RESULTATS, COMPTES RENDUS ET PHOTOS DES FOULEES DE GRUFFY / 12-04-15

TRAIL CHERAN-SEMNOZ : BENJAMIN LEMAY EN TOUTE SERENITE

Egérie de l’Athlé Saint-Julien 74 et du Team Instinct, Benjamin Lemay n’aura jamais été inquiété à l’occasion de cette édition princeps, concourue le 12 avril à Gruffy (1500 âmes), sur le versant occidental du Semnoz, à quelques encablures d’Annecy. De bagarre, il n’y en eut point, son succès résultant d’une cavalcade solitaire à travers 25km pour un différentiel de 1400m. Pourtant, les écarts avec ses deux poursuivants immédiats, 2’22 avec Thibaut Garrivier (La Foulée d’Annemasse) et 2’33 avec Pascal Giguet (Team Scott Odlo Led Lenser), auraient pu laisser supposer le contraire.
Dès le départ, il prenait résolument les rênes de la course, alternativement avec Stéphane Avrillon (Team Tecnicien du Sport Seynod et Espérance Favergienne), 40 ans, mais surtout Jérôme Bosch, 45 ans ce 16 avril, accouru en voisin de son village de Viuz-la Chiésaz. Sur une portion roulante qui allait perdurer 5km avec seulement 120m de dénivelé, le trio entraînait dans son sillage un groupe d’une douzaine d’unités qui voyait Giguet jouer les serre-files.

Baroud d’honneur pour Bosch
A son grand étonnement, le vainqueur du dernier Red Bull Eléments avec ses potes du Team Instinct se retrouvait seul au moment où il entamait la première ascension de 500m de dénivelé en direction du Semnoz. Unique frayeur dans sa chevauchée, le retour, au prix d’une descente acrobatique, de Bosch, intervenant à quelques centaines de mètres du ravitaillement installé devant le cimetière de Gruffy (km12). Une frayeur toute temporaire, le kamikaze jetant l’éponge au ravito après avoir annoncé la fin de sa… carrière à Benjamin qui en resta coi : « C’est quand même incroyable de remiser définitivement ses baskets sur cet abandon ! Et puis dommage aussi pour l’intérêt de la course car Jérôme pouvait finir sur le podium, et peut être même devant moi ! »

Partie de plaisir pour Lemay
La suite sera un long fleuve tranquille pour cet ancien vététiste de haut niveau (jusqu’en 2004), comme il le raconte si bien : « J’ai donc continuai seul en tête jusqu’au terme de l’épreuve, admirant ce versant du Semnoz qui m’était étranger jusque-là. La seconde descente, hyper-raide et limite dangereuse, me transplantait au pont de l’Abîme où j’avoue ne pas avoir pris le temps de contempler, 96m plus bas, les fameuses gorges du Chéran… Le single-track vallonné qui les sillonnera m’a vraiment régalé, en particulier les marches en rondin et les multiples relances au bord du torrent. Je passais la ligne avec une avance assez confortable et avec beaucoup de plaisir. Un beau parcours technique, à refaire si possible l’an prochain ! » Des propos qui reflètent on ne peut mieux sa facile victoire.
Dans l’immédiat, le natif de Montbrison (Loire), âgé de 32 ans, prépare activement les Championnats de France de 10km à Aix-les-Bains (19 avril) puis ceux de courses en montagne au Revard (7 juin, 20ème en 2014). Entre temps, on le reverra pour la troisième fois au Malpassant (27km pour 1400m de dénivelé), disputé dans le cadre du Nivolet-Revard, qui, pour ses grands débuts en trail, lui était revenu en 2011 avant de s’approprier la 5ème place l’an passé. Sinon, il prendra cet été le départ de la Montée du Nid d’Aigle (19 juillet, 7ème en 2013), du Bélier (22 août, 1er en 2014) et du Red Bull Eléments où il n’aura manqué aucun épisode (19 septembre, 1er en 2014).

