RESULTATS DU NATURE TRAIL DU GRANIER / 12-09-15

 

UNE BONNE REPRISE POUR JANNIN  (reportage d’Alexandre Garin)

Inscrit de dernière minute, le militaire du 13ème BCA Antoine Jannin avait remporté la 1ère édition du Nature Trail du Granier l’an dernier devant Joris Milleret, Julien Chorier et Jany Leseur au terme d’une lutte acharnée. Cette fois, sa domination ne fut jamais contestée remportant ce 1er marathon trail haut la main auteur d’une belle épopée en cavalier solitaire !

L’an dernier la nouvelle épreuve de trail organisée depuis le lac Saint-André avait attiré quelques belles têtes d’affiche. L’avant-garde du peloton avait été très animée regroupant sur la même course Antoine Jannin, Joris Milleret, Jany Leseur, Julien Chorier et Robin Lamothe. Après ce coup d’essai gagnant les organisateurs ont décidé de passer la vitesse supérieure en proposant un trail distance marathon fort de 1600m de dénivelé positif. De quoi attirer les amateurs de longue distance. « De la vigne aux sapins… voila résumé en peu de mots ce trail unique qui vous fera traverser le temps, et vous fera évoluer dans la zone d’éboulement du Mont Granier en 1248, la plus grande catastrophe naturelle du Moyen Âge » introduisait Fred Wuhrmann lors du briefing de course. Le ton chargé d’histoire était donné. Le parcours est en partie balisé par les bornes frontières, vestiges du conflit qui opposait le Dauphiné à la Savoie. Plus loin, les coureurs doivent passer au Lac noir, né du plus célèbre éboulement en zone de montagne qui fit des milliers de victimes au Moyen âge. Puis ils emprunteront le « chemin des charbonniers » et découvriront alors les fameux fours des charbonniers utilisés dans les années 1941/1942. Après le passage du lac de la Puce, le retour s’effectuera sur le confortable sentier forestier pédagogique. Avant de plonger en direction du lac de Froment et d’admirer en face la Chaîne de Belledonne et le sommet enneigé Mont Blanc en arrière plan. Puis de conclure en longeant le lac St André pour rejoindre le village des Marches où se trouvera l’arche d’arrivée. Un menu copieux que devront avaler les coureurs inscrits sur le 42km. Si les organisateurs espéraient battre le record de participation pour cette seconde édition, des soucis de communication en auront décidé autrement. Et avancé d’un mois, le trail champêtre des Marches devra se contenter cette année d’une maigre participation, comptant 50 coureurs sur le 42km et 110 sur le 12km. Pourtant c’est une course qui a des atouts et qui devrait se faire une place dans le calendrier automnal des trails savoyards.

IMG_9372

Samedi matin 9h, l’heure est à la préparation des vendanges et en rejoignant le parcours du trail, on ne cessera de croiser des tracteurs en nombre, et autres machines agricoles très actives en vue des prochaines vendanges. Depuis le bas de l’Ecole des Marches, le départ du trail est pendant ce temps donné pour la cinquantaine de coureurs présents, en présence des idylles de la commune des Marches. Partis à l’assaut des contreforts du Mont Granier pour découvrir ce premier marathon trail, c’est sous un soleil agréable que la course démarre. Le peloton restera peu de temps compact, la bosse de la Palud faisant très vite le ménage. Et au gré des bosses très sélectives de début de parcours, la cohorte de cessera de s’étirer pour voir passer aux avant-postes les coureurs quasiment au compte goutte. Antoine Jannin de retour à la compétition « après un été consacré davantage au vélo et à quelques cyclosportives » prendra très vite la poudre d’escampette pour pointer avec 7’ d’avance au lac noir. Mais Jannin ne lâche rien jusqu’à lors peu renseigné sur les écarts avec les autres concurrents. Derrière lui, le hollandais David Hemstede semble en forme et lui aussi compte déjà plus de 8’ sur le 3ème homme Thomas Derape.

