TPSinfos

RESULTATS, COMPTES RENDUS, PHOTOS ET VIDEO DE LA CHAMBERIENNE / 25-10-14

PREMIER SUCCES D’ANTOINE JANNIN POUR LE COMPTE DE BELLEGARDE

Ultime recrue du Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB) pour s’être licencié le 23 octobre dernier, le caporal-chef du 13ème Bataillon de Chasseurs Alpins de Barby, Antoine Jannin, aura été à la hauteur de sa réputation pour sa première participation sous ses nouvelles couleurs. En effet, il fera tomber dans son escarcelle, et avec une facilité déconcertante, la course reine du 21km, assortie de 950m de dénivelé, en reléguant à pas moins de 4’17 son dauphin en la personne du jeune et excellent duathlète Jany Leseur (Team Trail Jura et Dijon Triathlon). Egal à lui-même, c’est à dire brillant, le Tarin Frédéric Thérisod, autre sociétaire du CABB, récoltera la 3ème place à 4’31 de Jannin, grimpant du même coup sur le faîte du podium V1.
Ayant vu le jour le 8 avril 1977 et demeurant à La Ravoire, Jannin est l’un des meilleurs spécialistes régionaux de trail courte distance. Dans un avenir proche, il serait intéressant de le voir évoluer sur le plan national qui lui est encore étranger, excepté lors du 40km du Trail des Cabornis, le 9 mars dernier, qu’il achèvera en 3ème position à 5’44 du vainqueur Cédric Fleureton, futur champion de France de trail court. Selon toute vraisemblabilité, Antoine pourrait bien y faire un tabac !
Concernant les dames, il n’y aura pas eu le moindre suspense, Nathalie Peillex (Aix Savoie Triathlon), toujours aussi fringante, faisant cavalier seul.  
Comme souvent sur les très courtes distances, un vent de révolte émanant des jeunes pousses aura soufflé sur le 10km et ses 300m de différentiel, quatre d’entre elles accaparant le top 6. Avec à la clef le jackpot pour le junior Lucas Toulier-Ancian, accouru de Lyon sans… dossard ! Seuls l’habitant du Bassin Aixois Serge Duverney-Pret (2ème), et le Mauriennais Roderick Assier (5ème), parviendront à s’immiscer parmi eux, sauvant du même coup l’honneur de la vieille garde.
Chez la gent féminine, la victoire est revenue à l’ex-fondeuse de haut niveau Laure Tassion (Entente Athlétique de Chambéry). Elle précède d’1’36 la compagne de Thérisod, Anne-Lise Chamiot-Poncet, de souche beaufortaine comme elle, qui progressivement retrouve ses sensations après une saison émaillée par des pépins de santé.
Concluons avec l’énorme engouement populaire qu’aura connu cette 6ème édition. Pulvérisant le record de participation avec quelques 1100 engagés (650 sur le 10km, 450 sur le 21), la manifestation est aujourd’hui lancée sur de bons rails après des débuts un tant soit peu laborieux.
De toute évidence, les chevilles ouvrières de Chambéry Marathon auront eu le nez creux d’avoir opté en 2013 pour un trail nocturne.

François Vanlaton

.
.
REPORTAGE D’ALEXANDRE GARIN :

Ci-dessous, vous trouverez le reportage particulièrement exhaustif, divisé en trois volets, concocté par l’excellent Alexandre Garin. Correspondant en Savoie au quotidien « Le Dauphiné Libéré », il en a réservé l’exclusivité pour notre site Web « TPS Infos » dont il est collaborateur. 

.
1ER VOLET (21KM) : UNE DE PLUS POUR ANTOINE JANNIN !

Jamais la Chambérienne n’avait rencontré autant de monde en attirant 1100 trailers. Un chiffre qui aura fait le bonheur de la très dynamique formation de Chambéry Triathlon et de son équipe organisatrice dévouée,  emmenée par Philippe Deletombe et Frédéric Bihan. Pour couronner, une énième fois, l’indomptable Antoine Jannin !

