TPSinfos

TOUS A VILLAROGER, CE DIMANCHE 2 AOUT 2015, POUR LE 1ER TPS VERTICAL K2 !

CHRISTEL DEWALLE, JEAN-FRANCOIS PHILIPOT ET YOANN SERT, FAVORIS

Après l’ITT, plus haut trail d’Europe disputé le 12 juillet dernier à Val-d’Isère, l’association « Trailers des Pays de Savoie » (TPS), sous l’égide de Laurent Vinner et Grégory Henry, remet le couvert. Il vous donne en effet rendez-vous le dimanche 2 août à Villaroger, toujours en Haute-Tarentaise, pour le premier véritable double km vertical concocté en France (1).
Vous passerez ainsi de 1220m à 3220m d’altitude en moins de 8km (7,6km précisément), remontant dès lors tous les étages de la végétation alpine, à l’exception cependant de la strate collinéenne !
Oui, venez découvrir cette discipline si singulière, côtoyant les cieux et fédèrant aussi bien les verticalrunners confirmés que les néophytes, tous habités par leur amour de la montagne. Vous aurez ainsi le privilège de vous mesurer à l’élite, avec notamment la participation de ces deux Haut-Savoyards de souche qui font fureur à l’heure actuelle : d’un côté, Christel Dewalle, qui vient de souffler ses 32 bougies, détentrice de la meilleure performance féminine au monde (34’44 en 2014 à Fully), et pour l’occasion ambassadrice de la manifestation ; de l’autre, le récent champion de France Jean-François Philipot, 27 printemps au compteur.
Mais que dire de ce Savoyard d’adoption qu’est Yoann Sert, 27 ans également, auteur d’une année insensée tant en ski-alpinisme, VTT qu’en km vertical où il s’est permis le luxe, pour leur unique affrontement, de précéder Philipot à Val-d’Isère.
De même, on relèvera la présence du couple Yann et Jessica Pardin, âgés respectivement de 30 et 27 ans, dont la polyvalence n’est pas la moindre de leurs qualités. Et surtout, n’oublions pas le très doué trailer Alexandre Daum, 35 ans, qui, nonobstant son inexpérience sur ce type d’épreuve, pourrait nous réserver une énorme surprise.
En revanche, François Gonon qui étonne tout son monde depuis la Croz’et Raide du 21 juin dernier s’abstiendra. Il coache en effet l’équipe suisse de course d’orientation jusqu’au 9 août en Ecosse. En tout cas, il a bien mémorisé le rendez-vous pour l’an prochain.

Adversité
De toute évidence, ce K2 n’est pas une course comme les autres. Les difficultés sont légion : l’important dénivelé, la haute altitude, enfin la technicité au terme du parcours à travers le glacier du Varet, autant de pièges à aborder avec humilité et concentration. Raisons pour lesquelles TPS orchestre parallèlement un km vertical dénommé K1, réservé à un public moins téméraire, moins averti, qui lui s’arrêtera à mi-pente, précisément au km3,4 et aux 1000m de dénivelé.
Enfin, on soulignera la naissance dès le 1er épisode d’un challenge dénommé « K2 European Cup », associant le TPS Vertical K2 aux Km de Chando qui eux fêteront, le 26 septembre à Anniviers dans le Valais, leur 4ème anniversaire. Un événement en tout point identique à celui de Villaroger, promu par une bande de copains dont le regretté David Salamin.

François Vanlaton pour le compte également des deux sites Web suivants :
– Le Club Athlétique du Bassin Bellegardien, en date du mercredi 29 juillet 2015 :
http://www.cabb01.club/actualites/tps-vertical-k2-jean-francois-philipot-grand-favori-avec-yoann-sert-02-08-15/
– L’Athlé Saint-Julien 74, en date du vendredi 31 juillet 2015 :
http://www.asj74.org/tps-vertical-k2-ou-christel-dewalle-fait-figure-de-grandissime-favorite/

(1) Selon une règle communément admise, un km vertical ne doit pas excéder les 5km. On peut donc en conclure qu’un double doit atteindre au maximum les 10km, ce qui est le cas du TPS Vertical K2, long de 7,6km.

.
INFOS ET INSCRIPTIONS POUR LE VERTICAL K2 :

Elles figurent sur le site Web de la manifestation :
http://k2-tps.fr/

Soulignons la possibilité de s’inscrire le jour J.