Le vieux briscard et le jeunot
A l’arrière, deux hommes auront tout donné pour enrayer la mécanique du fuyard :
– Le Haut-Savoyard Pascal Giguet qui malgré ses 46 ans continue à s’illustrer comme en témoignent ses prestations intervenues depuis le début de l’année : victorieux sur le 100km de l’Ultra du Bout du Cirque et le 45km du Trail de Mirmande, 3ème sur le 64km de l’Endu’rance Trail des Corsaires.
– Le Gapençais Thibaut Garrivier, 24 ans, licencié cette saison à l’Entente Athlétique de l’Arve, mettant à profit un stage de six mois à l’hôpital d’Annemasse en tant qu’interne en radiologie (7ème année de médecine).
Deux hommes qui auront cavalé de conserve avant que Thibaut, à 500m de l’épilogue, ne prenne un léger avantage, précisément de 11’’. Un Thibaut qui revient spécialement pour nous sur sa performance :
« L’entame prudente de mes compagnons d’avant-garde m’est allé comme un gant car j’éprouvais de sérieux doutes sur ma forme, étant donné la soirée passablement arrosée de la veille à Lyon !
Dès les pourcentages du Semnoz, je laisse partir Lemay car je suis d’abord là pour faire du km, effectuant en effet ma première sortie « longue » cette année. Très vite, je fais cause commune avec l’emblématique Pascal Giguet. On s’éclate mais sans prendre toutefois trop de risques dans cette deuxième descente très ludique qu’on ne voit même pas passer, puis Pascal m’emmène tout au long des 5km des gorges du Chéran sur un sentier cassant et toujours très amusant. Amusant certes, mais pas pour mes jambes qui commencent sérieusement à fatiguer, à tel point que je ne parviens pas à relayer, souffrant en silence !
A la sortie, on nous annonce 2km de route, ce qui nous incite à accélérer progressivement, d’autant plus que nous somme boostés par une foule en liesse sous un soleil qui n’hésite pas à darder ses rayons. A moitié esquinté, je n’en réussis pas moins à devancer de peu Pascal.
Excellent choix de première course, complète pour démarrer la saison : 5km rapides pour dérouler et étirer le peloton, puis deux petites bosses bien pentues, la seconde hors trace, en l’occurrence le must, enfin des descentes techniques et ludiques à souhait. Bref, un parcours que je ne pensais pas trouver pour mon premier trail en Pays de Savoie et qui me rappelait mes Hautes-Alpes ! »
Skieur de fond à la base avant d’arrêter prématurément à cause de ses études de médecine, Thibaut Garrivier aura étrenné le trail le 25 mars 2012 sur un pari, finissant 26ème au scratch et 1er espoir du 46km du Ventoux. Pour le moment, il louvoie entre la courte et la longue distance, accomplissant régulièrement des perfs de choix (1).
Du fait de son interminable et difficile cursus médical, et par ricochet, de son manque d’entraînement, ce gaillard d’1m81 pour 67kg ne s’assigne cette année aucun objectif à proprement parler. Il n’en est pas moins inscrit sur le 23km du Lyon Urban Trail qui se tiendra ce 19 avril.
Par ailleurs, observons le joli tir groupé des quadras qui placent trois des leurs aux 3ème, 4ème et 5ème rangs, accaparés respectivement par Pascal Giguet, Stéphane Avrillon et Thierry Belzuz, licencié à l’ASPTT Agen Athlétisme mais gendarme à Seynod.

Duel au sommet
Rarement sur une course aussi locale, on eut droit à un tel plateau féminin. Avec en première ligne l’emblématique Caroline Chaverot (Team Hoka), 38 ans, championne de France de trail en titre, et la non moins redoutable Corail Bugnard (Team Tecnica), 24 ans depuis la veille, 5ème des France de trail court 2014. Juste derrière elles, on relevait la présence de l’Allemande Romy Mey (Annecy Haute-Savoie Athlétisme et Salomon), 33 ans, victorieuse du Trail Blanc de Serre Chevalier il y a trois mois, ou encore l’Ancilevienne Lucile Besson, 27 ans, 5ème du 29km des Glaisins le week-end dernier. Et n’oublions pas non plus les expérimentées Sandrine Motto-Ros (Teams 42km195 et Tecnica ; Annecy-le-Vieux Of Course), Sylvie Negro (Team Activasport et Entente Athlétique de Chambéry) et Blandine Daval-Pommier qui opérait quasiment à domicile pour habiter Cusy, en rive gauche du Chéran.
Venue s’aguerrir sur la courte distance après sa déception survenue aux Glaisins où, 2ème, elle concédera pas moins de 6’ à Stéphanie Duc, Caroline talonnait de près Romy et Corail sur le prologue de 5km. Après s’être débarrassée de la première dès l’attaque de la montée initiale sur le Semnoz, Caro se lançait à la poursuite de Corail qui n’en conservait pas moins son avance même si celle-ci s’effilochait au fil du tracé : 1’ en bas de la première descente (km12), 30’’ en bas de la deuxième descente (km17).
Le dénouement aura lieu dans les gorges du Chéran où Caro réduisait encore l’écart d’une dizaine de secondes avant de perdre de vue celle qui n’est autre que son équipière au sein du Club Athlétique du Bassin Bellegardien. Et pour cause, Corail venait de s’égarer à 3km du but, et ce durant une minute, laissant le champ libre à la Franco-Suissesse. Dommage car cette erreur aura sans doute privé le final d’un scénario hitchcockien, vu le différentiel à l’arrivée (1’08). Mais comme le dit Caro, « ce sera pour une prochaine fois ! » En attendant, elle intégrera, du 18 au 24 avril à Annecy, le stage de l’équipe nationale de trail dans l’optique des Mondiaux, prévus le 30 mai sur le parcours de la Maxi-Race. En tout cas, pour leur première course ensemble, les deux Cabistes (2) auront été à la hauteur de leur réputation, livrant un combat sans merci, de toute beauté, qui fait vraiment honneur au trail.
Concluant 1’33 après Corail, Romy Mey grimpait sur la plus petite marche. Complétaient le top 5 Lucile Besson, une des révélations en ce début de saison, puis Sandrine Motto-Ros, 1ère vétérane.