Mais quelle émotion de voir s’étirer cette longue guirlande illuminée un samedi soir dans les rues piétonnes de la cité ducale ! Cette vague déferlante de coureurs se profilant dans le centre historique aura produit une effervescence encore rarement observée dans Chambéry intra muros, rameutant un nouveau et nombreux public, intrigué par ce trail nocturne. Et c’est surtout dans les escaliers très sélectifs de la Falaise où les spectateurs viendront se masser afin de voir les organismes souffrir dans cette première difficulté tant redoutée où se dessinèrent des visages plus marqués.
Trois bornes après le départ, la joute était encore serrée même si Antoine Jannin menait déjà les débats, étrennant fièrement les couleurs du Club Athlétique du Bassin Bellegardien (CABB). Les costauds étaient présents et certains d’entre eux payeront cher ce départ tonitruant, sûrement trop présomptueux de leur relative fraicheur de fin de saison. Très vite,  les pendules seront remises à l’heure car une fois les bosses successives franchies du côté de Saint-Baldoph, les écarts étaient faits.
 
Démonstration de Jannin
Après les hauts de Chanaz puis le passage très agréable au milieu des vignobles, ouverts uniquement pour l’occasion (on ne manquera pas de remercier les vignerons savoyards), le militaire du 13ème Bataillon de Chasseurs Alpins, Antoine Jannin, s’est détaché légèrement bien qu’inquiété de près par le duathlète Jany Leseur. En effet, le Bourguignon qui termine son internat de médecine à Chambéry lui tenait la dragée haute et ne semblait pas décidé à lâcher le grandissime favori. Sur le Trail du Granier, début octobre, il avait dû laisser filer Jannin et Joris Milleret car « pas tout à fait remis d’un enchaînement intense de compétitions, surtout en duathlon ».
Mais le sociétaire du Team Trail Jura et de Dijon Triathlon avait retrouvé les jambes et répondait souvent présent aux attaques. En connaisseur du parcours pour opérer à domicile et avoir enlevé le cru 2013, Janin n’en était pas moins décidé à réaffirmer sa suprématie : « J’ai pu lâcher Jany dans la deuxième côte après Saint-Baldoph et j’ai ainsi attaqué l’ascension de la croix de la Coche en solo. Mais je reconnais que Jany était très à l’aise sur les portions roulantes et moi un peu mieux en descente », commentera Jannin à l’arrivée.
Le militaire n’avait au départ de son échappée qu’une vingtaine de secondes d’avance sur son poursuivant direct. Ignorant les écarts qui le séparaient de lui, d’autant plus dans la nuit, il ne pouvait se permettre le  moindre relâchement. Auteur d’un finish impressionnant, il franchira la ligne en 1h33’46, reléguant à 4’23 le jeune médecin. En somme, une claire et nette démonstration.

Flegmatique Thérisod
En dehors ce duo de tête, la bataille fut serrée et les rebondissements nombreux. Il faut souligner que le Massif de la Croix de la Coche, terrain de jeu préféré des trailers chambériens, a réservé son lot de surprises. Serpentant à travers les buis et les rocailles, il faut savoir doser son effort pour atteindre sereinement le point culminant de la Croix à 610m, et ainsi, mériter une vue imprenable sur Chambéry by night. Face à la succession de ces difficultés, certains protagonistes de la première partie de course, pointant aux avants postes du peloton, auront reculé dans le classement. A l’image du vainqueur 2009 Sébastien Couval, 13ème cette fois-ci en 1h47’09, ou du junior Nathan Jovet (AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne), classé 10ème en 1h44’50 mais qui s’offre en compensation la victoire dans sa catégorie.
D’autres en revanche auront fait la bonne opération en partant prudemment. Comme l’expérimenté Frédéric Thérisod, le nouvel équipier de Jannin au sein de la Dream Team du CABB. Lui aussi venait en terrain conquis : « Comme l’accoutumée, je suis parti à mon rythme sans me mettre la pression entre la 8ème et la 10ème position J’ai relancé sur le plat et je me suis appliqué dans les montées. Nous étions longtemps 4ème et 5ème avec Stéphane Avrillon. Mais finalement, j’étais bien dans l’ultime montée et j’ai pu accrocher la boîte. C’est même dommage car j’étais second sur la fin du parcours mais je n’ai pas vu Jany me doubler dans le parc de Buisson Rond car nous étions mêlés aux derniers coureurs du 10km que nous rattrapions », commentera le Tarin. Derrière ce beau podium, les habitués des accessits auront assuré leur rang.
 