.
SUIVI LIVE CHRONO POUR LE VERTICAL K2 :

Il comprend un point de passage au km3,4, au terme du premier km vertical, donc au bout des 1000m de dénivelé.
Il figure sur le site Web « L-Chrono » :
http://racetime.registration4all.com/RaceTime/Portal_RaceTime_EventActivityList.aspx?EventID=111602

.
PRIMES :

Le lauréat masculin et son homologue féminin seront gratifiés d’une prime de 500 euros chacun.

.
INFOS ET INSCRIPTIONS POUR LES KM DE CHANDO IN MEMORIAM DAVID SALAMIN :

Elles figurent sur le site Web de la manifestation :
http://www.kmdc.ch/

.
PHOTOS (LEGENDES SIGNEES F.V.) :

12937124web2UN DECOR DE REVE !

Le must de ce K2, c’est ce parcours qui embrasse, au coeur de la Vanoise et presque continuellement, un panorama à couper le souffle. Avec une arrivée jugée à l’aiguille Rouge, toit de la station des Arcs à 3227m (au premier plan), et ce devant l’une des plus belles cimes alpines : la pyramide sommitale du Mont Pourri qui trône à 3779m, ce qui en fait la troisième montagne la plus haute du département savoyard après la Grande Casse et l’aiguille des Glaciers.

11703418_1025243924154627_6038507151441312278_oCHRISTEL DEWALLE AURA VITE RETROUVE SES MARQUES

6ème édition du Km Vertical des Dolomites (2ème manche de la Coupe du Monde de Skyrunning), 17 juillet 2015 à Canazei (Italie).
Après six mois de galère jalonnés par une kyrielle de blessures, l’icône Christel Dewalle remettait les pendules à l’heure en décrochant en 38’21 cette course de légende de 2,5km pour 1000m de dénivelé. Cerise sur le gâteau, elle réussissait le tour de force de bonifier de 13’’ son chrono accompli l’an passé.
Par ricochet, celle qui réside à Cornier dominait ces deux athlètes de prestige que sont :
– Sa grande rivale mais néanmoins amie Laura Orgué Vila qui, une semaine auparavant, l’avait battue de 19’’ à Val-d’Isère à l’occasion de la manche d’ouverture de la Coupe du Monde de Skyrunning. La pensionnaire du Team Trail Adidas et de l’Athlé Saint-Julien 74 prenait donc sa revanche, reléguant à pas moins d’1’41 l’Espagnole qui se contentait du 3ème rang. Pour 7 petites secondes, elle manquait même d’abattre le record de l’épreuve que son adversaire détient depuis la saison dernière.
– La Norvégienne Eli-Anne Dvergsdal (Il Gular) qui, 2ème, s’inclinait pour 1’13. Ce qui n’est pas un mince exploit lorsqu’on a affaire à la vice-championne d’Europe en titre de course en montagne. Un titre glané 13 jours en arrière à Madère où elle avait devancé de 3’17 Christel, arrivée seulement 13ème (2ème Française). Encore en convalescence, la native d’Annemasse manquait bien sûr d’entraînement et de rythme pour récolter un classement plus valorisant, son ultime dossard datant déjà du 3 mai lorsqu’elle avait triomphé dans l’Ascension du Col de Vence.

On notera que ses pépins de santé ne l’auront pas empêché de briller au printemps. Outre le Col de Vence, on citera la Verticale de la Tour Eiffel, le 20 mars, et celle du Salève, le 11 avril. A Paris, sur une étape de la Coupe du Monde de towerrunning qui lui était complètement étrangère, elle se classera 2ème à 38’’10 de la grande spécialiste australienne Suzy Walsham. En Haute-Savoie, elle effacera en 28’49 la marque référence de cette compétition qui était sa propriété, soit un gain de 19’’ comparé à 2014, avec à la clef la seconde position au scratch derrière Jean-François Philipot.
In fine, son retour en fanfare en dépit d’une année tronquée confirme, une fois de plus, son niveau planétaire, et sans doute son statut d’athlète féminine numéro 1 de cette discipline.

Cliché de Jean-Louis Bal (site Web « Ski and Run »).

DSC_0139UNE AUTRE DIMENSION POUR JEAN-FRANCOIS PHILIPOT

3ème édition de la Croz’et Raide, 21 juin 2015 à Crozet (Ain).
2ème à l’image du précédent opus, Jean-François Philipot (Club Athlétique du Bassin Bellegardien, Hoka et CAF La Roche – Bonneville) pulvérisera de 2’15 son temps étalon, avalant en 32’18 cette rampe gessienne de 3,3km pour un différentiel de 960m. Il arrivera 1’05 après François Gonon, nouveau détenteur du record de l’épreuve.

