COMPTE RENDU DE LA MONTAGN’HARD / 07-08 – 07-12

Ci-dessous, vous trouverez trois articles :
– Le compte rendu de la Moins’Hard (37km pour 3200md+ et -), publié dans la page sport de la Haute-Savoie du « Dauphiné Libéré », en date du dimanche 8 juillet 2012. Ce papier est signé Benoît Prato, journaliste à la rédaction des sports de la Haute-Savoie.
– Le compte rendu de la Montagn’Hard (60km pour 5000md+ et -), publié dans la page sport de la Haute-Savoie du « Dauphiné Libéré », en date du dimanche 8 juillet 2012. Ce papier est encore signé Benoît Prato.
– Le compte rendu de la Montagn’Hard (103km pour 8600md+ et -), publié dans la page sport de la Haute-Savoie du « Dauphiné Libéré », en date du lundi 9 juillet 2012. Ce papier est signé Pierre-Louis Zajac, l’excellent correspondant pour la course à pied dans le Pays du Mont-Blanc. En tout cas, merci à lui pour son étroite et précieuse collaboration à « Trail-Running en Pays de Savoie/Ain » !
Je tiens à souligner que je me suis permis d’approfondir ces trois textes.
FV


MOINS’HARD (37KM) : COMPTE RENDU

Deux hommes auront survolé les débats : Sébastien Chaigneau (Team International The North Face), 40 ans, et Mathéo Jacquemoud (Teams Crazy et Scarpa), 22 ans ce 17 juillet, qui sans relâche auront cavalé à 2-3’ d’intervalle l’un de l’autre. Au final, 2’21 les séparaient au profit du premier qui, ignorant sa faible avance sur Jacquemoud, regrettait après coup de ne pas avoir franchi la ligne avec lui.
En tout cas, ce 4ème opus consacre deux formidables athlètes qui malgré leurs prouesses le week-end précédent n’auront pas montré le moindre signe de fatigue, excepté « Seb » au terme de sa cavalcade. Un Seb qui, en pleine préparation pour l’UTMB (2ème en 2009, 3ème en 2011), aura terminé le 30 juin second au Lavaredo Ultra-Trail dans les Dolomites (118km pour 5740md+), à seulement 16’01 de l’Espagnol Iker Karrera. C’est deux jours avant l’échéance qu’il paraphait son inscription, en accord avec son coach mental, curieux d’observer sa récupération après son fait d’armes italien.
Quant au Haut-Alpin dont la famille réside dans le village de Saint-Nicolas-de-Véroce, camp de base de cette Montagn’Hard, il aura enchaîné le vendredi 29 juin le Km Vertical de Chamonix (5ème) avec la Verticale du Diable aux Deux-Alpes le lendemain (1er). Cerise sur le gâteau, il n’aura pas hésité le 29 juin à se lever à 2h du matin afin d’ascensionner l’Aiguille du Chardonnet, accomplissant en effet sa formation de guide de haute-montagne. Proprement ébouriffant !

Des premiers pas tonitruants
Grimpait sur l’ultime marche du podium, mais à 25’36 de Chaigneau, Julien Coudert, triathlète âgé de 25 ans installé cette année en Haute-Savoie, et qui compte bien se lancer sérieusement dans le trail et la course de montagne, deux disciplines qui lui étaient presque étrangères jusqu’à maintenant. Ce qui ne l’a pas empêché de se classer dernièrement 3ème sur les Crêtes du Salève et la Grimpée du Ruisseau avant une magnifique 2ème place au scratch et la 1ère en mixte sur le 71km du Gypaète en relais. Le patronyme de sa coéquipière ? Une certaine Juliette Benedicto qui n’est autre que sa dulcinée et la lauréate en 5h21’19 de cette même… Moins’Hard ! Redoutable triathlète (elle fut championne du Monde junior sur la courte distance en 2004), celle-ci, imitant son petit ami, entend bien désormais faire parler la poudre en course nature.
Parmi la gent féminine, relevons encore la très belle prestation de Martine Volay (Team Sport 2000 Annecy-Epagny), 45 ans, qui s’adjuge la seconde position en 5h45’35. A n’en pas douter, voilà une excellente nouvelle pour son mentor et compagnon Christian Lefevre qui, secrètement, escompte un coup d’éclat de sa part le 31 août prochain sur l’UTMB après son abandon en 2008.
Enfin, le 3ème rang échoit à Béatrice Trivel, 39 ans, belle-sœur de Lionel, victorieux sur le 60km de la Montagn’Hard. En 6h03’24, elle devance de peu, en l’occurrence 7’04, l’excellente Marie-Laure Pavot (Team Sport 2000 Pays Rochois), 33 ans ce 19 juillet.
Pour en revenir rapidement aux garçons, soulignons les 4ème et 5ème places occupées respectivement par les renommés Samuel Hubert (Team ERTIPS X-adventure), 30 ans, en 4h39’16, et Olivier Savoy (Teams 42km195 et Tecnica), 35 ans, en 4h41’36. Preuve, s’il était la peine d’insister, de l’entrée en fanfare de Julien Coudert dans le landerneau de la course nature.

