RESULTATS TRAIL DU NIVOLET-REVARD 2015 (compte rendu et photos par Alexandre Garin)

TRAIL NIVOLET REVARD 4ème étape du Challenge Nature Tour du Crédit Agricole des Savoie

POMMERET ET CHAVEROT SEULS AU MONDE !

Marcel Blin souhaitait le soleil. Vœu exaucé. Mais un parcours très gras aura surpris samedi matin les 1200 concurrents engagés. Aucun problème pour Ludovic Pommeret et Caroline Chaverot les coureurs emblématiques du team Hoka bientôt parés des couleurs tricolores, qui auront largement dominé sur les pentes du Nivolet.

 

Départ race 51km

 

A 8h du matin, les coureurs ont le sourire sur la ligne de départ bien heureux de retrouver ce soleil printanier. L’ambiance est décontractée et les favoris se prêtent généreusement au jeu des poses photos pour les quelques photographes matinaux ou les amis venus encourager leurs poulains. Un départ en trombe et c’est parti pour les 500 traileurs engagés sur les 51km du Nivolet-Revard. Au bout d’une demi-heure le peloton est encore compact même si un groupe d’une dizaine de coureurs se détache sur les hauteurs de Méry, tous les favoris (ou presque) sont du convoi et semblent se regarder, laissant l’avant-garde mettre le rythme qu’il faudra en tant voulu.

Les ténors prennent leurs responsabilités et le ton est donné. Ainsi, au ravitaillement du Mentens, ce n’est déjà plus qu’un groupe de 5 qui est désormais aux commandes dont Berchet, Pommeret, Curien et Gay. Au cœur de cette forêt verdoyante embellie pour l’occasion par les arbres en fleurs aux couleurs printanières, chacun est plus occupé à déjouer les pièges d’un sol détrempé et bien gras du aux pluies diluviennes de la veille plutôt qu’à admirer le paysage. Pas toujours le temps de profiter de la douceur environnante.

au bout de 30min

 

Un peu plus loin, nous croisons Caroline Chaverot, la grande favorite du jour, qui compte déjà plus de 5 minutes d’avance sur un groupe de quatre autres filles, se tirant la bourre dans un mouchoir de poche. Caroline, la dame de fer du team Hoka, avait le feu vert de son entraîneur Pascal Balducci, qui la savait en forme. Courir ou se réserver pour les mondiaux ? Un dilemme pour la haut-savoyarde mais elle « avait à cœur d’avoir un objectif de course pour me motiver davantage à m’entraîner correctement. Il me fallait un dossard pour poursuivre ma bonne dynamique. »

caroline chaverot déjà en tête

 

Arrive ensuite la première vraie difficulté, et Pommeret assume son rang bien décidé à appuyer dans la montée du col du Pertuiset. Il aurait bien aimé que son ami Rémi Berchet puisse suivre ses pas pour ne pas franchir la barrière du sommet seul et s’offrir un peu de compagnie dans les plaines nordiques de la Féclaz. Mais face au rythme endiablé du nouveau membre de l’équipe de France, personne n’a pu s’accrocher, laissant filer loin devant l’icône du team Hoka.

 

Au passage de la Féclaz, soit environ à mi-parcours, plus de 6 minutes séparent le coureur échappé de Rémy Berchet du team Scott. Il compte également 9’ sur Yann Curien du team Sigvaris, 10’52 sur Anthony Gay l’autre traileur du team Sigvaris. Le ménage est fait, c’est dans l’ordre des choses. Le coureur japonais s’accroche à la 5ème place épaulé par un compagnon de fortune. A un quart d’heure du futur vainqueur, les militaires Hoarau et Jannin s’accrochent également dans le top 10 mais Jannin montre des signes de faiblesse et ne semble pas au mieux. Le spécialiste des trails courts était venu pour engranger de l’expérience « après une période difficile et quelques blessures à répétition en début de saison ».

rémi berchet à la féclaz 2ème

Rémy Berchet (SCOTT) à la Féclaz

Anthony Gay 4ème à la féclaz

Anthony GAY (Sigvaris) à la Féclaz

antoine jannin dans le dur

Antoine Jannin montre des signes de fatigue.