IMG_9384

Antoine Jannin 1er scratch 42km

Finalement Jannin ne fera qu’accentuer son avance pour s’imposer haut la main 27min devant son rival. Surpris d’un tel écart à l’arrivée, il en venait même à se demander si derrière certains n’avaient pas été victimes d’une erreur d’aiguillage. « J’ai quand même senti que je manquais un peu de foncier à pied après avoir surtout fait du vélo cet été (15ème à la cyclo la JP Cœur) et j’ai pioché un peu sur la fin pourtant plus roulante » commentera le coureur de St Alban Leysse. En préparation pour la Saintélyon en fin de saison, nous retrouverons le sociétaire du club Bellegarde Athlétisme peut être sur La Nivolet-Classic et certainement sur La Chambérienne. En moins de 4h, David Hemstede, en vacances en famille du côté de la Haute Savoie, prendra la seconde place au terme d’une course éprouvante. Pourtant bien en jambes sur la première partie de course, il mettra du temps à retrouver ses esprits et commentera « une course très difficile pour moi, loin des sorties plates que j’ai l’habitude de faire aux Pays Bas ». S’il comptait lui aussi une avance confortable sur ses poursuivants, il sauvera sa seconde place in-extremis.

IMG_9390

David Hemstede 2ème scratch

IMG_9420

Dans son sillage le jeune Thomas Derape a bien géré sa course pour venir compléter le podium en 4h02’29. Néo savoyard résidant à St Pierre d’Entremonts, Thomas a quitté sa charmante région d’Agen pour venir travailler chez Raid Light la marque de trail Chartrousine. « Finalement mon régime à base de pruneaux, de bonne viande et de vin rouge aura bien fonctionné » commentera avec beaucoup d’humour le commercial en vêtements et accessoires de trail. Progressivement, une quarantaine de coureurs deviendront finishers de ce premier marathon trail, appréciant après cette chaude matinée de recevoir un copieux ravitaillement offert et servi par la municipalité des Marches.

IMG_9513

Thomas Derape 3éme scratch

IMG_9423

 

En marge du podium, nous sommes allés pour TPS Infos à la rencontre des autres coureurs du top 10 afin de recueillir leurs impressions à l’issue de 42km marathon trail.

4ème Arnaud Schwartzentruber 4h19’36 « Super parcours très varié avec des parties roulantes, des pistes et d’autres passages en hors piste. J’ai suivi le bon parcours et je termine très content de ma place. En préparation de la Diagonale des Fous j’enchaîne des courses quasiment tous les week-ends comme l’Echappée Belle il y a 15 jours où j’ai du malheureusement abandonné au bout de 60km. Je serai sur le trail des Aiguilles rouges très prochainement. »

IMG_9437

4ème Arnaud Schwartzentruber 4h19’36

 

5ème Vincent Klaes 4h24’45 « Première participation. De nature plutôt diesel car coureur d’ultra en général, j’ai abandonné à l’UTMB il y a 15 jours. Malgré quelques erreurs de parcours, j’ai très apprécié la beauté du parcours très proche de la nature » commentait l’organisateur de la Comblorane. En préparation de la Saintélyon, il devra choisir d’autres courses en préparation.

IMG_9429

5ème Vincent Klaes 4h24’45

 

7ème David Bonnard 4h39’14 de Grenoble « Le temps était excellent. Un petit trail très sympathique et familial. Un parcours varié, roulant et technique à la fois. Il fallait être attentif. Une bonne course de fin de saison en préparation à plus long terme pour la Saintélyon. Je me suis bien ravitaillé également car il commençait à faire chaud sur le retour »

IMG_9442

7ème David Bonnard 4h39’14

 

8ème Yann Fontana 4h40’08 de Meylan « Des passages très originaux dans les vignes mais il ne fallait pas se perdre et resté très vigilant. C’est une course qui mériterait d’avoir plus de monde. J’ai gagné des places progressivement après un petit passage à vide vers le milieu du parcours. J’irai peut être sur la Saintélyon, mais je suis plutôt un spécialiste des 40 à 50km. En début de saison j’avais fait le Grand Duc en relais rien à voir avec ce marathon trail plus roulant. »

 

9ème Gilles Flament 4h41’06 « L’an passé j’ai fait le 30km et j’ai adoré. Cette année j’ai appris un peu tard le changement de date, certainement du à des problèmes de communication. J‘ai eu l’impression de faire la grande boucle 2015 dans l’autre sens. Annoncé dans le top 10 ma femme est très fière de moi, c’est génial. Je reviendrai l’an prochain surtout que je passerai V2. »

IMG_9443

9ème Gilles Flament 4h41’06

1488291395.5384animation3 - RESULTATS DU NATURE TRAIL DU GRANIER / 12-09-15
IMG_9537