François Vanlaton pour le compte également du site Web de l’Athlé Saint-Julien 74, en date du samedi 18 avril 2015 :
http://www.asj74.org/resultats-comptes-rendus-et-photos-des-foulees-de-gruffy-12-04-15/

(1) En dépit de son jeune âge (il a vu le jour le 6 septembre 1990), Thibaut Garrivier est déjà l’auteur de belles prouesses. Mettons ainsi en exergue :
– 2012 : 9ème sur le 45km du Gap’en Cimes.
– 2013 : 9ème sur le 21km du Trail Drôme Lafuma (manche du TTN court) ; 1er sur le 23km du Grand Trail des Ecrins ; 1er ex aequo avec Stéphane Ricard sur le 37km de l’Ultra Champsaur.
– 2014 : 1er sur le 37km de l’Ultra Champsaur ; 8ème sur le 42km du Trail Ubaye Salomon.
(2) Le Cabiste est le nom donné au sociétaire du Club Athlétique du Bassin Bellegardien.

.
10,6KM : ARTICLE DU QUOTIDIEN « LE DAUPHINE LIBERE »

Ci-dessous, vous trouverez le compte rendu figurant en page sports des éditions de la Haute-Savoie, en date du mardi 14 avril 2015. Son auteur est l’excellent correspondant Georges Ongaro.
Je me suis permis de le compléter.

PEILLEX EN ROUE LIBRE…

Belle empoignade au fil des 10,6 km entre Maurice Chatelain-Cadet (Les Alligators Seynod Triathlon) et les ambassadeurs du Team Technicien du Sport Seynod, Stéphane Maheo et Sébastien Bernardo. Un scénario qui réunira le trio avant la mi-course avant que, tour à tour, les hommes de tête ne tentent chacun leur chance dans les deux ultimes bornes. Cependant, le mot de la fin reviendra au néo-Thônais et Breton d’origine Maheo, répondant victorieusement à une attaque de Bernardo dans l’ultime bosse à 500 m de la ligne. Il finira en 37’39.
Succès beaucoup plus facile, en 42’43, pour la Chablaisienne de souche Nathalie Peillex (15ème au scratch), venue préparer le prochain Half-Iroman d’Aix-en-Provence (3 mai). « Cet après-midi, j’irai rouler en prévision des 2,5 km de natation, 90 km de vélo et 20 bornes pédestres qui m’attendent dans les Bouches-du-Rhône », annonçait la sociétaire d’Aix Savoie Triathlon.
Les records de l’épreuve demeurent toutefois la propriété de Romain Criado (CRV Lyon Triathlon) et Karine Marguerettaz (ASPTT Annecy Athlétisme), respectivement en 34’54 et 41’42, survenant tous les deux en 2014. Notons au passage que ce parcours, en place depuis la naissance des Foulées de Gruffy en 2011, a été inversé à partir de 2012. Raison pour laquelle les chronos réalisés en 2011 ne sont pas retenus. De toute façon, ils sont moins performants que les records.

Georges Ongaro (avec F.V.)