Bataille d’outsiders
Stéphane Avrillon est un abonné de la 6ème place alors qu’il pointait à la 5ème au sommet de la Croix de la Coche : « Je me sens en forme mais je n’ai pas pu lutter lorsque Marc Desseux, le fondeur de La Féclaz, m’a doublé dans la descente. Ca s’est joué à pas grand-chose mais c’est comme ça, c’est la loi du sport », se résignera le désormais quadra qui défend toujours avec panache les couleurs du Team Technicien du Sport Seynod et de l’Espérance Favergienne.
6ème en 1h41’11, il est suivi de peu par son beau-frère Joël Pellicier, lui aussi jouant la carte de la prudence. Au final, la pioche fut bonne : « J’étais loin au départ, surtout que c’était ma première Chambérienne disputée de nuit. Longtemps à la bagarre avec Jovet, j’avais fait le choix de suivre au départ Thérisod. Sage décision car je suis revenu progressivement devant et surtout j’ai lâché les chevaux dans la descente très technique pour reprendre encore du monde ». 7ème en 1h43’50, l’inusable Albertvillois s’offre encore un podium chez les V1, précisément la 3ème marche, au côté de ses potes Thérisod, 1er, et Avrillon, 2ème.

Alexandre Garin

.
2EME VOLET (21KM) : NOUVEAU SACRE POUR PEILLEX

Elle devait courir le 10km. Finalement motivée par une amie à se tester sur le 21km, Nathalie Peillex, l’étoile d’Aix Savoie Triathlon, aura bien fait de changer son fusil d’épaule à la dernière minute pour s’offrir certainement son ultime victoire en 2013.

Après son succès l’an passé sur le 10km, Nathalie Peillex qui termine une saison tronquée suite à une mauvaise chute en vélo lors du Triathlon d’Annecy a vu son programme amputé. Elle a ainsi dû renoncer au mythique Embrunman qui était son objectif phare de la saison. De toute évidence, elle aura fait sienne le proverbe « A quelque chose malheur est bon ». En effet, son repos lui aura permis de recharger ses accus. Du coup, la quadra enchaînait sereinement les courses automnales, marquées par des triomphes sur les triathlons de Saint-Pierre-d’Albigny et d’Aix-les-Bains.

De la route à la montagne
Alors qu’elle a toujours été « plus à l’aise sur le bitume que sur les chemins montagnards », elle aura, au fil des ans, progressé et pris de l’assurance : « Je devais courir initialement le 10km. Mais quand j’ai vu ces conditions de course, idéales pour moi, à savoir un terrain sec et une relative douceur, je me suis dis que tous les ingrédients étaient remplis pour me satisfaire. » Changeant de cible dans l’après-midi même du jour J, la native de Thonon-les-Bains aura réussi ce second test nocturne avec brio : « J’avais peur de me perdre dans la forêt mais le balisage était au top et il était donc quasiment impossible de s’égarer. J’ai bien négocié le parcours que j’ai trouvé génial tout comme la distance, et finalement c’est passé comme sur des roulettes. Je me suis régalé. L’an prochain, je ferai certainement de nouveau le 21km si je peux évoluer dans le même décor ».
La triathlète s’était basée sur le record porté à 2h04’27 en 2013 par Christine Denis-Billet. In fine, c’est en 1h58’00 qu’elle aura réglé son affaire : « Dès l’entame, j’étais en tête et je n’ai jamais vu d’autres concurrentes, mais dénuée d’informations sur les écarts, j’ai fait ma course sans rien lâcher. »
Elle devance de plus de 12’ la Savoyarde Lucie Bidault et la Grenobloise Clémence Fauché qui, amies, franchiront la ligne de conserve en 2h10’10. Pour Nathalie Peillex, il s’agissait de son ultime sortie automnale. Place désormais à une longue hibernation avant de repartir de plus belle sur la saison 2015 !

