RESULTATS, COMPTES RENDUS ET PHOTOS DU BELLEDONNE GELON TRAIL / 15-02-15

LA VALLEE DES HUILES RASSEMBLEE !

Une nouvelle fois, ce trail blanc à échelle humaine, disputé dans la vallée des Huiles, en amont du Val Gelon, et que surplombe l’extrémité septentrionale de la chaîne de Belledonne, aura fait consensus tant par la beauté du décor que par la qualité de l’organisation.
Surgi en 2011, le Belledonne Gelon Trail est le fruit d’une volonté fédératrice des forces vives locales afin notamment de renforcer l’image de marque d’un territoire méconnu, resté en effet à l’écart des grands flux touristiques. Les mairies du Bourget-en-Huile, de Champlaurent, du Pontet, de La Table et  du Verneil sont ainsi parties prenantes, de même que l’association « Animation et Développement du Bourget-en-Huile » et le Comité d’Animation du Pontet. Mais cette admirable manifestation, on la doit d’abord à l’association « Belles Grimpes en Belledonne », fondée au printemps 2005 dans le canton de La Rochette dans le but de promouvoir les sports de montagne, en particulier dans Belledonne nord.
La mobilisation de près de 70 bénévoles pour cette 5ème édition illustre ainsi parfaitement cette dynamique engendrée par les acteurs politiques et associatifs émanant de cette vallée des Huiles. Sans qu’on en sache l’explication, l’événement n’a cependant pas fait recette cette année. Effectivement, on  recensait 155 concurrents à l’arrivée contre pas moins de 191 la saison passée, 80 s’alignant sur le Trail du Bourget (16,5km pour 750m de dénivelé), 75 sur le Trail des Huiles (26,5km pour 1100m de dénivelé). Croisons donc les doigts pour que ce rendez-vous attire durablement plus de 200 trailers, leurs valeureuses chevilles ouvrières le méritant amplement.

François Vanlaton  

.
16,5KM : FREDERIC THERISOD ET ANNE-LISE CHAMIOT-PONCET, UNIS DANS LA VIE, UNIS DANS LA PROUESSE SPORTIVE ! 
 
Après l’Hivernale de Méaudre, le 31 janvier dans le Vercors nord, Frédéric Thérisod, 47 ans, et Anne-Lise Chamiot-Poncet, 32 ans, tous deux pensionnaires du Club Athlétique du Bassin Bellegardien, ont décroché une nouvelle victoire dans la neige. Le fait d’armes est survenu cette fois sur la plus petite des deux distances au menu du Belledonne Gelon Trail, à savoir un 16,5km pimenté par 750m de dénivelé (1). 
Sous un ciel azur et par une température de -1°, la victoire du couple tarin, boosté par d’excellentes sensations, se sera dessinée rapidement. Après 5km en montée douce, avec une neige croutée cassante qui néanmoins portait assez bien, Fred passait en tête dans le village de Champlaurent où était installé le premier ravitaillement. La suite s’opérera sans encombre, le natif de Champagny-en-Vanoise gérant parfaitement son avance sur les deux triathlètes en chasse. A savoir Guillaume Crozet (Association Sportive Municipale de Saint-Etienne Triathlon 42) et Gabin Mantulet (Grenoble Université Club Triathlon), relégués respectivement à 2’ et 4’49.