L’avance de Ludo Pommeret ne fera que s’accroître car l’ingénieur « avait les jambes ». Après la croix du Nivolet il entamera « une descente à bloc », et sur la ligne d’arrivée Yann Curien accuse 29’ de retard. Quelle surprise de découvrir un tel écart, rien ne pouvait arrêter le missile Pommeret, facile vainqueur en 4h20’52. Ludo, c’est d’abord un sourire, comme toujours. Puis un mot d’excuse pour les coureurs du 27km, presque gêné d’avoir causé quelques frayeurs à certains coureurs du 27km surpris d’avoir été doublés par un courant d’air. « J’ai fait la course que je voulais faire. Le stage avec l’équipe de France m’a vraiment fait du bien. Je sors d’une période chargée avec des grosses sorties vélo mais le travail a payé. J’espère que ça va durer pour les Championnats du Monde à Annecy à la fin du mois. » Nous l’espérons aussi.

Quant à Yann Curien, il s’avoue « heureux de cette seconde place surtout après quelques mauvais faux pas dans la descente ». Plus habitué aux formats plus longs type les Templiers, il était déjà venu au Nivolet en 2011 mais pour cette édition 2015 « c’était plutôt sympa de changer de sens ». Avec comme  l’UTMB en point de mire, il devance de peu son équipier Anthony Gay qui aura repris Rémy Berchet dans les dernières portions sur route. Anthony Gay, le coureur de Thônon, ne semble pas persuadé d’avoir réussi une bonne course « les sensations n’étaient vraiment pas bonnes » mais il se console largement avec cette belle 3ème place « je reste par contre très satisfait de ma place au regard du plateau et de la liste d’engagés, surtout avec les gars devant, difficile de faire mieux ».

les 4 premiers hommes à l'arrivée

De Gauche à droite : Anthony Jay, Rémy Berchet, Ludo Pommeret et Yann Curien !

1488291395.5384animation3 - RESULTATS TRAIL DU NIVOLET-REVARD 2015 (compte rendu et photos par Alexandre Garin)

Pour Rémi Berchet, le malheureux Tarin du team Scott, épris de crampes tenaces, c’est une grosse déception lui qui fut longtemps second. « C’est vraiment rageant de ne pas savoir courir, je vais m’acheter des jambes » tempestait-il à peine la ligne d’arrivée franchie.

A noter la belle remontée d’Antoine Jannin qui pas au mieux de ses sensations aura longtemps lutté à la 7ème place avant de s’exprimer dans la descente finale, son point fort. Son compère Jean Hugo Hoarau effectue aussi une belle performance auteur d’une très honorable 10ème place, après avoir rapidement récupéré de son récent périple au marathon des Sables. En 11ème position Arnaud Lejeune, autre leader du team Hoka, savoure son retour en compétition lui qui n’était pas encore sur de poursuivre son expérience dans le trail « J’avais le feu vert de mon médecin, quel bonheur de pouvoir recourir et de revivre ces moments de plaisir ! Je ne peux qu’être heureux même si je sens bien qu’il me manque encore un entraînement considérable pour faire mieux. »

antoine lejeune heureux  de recourir

Arnaud Lejeune (Hoka) heureux de pouvoir recourir !

 

Chez les féminines, Caroline Chaverot, inscrite de dernière minute, ne pouvait qu’une fois de plus faire une démonstration de force. En lice pour les Championnats du Monde à Annecy à la fin du mois, « j’avais vraiment l’impression de ne faire que monter. Avec ce terrain si gras, on ne pouvait jamais vraiment récupéré et j’ai vraiment trouvé cette édition très dure. Mais j’avais de bonnes jambes et en gérant bien ma course je n’ai finalement jamais eu à me faire trop mal. » De bon augure pour la championne du team Hoka qui domine de loin ses concurrentes directes. Sur orbite d’entrée de jeu, elle s’impose en 5h27’52 devant Jessica Pardin du team Hoka, pour qui l’expérience de franchir les 5 heures de course fut plutôt concluante. Jessica semble ainsi plus sereine pour aborder la suite de sa saison, elle qui évoluera prochainement sur l’Altispeed à Val-d’Isère début juillet, puis au TPS Vertical K2 aux Arcs et enfin à l’Echappée belle fin août, un programme bien chargé.

caroline se ballade en forêt caroline chaverot à l'arrivée

La lauréate du 51km Caroline Chaverot (Hoka)  qui franchit la ligne d’arrivée  !