Auteur d’une saison époustouflante, ce paysagiste demeurant à Evires est aujourd’hui l’un des tous meilleurs verticalrunners hexagonaux. Avec, entre autres, William Bon-Mardion, Pierre Chauvet, Xavier Gachet, François Gonon, Adrien PerretTao QuéméréYoann Sert et Alexis Sévennec. Parmi les actions d’éclat réalisées, mettons en exergue ses trois prestations de haut vol sur le circuit de Skyrunning, en améliorant sensiblement pour deux d’entre elles ses classements et records personnels :
– Le 26 juin à Chamonix (Championnats d’Europe) : 10ème (2ème Français) en 36’57 contre 19ème (4ème Français) en 38’21, soit un gain d’1’23 par rapport à 2014.
– Le 10 juillet à Val-d’Isère (1ère manche de la Coupe du Monde) : 4ème (3ème Français) en 36’09 ; 8ème (3ème Français) en 37’58, soit un gain d’1’49 par rapport à 2014.
– Le 17 juillet à Canazei dans les Dolomites (2ème manche de la Coupe du Monde) : 7ème (1er Français) en 34’45.
Sinon, on relèvera encore son titre de champion de France, le 12 juillet à Aulus-les-Bains, en Ariège, et sa victoire finale devant Arnaud Bonin, le 14 juin, au Défi des 3 Villards qui agrège en Oisans trois compétitions en trois jours.

Cliché de Sébastien Cusin (organisation de la Croz’et Raide), avec le pays-de-Gex au second plan et le lac Léman en toile de fond.

ITW-de-Jessica-2ème-du-51km-1024x682LA DISCRETE MAIS IRRESISTIBLE ASCENSION DE JESSICA PARDIN

13ème édition du Nivolet-Revard, 2 mai 2015 à Voglans (Savoie).
Jessica Pardin, 2ème (2ème senior) en 6h02’16, à travers un parcours de 51km pour 2700m de dénivelé.
Confirmant ses prédispositions sur la longue distance, cette sage-femme albertvilloise, interviewée ici par le speaker Patrick Dubouchet à l’issue de son périple, pointera à 34’24 seulement de Caroline Chaverot, sa prestigieuse coéquipière du Team Hoka One One qu’elle a rejoint en janvier dernier.

Mais son talent s’exprime également sur les grimpées sèches comme en témoigne sa victoire, le 31 août 2014, sur la 1ère Montée de la Sambuy où elle coiffera sur le fil une certaine… Céline Lafaye. Et pas plus tard que ce 22 juillet, elle fera tomber dans son escarcelle la seconde étape du Manigod Scott Km Vertical Challenge. C’est dire toute l’étendue de son potentiel.

Cliché d’Alexandre Garin (quotidien « Le Dauphiné Libéré » et site Web « TPS Infos »).

IMG_9226YANN PARDIN, DANS L’OMBRE DE JESSICA

10ème édition du Trail d’Albertville, 21 septembre 2014.
Yann Pardin, 3ème (2ème senior) en 5h35’20, à travers un parcours de 45km pour 3600m de dénivelé.
Copie conforme de sa compagne Jessica, Yann excelle aussi bien sur trail longue distance qu’en vertical race. Dans la cité olympique, sur un parcours inédit comprenant 11 bornes et 1100m de dénivelé supplémentaires, il accusera un retard de seulement 17’08 sur le lauréat et fondeur isérois Nicolas Perrier.

Trois semaines auparavant, ce skieur-alpiniste émérite du Club Multisport Arêches-Beaufort récoltera une place analogue sur cette grimpée sèche qu’est la 1ère Montée de la Sambuy, 2’27 le séparant du vainqueur, l’emblématique William Bon-Mardion.

Cliché de Jimmy Di Marzo (organisation du Trail d’Albertville).