Alexandre Garin
 
.
3EME VOLET (10KM) : LUCAS TOULIER-ANCIAN, L’INVITE DE LA DERNIERE HEURE
LAURE TASSION HEGEMONIQUE

L’épreuve courte de la Chambérienne reste un trail abordable et rapide, qui fait souvent la part belle aux jeunes coureurs. Et ce fut de nouveau le cas avec l’inattendu Lucas Toulier-Ancian !
 
Son histoire n’est pas banale. En effet, Lucas Toulier-Ancian, étudiant à l’INSA de Lyon en classe Sports Etudes, n’était pas encore inscrit à 14h30 en ce samedi 25 octobre. Après quelques échanges avec l’organisateur Philippe Deletombe, une entente verbale est conclue entre les deux hommes, les inscriptions étant théoriquement closes depuis fort longtemps. Quelques heures de bénévolat l’après-midi tenant une pancarte sur le parking accueillant les compétiteurs et le tour était joué, le junior obtenant son dossard pour participer in extremis à l’épreuve montante du trail automnal savoyard.

Les jeunes pousses et la vieille garde
Accouru de Craponne dans la banlieue ouest lyonnaise pour venir découvrir les environs de Chambéry, il en gardera un très bon souvenir. Le junior de 18 ans aura décroché au train ses poursuivants dans les escaliers très sélectifs de la Montée de la Fontaine Saint-Martin comme il le raconte : « La course est partie instantanément dans les rues piétonnes et nous nous sommes rapidement retrouvés à cinq coureurs devant ».
Débouchant en trombe dans l’Espace Sportif Delphine et Jonathan où était jugée l’arrivée, le jeune coureur d’orientation du club Crapahut de Sainte- Foy-les-Lyon savourait sa victoire acquise en 44’04 devant le quadra Serge Duverney-Pret, de Grésy-sur-Aix, qui lui concédait 23’’. Agé de 46 ans, celui-ci, qui dispose d’une solide expérience, ne cachait pas sa joie : « Je ne suis entouré ici que par des jeunes qui pourraient être mes fils. Une belle consécration et surtout une super motivation pour poursuivre mon sport favori. Avec Quentin Colombet, on est resté ensemble jusqu’au ravitaillement en haut de la bosse. Mais ensuite, j’étais sur mon terrain. Bon descendeur, j’étais en outre équipé d’une frontale puissante ». Deux atouts de poids pour faire le trou en descente et lâcher ainsi le jeune chasseur-alpin du 13ème Bataillon.
Encore peu connu dans région, récemment 4ème sur le Trail Nivolet Classic fin septembre, ce militaire originaire des Bouches-du-Rhône s’offrira cette fois-ci la 3ème marche en 45’59.

Au pied du podium, en 46’27, on retrouvait encore une jeune pousse de la course d’orientation, en l’occurrence l’international junior Florentin Body. 21ème des Mondiaux jeunes en 2012, le sociétaire du club Espace Chambéry Orientation 73 était « à l’aise à travers ces parcours techniques et de nuit, un exercice qui m’est familier ». Si familier qu’il aura réussi à décrocher le sociétaire, pourtant aguerri, de l’Union Athlétique de Maurienne en la personne de Roderick Assier qui ne s’attendait pas à autant de montées. Mais le V1, auteur d’un été en dilettante, qui n’en assurait pas moins une belle 5ème place en 47’00, se prépare surtout pour la saison hivernale où il alternera entre ski-alpinisme et trails blancs.
 
