bien accroché mais il fallait que je fasse un peu d’écart à un moment donné pour éviter de me faire surprendre sur la fin » complète Tao qui enchaînera ce week-end avec la verticale de Val Thorens.

Tao Quemere

Tao Quemere vainqueur K2 2016

 

Pour Swann Juillaguet, sa journée avait commencé très tôt avec un lever à 4h du matin et quelques heures de route en famille depuis son village de Lamoura dans le Jura. Motivés les Juillaguet ! Et l’amoureux des montagnes savoyardes ne regrette pas son déplacement en Tarentaise. « J’avais de bonnes jambes et je suis très content de ma performance. J’ai d’abord mené la première partie de course, puis Tao m’a repris au 700m pour me dépasser et il m’a tout de suite pris une quinzaine de secondes. Puis l’écart s’est maintenu jusqu’au sommet. Une belle épreuve » s’enthousiasme le jeune Juillaguet qui comme ses frères n’a pas fini de faire parler de lui.

swann Juilllaguet (1)

Swann JUILLAGUET 2ème scratch K2

 

Kévin Manon de la Sportiva et président de l’association Trail Beaufortain, complète le podium en 1h32’59. « J’étais sur le talons de Tao jusqu’au 500m puis j’ai lâché, je n’ai pas tenu la roue. Le rythme était un peu trop élevé pour moi et j’ai préféré gérer pour finir dans de bonnes conditions. Bien que je les avais presque toujours en visu, je ne pouvais pas accélérer. Mais quel choc thermique une fois en haut avec le brouillard, le grésil et la fraîcheur, cela rajoutait du piment mais j’étais toujours aussi motivé pour rallier le sommet » confie le spécialiste de K1 et montées sèches.

IMG_6274web

Kévin Manon 3ème scratch K2

 

Dans la dernière partie du parcours, l’oxygène se fait plus rare tout comme la végétation où les coureurs évoluent sur un sentier minéral et traversent le glacier du Varet. Le choc thermique est violent, avec 20°C de moins qu’au départ. Des éléments qui ont su faire le bonheur de Maya Chollet qui est allée chercher la victoire en 1h46’24. Venue de Genève, la pétillante Suissesse travaille la semaine à la télévision suisse, préparant et animant des émissions quotidiennes. Venue avec son amie Mélanie Jeannerod, « ma chauffeuse » comme elle dit, les deux amies toutes deux spécialistes des K1 et autres montées verticales étaient ravies de découvrir cette épreuve. « J’ai été écartée de la sélection suisse de course en montagne pour les échéances internationales, comme toute les autres suissesses d’ailleurs » déplore-t-elle, « alors je me suis lancée sur d’autres objectifs dont le challenge de K2 fanco-italo-suisse, une bonne occasion de découvrir de nouveaux terrains de jeux » confie la sportive complète également adepte de triathlon.

_ELA7587

Maya Chollet dans la tourmente à l’approche du sommet

 

L’albertvilloise Jessica Pardin termine donc seconde à quelques longueurs de cordées. « J’ai vraiment du mal ce mois de juillet et j’enchaîne les petits soucis de santé. Pas la forme, pas en jambes, je me suis battue pour terminer l’épreuve. J’espère que ça ira mieux pour Zierre-Zinal dans 15 jours car si je ne remonte pas la pente rapidement je serai contrainte de mettre une croix sur cet objectif » commente la traileuse du team Hoka.

ELA7602 - RESULTATS, COMPTE RENDU, PHOTOS ET VIDEO DU VERTICAL K2 VILLAROGER LES ARCS

Jessica Pardin 2ème scratch dames

 

En 3ème position, l’autre Suissesse et amie de Maya Chollet Mélanie Jeannerod prend une belle 3ème place en 1h51’34 pourtant en « légère surcharge pondérale. » Rassurez-vous rien ne se voit chez la future maman (l’heureux évènement est prévu pour me mois de février) mais elle avoue quand même sentir « les petits coups de pieds et autres retournements », ceux qui font le charme de la gestation. La suissesse est une habituée des podiums mais aussi des victoires (1ère au trail des crêtes 2015) et termine d’être heureuse d’avoir fait découvrir cette course à son amie Maya. Toutes deux ont disputé depuis la 3ème manche du K1 de Manigod en prenant respectivement les deux premières places tandis que Tao Quéméré s’emparait de la première place.

IMG_6287

Mélanie Jeannerod 3ème scratch dames

 

Sur le K1 (1000m de D+ depuis Villaroger) la concurrence était moins relevée mais l’effort à fournir n’en était pas moins facile. Les écarts se creusent plus rapidement. Devant, Anthony Maillard et Corinne Favre animent la course. Finalement, Anthony remporte l’épreuve en 49’ devant l’icône des courses de montagne Corinne Favre. La manager du team La Sportiva participait à l’épreuve pour le fun « en mode récup » après sa 5ème place au K3 de Susa la veille et termine surtout « très heureuse de mes poulains qui ont trusté 100% du podium sur le K2 ».

1488291395.5384animation3 - RESULTATS, COMPTE RENDU, PHOTOS ET VIDEO DU VERTICAL K2 VILLAROGER LES ARCS
IMG_6359web

Anthony Maillard vainqueur K1

IMG_6364web

Corinne Favre lauréate k1

Article d’Alexandre Garin.

 

 

_ELA7715

Sur le glacier…Photo d’Eric Lamugnière.

_ELA7791

Sur le glacier… Photo d’Eric Lamugnière

_ELA7576

Ne rien lâcher ! Photo d’Eric Lamugnière

_ELA7895

En route vers le sommet !

_ELA7743

La suissesse Helen Blatter avec le sourire ! Photo Eric Lamugnière

 

IMG_6412

Podium K2

IMG_6411

Podium dames K2

 

RESULTATS COMPLETS :

thumbnail of tps_vertical_k2

thumbnail of tps_vertical_k1

 

1488291395.5384animation3 - RESULTATS, COMPTE RENDU, PHOTOS ET VIDEO DU VERTICAL K2 VILLAROGER LES ARCS
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events