Benoît Prato pour le compte de la page sport de la Haute-Savoie du « Dauphiné Libéré », en date du dimanche 8 juillet 2012 (version majorée par François Vanlaton).


MONTAGN’HARD (60KM) : COMPTE RENDU

Là aussi, cette équipée sauvage aura été le théâtre d’un époustouflant duel entre, d’une part le Ligérien Lionel Trivel (Atousports Saint-Jean-Bonnefonds), 41 ans, d’autre part le Savoyard Patrice Paquier, 40 ans, deux trailers à forte notoriété. En 2011, le premier aura ajouté à son tableau de chasse le Tour des Glaciers de la Vanoise en compagnie de Lionel Bonnel puis fini 2ème sur la TDS et 6ème sur le Grand Raid de la Réunion. Quant au second, préparateur physique de l’équipe de France masculine de ski de fond après avoir exercé la même fonction dans la sélection nationale féminine de ski alpin en descente, il avait touché le jackpot en 2009 sur l’édition princeps de l’Ultra 6000D puis l’année suivante sur le Grand Raid 73.
S’extirpant d’un cénacle de six unités parmi lesquels on reconnaissait l’Espagnol Raul Frechilla Toledo (Club Tierra Tragame), 37 ans, Nicolas Mermoud (Team Hoka), 45 ans, et Patrick Rey (Team Tecnica), 47 ans, les duettistes prenaient définitivement la poudre d’escampette. Freiné par des crampes, Patrice laissait filer Lionel qui s’imposait en 7h38’58, reléguant son plus dangereux rival à 8’09.
Leurs trois poursuivants immédiats auront pour noms :
– Raul Frechilla Toledo, 3ème et 2ème senior en 7h47’07.
– Nicolas Mermoud, 4ème et 2ème V1 en 7h56’39.
– Patrick Rey, 5ème et 3ème V1 en 8h14’45.

Benoît Prato pour le compte de la page sport de la Haute-Savoie du « Dauphiné Libéré », en date du dimanche 8 juillet 2012 (version majorée par François Vanlaton).


MONTAGN’HARD (103KM) : COMPTE RENDU


UN RAIDER S’IMPOSE A SAINT-NICOLAS

1488291395.5384animation3 - COMPTE RENDU DE LA MONTAGN’HARD / 07-08 – 07-12

Cyril Cointre a dominé de bout en bout l’épreuve reine de cet ultra-trail qui souhaite garder son caractère authentique dans une commune de Saint-Gervais-les-Bains traversée par l’UTMB.

La 4ème édition de la Montagn’hard s’est parfaitement déroulée, à la grande satisfaction d’Olivier Tribondeau, initiateur de cet ultra-trail dont le parcours traverse les communes de Saint-Gervais-les-Bains, les Contamines-Montjoie et Hauteluce.
Cette année, le tracé faisait une large incursion dans le Beaufortain. Le menu du grand parcours était du reste pour le moins titanesque, avec un dénivelé positif de 8600m pour une boucle de 103km au départ de Saint-Nicolas-de-Véroce, village situé sur la commune de Saint-Gervais-les-Bains.
Dès le départ donné à la fraîche à 5h, les favoris se plaçaient en tête du peloton de 200 unités, un nombre de participants volontairement limité par les organisateurs.
Un nouveau venu allait s’échapper en la personne du Vauclusien Cyril Cointre, suivi du vainqueur de l’an dernier, le Ligérien Frédéric Jouband, le Faucignerand François Lachaux ayant dû renoncer pour cause d’entorse au genou.

