TPSinfos

K2 DES ARCS. Résultats, compte rendu et photos (reportage d’Alexandre Garin) / 02-08-15

K2 des Arcs à Villaroger – YOANN SERT DOMINE L’AIGUILLE ROUGE !

 

Une première édition très réussie pour le TPS Vertical K2 des Arcs, premier du genre en France, reliant la sympathique et très dynamique commune de Villaroger au point culminant du domaine l’Aiguille Rouge pointée à 3227m. Le tarin Yoann Sert aura dominé le toit du Mont pourri devançant de près de 4min le champion de France en titre de K1 Jean François Philipot. Quant à la championne de Haute Savoie Christel Dewalle elle fut une fois de plus indétrônable avec en prime une 12ème place au général et le temps canon d’1h35’20.

 

Lorsque qu’à 9h30 plus de 200 coureurs s’élancent droit dans le pentu sur l’une des plus longues pistes d’Europe de ski alpin, les organisateurs de TPS Events n’en espéraient pas autant pour une première. Très vite, les organismes entraînés commencent à ressentir le souffle du soleil dans le dos. L’échine courbée, les mains bien agrippées sur les précieux bâtons télescopiques devenus pour l’occasion un partenaire inséparable, les montagnards sont à l’assaut de l’Aiguille Rouge. Au passage du Solliet, déjà un quart du parcours dans l’escarcelle et pourtant la bataille ne fait que commencer. Mais le souffle court, la langue pendante et déjà le regard rageur, peu de concurrents ont le loisir d’apprécier la beauté des paysages, dont les montagnes ensoleillées dans leur dos aimeraient leur dire bonjour. Le nez dans le guidon, l’heure n’est encore pas à la parenthèse touristique et chacun s’accorde à s’appliquer sur la trajectoire la plus parfaite, à prendre de bons appuis pour s’économiser. Lancés comme deux orbites intouchables, le duo de tête n’a quant à lui que faire des économies, les deux braves connaissant parfaitement les limites de leurs organismes. Et ces deux machines de guerre qui ont déjà décramponné le reste du peloton ne sont pas moins que l’excellent touche à tout Yoann Sert et le champion de France en titre de K1 (FFA) Jean-François Philipot. Passés tous deux en 38’ à mi-parcours, le tarin maintient la pression alors que le champion de Haute-Savoie commence à lâcher prise. « J’ai bien enchaîné ces derniers temps et je suis surtout entraîné pour les k1, alors que l’exercice du K2 s’avère sans doute encore un peu trop long pour moi» analysera avec la plus grande simplicité l’aimable paysagiste de Haute-Savoie auteur d’un mois de juillet tonitruant (4ème au K1 de Val d’Isère puis  champion de France à Hauteluce sur K1). Il faut préciser que l’effort d’un K1 s’effectue un peu au-dessus du seuil anaérobie, entre 35’ et 40’ selon les parcours pour les meilleurs alors qu’un K2 représente forcément au moins le double, une allure de course un ton en dessous qui nécessite un entraînement plus adapté et de plus longue haleine.

 

Derrière ce duo de choc la lutte est serrée entre André Cairoli du Team Lola Skyrace alors pointé en 3ème position au passage du K1, Lionel Poletti et Samuel Equy. Plus en retrait c’est un habitué aux victoires et aux podiums que nous retrouvons. Alexandre Daum du Team Terre de Running était aujourd’hui engagé sur l’épreuve en guise de préparation pour ses gros objectifs de fin de saison et ne pointera « que dans le top 10 » à mi-parcours, conservant sa position pour terminer à la tout de même très honorable 9ème place.

 

Prudente mais pas moins efficace, Christel Dewalle est déjà dans le top 20 et en pôle position chez les féminines, avec déjà 3 bonnes minutes d’avance sur ses deux poursuivantes Corinne Favre et Jessica Pardin au passage du K1, ces deux dernières quant à elles contenues dans un mouchoir de poche.

 

Sur la deuxième phase du parcours, l’altitude propre à la haute montagne commencera à jouer des tours à certains faisant la part belle aux montagnards aguerris et autres aficionados du ski alpinisme. La vue de l’Aiguille puis le passage sur le glacier sera un moment inoubliable pour tous. Même les inconditionnels du chronomètre se permettront de relever le menton pour apprécier une fois n’est pas coutume la force des montagnes environnantes. Un tourbillon de plaisir que n’oublieront pas les concurrents comme cette famille lilloise venue en vacances en Savoie avec comme challenge de participer au K2. Objectif rempli !