IMG_6423YOANN SERT AU PLUS HAUT NIVEAU

5ème édition du Manigod Scott Km Vertical Challenge, 1ère manche, 8 juillet 2015 à Manigod (Haute-Savoie).
36’36 seront nécessaires à Yoann Sert pour dévorer ce mur de 3430m de long pour 1000m de dénivelé. Soit à 1’10 de la marque référence de l’épreuve, atteinte en 2012 par Kilian Jornet Burgada. Le vice-président de l’association « Haute-Tarentaise Montagne Sports », dont il a été en octobre 2013 l’un des cinq membres fondateurs, ne rendra les armes que devant le seul fondeur haut-alpin Tao Quéméré, lui concédant 5’’.
Prenant les commandes dès l’entame, Yoann imposera une cadence soutenue qu’il ne parviendra toutefois pas à tenir avant de retrouver l’énergie nécessaire pour mourir dans les talons de Quéméré. Il s’agissait de sa deuxième participation à Manigod après avoir échoué au pied du podium le 9 juillet 2014 sur l’étape d’ouverture, réduite ce jour-là à 2km pour un différentiel de 600m à cause d’une météo orageuse. Une étape qu’il avalera en 22’06, accusant néanmoins un retard d’1’22 sur le gagnant, un certain… Jean-François Philipot, l’un de ses principaux rivaux depuis l’an passé.

1488291395.5384animation3 - TOUS A VILLAROGER, CE DIMANCHE 2 AOUT 2015, POUR LE 1ER TPS VERTICAL K2 !

Un Philipot que cette pointure retrouvera ce 2 août, avec qui il devrait livrer un combat de toute beauté. Les deux hommes ont pour points communs :
– D’être, en course à pied, des vertical runners pur jus et pétris de talent.
– D’avoir le même âge à 11 jours près, Yoann ayant vu le jour le 10 octobre 1987, son adversaire le 21 octobre.
La saison dernière, Jean-François l’avait battu par trois fois. Outre Manigod, il l’avait ainsi dominé d’1’58 sur la Face de Bellevarde à Val-d’Isère, servant de support à la 2ème manche de la Coupe du Monde de Skyrunning. Puis il avait pris un très léger avantage au Grand Serre, franchissant la ligne en 32’20 contre 32’22 pour son concurrent. Des chronos synonymes de 3ème et 4ème meilleures performances françaises sur km vertical qui tiennent toujours.
Cette année, c’est Yoann qui s’est montré un peu plus rapide à l’occasion de leur seule confrontation qui a eu lieu de nouveau à Val-d’Isère, coïncidant cette fois-ci avec l’ouverture de la Coupe du Monde de Skyrunning. Clôturant en 35’53 contre 39’56 en 2014 (!), il s’appropriera la seconde place en devançant de 16’’ Jean-François. 44’’ le sépareront du lauréat, en l’occurrence le coureur d’orientation jurassien François Gonon, nouvelle star de cette discipline.
Autre km vertical concouru, le Raidlight Winter Trail qu’il enlevait le 31 janvier, reléguant son dauphin Adrien Perret à pas moins de 32’’.

Polyvalence
Originaire de Saint-Laurent-du-Pont et demeurant à Séez, à proximité de Bourg-Saint-Maurice, Yoann Sert est un sportif accompli qui, outre le km vertical, excelle aussi bien en VTT (sa discipline de base), en ski-alpinisme que sur trail courte distance. Comme l’illustre amplement sa saison, d’abord à ski où il multiplie les coups d’éclat, avec dans l’ordre :
– La victoire sur la Grande Trace en compagnie de Florent Perrier, le 15 février.
– Le 2ème chrono en 23’02 sur les Millet Ski Touring Courchevel, le 18 février lors de la 10ème étape.
– Le record de France en 42’01 sur km vertical, le 20 février lors de la 3ème étape des Plum Km Vertical Courchevel.
– Le record du Grand Chelem en 1h05’03, lors du 3ème épisode associant la Millet Ski Touring Courchevel du 18 février et la Plum Km Vertical Courchevel du 20 février.
– Le 7ème rang sur la Pierra Menta, toujours avec Perrier, entre les 11 et 14 mars, les deux équipiers pointant à 43’27 des vainqueurs italiens Matteo Eydallin et Damiano Lenzi.
En VTT, il sort victorieux, en compagnie d’Emeric Turcat, du Raid VTT Scott Les Chemins du Soleil, du 14 au 17 mai. Revêtant les couleurs du Team Raid Vauban, les deux compères parcourront les 246km et 9000m de dénivelé en 14h39’57.
Sur trail court, on note sa 2ème position sur le 22km du Trail des Moulins, pas plus tard que le 19 juillet dernier, s’intercalant entre les chevronnés Alexandre Daum et Frédéric Thérisod.
Enfin, sa polyvalence n’est plus à démontrer lorsqu’il remporte le 19 avril le Dynastar X3 Courchevel pour la seconde fois d’affilée. Le Tarin enchaînera ainsi en 2h01’08 les 13,9km (930m de dénivelé positif) de vélo, les 6,3km (180m de dénivelé) de trail et les 4,8km (950m de dénivelé positif) de ski-alpinisme. Sa plus belle perf, c’est en enfourchant la petite reine qu’il la réalisera, établissant le nouveau temps étalon de cette compétition en 40’13 après en avoir été le propriétaire en 40’46 sur le précédent millésime.