Anne-Lise au-dessus du lot
Sa dulcinée mettra à peine plus longtemps pour s’emparer des rênes de la course. Elle s’y résoudra en deux temps. Tout d’abord, en rejoignant au km5 l’Allemande Verena Eisenbarth (Team i-Run) qui n’en garda pas moins la tête qu’elle occupait dès l’entame. La rude grimpée en forêt démarrant au col de Champlaurent (1116m) pour accéder au Mont Magnolet (1340m), toit du trail offrant un panorama de toute beauté sur la vallée des Huiles, ne changea rien aux positions. Contrairement à la dégringolade assez technique qui s’ensuivit où Verena s’inclina très vite, et à titre définitif, devant la fougue de sa rivale qui excelle en descente (km8).  
A l’image de son homme, Anne-Lise en gardera sous la semelle. Bien lui en a prit, la dernière portion de 5km à partir du village des Granges (km11, deuxième ravito), à travers une neige très délicate en milieu forestier, n’étant pas une partie de plaisir. La Bellegardienne assurée du gain, restait à connaître ses deux premières dauphines.  
Peu accoutumée aux descentes, la Germaine opta pour la prudence, d’autant plus qu’elle ne voulait prendre aucun risque en vue des prochains rendez-vous. Si bien qu’au moment d’attaquer l’ultime raidard, elle se fit rejoindre, après 1h30 de cavalcade, par l’excellente Franco-Slovaque de Chambéry Triathlon, Zuzana Chateau-Kudelova. Victime d’une petite hypo pour n’avoir emmené ni à boire ni à manger, la Saint-Juliénoise ne s’en laissa pourtant pas compter, sa motivation décuplant au regard du défi lancé par son adversaire. La preuve, elle resta devant durant la bosse sans ignorer cependant le famélique écart qui la séparait de la Chambérienne. Les deux gazelles cavalant de conserve les dernières bornes, le dénouement ne pouvait éclater qu’au sprint final qui, de justesse, tourna à l’avantage de Zuzana, les 17’’ de différentiel dans le classement officiel ne reflétant pas la réalité du terrain.

F.V.

(1) Selon la montre Garmin d’un concurrent, la longueur du parcours s’élevait à 17,5km et le différentiel à 820m.

.
16,5KM : VERENA EISENBARTH, UNE TRIATHLETE HAUT DE GAMME !
 
A vrai dire, Verena Eisenbarth (Athlé Saint-Julien 74, Team i-Run et Trisalève Annemasse Agglo), âgée de 29 ans, avait accouru dans le Val Gelon pour achever un bloc d’entraînement (1). Bloc qui rentrait dans le cadre de sa préparation pour les Championnats de France de cross-country du 1er mars (2), puis pour sa saison de triathlon qui débute en mai. Du coup, malgré sa motivation à courir dans la nature, elle est arrivée fatiguée, se contentant de la 3ème place. N’empêche, cela n’enlève en rien aux perfs accomplies par Anne-Lise Chamiot-Poncet et Zuzana Chateau-Kudelova qui l’auront dominée, Anne-Lise la repoussant à pas moins de 3’52.
Surtout lorsqu’on décortique le palmarès de l’Allemande. Nageuse à la base, de niveau régional entre 17 et 20 ans, elle s’oriente vers le triathlon au moment même où elle s’installe en France en 2009. Son ascension sera fulgurante. Dès 2013, elle se hisse au plus haut niveau, repartant de l’Half Ironman de Barcelone, le 19 mai, avec le titre de championne d’Europe de triathlon moyenne distance, dans la catégorie 25-29 ans. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, elle réussit le tour de force, la même année, d’endosser le costume de championne d’Europe puis celui de vice-championne du Monde, mais cette fois-ci en Xterra. Elle franchira encore un pallier l’an passé lorsqu’elle enleva, le 16 août dans son pays natal à Zittau, les Mondiaux de cross triathlon. Sans compter son deuxième sacre aux Europe Xterra. 
La course à pied qui est son véritable point faible, cette kiné, et bientôt ostéopathe, ne s’y adonne en réalité qu’en hiver et naturellement comme complément au triathlon.

F.V.

(1) Quand il n’y a pas de compétition en vue, Verena Eisenbarth termine ses blocs d’entraînement par une longue sortie en course à pied.
(2) Verena Eisenbarth se classera 73ème sur les France de cross court aux Mureaux après avoir fini, trois semaines auparavant, 6ème aux Interrégionaux à Pontcharra, toujours sur le format light.

.
26,5KM : TAILLE PATRON POUR NICOLAS MARTIN ET STEPHANIE DUC !

C’est dans le cadre de sa préparation pour le 46km de l’Ergysport Trail du Ventoux que Nicolas Martin, 28 ans, honora ce rendez-vous qui n’avait aucun secret pour lui, l’ayant emporté à deux reprises : en 2011 sur le 16km ; en 2014 avec Ludovic Pommeret sur le 26,5km. Deux semaines après une prestation  qu’il jugea pitoyable (2ème à 34’’ de l’espoir Adrien Celce sur le 14km du Trail Blanc du Dévoluy), la figure du Team Sigvaris Sports Team Trail avait cœur à se racheter. 
La course s’élança sur un rythme rapide mais sans excès. Très vite, se retrouva aux avant-postes un quatuor au sein duquel on distinguait en dehors de l’Isérois :
Alexandre Daum (Team Terre de Running Mizuno) qui a pris part à toutes les éditions en se classant sur l’épreuve reine 3ème en 2011 et 2012, 1er en 2013 et 4ème en 2014.
Roland Claverie (Team Trail Running Planet Genève). 
– Enfin, Sylvère Pruvost (Team EnduranceShop Annecy Epagny). 

