TPSinfos

COMPTE RENDU DU KM VERTICAL DE NANTAUX / 03-10-10

SUCCES SUR TOUTE LA LIGNE !

De par la participation et les performances enregistrées, les géniteurs et chevilles ouvrières du Km Vertical de Nantaux ont incontestablement fait florès. Coup de chapeau donc à ces quatre forces centripètes que sont : le Club Alpin Français (CAF) du Léman et ses Vorosses électrisés par leur charismatique leader Ludovic Rey ; la triplette morzinoise agrégeant Sébastien Baud et les frères Alain et Jean-François Prémat ; La Meurianne Animations ; enfin, le Secours en Montagne Morzine-Avoriaz-Montriond.

Avec 162 concurrents dont quelques Suisses, le chiffre des partants dépasse les plus folles espérances des concepteurs de cette manifestation, extirpée des limbes, ne l’oublions pas, en avril dernier seulement et par conséquent non-inscrite sur le calendrier 2010 de la Fédération Française d’Athlétisme.
Chiffre à comparer avec le pionnier en la matière, le Km Vertical de Fully dans le Bas-Valais, qui n’avait réuni en tout et pour tout que 68 verticalrunners à l’occasion de son édition princeps en 2001 puis 124 l’année suivante. Même si le contexte de l’époque est bien évidemment différent de celui d’aujourd’hui, ce type d’épreuve étant alors quasiment inconnu dans nos contrées, à l’exception toutefois du rendez-vous avalin, apparu dès 1996.
N’empêche, les maîtres d’œuvre de Nantaux peuvent vraiment se frotter les mains en constatant qu’aucun km vertical pour son baptême du feu, disputé en Rhône-Alpes ou en Suisse, n’avait atteint le degré de popularité de leur épreuve, y compris les deux créés en cette même année 2010. Qu’on en juge, outre Fully déjà évoqué :
– Pic Vertical à Ormont-Dessous (canton de Vaud) : 136 partants le 30 septembre 2006.
– Km Vertical du Mirantin à Arêches (Beaufortain) : 58 partants le 26 août 2007.
– Défi du Facteur à Bourg-d’Oisans (Oisans) : 74 partants le 21 juin 2009.
– Verticale du Grand Serre à Choronges (Oisans) : 90 partants le 29 mai 2010.
– Verticale du Môle à la Tour (Faucigny) : 96 partants le 6 juin 2010.
Quant aux prestations, elles auront été à la hauteur de cet engouement populaire. Le chrono du lauréat, Pierre Chauvet, porté à 34’10, est excellent à travers cette distance de 2km. En le confrontant avec ceux des autres km verticaux, on remarque qu’il se place d’emblée en seconde position derrière celui de Fully :
– Fully 2001 (1,9km) : 32’53 par Emmanuel Vaudan. Record en 31’52 en 2007 par Kilian Jornet Burgada.
– Pic Vertical 2006 (2km) : 35’25 par Emmanuel Vaudan. Record.
– Verticale du Grand Serre 2010 (1,9km) : 35’29 par Serge Garnier.
– Verticale du Môle 2010 (4km) : 37’53 par Thibaut Baronian.
– Km Vertical du Mirantin 2007 : 39’17 par Florent Perrier. Record en 37’12 en 2010 par Kilian Jornet Burgada sur 2,9km.
– Défi du Facteur 2009 (6km) : 44’22 par Jérôme Bosch. Record.
Quant au Vertical’Kil (5km) à Auris-en-Oisans, dont le 1er millésime en 2004 est marqué par le succès de François Giraud, tant le nombre de compétiteurs que leurs chronos sont substantiellement plus faibles, à l’image du temps étalon en 39’39, établi par Serge Garnier en 2010.
En dehors des 34’10 de Chauvet, relevons encore deux réalisations sous les 35’ et 17 autres sous les 40’. Vraiment un km vertical de haute tenue. Et on peut compter sur les organisateurs pour le rendre encore plus véloce l’an prochain : assurément, Fully n’a plus qu’à bien se tenir !