Galop d’essai réussi pour Tassion
Chez les féminines, l’ex-fondeuse de haut niveau Laure Tassion, aujourd’hui reconvertie à l’athlétisme au sein de l’Entente Athlétique de Chambéry, aura dominé cette cavalcade de bout en bout, affichant l’excellent chrono de 50’32. Inscrite à la dernière minute, elle était ravie à la fois par cette manifestation et par sa prestation : « Je n’avais jamais couru la Chambérienne et c’était vraiment une compétition que je voulais faire, d’autant plus la nuit. C’était vraiment un exercice ludique que j’ai trouvé très sympa. Je ne connaissais pas vraiment le parcours mais je me sentais bien et j’avais de bonnes jambes. Je suis partie assez vite mais tout s’est bien passé finalement », avouait la professeure d’EPS au Lycée Pierre du Terrail à Pontcharra.
Révélée cet hiver en remportant les Championnats des Savoie de cross-country, cette touche à tout qui s’adonne également au 800m ainsi qu’au km vertical pourrait bien s’enflammait pour le trail.
23ème au général, elle devancait d’1’36 Anne-Lise Chamiot-Poncet qui confirme son retour en forme après une année plombée par des ennuis de santé. « Sans trop de repères après cette longue coupure, j’ai démarré plutôt prudemment en 4ème position. Et progressivement, portée par d’excellentes sensations, je suis revenue dans la course pour accrocher cette seconde place derrière Laure. Mentalement, je suis très heureuse mais je garde les pieds sur terre car je dois gérer ma forme dans l’optique de ma saison hivernale tournée vers le cross et le trail blanc », analysait la pensionnaire du Club Athlétique du Bassin Bellegardien.
Complétait le podium, en 53’42, la jeune et talentueuse senior Pauline Di Nicolantonio (Entente Athlétique de Chambéry).

Alexandre Garin

.
.
ARTICLES DU QUOTIDIEN « LE DAUPHINE LIBERE » :

Ci-dessous, vous trouverez la page sports de la Savoie, en date du dimanche 26 octobre 2014, qui où est inséré le compte rendu. Elle m’a été transmise par l’excellent David Magnat, un des trois journalistes de la rédaction des sports de Chambéry, qui depuis le 6 octobre dernier et la mise en ligne de son papier sur la Foulée de Drumettaz-Clarafond est devenu également collaborateur de notre site Web « TPS Infos ».
– Sur le 21km, le papier est signé par David.
– Sur le 10km, le papier est signé par Alexandre Garin.

Le lien de cette page, le voici : 32-854949495255485052515655481187072-pdf-1-
 
F.V.

.
.
RESULTATS DE LA CHAMBERIENNE :

Ils figurent sur le site Web de la manifestation :

– 10km :
http://lachamberienne.com/files/resul10km2014chamberiennecorrige.pdf

– 21km : http://lachamberienne.com/files/result21km2014chamberienne.pdf

1488291395.5384animation3 - RESULTATS, COMPTES RENDUS, PHOTOS ET VIDEO DE LA CHAMBERIENNE / 25-10-14

.
.
PHOTOS :

Vous trouverez  :
– 3 images, oeuvre d’Alexandre Garin.
– 3 images, œuvre d’Erwin Meurice. En tout et pour tout, il en a réalisait 40. Pour les voir, cliquez sur ce lien : http://1drv.ms/1wwu5cI
– 11 images, œuvre de Sylvain Muscio, photographe au quotidien « Le Dauphiné Libéré ».

photo-le-dl-sylvain-muscio (2)6ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
21km.
Le départ vient d’être donné. On y reconnaît :
– Dossard 1368 : Marc Desseux (Club de Ski Nordique – La Féclaz), 5ème (4ème senior) en 1h42’43.
– Dossard 430 : Frédéric Thérisod (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 3ème (1er V1) en 1h38’17.
– Dossard 410 : François Schmit (Amicale Pédestre Drumettaz-Clarafond), 11ème (7ème senior) en 1h46’15.
– Derrière et à gauche de François, avec une casquette noire : Joël Pellicier (Albertville), 7ème (3ème V1) en 1h43’50. 

– Dossard 378 : Christopher Proust (Union Athlétique de Maurienne), 17ème (11ème senior) en 1h19’44.
– Dossard 1279 : Patrice Joret (Tignes), 38ème (24ème senior) en 1h56’32.
– Dossard 1356 : Vincent Dulac (Union Athlétique de Maurienne), 31ème (1er V2) en 1h54’30.
– Dossard 1450 : Nicolas Bouvier (Chambéry), 45ème (29ème senior) en 1h57’39.
– Dossard 1229 : Xavier Mauponne (Reignier-Esery), 219ème (56ème V1) en 2h27’46.
– Dossard 468 : Fabien Rioche (Belley Sport Pédestre), 79ème (49ème senior) en 2h05’34.
Cliché de Sylvain Muscio (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).