ITW de Jessica 2ème du 51kmJessica Pardin 2ème du 51km

Sylvie Quittot, venue des Yvelines en région parisienne pour reconnaitre la Maxi Race, complète le podium et termine « vraiment contente et surprise de cette belle 3ème place » acquise en 6h08’52. Elle ne regrette pas d’avoir pris une paire de bâtons, « un gage indispensable pour passer l’épreuve dans de bonnes conditions. »

Sylvie quittot 3ème femme du 51kmSylvie Quittot 3ème dame 51km

RESULTATS DU 51KM : trail_du_nivolet_revard_51

 

Autres photos d’Alexandre Garin :

 

une vue plongeante un peu avant le revard le ravard en arrière plan juste sous le belvédère du revard entre la fécalz et le revard encore une vue plongeante des points de vue à couper le souffle Départ 51km le japonais à l'arrivée la japonaise à l'arrivée pommeret à l'arrivée

 

TRAIL LE MALPASSANT 27KM 

LEMAY ET BUGNARD REMPORTENT LE MALPASSANT

Le Malpassant seconde épreuve de l’évènement permet aux traileurs moins chevronnés ou tout simplement moins enclins aux longues distances de découvrir les coteaux du Massif des Bauges. Avec ses 27km et son dénivelé coriace, les coureurs peuvent s’offrir ce point de vue exceptionnel au sommet de la montagne du Malpassant, spot incontournable des amoureux du parapente.

Tout comme sur le Nivolet-Revard, 500 coureurs avaient pris le départ heureux de s’élancer à 8h45’ du matin à l’assaut de la montagne sous une météo clémente, une fenêtre idéale entre la pluie continue du vendredi et un dimanche plutôt capricieux. Sur ce parcours bis, logique donc de retrouver des coureurs plus rapides davantage aguerris aux trails courts de 20 à 30km. L’ancien triathlète d’Annecy Benjamin Lemay s’est imposé en 2h21’43 au terme d’une course bien gérée mais ponctuée de relances indispensables pour conserver son avance. « Ce sont mes chaussures très adaptées à ce terrain très gras qui m’auront certainement sauvé car dans la bosse lorsque je suis parti au train mes concurrents semblaient davantage patiner. » Très vite il creusa son avance dans la sélective montée du Malpassant. Mais il ne fallait s’endormir sur ses Lauriers car « derrière ça revenait fort et j’ai du batailler ferme pour conserver mes 40 secondes à la fin ». Il devance Thibaud Nael (Terre de Running) du Fac Andrézieux second en 2h22’20 et Stéphane Avrillon (Technicien du sport). Le savoyard de l’Espérance Faverges complète le podium « très satisfait de ma course et je me suis bien battu pour conserver ma 3ème place à la lutte avec Gautier Airiau ». Chez les filles, encore une victoire écrasante pour Corail Bugnard la sociétaire de Bellegarde. Pour la jeune voisine venue de Tresserve, c’était l’objectif de ce début de saison et « ce fut presque dommage de ne pas avoir plus de concurrence. Partie à mon rythme j’ai fait ma course de mon côté » regrette presque la traileuse du Team Tecnica.

podium du 27km avec Corail BugnardLe podium féminin du 27 km avec la lauréate Corail Bugnard qui reçoit son VTT

RESULTATS DU 27KM :  trail_du_nivolet_revard_27

 

 

Victoire de Joel Pellicier et Marie Dohin  sur le 13 km

Les résultats du 13 km :trail_du_nivolet_revard_13

marie dohin a remporté le 13km

Marie Dohin Lauréate du 13km

1488291395.5384animation3 - RESULTATS TRAIL DU NIVOLET-REVARD 2015 (compte rendu et photos par Alexandre Garin)
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events