.
6,1KM : DUCRET RECIDIVE

2ème succès d’affilée pour David Ducret (Les Alligators Seynod Triathlon) qui, en 20’39, bonifie de 8’’ son chrono, dominant les représentants du Team Technicien du Sport Seynod et de l’ASPTT Annecy Athlétisme, Ouaid Bouchelaghem et Michel Barralon.
La course féminine revient en 26’31 à la quadra Valérie Nicot (Union Sportive Oyonnax Athlétisme Haut-Bugey).
A l’image du 10,6km, les records de l’épreuve n’ont pas bougé. Concernant les hommes, il s’en est fallu de peu, Ducret manquant pour une seconde d’égaler la marque référence accomplie en en 2013 par Camille Laroche (Les Alligators Seynod Triathlon) en 20’38.
Quant aux femmes, le temps étalon n’a pas tremblé, demeurant à compter de 2013 entre les mains d’Aurélie Perret (ASPTT Annecy Athlétisme) en 25’07.
En place depuis la naissance des Foulées de Gruffy en 2011, ce parcours, à l’instar du 10,6km, a été inversé à partir de 2012. Raison pour laquelle les chronos réalisés en 2011 ne sont pas retenus même s’ils sont plus performants que les records (1).

F.V.

(1) Les chronos remontant à la cuvée 2011 appartiennent à :
Maurice Chatelain-Cadet (Annecy Haute-Savoie Athlétisme) et Julien Florent (27ème bataillon de chasseurs-alpins de Cran-Gevrier) en 20’27.
Magalie Satre Buisson (Team Mermillod Triathlon) en 23’32.

.
GRUFFY A L’HEURE DU TRAIL !

De toute évidence, au vu de la foule record accourue à l’occasion de ce 5ème opus, Lionel Baylot, l’homme-orchestre des Foulées de Gruffy, ne doit pas regretter un seul instant de s’être lancé dans l’aventure du trail. La nouvelle épreuve, dénommée Trail Chéran Semnoz (TCS), long de 25km pour un différentiel de 1400m, aura en effet séduit pas moins de 347 concurrents, ce qui n’est pas banal pour une première ! Un choix opéré sans abandonner pour autant les fans du bitume, les 6,1 et 10,6km étant reconduits sans aucune hésitation.

Déferlante
In fine, la manifestation aura avoisiné le millier de participants, toutes catégories confondues. Outre l’affluence chez Dame Nature, les maîtres d’oeuvre recensaient 233 engagés sur le 10,6km, 120 sur le 6,1km, 150 enfants, 60 familles, enfin 110 randonneurs. Des chiffres incroyablement élevés qui contraignaient les organisateurs à refuser du monde à partir du samedi midi, le quota de 350 coureurs tant sur le trail que sur la route étant atteint. Cet engouement populaire est d’autant plus remarquable que cet événement n’a jamais bénéficié, depuis sa création en 2011, d’un écho médiatique digne de ce nom.
Petit retour en arrière pour comprendre ce changement d’orientation donné à ce rendez-vous. Auvergnat de souche âgé de 40 ans, installé à Annecy en 1998 puis à Gruffy en 2002, Lionel Baylot intègre l’APE de son village en 2010. Semi-marathonien à la base avant de basculer sur trail long en 2010 (1), cet informaticien bossant à Genève va très vite trouver la solution pour financer les activités de l’école maternelle et primaire. S’entraînant régulièrement sur les petites routes du plateau de Gruffy, il opte pour l’organisation de deux épreuves asphaltées dont les bénéfices reviendraient intégralement à l’APE. Dès lors, il consacre exclusivement le temps passé au sein du sou des écoles pour cette compétition, et ce en compagnie de ses deux lieutenants que sont James Blossier mais surtout Jérôme Cimetière, alors président de l’APE, perçu comme l’homme à tout faire.
Pourtant, le concept d’une course nature le démange dès cette époque, d’autant plus qu’il a succombé au même moment aux sirènes du trail. Mais son inexpérience en la matière et le trop grand nombre de bénévoles requis (80, soit le double par rapport aux Foulées d’antan) l’en dissuadent. L’important travail que nécessitent déjà les deux épreuves sur route achève de le convaincre : « On va commencer par plus petit avant de grandir plus tard », proclame-t-il alors.