Claverie craque
Au pied du pic de l’Huile, Martin fit exploser le groupe en augmentant l’allure que seul Claverie parvenait à suivre. De conserve, les deux hommes atteignirent  le sommet avant d’arpenter un secteur plutôt roulant, avec des appuis fuyants, qui les conduisit au premier ravito (km10). Dans l’ascension suivante, au 11ème km, le vice-champion de France en titre de trail remit une mine qui laissera sur place Claverie, s’imposant ainsi pour la deuxième fois de l’année après le 30km du Trail Hivernal du Sancy. Sa virée tourna à une claire et nette démonstration lorsqu’il chercha à creuser l’écart en rattrapant les concurrents du 16,5km. Cependant, les choses se compliquèrent quand il déboucha sur la portion culminante, la neige, brassée par le peloton du 16,5, transformant le périple en vraie galère, l’obligeant même à marcher dans la dégringolade qui s’ensuivit. 
Celle-ci devenant plus praticable dans la dernière partie, Martin reprit du poil de la bête avant d’aborder le final, une fois s’être ravitaillé au km21. Un final qui ne fut en aucun cas une sinécure comme en atteste, dans l’ultime descente, sa chute très spectaculaire où il perdit sa gourde que lui ramena très élégamment Daum, 2ème à 4’32. 
3ème en 2013, Aurélien Brun (Team Tecnica Trail) monta de nouveau sur la troisième marche, même si un gouffre, 9’48 en tout et pour tout, le séparait du vainqueur. Intégrèrent ce top 5 de grande qualité Claverie, ravi au regard de sa médiocre préparation, et Jérémy Pouge (Team Garmin Adventure, double champion du Monde d’aviron en 2004-2005), qui pointèrent respectivement à 10’15 et 10’33 de Martin. 
Chez les filles, la prestation de la lauréate Stéphanie Duc, une des étoiles du Team Terre de Running Mizuno, fut à l’avenant de celle de son alter ego masculin. La néo-quadra (elle est née le 5 novembre 1975) ne fut en effet jamais inquiétée par les deux Haut-Savoyardes Lucile Besson et Manikala Rai, qui concédaient tour à tour 16’41 et 27’11. 2ème sur le 10km du Trail de Noël aux Saisies un mois en arrière, elle engrangeait ainsi son premier succès de la saison.
Toujours aussi resplendissante nonobstant ses 58 ans, l’emblématique Josiane Piccolet (Amicale Pédestre Drumettaz-Clarafond) échouera au pied de la boîte, à seulement 38’’ de Manikala. 3ème en 2013 et 2ème en 2014, la vaillante Laure Pion (Association Sportive des Cheminots Mauriennais Endurance), 48 ans, complétait le top 5.  

F.V.  

.
26,5KM : REPRISE DIFFICILE POUR MARTIAL COLLOMB ! 

En dehors de Frédéric Thérisod et d’Anne-Lise Chamiot-Poncet sur le 16,5km, un autre couple licencié au Club Athlétique du Bassin Bellegardien bellegardien avait effectué le déplacement. En l’occurrence le Chablaisien Martial Collomb, 30 ans, et la Népalaise Manikala Rai, 26 ans, qui, contrairement à leurs coéquipiers, s’alignaient sur l’épreuve reine.
Dans un contexte autrement plus relevé que celui du 16,5km, Martial s’adjugeait la 14ème position, très loin, précisément à 40’, du gagnant Nicolas Martin. Circonstance atténuante, il signait en réalité son retour à la compétition qu’il avait délaissée après avoir terminé 13ème de la Course des Hermones, le 9 novembre dernier au Lyaud.
Victime en juin 2014 d’une bursite aux deux talons, tout particulièrement le gauche, l’ingénieur informaticien avait pris en effet la décision de couper durant deux mois. Sans résultat probant pour le moment, les douleurs étant toujours présentes. Cela ne l’empêchera pas de s’envoler avec son épouse pour le Népal afin de prendre part, du 1er au 20 avril, au Trail des 3 Vallées, ultra en 13 étapes concocté par Dachhiri Dawa Sherpa, long de 353 bornes pour 18780m de dénivelé positif et 18715 de dénivelé négatif. A vrai dire, il s’agira de sa deuxième expérience, Martial ayant honoré l’édition 2013 par une 2ème place derrière… Manikala dont il faisait connaissance. On connaît la suite ! 