 

A l’aise en haute montagne et habitué à ce type d’effort, Yoann Sert prendra une longueur d’avance sur Philipot après le passage du K1. Inlassablement, cet amoureux de la montagne et de la nature dans son ensemble, prendra le large et tout en haut de l’Aiguille Rouge il pourra savourer cette victoire acquise en 1h23’39 avec une nette domination sur son dauphin, plus de 4’ séparant les deux hommes. Habitué aux victoires que ce soit en ski alpinisme ou en vtt, le technicien en hydraulique d’EDF troquera bientôt les baskets pour retrouver son vtt lors de la Transmaurienne. « J’aime les grands espaces et que ce soit à pied, en vtt ou en ski, c’est le genre d’exercice qui me convient parfaitement» résumera-t-il quelques temps après lorsque nous l’avons croisé lors du ravitaillement offert sur le chemin du retour au restaurant bar le Solliet, discussions échangées autour d’une bonne pizza et d’une bière des plus rafraichissantes.

 

Lionel Poletti viendra finalement compléter ce beau podium en 1h28’42, après avoir lâché Andrea Cairoli qui se contentera du pied du podium en 1h30’21 avec en compensation la victoire chez les vétérans. A noter aussi l’excellente performance de Samuel Equy qui encore junior terminera 5ème au scratch avec l’excellent chrono d’1h30’53.

 

Chez les féminines, Christel Dewalle conclue un bel enchaînement estival après sa seconde place au K1 de Val d’Isère et sa victoire la semaine suivante aux Dolomites. Malgré un temps canon en 1h35’20 elle avouera néanmoins « avoir souffert de l’altitude vers le sommet et avoir connu un léger passage à vide. » Mais sa belle gestion de course, après un départ jugé prudent, lui aura permis de dominer une fois de plus. Christel sera ce week-end sur l’emblématique course de Zierre-Zinal en Suisse avant de savourer des vacances en famille bien méritées. Quant à sa fin de saison « tout dépendra de mes genoux et de mes ischios, de la façon dont se dérouleront les descentes en Suisse. Si ça passe je devrais m’aligner sur les France de trail en septembre. Sinon, ce sera le K2 de Chando en Suisse, une belle course de compensation. »

 

Quant à ses dauphines, ce n’étaient pas des débutantes. On retrouvera l’inusable Corinne Favre du team La Sportiva seconde en 1h42’15, quelques longueurs à peine devant la prometteuse Jessica Pardin. L’expérience sans doute. A 45 ans, Corinne est une véritable légende vivante. Celle qui a tout fait, tout vécu ou presque dans le monde du sport outdoor est une insatiable de la compétition. « En forme cet été » elle prépare actuellement le K3 de Suse en Italie qui aura lieu ce week-end, un challenge de plus pour la championne d’Arêches Beaufort.

 

La jeune traileuse du Team Hoka effectue à 27 ans une belle reconversion après une première carrière de ski de fond, entrecoupée dune pause après être devenue maman de deux charmantes petites filles. Après de belles performances lors de cette première partie de saison dont une 4ème place sur l’Altispeed dernièrement à Val d’Isère, nous reverrons la traileuse d’Albertville très prochainement sur l’Echappée Belle.

 

 

GIRMA TROP FORT SUR LE K1

Sur le K1 (soit 1000m positif d’ascension), on aura assisté à l’envolée de Guillaume Girma venu de Toulouse. En vacances aux Arcs le spécialiste de la course en montagne et sociétaire du CA Balma (8ème au Championnat de France au Revard) est parti en boulet de canon dès la première ligne droite. Pour mettre tout le monde d’accord. « On a même pas cherché à suivre » commenteront ses deux poursuivants Simon Ballarvi et Nolan Miton. En effet le Toulousin connait bien le coin souvent en vacances aux Arcs hiver comme été. Et autant spécialiste de l’athlétisme (cross et piste) que de la course en montagne (plusieurs sélections en équipe de France junior et espoir) Guillaume Girma est un coureur complet, sa pointe de vitesse lui permettant de prendre de l’avance dès les premiers hectomètres du parcours.