Quand Chauvet et Liponne dament le pion aux skieurs-alpinistes
Alors qu’ils pullulaient, les skieurs-alpinistes auront été à la peine chez les hommes. Seuls d’eux d’entre eux intègrent le top cinq :
– En 3ème position en 35’09, figure le Megévan d’adoption Yannick Buffet, 31 ans, international à compter de 2007 et pensionnaire de Praz Montagne. L’homme de la Rivière-Enverse (Vallée du Haut-Giffre), véritable armoire à glace (1m90 pour 74kg), qui après une saison délicate en poudreuse, retrouve ainsi ses sensations, lui qui avait été le meilleur tricolore en 2009 comme l’illustra son double titre de champion d’Europe en individuel et combiné, sans occulter le bronze en verticale race et le 4ème rang par équipe.
– Au 4ème rang en 35’11, surgit un autre résidant du Val-d’Arly en la personne du Cohennerain Cyrille Gardet, 20 ans, licencié au Club Multisports Arêches-Beaufort, également capé en équipe de France de ski-alpinisme, en tant que junior, et 4ème de sa catégorie dans le classement national. 1er espoir à Nantaux, il l’a été aussi le 28 août dernier lors de la seconde CCC se substituant à l’UTMB, synonyme de 62ème place au scratch.
Sinon, les autres positions du top cinq auront été accaparées par :
– Le fondeur Pierre Chauvet, 30 ans, du Club des Sports de Megève, vainqueur. C’est à mi-parcours qu’il grilla la politesse au Chablaisien valaisan de Collombey-le-Grand, Alexis Gex-Fabry. Alternant course et marche sous forme de foulées bondissantes, il dépassa d’autres rivaux avant de se friter au sens propre comme au figuré avec Julien Liponne, et ce après avoir ascensionné les deux tiers de la rampe, pour finalement le reléguer à 35’’.
Par ricochet, l’aîné des Chauvet remettait les pendules à l’heure auprès de ceux qui pointaient du doigt ses relatives ultimes contre-performances. On l’avait en effet vu refluer à Chedde-les-Ayères par rapport à 2008 (1’31), ainsi qu’à Fully-Sorniot en regard de l’an passé (58’’). Bref, il confirme ses prestations de haut vol à Fully (1er en 2008 en 32’06, 2ème en 2009 en 32’32) ; et le 23 octobre, il en sera l’un des grands favoris avec le Grenoblois Serge Garnier et le Bas-Valaisan Emmanuel Vaudan. En attendant, il prendra le départ de la Perjussienne ce dimanche 10 octobre.
– Le cycliste Julien Liponne, 27 ans et demeurant aux Côtes-d’Arey (Nord-Isère), magnifique dauphin en 34’45. Sociétaire de l’Espoir Cycliste Saint-Etienne Loire, son action d’éclat est à l’avenant de son double triomphe à la Molinette 2007 et 2009, de ses 35’22 à Fully 2009 (11ème), enfin de son 3ème rang au Vertical’Kil 2010. D’excellent augure dans l’optique de l’échéance fulliéraine qu’il honorera pour la seconde fois.
– Le coureur de montagne Alexis Gex-Fabry, 37 ans, du Club Athlétique Bas-Valais Martigny, 5ème en 35’52 malgré des entraînements moins rigoureux que jadis. Rappelons qu’il a été champion d’Europe en 2002 et aux Mondiaux, 3ème en individuel en 2000 ainsi que 3ème par équipe en 2004 et 2007. En Haute-Savoie, il dispose d’une grande notoriété pour détenir le record de la Course de la Dent d’Oche (48’46 en 2004) et de la Crève-Coeur (50’33 en 2007).