1488291395.5384animation3 - RESULTATS, COMPTES RENDUS ET PHOTOS DU BELLEDONNE GELON TRAIL / 15-02-15

F.V.

.
26,5KM : LUCILE BESSON, LA PETITE DERNIERE QUI MONTE !

Ayant vu le jour à Annecy le 19 janvier 1988, Lucile Besson pourrait bien, dans un futur proche, se mettre en évidence dans le landerneau du trail. 2ème à 16’41 de Stéphanie Duc sur le Trail des Huiles, elle récidivait six jours plus tard à la Foulée Blanche des Brasses, pointant à 3’10 de la lauréate Verena Eisenbarth. Demeurant dans la préfecture haut-savoyarde jusqu’au BAC, elle poursuit ses études dans le région Centre avant d’émigrer en 2010 au Canada, précisément à Montréal. En vérité, ce pays ne lui était pas étranger, Lucile ayant effectué un séjour de quelques mois au Québec en 2008. C’est là-bas, en 2013, qu’elle découvre le trail, accomplissant l’an passé sa première vraie saison de compétition.
Revenue en novembre dernier en Haute-Savoie où elle réside à Annecy-le-Vieux, cette architecte-paysagiste privilégie le format compris entre 40 et 65km qu’elle prépare en s’adonnant entre autres au trail court. En attendant, peut-être, de goûter aux ultras. « Mais chaque chose en son temps », pondère-t-elle aussitôt avant d’ajouter : « Je veux garder des défis pour les années à venir ».
En tout cas, elle n’aura pas le temps de s’ennuyer en 2015 si l’on en juge par son calendrier qui la verra concourir le Salomon Skyrunner France Series via ces trois épreuves au calibre relevé : le Marathon du Mont-Blanc (28 juin), l’Altispeed (32km, 12 juillet) et le Serre Che Trail (49km, 13 septembre). Parallèlement, elle honorera le Trail des Glaisins (29km, 4 avril), le Nivolet-Revard (51km, 2 mai) et le relais à 4 dans le cadre de la Tecnica Maxi-Race Trail du Lac d’Annecy (86km, 30 mai). Puis sans doute d’autres courses estivales et automnales pour lesquelles elle n’a pas encore porté son choix, Lucile préférant se décider à l’ultime minute, tout en soulignant une sacrée différence à ce sujet entre la France et le Canada : « Ici, les places sont souvent limitées et partent comme des petits pains, ce qui impose de concevoir son calendrier très en amont, contrairement au pays de l’érable. Du coup, j’irai certainement sur des événements moins populaires survenant entre deux grosses échéances. »

F.V.
  
.
RESULTATS :

Ils figurent sur le site Web de la manifestation :
– 16,5km dit Trail du Bourget : http://bellesgrimpes.free.fr/images/trail/2015/ClassementBourget.pdf
– 26,5km dit Trail des Huiles : http://bellesgrimpes.free.fr/images/trail/2015/ClassementHuiles.pdf

.
PHOTOS :