Morceau d’anthologie
L’arrivée dans l’escouade managériale, pour cette édition 2015, des deux ultra-trailers que sont Joris Milleret et Bernard Liatard (2), ce dernier nouveau compagnon d’entraînement de Lionel Baylot, va rebattre les cartes en faveur d’un trail. Restent à dénicher les 80 bénévoles et le parcours, ce qui ne sera pas une mince affaire.
La preuve, la totalité des volontaires n’est trouvée qu’à 15 jours de l’échéance tandis que Baylot and co auront planché sur un tracé en prenant garde du manteau neigeux qui abonde encore sur la crête sommitale du Semnoz. Voulant frapper les esprits, ils optent finalement pour l’un des joyaux du massif des Bauges, qui s’extirpe des sentiers classiques : les gorges du Chéran, du nom de l’impétueux torrent long de 54km qui prend sa source sur le versant sud de la pointe de Chaurionde.
Tout commence au km17, au fameux pont suspendu de l’Abîme, édifié à partir de 1887 et enjambant le principal affluent du Fier à une hauteur de 96m. Pimentées par 400m de dénivelé, les 5 bornes qui s’ensuivent ne sont que montagnes russes, promptes à jouer sur les nerfs de leurs convives. Créé en 2011, le monotrace n’est jamais bien loin du cours d’eau, omniprésent en vérité par sa perpétuelle fraîcheur, ses clapotis par-ci, son bouillonnement par-là. Le tout dans une atmosphère si exubérante qu’elle donne un petit air tropical à ce paradis sur terre, si sauvage également lorsque le Chéran se fraye un passage à travers de monstrueux monolithes venus du ciel. Mais quel contraste alors avec les prairies fleuries qui ne manquent pas d’apporter une touche romantique à ce site qui, décidément, regorge de trésors !
Mais quel éclair de génie auront eu les architectes du TCS en concevant un tel itinéraire ! Un itinéraire qui n’a pu cependant être finalisé qu’en restaurant un chemin oublié et technique à souhait, dévalant une pente de catastrophe en direction du pont de l’Abîme. Une journée, en l’occurrence le 8 mars dernier, aura été nécessaire à la bande à Baylot pour venir à bout de cet arpent « amazonien » en forêt du Semnoz. Quant opiniâtreté rime avec ingéniosité…

F.V.

(1) Le record personnel de Lionel Baylot sur semi remonte au 18 avril 2010 à Annecy en 1h29’19 (niveau D1). La même année, il étrenne le trail longue distance à Faverges (231ème en 5h58’35) avant de connaître en 2011 sa première expérience sur ultra à l’occasion de la Maxi-Race (189ème en 14h13’14).
(2) L’équipe organisatrice était constituée en 2015 des chevilles ouvrières suivantes :
– Lionel Baylot, la tête pensante.
– Jérôme Cimetière, le fidèle second de Baylot des origines à nos jours.
– James Blossier, autre homme-lige de Baylot quand tout a démarré.
– Bernard Liatard et Joris Milleret, qui auront épaulé Baylot sur le trail, ayant fait de cette discipline leur violon d’Ingres. Victorieux de l’épreuve open des Championnats de France de trail, le 28 septembre dernier à Buis-les-Baronnies, Joris s’affirme aujourd’hui comme l’un des plus redoutables trailers des Pays de Savoie.
– Ulrich Floquet, actuel président de l’APE.
– Anne et Nicolas Graebling.
– Fred Lacombe, figure de l’association « La Ronde De Chavanod ».
– Cédric Maison.
– Jean-Pierre Richard.

.
RESULTATS :

Ils figurent sur le site Web « L-Chrono » :

– Trail Chéran-Semnoz : http://www.l-chrono.com/resultats2015/trail_cheran_semnoz.pdf

– 6,1km route :
 http://www.l-chrono.com/resultats2015/foulees_de_gruffy_6.pdf

– 10,6km route :
 http://www.l-chrono.com/resultats2015/foulees_de_gruffy_10.pdf

.
PHOTOS :

1488291395.5384animation3 - RESULTATS, COMPTES RENDUS ET PHOTOS DES FOULEES DE GRUFFY / 12-04-15

Ci-dessous, vous trouverez 63 images.
43 d’entre-elles, toutes aussi belles les unes que les autres, ont été prises par Caroline Duhamel, membre de l’organisation. La totalité de ses clichés figurent bien sûr sur le site Web de la manifestation :
https://drive.google.com/folderview?id=0B3I_6Q1XA0PDfmRieWkwQ2hEVUJPaEluQ09veXJ2d0JVMGZCRFZkTlpTM2I5VEFSRTlZYjA&usp=sharing

