TPSinfos

RESULTATS ET COMPTE RENDU DU GRAND RAID 73 ALLIBERT TRAIL / 25-05-13

LUDOVIC POMMERET, PUISSANCE 4 !
ET DE TROIS POUR SYLVIE NEGRO !

Trailer d’exception, Ludovic Pommeret (Teams Hoka et Altecsport), 38 ans, aura écrit une ligne de plus à sa carte de visite, déjà singulièrement étoffée, en enlevant pour la quatrième fois le Grand Raid 73 après les millésimes 2007, 2008 et 2009.
Joint par téléphone alors qu’il rentrait chez lui en Maurienne, « Ludo », au demeurant bien épaulé par sa femme Céline, m’a décrit avec le souci du détail qui le caractérise son épopée en terre baujue. Aussi, j’ai essayé de retranscrire le plus fidèlement possible ses propos.
En tout cas, un très grand merci à Ludo pour m’avoir réservé la primeur de son récit !

En raison de médiocres conditions météo prévalant cette semaine puis lors du jour J (froid, neige, pluie et vent), le parcours de cette 10ème édition fut sensiblement réduit, passant de 73km et 5200m de dénivelée à 58km pour un peu plus de 3000m de dénivelée. La Pointe de la Galoppaz (1681m) et le Mont Colombier (2045m) en amont du jour J, puis le Col de la Cochette (1694m) et le Mont Pelat (1543m) durant la course, seront ainsi épargnés aux athlètes.
C’est de conserve que cinq d’entre eux firent irruption au premier ravitaillement installé à La Thuile (km18,5, 877m). Outre Ludo, on reconnaissait Sylvain Arnaud (Team Sportimium 05), Guillaume Badré (Saint-Jeoire Prieuré), enfin les deux chasseurs alpins du 13ème de Barby, Jean-Hugo Hoarau (ASPTT Annecy et Décathlon Saint-Alban) et Barthelemy Gaudino (Viuz-en-Sallaz).

Affrontement Pommeret-Arnaud
Dans la portion suivante, relativement plane, le Mauriennais fit exploser le groupe et prit seul le commandement. Même s’il distingua Badré dans les premiers arpents de la terrible rampe accédant au Pic de la Sauge (1612m), il parvint le premier au sommet recouvert par 10cm de neige, aussitôt rejoint cependant par Sylvain qui sera monté plus vite que lui.
Repartant ensemble, les deux fuyards connaîtront dans l’ascension de la Petite Pointe de la Galoppaz (1623m) le moment le plus éprouvant de leur odyssée. Une tempête de neige, un froid glacial, un vent d’ouest de côté, enfin un manteau blanc épais de 20cm, mirent en effet leurs organismes à rude épreuve. Victime d’un onglée, Sylvain fut contraint de s’arrêter auprès d’un bénévole qui lui offrit alors un thé. Ludo en profita pour prendre la poudre d’escampette dans la descente qui s’ensuivit et qui s’avérera extrêmement glissante de par la mixité de la neige et de la boue. D’ailleurs, il ne put éviter une spectaculaire gamelle.
Au second ravitaillement mis en place dans la station d’Aillon-le-Jeune (km39, 940m) où il prit une soupe, il eut la surprise d’observer le retour de Sylvain avec qui il repartit de nouveau sur une piste interminable et courable conduisant au gîte d’étape du Morbié (1251m) puis au chalet Ducrey (1350m). Alors que Ludo réussit le tour de force de cavaler sur la majeure partie de la piste, celle-ci fut fatale au Haut-Alpin qui 3km après les Aillons décrocha définitivement.