photo-le-dl-sylvain-muscio (3)6ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
21km.
Peu après le départ, on discerne :
– Dossard 1406 : Guillaume Cizaire (Espérance Favergienne), 32ème (20ème senior) en 1h54’37.
– Dossard 1450 : Nicolas Bouvier (Chambéry), 45ème (29ème senior) en 1h57’39.
– Dossard 1214 : Florian Molliex-Donjon (Espérance Favergienne), 42ème (27ème senior) en 1h56’59.
– Dossard 1229 : Xavier Mauponne (Reignier-Esery), 219ème (56ème V1) en 2h27’46.
– Dossard 468 : Fabien Rioche (Belley Sport Pédestre), 79ème (49ème senior) en 2h05’34.
– Dossard 365 : Stéphane Pfend (Allibert Trekking), 164ème (42ème V1) en 2h19’04.
– Dossard 1263 : Guillaume Lamoureux, 295ème (155ème senior) en 2h39’09.
– Dossard 375 : Quentin Prangère (Sevrier), 82ème (3ème junior) en 2h06’04.
– Dossard 1437 : Rodolphe Bucher (Le Montcel), 53ème (34ème senior) en 2h00’05.
– Dossard 446 : Patrice Vigne, 338ème (173ème senior) en 2h49’37.
Cliché de Sylvain Muscio (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).

le-dl-sylvain-muscio (1)6ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
21km.
Apparaissent :

– Dossard 468 : Fabien Rioche (Belley Sport Pédestre), 79ème (49ème senior) en 2h05’34.
– Dossard 1342 : Stéphane Favier (Union Athlétique de Maurienne), 74ème (19ème V1) en 2h04’28.
Cliché de Sylvain Muscio (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).

le-dl-sylvain-muscio6ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
21km.

Les concurrents au pied des escaliers de la Montée de la Fontaine Saint-Martin.
A l’extrême droite, on distingue Raphaelle Zanetti, 16ème (10ème senior, 234ème au scratch).
Elle s’apprête ici à attaquer ce passage, oh combien indigeste, situé au km2 et surgissant après la traversée du centre-ville.
Cliché de Sylvain Muscio (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).

le-dl-sylvain-muscio (2)6ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
10km.
Peu après le départ, surgissent :
– Dossard 1037 : Sophie Rosay (La Motte-Servolex), 9ème (9ème senior, 106ème au scratch) en 59’11.
– Dossard 1011 : Thomas Ramoussin (Ayent), 137ème (68ème senior) en 1h01’23.
– Dossard 1089 : Laure Tassion (Entente Athlétique de Chambéry), lauréate (1ère senior, 23ème au scratch) en 50’32.
– Dossard 892 : Ludovic Maitrehanche (Cruet), 107ème (53ème senior) en 59’13.
– Dossard 1024 : Michaël Reymond (Lyon), 16ème (8ème senior) en 48’52.
– Dossard 630 : Sylvie Chatenoud, 13ème (1ère V1, 136ème au scratch) en 1h01’18.
– Dossard 548 : Anne-Catherine Bernard (Entente Athlétique Grenoble 38), 7ème (7ème senior, 91ème au scratch) en 58’18.
– Dossard 513 : Frédéric Auget, 94ème (45ème senior) en 58’26.
– Dossard 874 : Bernard Leonardi, 115ème (19ème V1) en 59’40.
– Dossard 824, à gauche du premier arbre, avec un maillot bleu :
Pascal Himber (Jacob-Bellecombette), 104ème (51ème senior) en 59’00.
Cliché de Sylvain Muscio (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).

photo-le-dl-sylvain-muscio (4)6ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
10km.

Peu après le départ, on découvre :
– Dossard 876 : Juliette Lesueur (Entente Athlétique de Chambéry), 11ème (1ère espoir, 130ème au scratch) en 1h00’55.
– Dossard 957 : Camille Parret (Athlétique Sport Aixois), 15ème (2ème junior, 148ème au scratch) en 1h02’12.
– Dossard 1015 : Ophélie Rebillard, 120ème (7ème junior, 393ème au scratch).
Cliché de Sylvain Muscio (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).

photo-le-dl-sylvain-muscio (1)6ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
10km.