Cliché de David Nicod (Les Trailers des Aravis).

DSC_7371ETERNELLE CATHERINE JUILLAGUET !

5ème édition du Manigod Scott Km Vertical Challenge, 2ème manche, 22 juillet 2015 à Manigod (Haute-Savoie).
Catherine Juillaguet, 2ème femme (1ère V2, 60ème au scratch) en 27’37. Etant donné le temps orageux, le parcours fut réduit à 2km pour 650m de dénivelé au lieu de 3,430km pour un différentiel de 1000m.

Incontestablement, la pensionnaire du Team Jura France et du CAF Haut-Chablais Morzine, âgée de 53 ans, s’est fait un nom dans le landerneau du km vertical. L’an dernier, Cathy, accrocheuse en diable, avait atteint son point d’orgue à Fully. Elle écrabouillait en effet son record qui passait de 44’15, engrangé en 2007, à 41’56, repoussant ainsi aux calendes grecques toute velléité de retraite sportive ! Une prestation de rêve qui lui permettait, chez les quinquagénaires, de surpasser de 39’’ la célèbre Fribourgeoise Colette Borcard, 50 ans. Cette Ariégeoise de souche, aujourd’hui installée en terre jurassienne à Septmoncel, faisait même mieux que l’ancienne égérie de la course de montagne, Isabelle Guillot, qui en 2011, à trois jours de ses 50 ans, était venue à bout du raidard en 42’11.
Toutefois, le record Dames 2 lui échappera pour 8’’ au profit de la Suissesse Doris Oester, âgée de… 62 ans, les sexagénaires étant regroupés avec les quinquas. 2ème donc de sa catégorie, cette skieuse-alpiniste n’en aura pas moins eu le bonheur de s’introduire, et de façon inespérée, dans le top 10 du scratch féminin (9ème précisément).
Cette année, en dehors de Manigod, on l’aura admirée sur les deux épreuves suivantes :
– Le 21 juin sur la Croz’et Raide à Crozet : 3ème femme (1ère V2, 33ème au scratch) en 45’22, gagnant 2’17 par rapport à 2014.
– Le 10 juillet sur la Face de Bellevarde à Val-d’Isère (1ère manche de la Coupe du Monde de Skyrunning) : 11ème femme (1ère V2, 45ème au scratch) en 49’19.
Avec un tel palmarès, elle ne visera qu’un seul objectif : la 3ème marche du podium au côté de Christel Dewalle et Jessica Pardin. Franchement, cela semble tout à fait dans ses cordes.

Cliché de Jean-Claude Delachenal (site Web « TPS Infos »).

DSC_0541BLANDINE DU CREST EN VOISINE

3ème édition de la Verti’Croc, 14 juin 2015 à Méry (Savoie).
Blandine Du Crest, 6ème femme (2ème V1, 49ème au scratch) en 53’35, à travers un parcours de 3,6km pour 1000m de dénivelé.
On la remarque ici juste après s’être élancée du village de Méry.