 

En chasse derrière Girma, l’italien de Chamonix Simon Bellarvi, rentre « très heureux de son ascension après des vacances reposantes en Corse où j’ai pris le temps de vivre avec mon amie, de bien boire et manger ». Venu pour accompagner un ami disputant le K2, Simon aura bien fait de prendre un dossard même s’il reconnaitra volontiers que la gagne n’était de toute façon pas jouable « le vainqueur est parti seul dès le départ. Il n’était pas accrochable du tout et il nous a posé plus de 6’ ».

 

Quant à Nolan Miton du Team Technica, il aura passé « une belle matinée venu avec mes copains de tarentaise me préparer pour le K3 de Suse en Italie. » Originaire de Bourg St Maurice, le sociétaire de l’HTAC (Haute Tarentaise Athlétique Club, filiale de l’ASA), connaissait également parfaitement le parcours. Car l’étudiant de l’Ecole de Commerce du Bourget du Lac inscrit à la rentrée en DUT au sein du CESNI (Filière de l’Ecole de commerce pour les sportifs de haut niveau) courait à la maison sur ses terrains de jeu avec Guillaume Lamy, le fondeur de Peisey, 4ème de la course et 2ème espoir derrière Nolan.

 

Chez les féminines, belle prestation de Valérie clément. Venue en week-end prolongé du Vaucluse, la spécialiste des ultras aura bien fait de s’essayer au K1 depuis peu dominant l’épreuve en 54’29. « Je me suis vraiment régalée aujourd’hui pour cette seconde expérience sur un K1. Plus habituée aux formats ultras (80km et +) cela me change d’exercice » savoure celle qui a déjà plusieurs expériences sur la diagonale, une 9ème place à l’Eco trail de Paris cette année, ou encore des places d’honneur sur la TDS ou la CCC.

 

1488291395.5384animation3 - K2 DES ARCS. Résultats, compte rendu et photos (reportage d’Alexandre Garin) / 02-08-15

Elle devance France Delsupehe seconde en 58’24, une coureuse belge aujourd’hui installée sur Bourg St Maurice. « Je débute dans le trail et j’aime bien ce format de course relativement court qui me correspond bien. C’était aujourd’hui mon 3ème KV et je compte bien poursuivre » décrivait France ravie de sa prestation en 54’29.

 

La Chartrousine Stéphanie Breyton complète le podium en 1h04’42. Venue de St Pierre d’Entremont Stéphanie aura profité du pied à terre de ses parents vivant dans le coin du côté de la commune du Granier. Bonne coureuse à pied, Stéphanie est aussi connue pour son dévouement au sein de la section de ski nordique du ski club Chartrousin dont elle anime bon nombre d’entraînements et d’évènements.

 

Pour conclure cette charmante journée, les 262 coureurs totalisés sur les deux épreuves se sont retrouvés en début d’après-midi à Villaroger pour un goûter fort appréciable avant la traditionnelle remise des prix en présence des personnalités comme M. Le Maire et Jean Luc Chrétier adjoint aux sports.

 

Résultats : tps_vertical_k1 tps_vertical_k2

Le site web : http://k2-tps.fr/

 

IMG_9049

Au 500 D+, JF Philipot mène la danse devant Yoann Sert

IMG_9053

IMG_9069

Christel Dewalle Lauréate K2

IMG_9080

Jessica Pardin 3ème scratch dames

IMG_9124 IMG_9170

_ELA5868

Corinne Favre 2ème scratch dames

_ELA5800

Le vainqueur Yoann Sert

_ELA5818

JF Philipot franchit la ligne d’arrivée en seconde position.

_ELA5829

Lionel Poletti 3ème scratch

_ELA5833

Le podium scratch hommes au sommet de l’Aiguille rouge

_ELA6105

Sur le glacier…

_ELA6083

Nehemie Capon 124ème en 2h22min23s

_ELA6085

Laurent Fouvet 136ème scratch en 2h26min12s

_ELA6013

ça grimpe !!!…Dossard 210 : Julien Haule 88 ème en 2h10min18s

_ELA6074

sortie du glacier

_ELA6165 _ELA6124 _ELA6133

_ELA6250_00004

Podium scratch K2

_ELA6239_00003

Podium scratch dames K2

_ELA6207_00002

Podium scratch hommes K1

_ELA6200_00001

podium scratch dames K1

Les photos au 500 D+ sont signés Alexandre Garin. Les autres sont signées Eric Lamugnière.

1488291395.5384animation3 - K2 DES ARCS. Résultats, compte rendu et photos (reportage d’Alexandre Garin) / 02-08-15
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events