Excepté la première et celle du podium, toutes les images ci-dessous, au nombre de 33, ont été prises par les membres de Belles Grimpes Ski Alp. Pour les voir dans leur intégralité, se reporter sur le blog de cette association :
https://sites.google.com/a/bellesgrimpesskialp.fr/teambgsa-essai/Blog/belledonnegelontrail17-02-15
une-partie-des-70-benevoles-qui-ont-oeuvre-tout-au-du-parcours5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
Une partie des 70 bénévoles qui ont permis d’œuvrer à la réussite de cette manifestation.
Cliché de Brigitte Mauraz (quotidien « Le Dauphiné Libéré »).
DSCF0729
5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
16,5km : plateau de Glapigny, aux ruines.
– Dossard 270 : Guillaume Crozet (Association Sportive Municipale de Saint-Etienne Triathlon 42), 2ème (1er senior) en 1h48’12.
– A gauche : Frédéric Thérisod (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 1er (1er V1) en 1h46’12.
Cliché de Seb (Belles Grimpes Ski Alp).
DSCF07395ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
16,5km : plateau de Glapigny, aux ruines.
Gabin Mantulet (Grenoble Université Club Triathlon), 3ème (1er espoir) en 1h51’01.
Cliché de Seb (Belles Grimpes Ski Alp).

DSCF0766

5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
16,5km : plateau de Glapigny, aux ruines.
– Dossard 277 : Arthur Ransome, 15ème (1er junior) en 2h03’23.
– Dossard 215 : Zuzana Chateau-Kudelova (Chambéry Triathlon), 2ème (2ème senior, 16ème au scratch) en 2h03’55.
– Dossard commençant par 26 : Jean-Marie Brusa, 25ème (7ème V1) en 2h15’23.
Cliché de Seb (Belles Grimpes Ski Alp).

11002584_743284032445192_8430170089031631169_n5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
16,5km.
Frédéric Thérisod se sera montré impérial cette saison sur trail blanc comme le prouvent, en dehors de son triomphe dans la vallée des Huiles, les résultats suivants : le 10 janvier, 2ème sur le 10km aux Saisies ; le 24 janvier, 2ème sur le 15km à Pralognan-la-Vanoise ; le 31 janvier, 1er à Méaudre ; le 7 mars, 4ème ex aequo au Semnoz.
10897924_743284615778467_8961800289995791491_n5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
16,5km.
Guillaume Crozet.
10980740_743285225778406_7348718066561019847_n5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
16,5km.
Gabin Mantulet.
10329212_743285772445018_2848935178980288240_n5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
16,5km.
Julien Moncomble, 4ème (2ème senior) en 1h52’47.
2015-02-15 10.57.145ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
16,5km : dans le dernier km.
Intouchable, Frédéric Thérisod décrochera son deuxième trail blanc de l’année.
2015-02-15 11.11.17
5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
16,5km : dans le dernier km.
Anne-Lise Chamiot-Poncet (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 1ère (1ère senior) en 2h00’20. Une perf synonyme de troisième succès sur trail blanc en 2015 après le 15km de l’Inuit à Pralognan-la-Vanoise et l’Hivernale de Méaudre. Trois semaines plus tard, elle en ajoutera un quatrième avec le Semnoz.
Elle est ici boostée par son compagnon et équipier Frédéric Thérisod, concluant 16’08 avant elle. 

val-gelon-1-5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
16,5km : les podiums masculin et féminin.
De gauche à droite :

– L’Allemande Verena Eisenbarth (Athlé Saint-Julien 74, Team i-Run et TriSalève Annemasse Agglo), 3ème en 2h04’02.
Anne-Lise Chamiot-Poncet (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 1ère en 2h00’20.
Frédéric Thérisod (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 1er en 1h46’12.
Gabin Mantulet (Grenoble Université Club Triathlon), 3ème en 1h51’01.
DSC03688 (Large)5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : peu après le départ.
– Dossard 56 : Matthieu Second, 28ème (16ème senior) en 3h26’54.
– Dossard 6 : Lucile Besson (Annecy-le-Vieux), 2ème (1ère senior, 16ème au scratch) en 3h11’19.
Cliché de Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).

11001524_10204247368759292_3844635420272916350_o5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km.
En tête : Nicolas Martin (Sigvaris Sports Team Trail ; Amicale Laïque Echirolles Athlétisme, section de l’Entente Athlétique Grenoble 38) dans ses oeuvres…
Il précède alors Roland Claverie (Team Trail Running Planet Genève ; La Foulée d’Annemasse, section de l’Entente Athlétique de l’Arve ; Les Trailers des Aravis), masqué.