Peu après le départ.
Cliché de Sylvain Muscio (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).

photo-le-dl-sylvain-muscio6ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
10km.

Peu après le départ.
Cliché de Sylvain Muscio (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).

photo-le-dl-sylvain-muscio (6)6ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
10km.

Le peloton à l’épreuve des terribles marches de l’escalier de la Montée de la Fontaine Saint-Martin, localisé au km2.
Cliché de Sylvain Muscio (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).
IMG_59286ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
10km.
Serge Duverney-Pret (Grésy-sur-Aix) vient de boucler son trail en 44’27, se classant 2ème (1er V1).
Cliché d’Alexandre Garin.

photo-le-dl-sylvain-muscio (8)6ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
10km.

Un trailer sur le point de franchir la ligne dans l’Espace Sportif Delphine et Jonathan.
Ne serait-ce pas Mickaël Voisin, pensionnaire du Thonon Athletic Club, section du Léman Athletic Club ? Auteur d’une belle prestation, il se classera 8ème en 47’50, et par ricochet 3ème chez les seniors. Quant à sa compagne Virginie Pailloux, licenciée dans la même escouade, elle finira 10ème (10ème senior, 108ème au scratch) en 59’16.
Cliché de Sylvain Muscio (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).   

photo-le-dl-sylvain-muscio (7)6ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
10km.

Florian Pegaz-Toquet (Francin) en a bientôt fini avec son escapade.
Il terminera 190ème (95ème senior) en 1h05’32.
Cliché de Sylvain Muscio (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).
IMG_00596ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
21km.
Peu après son arrivée victorieuse, Antoine Jannin reçoit les félicitations de Philippe Deletombe, un des deux chefs d’orchestre de cette Chambérienne avec Frédéric Bihan.
Cliché de Sylvain Muscio (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).
IMG_59396ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
21km.
Le podium scratch masculin et féminin, avec de gauche à droite :
– La Savoyarde
Lucie Bidault, 2ème en 2h10’10, et Jany Leseur (Team Trail Jura et Dijon Triathlon), 2ème en 1h38’09.
Antoine Jannin (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 1er en 1h33’46, et Nathalie Peillex (Aix Savoie Triathlon), 1ère en 1h58’00.
Frédéric Thérisod (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 3ème en 1h38’17, et la Grenobloise Clémence Fauché, 3ème en 2h10’11.
Cliché d’Alexandre Garin.
IMG_59416ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
21km.
Antoine Jannin, 1er, et Frédéric Thérisod, 3ème, qui endossent depuis le 23 mars dernier les mêmes couleurs, celles du Club Athlétique du Bassin Bellegardien. Un sacré tandem !
Au second plan, à gauche, on reconnaît Stéphane Avrillon (Team Technicien du Sport Seynod et Espérance Favergienne), 6ème (2ème V1) en 1h43’11. 

Cliché d’Alexandre Garin.
IMG_00576ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
10km.
La Beaufortaine de souche Laure Tassion (Entente Athlétique de Chambéry), victorieuse (1ère senior, 23ème au scratch) en 50’32.
Cliché d’Erwin Meurice.
IMG_00796ème édition de la Chambérienne, 25 octobre 2014.
10km.

Le podium scratch masculin et féminin, avec de gauche à droite :
Anne-Lise Chamiot-Poncet (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 2ème en 52’08, et Serge Duverney-Pret (Grésy-sur-Aix), 2ème en 44’27.
Lucas Joulier-Ancian (Crapahut Sainte-Foy-les-Lyon), vainqueur en 44’04, et Laure Tassion (Entente Athlétique de Chambéry), lauréate en 50’32.
Quentin Colombet (13ème Bataillon de Chasseurs Alpins de Barby), 3ème en 45’59, et Pauline Di Nicolantonio (Entente Athlétique de Chambéry), 3ème en 53’42.
Cliché d’Erwin Meurice.

.
.
VIDEO :

D’une durée de 6’04, elle a été filmée et montée par Julien Vignoud. Un grand merci à lui !

1488291395.5384animation3 - RESULTATS, COMPTES RENDUS, PHOTOS ET VIDEO DE LA CHAMBERIENNE / 25-10-14
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events