IMG_95835ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
Juste après le départ, on reconnaît :
– Dossard 548 : Christophe Olive (Sallanches Passy Athletic Club), 20ème (14ème senior) en 2h22’01.
– Dossard 825 : Julien Daniou (Athlétique Sport Aixois et La Ronde de Chavanod Courir), 6ème (3ème senior) en 2h10’38.
– Dossard 690 : Sevan Battendier (CAF Cluses), 11ème (7ème senior) en 2h13’32.
– Dossard 618 : Jérôme Bosch (Viuz-la-Chiésaz), abandon au km12.
– Dossard 747 : Christopher Proust (Union Athlétique de Maurienne), 12ème (8ème senior) en 2h15’04.
– Dossard 721 : Grégoire Rezzonico, 18ème (13ème senior) en 2h19’47.
– Dossard 583 : Alain Pillet (Mûres), 41ème (26ème senior) en 2h30’44.
Cliché de Caroline Duhamel.
sur-les-hauteurs-de-viuz-la-chiesaz-lemay-imprimait-le-rythme-devant-bosch-et-avrillon5ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
Sur le prologue roulant de 5km, pimenté par seulement 120m de dénivelé positif, on distingue : en tête, Benjamin Lemay (Athlé Saint-Julien 74 et Team Instinct), talonné par Jérôme Bosch (Viuz-la-Chiésaz) puis Stéphane Avrillon (Team Technicien du Sport Seynod et Espérance Favergienne).
Cliché de Georges Ongaro (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).
IMG_00105ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Benjamin Lemay (Athlé Saint-Julien 74 et Team Instinct), 1er (1er senior) en 2h03’21.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_00285ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Thibaut Garrivier (La Foulée d’Annemasse, section de l’Entente Athlétique de l’Arve), 2ème (2ème senior) en 2h05’43.
C’est à ce moment précis, dans l’ultime côte, qu’il parvient à se détacher de Pascal Giguet (en jaune) avec qui il aura fait course commune sur une grande partie du parcours.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_0029
5ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Pascal Giguet (Team Scott Odolo Led Lenser), 3ème (1er V1) en 2h05’54.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_00625ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Stéphane Avrillon (Team Technicien du Sport Seynod et Espérance Favergienne), 4ème (2ème V1) en 2h10’05.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_00635ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Thierry Belzuz (ASPTT Agen Athlétisme), 5ème (3ème V1) en 2h10’15.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_00685ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Julien Daniou (Athlétique Sport Aixois et La Ronde de Chavanod Courir), 6ème (3ème senior) en 2h10’38.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_00735ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Dossard 766 : Samuel Caillet (Team Technicien du Sport Seynod et Athlétique Sport Aixois), 7ème (4ème senior) en 2h11’20.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_00815ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Dossard 686 : Serge Duverney-Pret (Union Sportive des Cheminots de France et La Grésylienne), 8ème (4ème V1) en 2h11’59.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_00925ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Dossard terminant par 74 : Philippe Yvars (Athlétique Sport Aixois), 9ème (5ème senior) en 2h12’50.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_00955ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Dossard 828 : Frédéric Lansard (Chapeiry), 10ème (6ème senior) en 2h13’05.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_01445ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Dossard 735 : Baptiste Robin (Team EnduranceShop Annecy et Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 13ème (9ème senior) en 2h16’35.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_01625ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Fabrice Morat (Team Technicien du Sport Seynod), 14ème (5ème V1) en 2h18’12.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_01685ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Dossard 803 : Jordan Fata (Annecy-le-Vieux Of Course, section d’Annecy Haute-Savoie Athlétisme ; Les Trailers des Aravis), 15ème (10ème senior) en 2h18’31.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_02265ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Dossard 816 : le Russe Martin Kuashev (Chambéry), 23ème (8ème V1) en 2h22’59.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_02535ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
– Dossard 758 : Benoît Prato (Epagny), 28ème (19ème senior) en 2h24’40.
– Dossard 722 : Thierry Dupont-Roc (Team Craft/Saucony), 30ème (9ème V1) en 2h24’46.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_02575ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Cédric Revillard (Crempigny-Bonneguête), 29ème (20ème senior) en 2h28’57.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_03135ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Au second plan à droite, avec un débardeur noir : Gilles Dagniaux (Les Alligators Seynod Triathlon), 36ème (1er V2) en 2h28’53.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_03525ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Dossard 632 : Aurélien Bonniot (Annecy-le-Vieux Of Course, section d’Annecy Haute-Savoie Athlétisme), 43ème (28ème senior) en 2h31’30.
IMG_03755ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
– Dossard 547 : Laurent Doussot (Team Tecnica Trail et Les Trailers des Aravis), 50ème (4ème V2) en 2h33’29.
– Dossard 694 : Antoine Drevon (Rumilly), 51ème (31ème senior) en 2h33’43.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_04135ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Dossard terminant par 90 : Philippe Bonniot (Quintal), 62ème (7ème V2) en 2h36’46.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_04915ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Didier Lore (Saint-Martin-sur-la-Chambre), 97ème (23ème V1) en 2h48’22.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_05015ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Hervé Gladkoff (Les Trailers du Môle), 103ème (12ème V2) en 2h49’07.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_05085ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
– Avec un maillot noir : Emilien Baradel, 108ème (61ème senior) en 2h50’19.
– Avec un maillot blanc : Frédéric Leroy (Endurance Grignon), 107ème (13ème V2) en 2h50’16.
– Avec un maillot bleu : Maxime Cros, 110ème (62ème senior) en 2h51’01.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_02805ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Caroline Chaverot (Hoka Team et Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 1ère (1ère senior, 31ème au scratch) en 2h26’16.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_02965ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Corail Bugnard (Team Tecnica Trail et Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 2ème (2ème senior, 34ème au scratch) en 2h27’24.
Cliché de Caroline Duhamel.