Paquier au finish
Même si la chevauchée vira à son terme, l’ingénieur informaticien n’en eut pas terminé pour autant avec les difficultés. La preuve, le long monotrace en dévers démarrant au-dessus du Col de Marocaz, et emprunté auparavant par le peloton du 23km, se transforma en chemin de croix, la fange omniprésente sans compter le dépassement des derniers concurrents du trail court achevant de l’éreinter. D’ailleurs, il n’échappera pas à sa seconde chute.
Certain de sa victoire, il se relâcha dans la dégringolade finale entamée au troisième et ultime ravitaillement servi dans le hameau de Montlambert (850m), situé à cinq bornes de l’arrivée.
A peine franchi la ligne salvatrice, précisément 24’’ plus tard, il eut la stupeur de voir surgir un autre habitué du Grand Raid 73 en la personne du quadra Patrice Paquier (Gilly-sur-Isère), revenu du diable vauvert. Celui qui est avant tout connu pour être le préparateur physique de l’équipe de France de ski de fond endossera de façon inespérée le costume de dauphin, et ce après l’avoir emporté en 2010 et, auparavant, fini à deux reprises dans le top 5 (5ème en 2008 puis 3ème en 2009).
Longtemps 8ème, il put revenir aux avant-postes en se montrant à son avantage dans les secteurs les plus scabreux. Pointé à 5’ de Ludo à Montlambert, Patrice gagna donc 1’ par km au regard de son rival, illustrant ainsi ses qualités de descendeur hors norme.
Pour la gent féminine, la réputée Sylvie Négro (Entente Athlétique de Chambéry et Team Activasport), âgée de 49 ans, fit parler son expérience. Cette fondeuse ajoutera en effet une troisième perle à son collier cruetnerain après celles de 2009 et 2010 (1).
Faisant du Grand Raid 73 son objectif majeur cette saison, Nadège Cavagna, également quadra, se contentera de la seconde place. Elle n’en fit pas moins excellente figure, 20’27 seulement la séparant de sa camarade de club et de team. Pour « le trail le plus difficile de sa carrière, marqué notamment par une totale solitude sur les 15 dernières bornes, minant quelque peu le moral », la lauréate du Challenge des Bauges 2011 aura eu tout simplement la malchance de tomber sur une athlète absolument intouchable.  

François Vanlaton

(1) Voir au sujet de Sylvie Négro l’article figurant sur notre site Web « Trail-Running en Pays de Savoie/Ain », en date du mardi 28 mai 2013 : 
http://www.trail-running-savoie.fr/sylvie-negro-scenario-dune-victoire-sur-le-grand-raid-73-25-05-13/

.
LUDOVIC POMMERET EN HAUT DE L’AFFICHE :

Indubitablement, le Mauriennais semble avoir retrouvé des couleurs après une année 2012 en demi-teinte où il ne put s’entraîner à sa guise en raison de la construction de sa maison, entamée en juillet 2010 au Bourget et qu’il entreprend lui-même.
Parallèlement à sa saison bien remplie en ski-alpinisme, Ludovic Pommeret s’est illustré en trail blanc comme en témoignent les résultats suivants :
– 13 janvier : 3ème sur le Trail Blanc New Balance de Serre Chevalier.
– 24 février : 2ème ex aequo sur le Trail Blanco de Cesana Torinese.
– 17 mars : 1er sur la Snow Trail de Montgenèvre.
– Run Azur Trophée des Neiges (challenge associant les trois compétitions précitées) : 1er.
– 23 février : 1er ex aequo sur la Fée Blanche.
Puis il enchaînait par deux victoires : le 13 avril sur l’Ultra Montée du Salève où il pulvérise de 18’55 le record de l’épreuve, réalisant les huit montées en 4h21’48. Et donc le Grand Raid 73 Allibert Trail qui tombe pour la quatrième fois dans son escarcelle. Après son succès à la Fée Blanche, le voilà en tout cas bien parti pour remporter de nouveau le Challenge des Bauges qui lui est déjà revenu en 2007, 2008 puis 2009.
Sa prouesse à Cruet est d’autant plus retentissante qu’il avait délaissé la course à pied à la suite de son triomphe au Salève, partant du 20 avril au 5 mai dans le Ladakh accomplir une expédition en « ski-alpi ». Ses sensations n’étaient d’ailleurs pas extraordinaires samedi.
Prochains objectifs : le Maratrail de Faverges le 15 juin (1er en 2007, 2008 et 2010 ; 2ème en 2009, 2011 et 2012) où il ne pourra que raffermir sa première position au Challenge des Bauges ; puis le Tour des Glaciers de la Vanoise le 29 juin (1er en 2008, 2009 et ex aequo en 2012). En attendant, on pourra l’admirer le 2 juin, soit au Maratrail de Lans-en-Vercors (1er en 2010 et 2011), soit en Basse-Maurienne, sur le 28km de l’Arbarine qu’il n’a jamais disputé. A moins qu’il n’opte, sous l’influence de sa dulcinée, pour sa maison qui n’est toujours pas achevée…
FV

.pour sa maison qui n’est pas encore achevé
RESULTATS :

Grand Raid 73 (73km réduit à 58km) :
Scratch (301 inscrits, 226 classés, 41 abandons) :
– 1er et 1er senior : Ludovic Pommeret (Teams Hoka et Altecsport) en 7h18’19. 
– 2ème et 1er V1 : Patrice Paquier (Gilly-sur-Isère) en 7h18’43.
– 3ème et 2ème senior : Sylvain Arnaud (Team Sportimium 05) en 7h21’21.
– 4ème et 3ème senior : Guillaume Badré (Saint-Jeoire-Prieuré) en 7h29’18.
– 5ème et 2ème V1 : Jérôme Vallon (Team Intersport Dévoluy) en 7h39’15.
Femmes (13 classées) :
1ère et 1ère V1 (16ème au scratch) : Sylvie Négro (Entente Athlétique de Chambéry et Team Activasport) en 8h26’20.
– 2ème et 2ème V1 (29ème au scratch) : Nadège Cavagna (Entente Athlétique de Chambéry et Team Activasport) en 8h46’47.
– 3ème et 3ème V1 (76ème au scratch) : Marie-Laure Ferrari (Les Recyclés) en 9h56’54.