Coup d’essai, coup de maître pour la junior Mollaret
In fine, ce sont les filles qui auront sauvé l’honneur du ski-alpinisme en monopolisant le tiercé de tête.
Avec au premier chef la prometteuse Axelle Mollaret, victorieuse en 44’27. Née le 3 septembre 1992 et résidant dans le village de Nâves-Parmelan surplombant Annecy, Axelle a déjà connu la consécration nonobstant son âge précoce. A l’occasion des Championnats du monde de ski-alpinisme dans la Principauté d’Andorre, concourus du 27 février au 6 mars 2010, la junior 1ère année, alors âgée de 17 ans, avait en effet décroché la médaille de bronze dans l’épreuve individuelle et le pied du podium en verticale race. Et le 5 avril 2010, sur une étape française de Coupe du monde ayant lieu dans des conditions apocalyptiques, en l’occurrence celle du Grand Bréal dans le Queyras, elle terminait de nouveau 4ème. De quoi nous laisser pantois !
A l’instar de son amie Louise Borgnet, 15 ans, coéquipière lors de l’ultime Pierra Menta jeunes (3ème) et dont le maillot est pareillement frappé du coq, elle endosse les couleurs du CAF d’Annecy et du groupe jeunes ski-alpinisme du comité départemental du CAF 73 et 74. Dans sa catégorie d’âge, la Naveraine n’aura jamais cessé de dominer le circuit des compétitions nationales, fruit d’un labeur acharné, ce qui lui a ouvert conséquemment les portes des Mondiaux.
Axelle est une sportive accomplie qui la conduit à pratiquer au sein du CAF moult disciplines : alpinisme, course de montagne, escalade, trail et bien sûr celle qui la transplante sur le devant de la scène, « la peau de phoque ». Sans omettre la course d’orientation au sein d’Annecy Sports Orientation.
Cet éclectisme, elle l’a concrétisé d’abord en famille avant de l’aborder avec ses copines puis au sein du CAF. Elle baigne en effet dans un cocon sportif, ses parents étant d’authentiques ultra-trailers, cafistes annéciens et sponsorisés par Salomon Sports. Son papa, Bruno, né en 1960 et ancien adjoint à l’urbanisme à Nâves-Parmelan, a dans sa besace cinq UTMB (60ème en 2004), trois Diagonales des Fous (43ème en 1999) et quatre Annécimes (8ème en 2006). Pas malhabile non plus sur montée sèche (14ème en 1h47’08 sur celle de la Tournette en 2010, bonifiant son temps référence de 44’’). Outre celle-ci, il s’est mis en exergue cette saison sur le Trail Blanc du Semnoz (63ème et 3ème V2), sur le 29km des Glaisins (77ème et 6ème V2), sur le Maratrail de Faverges-Odlo (71ème et 5ème V2) et sur le 27km de l’Aigle (20ème et 1er V2).
Quant à sa maman, Arielle, née en 1958 et enseignante en mathématiques au collège des Aravis à Thônes, elle a été finisheuse aussi bien du Grand Raid de la Réunion (2003) que de l’UTMB (2007). En août, elle devait étrenner la TDS tandis que sa moitié prendre d’assaut pour la sixième fois l’ultra avant que la météo ne désagrège leurs rêves.
Pour le moment, Axelle chausse ses running avec parcimonie. On l’aura observée :
– En trail : 1ère espoir aux Glaisins 2009, de conserve avec deux amies skieuses-alpinistes du CAF d’Annecy, Marie Brozzoni et Mélanie Fouché.
– En course de montagne : 2ème sur la Montée de la Tournette le 5 septembre dernier en 2h00’37, précédée de 4’07 par Louise Borgnet. Elle n’en progresse pas moins par rapport aux crus 2008 (3ème en 2h04’54 sur un itinéraire raccourci) et 2009 (1ère en 2h03).
Au final, Axelle aura effectué une prouesse de premier ordre qui, à n’en pas douter, en appelle d’autres. On scrutera donc à la loupe ses résultats 2011 où elle sera l’un de nos plus beaux fleurons chez les jeunes skieuses férues de poudreuse, en particulier aux Mondiaux de Claut dans les Dolomites, du 18 au 25 février.
C’est de 34’’ qu’Axelle devance sa dauphine Catherine Juillaguet qui pourtant ne manquait pas d’atouts. Née en 1962, cette Haut-Jurassienne vivant à Septmoncel, à proximité de Saint-Claude, brille en effet chaque hiver sur les planches. Membre du Club Ski-Alpinisme du Val-d’Abondance, elle avait fini au classement national 11ème et 3ème vétéran puis 7ème et 3ème vétéran, respectivement en 2009 et 2010. En course à pied, elle n’avait pas fait de la figuration sur le Km Vertical de Fully : 8ème en 44’15 en 2007, 14ème et 5ème vétéran en 47’41 en 2008. Ajoutons qu’elle s’adonne également au VTT. En tout cas, elle aura fait preuve à Nantaux d’une superbe résistance face à la fougue annécienne.
Enfin, la plus petite marche du podium est trustée par la citoyenne de Bellevaud Martine Meynet-Cordonnier en 46’40, soit à 1’41 de Catherine. Née en 1970, elle figure bien sûr régulièrement sur les manifestations de sa commune : la Ballavaude pour le ski-alpinisme  (2ème en 2010), les Allobroges pour le trail (6ème et 3ème V1 sur le 32km en 2010). A Fully, on l’aura remarquée en 2009 avec à la clef une marque en 48’52, soit la 21ème place et la 15ème chez les seniors.

François Vanlaton

1488291395.5384animation3 - COMPTE RENDU DU KM VERTICAL DE NANTAUX / 03-10-10


RESULTATS :

Ils figurent sur le site Web de Nicolas Konyck :
http://www.nicolaclusaz.com/wp-content/uploads/2012/07/Nantaux1.pdf

sans-titre
Axelle Mollaret, 18 ans, affiliée au Club Alpin Français d’Annecy, lauréate du 1er Km Vertical de Nantaux.
La photo a été prise lors des Championnats du Monde de ski-alpinisme qui se sont tenus du 27 février au 6 mars 2010 dans la Principauté d’Andorre, et qui l’auront révélée. Avec notamment une médaille de bronze, acquise à l’issue de l’épreuve individuelle junior.

 

1488291395.5384animation3 - COMPTE RENDU DU KM VERTICAL DE NANTAUX / 03-10-10
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events