IMG_03685ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
– Dossard 712 : Lucile Besson (Annecy-le-Vieux), 4ème (4ème senior, 49ème au scratch) en 2h32’51.
– Dossard 651 : Pierre Burette (Héry-sur-Alby), 47ème (3ème V2) en 2h32’50.
– Dossard 833 : Robin Jodon (Association Sportive de Lyon 1), 48ème (30ème senior) en 2h32’51.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_04325ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Sandrine Mott-Ros (Team 42km195 ; Team Tecnica Trail ; Annecy-le-Vieux Of Course, section d’Annecy Haute-Savoie Athlétisme), 5ème (1ère V1, 70ème au scratch) en 2h37’55.
Cliché de Caroline Duhamel.

IMG_04615ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Sylvie Negro (Team Activasport et Entente Athlétique de Chambéry), 6ème (1ère V2, 78ème au scratch) en 2h41’45.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_04645ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
A 500m de l’arrivée.
Blandine Daval-Pommier (Cusy), 7ème (2ème V1, 84ème au scratch) en 2h44’12.
Cliché de Caroline Duhamel.

IMG_10635ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
Le podium féminin, avec de gauche à droite :
– Corail Bugnard (Team Tecnica Trail et Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 2ème en 2h27’24.
– Caroline Chaverot (Hoka Team et Club Athlétique du Bassin Bellegardien), lauréate en 2h26’16.
– Romy Mey (Annecy Haute-Savoie Athlétisme et Salomon), 3ème en 2h28’57.
Cliché de Caroline Duhamel.

IMG_01315ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
6,1km.
A 500m de l’arrivée.
– Avec un maillot noir : Norbert Rossi (Seynod), 86ème (12ème V2) en 38’52.
– Avec un maillot rouge : Lionel Bourbon (ASPTT Annecy Athlétisme), 85ème (11ème V2) en 38’52.
Cliché de Caroline Duhamel.

IMG_00145ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
6,1km.
A 500m de l’arrivée.
Valérie Nicot (Union Sportive Oyonnax Athlétisme Haut-Bugey), 1ère (1ère V1, 17ème au scratch) en 26’31.
Cliché de Caroline Duhamel.

IMG_10805ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
6,1km.
Le podium scratch, avec de gauche à droite :
– Ouaid Bouchelaghem (Team Technicien du Sport Seynod et ASPTT Annecy Athlétisme), 2ème en 21’09.
– David Ducret (Les Alligators Seynod Triathlon), vainqueur en 20’39.
– Michel Barralon (Team Technicien du Sport Seynod et ASPTT Annecy Athlétisme), 3ème en 21’41.
Cliché de Caroline Duhamel.

IMG_00475ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
10,6km.
A 500m de l’arrivée.
Stéphane Maheo (Team Technicien du Sport Seynod), 1er (1er V1) en 37’39.
Cliché de Caroline Duhamel.

IMG_00485ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
10,6km.
A 500m de l’arrivée.
Sébastien Bernardo (Team Technicien du Sport Seynod et ASPTT Annecy Athlétisme), 2ème (2ème V1) en 37’59.
Cliché de Caroline Duhamel.