DSC03719 (Large)5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : aux Rochers.
Dossard 38 : Nicolas Martin imprime un rythme infernal devant Roland Claverie. 2ème à cet instant-là, celui-ci rétrogradera en 4ème position (4ème senior), concédant 10’15 à Nicolas, 1er (1er senior) en 2h30’00.
Cliché de
Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).
DSC03720 (Large)
5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : aux Rochers.
Alexandre Daum (Team Terre de Running Mizuno et AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne), 2ème (2ème senior) en 2h34’32.
Cliché de Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).
DSC03721 (Large)5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : aux Rochers.
Aurélien Brun (Team Tecnica Trail), 3ème (3ème senior) en 2h39’48
Cliché de Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).
DSC03722 (Large)5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : aux Rochers.
Dossard 40 : Sébastien Merle (Saint-Jean-de-Maurienne), 6ème (1er V1) en 2h40’49.
– Au fond : Jérémy Pouge (Team Garmin Adventure), 5ème (5ème senior) en 2h40’33.
Cliché de Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).
DSC03723 (Large)5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : aux Rochers.
Jérémy Pouge.
Cliché de Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).
DSC03727 (Large)5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : aux Rochers.
Jordan Fata (Annecy-le-Vieux Of Course, section d’Annecy Haute-Savoie Athlétisme ; Les Trailers des Aravis), 7ème (6ème senior) en 2h52’09.
Cliché de Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).

DSC03729 (Large)5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : aux Rochers.
Stéphanie Duc (Team Terre de Running Mizuno et AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne), 1ère (1ère V1, 10ème au scratch) en 2h54’38.
Cliché de Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).
DSC03731 (Large)5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : aux Rochers.
Martial Collomb (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 14ème (11ème senior) en 3h09’50.
Cliché de Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).
DSC03738 (Large)5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : aux Rochers.
La Népalaise Manikala Rai (Club Athlétique du Bassin Bellegardien), 3ème (2ème senior, 21ème au scratch) en 3h21’49.
Cliché de Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).

DSC03739 (Large)5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : aux Rochers.
Lucile Besson.
Cliché de Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).
DSC03749 (Large) (1)5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : aux Rochers.
– Dossard 64 : Josiane Piccolet (Amicale Pédestre Drumettaz-Clarafond), 4ème (1ère V2, 23ème au scratch) en 3h22’27.
– Dossard 33 : Didier Lore (Saint-Martin-sur-la-Chambre), 33ème (6ème V1) en 3h33’16.
Cliché de Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).
DSC03750 (Large)5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : aux Rochers.
– Dossard 33 : Didier Lore.
– Dossard 47 : Laure Pion (Association Sportive des Cheminots Mauriennais Endurance), 5ème (2ème V1, 32ème au scratch) en 3h33’14.
– A gauche de Laure : Olivier Pouchoulou (Ampuis), 25ème (13ème senior) en 3h23’46.
Cliché de Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).

DSC03751 (Large)5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : aux Rochers.
– Dossard 47 : Laure Pion.
– Dossard 73 : Olivier Pouchoulou.
Cliché de Lionel Bouzon (Belles Grimpes Ski Alp).

10955698_743925009047761_8131031386061942350_o5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km.
En dépit de la difficulté du parcours, Manikala Rai n’en gardait pas moins le sourire !
En toile de fond, le massif de la Chartreuse.

10958299_743407222432873_3657393514907599610_o5ème édition du donne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km.
Boris Brunet-Manquat (RT3M), 34ème (7ème V1) en 3h34’15, avec la Chartreuse toujours en arrière plan.
10750179_743924812381114_4185264463076109403_o5ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
Belledonne par-ci…
BGT 025ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km.
…Bauges par-là. 

2015-02-15 11.24.385ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : dans le dernier km.
Nicolas Martin enlèvera l’épreuve reine pour la seconde fois après 2014 où il termina ex aequo en compagnie de Ludovic Pommeret.
2015-02-15 11.51.095ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : dans le dernier km.
Première victoire en 2015 pour Stéphanie Duc.
2015-02-15 11.57.445ème édition du Belledonne Gelon Trail, 15 février 2015.
26,5km : peu avant l’épilogue.
Sylvère Pruvost (Team EnduranceShop Annecy Epagny et Chamonix Mont-Blanc Marathon), 13ème (10ème senior) en 3h01’06.





 

 

1488291395.5384animation3 - RESULTATS, COMPTES RENDUS ET PHOTOS DU BELLEDONNE GELON TRAIL / 15-02-15
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events