20’ d’avance sur la ligne d’arrivée après 8600m de dénivelé
L’homme de tête, qui brille depuis plusieurs années dans les raids multisports, poursuivait son effort tandis que Jouband semblait attendre son heure. L’écart entre les deux se réduisait à 6’ avant l’ultime ascension, celle du Mont-Joly, mais Cointre mit un dernier coup de collier pour atteindre le sommet (2525 m) avec une avance d’un quart d’heure.
La plongée finale vers l’arrivée conforta le Provençal qui s’imposa avec 20’ d’avance sur son dauphin, la 3ème position étant pour Benoît Vallet, 9ème  sur le 57km ici-même en 2011. Le vainqueur, résidant d’un petit village près de Bédoin sur les flancs du Ventoux, était satisfait mais assez éprouvé à l’arrivée : « Le parcours est très dur, mais les paysages font oublier la difficulté. La descente finale a été un enfer pour moi, mes pieds ayant énormément souffert. Je pratique le raid mais je reviendrai, peut-être pas l’an prochain car je compte bien préparer l’UTMB 2013, mais j’ai encore le temps car je n’ai que 30 ans ».
Jouband reconnaissait quant à lui la supériorité du raider, mais aussi la perfection dans l’organisation de cette Montagn’hard qui à ses débuts paraissait surhumaine au vu de son dénivelé de 10000m !

Pierre-Louis Zajac pour le compte de la page sport de la Haute-Savoie du « Dauphiné Libéré », en date du lundi 9 juillet 2012 (version majorée par François Vanlaton).


RESULTATS :

Montagn’Hard (103km) :
Scratch (85 classés dont 55 qui n’ont pas ascensionné l’Aiguille Croche) :
– 1er et 1er senior : Cyril Cointre en 18h28’56. Membre du Team Hoka-Runao, 30 ans, raider avant tout, cette saison 2ème au challenge sur deux jours du 88km du Signes-Trail, 2ème sur l’Ultra de l’Ardéchois.
– 2ème et 1er V1 : Frédéric Jouband en 18h28’55. Membre de l’association stéphanoise « Routes et Sentiers », 42 ans, 1er sur le 100km de la Montagn’Hard 2011, 2ème sur le 120km du Festa Trail Pic Saint-Loup 2012.
– 3ème et 2ème senior : Benoît Vallet en 19h16’16. 31 ans, 9ème sur le 57km de la Montagn’Hard 2011.
– 4ème et 2ème V1 : Eric Bonnotte en 21h23’06. Membre d’Ultrafondus, 45 ans, une place analogue à celle du millésime 2010 de la Montagn’Hard (120km alors), 4ème encore sur l’Ultr’Ardèche 2012.
– 5ème et 3ème senior ex aequo : Thibaud Gueyffier en 23h02’10. Membre de l’Union Sportive Tropézienne Courir à Saint-Tropez, 38 ans, 63ème sur le 160km du Grand Raid des Pyrénées et 8ème sur le 53km du Trail des Alpes-Maritimes, les deux prestations en 2011.
– 5ème et 3ème senior ex aequo : François Le Targat en 23h02’10. 33 ans, 16ème sur le Grand Raid 73 2012.
– 7ème et 1er V2 : Jean-Marc Roux en 23h23’53.
– 8ème et 3ème V1 : Arnaud Sindou en 23h23’54.
– 9ème et 4ème V1 : Stéphane Launay en 23h32’38.
– 10ème et 5ème senior : Etienne Leconte en 23h55’53.
– 11ème et 5ème V1 : Yvan Richard en 24h27’41.
– 12ème et 6ème senior : Yann Mullier en 24h35’17.
– 13ème et 7ème senior : Fabrice Dufus en 24h35’20.
– 14ème et 6ème V1 : Marc Turzo en 25h21’31.
– 15ème et 7ème V1 : Jean-Noël Cretin en 25h29’45.
– 16ème et 8ème V1 : Bruno Girard (25h29’55.
– 17ème et 9ème V1 : Xavier Giraudeau en 25h34’51.
– 18ème et 10ème V1 : Laurent Espie en 25h50’22.
– 19ème et 8ème senior : Samuel Gully en 26h11’10.
– 20ème et 11ème V1 : Paul Cascarino en 26h15’55.
Femmes (4 classées qui n’ont pas ascensionné l’Aiguille Croche) :
– 1ère et 1ère senior (49ème au scratch) : Stéphanie Thibault en 31h07’06.
– 2ème et 1ère V1 (60ème au scratch) : Sylvie Cognon en 32h17’06.
– 3ème et 1ère V2 (72ème au scratch) : Michèle Flage en 34h04’05.
– 4ème et 2ème V2 (81ème au scratch) : Suzanne Dupont en 34h42’08.

Résultats complets :
Ils se trouvent sur le site Internet de la manifestation :
– La Montagn’Hard (103km) :
http://www.lamontagnhard.fr/2012/index.php?cat=montagnhard&page=resultats
– La Montagn’Hard (60km) :
http://montagnhard.free.fr/2012/index.php?cat=montagnhard60&page=resultats
– La Moins’Hard (37km) :
http://montagnhard.free.fr/2012/index.php?cat=moinshard&page=resultats


1488291395.5384animation3 - COMPTE RENDU DE LA MONTAGN’HARD / 07-08 – 07-12
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events