Franck Ottobon 11ème

IMG_9516

le podium scratch hommes 42km

IMG_9470

Bertrand De Monvallier 34ème

IMG_9440

Sébastien Jaffrezic 26ème

IMG_9435

Sébastien Dauve 14ème

IMG_9434

Patrick Boittet 6ème

IMG_9433

Baptiste Bel 15ème

IMG_9403

Olivier Cormier 17ème

IMG_9406

Fabrice Copin (dossard 832) 31ème

IMG_9530 IMG_9528 IMG_9526 IMG_9500 IMG_9487 IMG_9483 IMG_9478 IMG_9468 IMG_9461 IMG_9460 IMG_9397

 

NATURE TRAIL DU GRANIER – LES MARCHES 12KM

UNE PREMIERE VICTOIRE POUR PARPILLON

Il est heureux le jeune notaire de 28ans. Après plusieurs podiums en trail, Alexandre Parpillon signe ici sa première victoire, après divers podiums et places d’honneur cette année (3ème à la Chatoyarde, 5ème à la Saintinoise…).

En marge du marathon trail, la petite épreuve de 12km proposait à la bonne centaine de traileurs présents un sympathique réveil dominical. Dès les premiers mètres le tracé plongea le peloton au cœur des vignes des vins de Savoie. Après les deux premiers kilomètres à profil descendant, il fallait s’engager sur un montée parfois raide jusqu’au village de La Pallud. Ici les écarts seront faits. Poursuivons sur un parcours « plus roulant » pour le Lac Froment (né de l’éboulement de 1248) et son ravitaillement apprécié, et les coureurs suivent ensuite le long du ruisseau avant de monter en direction de St André. La partie finale bascule sur le Lac St André et un chemin confortable dirige les concurrents vers l’ultime difficulté, la remontée au village des Marches.

Si les paysages magnifiques aux abords du lac St André et les vues imprenables sur le Massif de Belledonne auront fait le bonheur du plus grand nombre, seule tache d’encre au tableau, un balisage parfois trompeur aura sans doute égaré plus d’un traileur sur ce bucolique parcours. Le chambérien Alexandre Parpillon n’aura quant à lui pas été piégé restant concentré durant 51’21 d’effort. Un bon sens de l’orientation et des jambes alertes l’auront finalement mené à la victoire de ce second trail des Marches. « Le parcours était très roulant malgré quelques passages vallonnés. Second à mi-course, je suis revenu dans la descente et une fois en tête la pression aidant je n’ai rien lâché pour assurer la première place ». Dans la foulée d’Alexandre, quelques groupes auront malencontreusement suivi le balisage du grand parcours. Perdus dans les vignobles, le retour en tête du peloton devenait alors impossible. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, le Mauriennais Lionel Perret « parti tranquillement » a su « bien anticipé le fléchage » s’offrant une seconde place partagée avec Fabien Gaszek en 56’41.

IMG_9497

Alexandre Parpillon 1er du 12km

Chez les féminines, la jeune parisienne de St Germain en Laye Typhaine Christiaen venue pour le week-end avec ses amis de l’association FART, les joyeux organisateurs et amis de Frédéric Wuhrmann, le chef d’orchestre du sympathique groupe, aura apprécié sa sortie chez les vignerons. Car la jeune spécialiste de cross et de piste classée 24ème au France de Cross 2015 Junior a impressionné de par sa foulée. Avec une 5ème place au général elle aura littéralement survolé l’épreuve écrasant la concurrence féminine en 1h01’12. Elle devance Caroline Bellemin de St Alban Leysse qui pour sa première saison de trail, termine radieuse de sa sortie « très heureuse de cette seconde place et en prime la victoire en vétérane ». En 1h10’02 elle devance d’un cheveu Lydia Oujamaa.

IMG_9490

Typhaine Christiaen 1ère du 12km

IMG_9480

Bernard Buisson 48ème du 12km

IMG_9475

Nathalie Favre-bonte 68ème scratch

IMG_9492

Typhaine Christiaen 1ère du 12km

IMG_9476

 

IMG_9523

Après l’effort…

RESULTATS COMPLETS :Classement 12km NTG 2015 Classement 42km NTG 2015


1488291395.5384animation3 - RESULTATS DU NATURE TRAIL DU GRANIER / 12-09-15
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events