IMG_00495ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
10,6km.
A 500m de l’arrivée.
Maurice Chatelain-Cadet (Les Alligators Seynod Triathlon), 3ème (1er senior) en 38’04.
Cliché de Caroline Duhamel.

IMG_00775ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
10,6km.
A 500m de l’arrivée.
Romain Vanhaesebrouck (Vaness-Events), 6ème (4ème senior) en 41’27.
Il est d’abord connu pour être l’un des trois pionniers de l’Agglo City Run 74 avec son père Philippe et Nicolas Brocourt, dont le premier cru s’est disputé le 29 mars dernier.
Cliché de Caroline Duhamel.

IMG_01095ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
10,6km.
A 500m de l’arrivée.
Serge Fuentes (Team Nonglard), 21ème (2ème V2) en 43’42.
Cliché de Caroline Duhamel.

IMG_00965ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
10,6km.
A 500m de l’arrivée.
Nathalie Peillex (Aix Savoie Triathlon), 1ère (1ère V1, 15ème au scratch) en 42’43.
Cliché de Caroline Duhamel.
IMG_11375ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
Une denrée rare : les bénévoles.
A gauche, le talentueux animateur Christian Perrot.
Cliché de Caroline Duhamel.

IMG_00095ème édition des Foulées de Gruffy, 12 avril 2015.
A 500m de l’arrivée.
Trailer de renom, le Grufféen Joris Milleret figurait en bonne place dans l’organisation.
Cliché de Caroline Duhamel.

11028029_856409161091447_139597103388643478_oPréparation de la 5ème édition des Foulées de Gruffy, 8 mars 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
Restauration du sentier dans la deuxième descente du Semnoz par l’équipe de l’APE de Gruffy : état avant les travaux.

10865930_856411857757844_5949282537487457265_oPréparation de la 5ème édition des Foulées de Gruffy, 8 mars 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
Restauration du sentier dans la deuxième descente du Semnoz par l’équipe de l’APE de Gruffy : état pendant les travaux.
11046615_856411914424505_7111275980812750993_oPréparation de la 5ème édition des Foulées de Gruffy, 8 mars 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
Restauration du sentier dans la deuxième descente du Semnoz par l’équipe de l’APE de Gruffy : état pendant les travaux.
1492217_856412011091162_7002026182334585727_oPréparation de la 5ème édition des Foulées de Gruffy, 8 mars 2015.
Trail Chéran-Semnoz.
Restauration du sentier dans la deuxième descente du Semnoz par l’équipe de l’APE de Gruffy : état après les travaux.

84580073_o5ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Le pont de l’Abîme, km17.
Cliché de Jénorme.

IMG_90455ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran observées du pont de l’Abîme, km17.
DSC037795ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran, entre les km17 et 22.
Cliché de Pascal (site Web « Altituderando).

DSC037805ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran, entre les km17 et 22.
Marches en rondins.
Cliché de Pascal (site Web « Altituderando).
DSC037845ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran, entre les km17 et 22.
Cliché de Pascal (site Web « Altituderando).

DSC03785-25ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran, entre les km17 et 22.
Cliché de Pascal (site Web « Altituderando).
DSC03786

5ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran, entre les km17 et 22.
Cliché de Pascal (site Web « Altituderando).
DSC037895ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran, entre les km17 et 22.
Cliché de Pascal (site Web « Altituderando).

DSC037925ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran, entre les km17 et 22.
Cliché de Pascal (site Web « Altituderando).
DSC03796-15ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran, entre les km17 et 22.
Cliché de Pascal (site Web « Altituderando).
DSC038005ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran, entre les km17 et 22.
Cliché de Pascal (site Web « Altituderando).
DSC038055ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran, entre les km17 et 22.
En arrière plan, la montagne de Bange.
Cliché de Pascal (site Web « Altituderando).
DSC03807-15ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran, entre les km17 et 22.
Cliché de Pascal (site Web « Altituderando).
DSC038105ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran, entre les km17 et 22.
Cliché de Pascal (site Web « Altituderando).

DSC038145ème édition des Foulées de Gruffy.
Trail Chéran-Semnoz.
Les gorges du Chéran, entre les km17 et 22.
La passerelle de Cusy qui permet de passer en rive droite du torrent, avec en toile de fond la montagne de Bange.
Cliché de Pascal (site Web « Altituderando).

1488291395.5384animation3 - RESULTATS, COMPTES RENDUS ET PHOTOS DES FOULEES DE GRUFFY / 12-04-15
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events