1488291395.5384animation3 - RESULTATS ET COMPTE RENDU DU GRAND RAID 73 ALLIBERT TRAIL / 25-05-13

Petit Savoyard (23km) :
Scratch 
(317 inscrits, 263 classés, 6 abandons) :
– 1er et 1er senior : Sébastien Fayolle (AS de Course à Pied Veo 2000 La Plagne et Team Mammut-Smartwoll) en 2h08’55.
– 2ème et 2ème senior : Arnaud Jannin (La Ravoire) en 2h14’16.
– 3ème et 1er espoir : Léo Rochaix (Club Multisports Arêches-Beaufort) en 2h20’29.
– 4ème et 3ème senior : Roderick Assier (Union Athletic de Maurienne) en 2h23’24.
– 5ème et 1er V1 : Philippe Gonthier (Espérance Favergienne) en 2h24’22.
Femmes (59 classées) :
– 1ère et 1ère senior (57ème au scratch) : Sandrine Etienne (Tarare) en 3h02’42.
– 2ème et 2ème senior (63ème au scratch) : Nathalie Chevallier-Mieullet (GSBOLD) en 3h05’04.
– 3ème et 3ème senior (71ème au scratch) : Karine Bourgeon (Barberaz) en 3h10’15.

Résultats complets :
Ils sont mis en ligne sur le site Web du Grand Raid 73. Ils m’ont été transmis par Denis Marin, une des chevilles ouvrières du Grand Raid 73 officiant au chronométrage, que je tiens à remercier chaleureusement.
– Grand Raid 73 (73km réduit à 58km) :
Classement scratch : Scratch Grand Raid 73
Classement par catégories d’âge : Catégories Grand Raid 73
– Petit Savoyard (23km) :
Classement scratch :
Scratch Petit Savoyard
Classement par catégories d’âge :
Catégories Petit Savoyard

942128_616618225016416_1298789189_nLes deux vainqueurs du Grand Raid 73 Allibert Trail : Ludovic Pommeret en 7h18’19 et Sylvie Négro en 8h26’20.
Cliché de Martine Volay.

482623_616617458349826_251748529_nImmense bonheur pour l’habitante de Saint-Offenge Dessous, Sylvie Négro, qui s’apprête à franchir la ligne victorieusement à Cruet. Au général, elle accaparera une magnifique 16ème place sur quelques 226 finishers.
Cliché de Martine Volay.

966893_10201039685415498_884179134_oEt voici Sébastien Fayolle qui touchera pour la première fois le pactole sur le Petit Savoyard, après s’être classé 6ème en 2008 sur un parcours distant alors de 30km contre 23 à compter de 2010.
Redoutant par-dessus tout la chaleur, le Borain aura particulièrement apprécié le froid ambiant qui in fine l’aura avantagé.

fayolleA l’occasion du 21km du Trail MSM, concouru le 21 avril dernier à Barby, Sébastien Fayolle, 2ème, avait été devancé d’1’47 par Arnaud Jannin. Il prendra cette fois-ci sa revanche sur le 23km en reléguant à 5’21 le Ravoirien qui se contentera de la seconde place.

fayolle2Sébastien Fayolle.

965776_10151454616178230_1672990618_oLe podium scratch du Petit Savoyard, avec de gauche à droite : Léo Rochaix (3ème en 2h20’29), Sébastien Fayolle (1er en 2h08’55), Arnaud Jannin (2ème en 2h14’16).
Cliché d’Alexandre Garin, correspondant pour la course à pied en Savoie pour « le Dauphiné Libéré » et « Génération-Trail ».

sans-titreLa Rhodanienne Sandrine Etienne, lauréate du 23km en 3h02’42. Une prestation qui la transplantait à la 57ème position au général sur 263 arrivants.
Etrennant la course nature cette saison, cette cycliste s’est mise aussitôt en évidence : le 14 avril lors du 28,5km du Beaujolais Villages Trail où elle finira 3ème, et surtout le 5 mai sur le 21km du Trail de Douvres qu’elle s’appropriera sans autre forme de procès.

1488291395.5384animation3 - RESULTATS ET COMPTE RENDU DU GRAND RAID 73 ALLIBERT TRAIL / 25-05-13
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events