Blandine qui fêtera ses 40 ans le 15 août prochain est d’abord connue pour être une éminente skieuse-alpiniste. Elle a en effet défendu les couleurs de la sélection nationale aux Championnats d’Europe 2012 à Pelvoux dans les épreuves de sprint et de verticale race.
Comme toute adepte de la « peau » qui se respecte, elle s’est piquée au jeu du km vertical. On l’aura ainsi observée à Fully (11ème en 46’05 en 2008) puis au Grand Serre (1ère en 52’00 en 2011 puis 5ème en 46’39 en 2013).
Dimanche, elle aura l’avantage de connaître l’itinéraire sillonnant la commune de Villaroger pour résider et travailler à Séez, un bourg voisin mais situé sur la rive opposée de l’Isère. Elle retrouvera son amie Lorna Bonnel avec qui elle skie régulièrement en binôme. Relevons quelques-unes de leurs prouesses :
– 2èmes aux Championnats de France par équipe FFME 2014.
– 9èmes avec Salomé Candéla sur la Patrouille Des Glaciers 2014.
– 1ères aux Championnats de France par équipe FFCAM 2015.
La Tarine est aujourd’hui licenciée, pour la course à pied, à Haute-Tarentaise Athlétic Club, une des sections de l’Athlétique Sport Aixois, dont le siège social se trouve justement à Séez. Concernant le ski-alpinisme, elle participe en octobre 2013 à la création de l’association « Haute-Tarentaise Montagne Sports » en compagnie de Sébastien Fayolle (président), Yoann Sert (vice-président et leader sportif), François-Xavier Girardo (trésorier), enfin Céline Fayolle (secrétaire). De même, elle intègre le CAF de Moûtiers et Haute-Tarentaise.

Cliché du comité des fêtes de Méry.

P1130795LORNA BONNEL DANS LA LIGNEE DE SES AINES

5ème édition de la Verticale du Grand Serre, 6 septembre 2014 à Cholonge (Isère).
Lorna Bonnel, 8ème femme (5ème senior, 75ème au scratch) en 50’27, à travers un parcours de 1,805km pour 1000m de dénivelé.

Dès sa plus tendre enfance, Lorna a baigné dans le milieu du ski-alpinisme mauriennais. Son père Laurent n’est-il pas l’illustre entraîneur du Ski Club de la Toussuire où elle est aujourd’hui monitrice de l’ESF ? Son oncle Lionel, autre personnalité emblématique, n’est il pas celui qui a mis sur orbite, en compagnie de Pascal Sibué, le fameux Team Sybelles dont elle est désormais l’une des étoiles ? Elle-même mais pareillement son frère Alexis ainsi que ses cousines germaines Candice et Léna ne pouvaient donc que briller dans le sillage de leurs prestigieux aînés.
Agée de 28 ans, Lorna fait fréquemment alliance avec la Séeraine Blandine Du Crest qui sera également de la partie dimanche (voir supra le texte qui lui est consacré). Mais il lui arrive aussi de connaître d’autres expériences, en s’associant par exemple avec Laetitia Roux aux Championnats de France par équipe FFME 2015 qui leur reviendront sans coup férir, ou bien avec Candice Bonnel sur la dernière Pierra Menta où elles arracheront la 8ème place.
Souvent transcendée par ses partenaires quand elle se retrouve sur ses planches, l’ambassadrice du Team Sybelles / CAF Maurienne pourrait de nouveau s’enflammer sur les pentes de l’Aiguille Rouge, et ce de par la présence de sa camarade tarine.

Cliché de Mayté (Alvidia Productions).

DSC_7326LA SOUDAINE IRRUPTION DE DAMIEN HUMBERT

5ème édition du Manigod Scott Km Vertical Challenge, 2ème manche, 22 juillet 2015 à Manigod (Haute-Savoie).
Damien Humbert, 10ème (2ème jeune) en 22’51. Etant donné le temps orageux, le parcours fut réduit à 2km pour 650m de dénivelé au lieu de 3,430km pour un différentiel de 1000m.

Agé de 21 ans et originaire de Giron, plus haut chef-lieu de commune du département de l’Ain pour être niché à 1000m, Damien a la montagne dans le sang. Cette année, il ne cesse de performer sur les courtes distances, qu’elles prennent la forme du km vertical, de la course de montagne ou du trail. Qu’on en juge :
– 2 mai : 4ème (1er espoir) sur le 36km de l’Ardéchois.
– 17 mai : 10ème (1er espoir) sur la Montée du Crêt d’Eau.
– 21 juin : 8ème (3ème espoir) sur la Croz’et Raide.
– 4 juillet : 2ème (1er espoir) sur le 21km du CESNI Méribel Trail.
– 12 juillet : 7ème (1er espoir) sur les Championnats de France du km vertical.
– 22 juillet : voir légende du cliché.
De toute évidence, le sociétaire du CESNI Team Trail et du Club Athlétique du Bassin Bellegardien n’a pas fini de nous surprendre. Pourquoi pas dès dimanche ?

Cliché de Jean-Claude Delachenal (site web « TPS Infos »).

IMG_4650ALEXANDRE DAUM EN NEOPHYTE

2ème édition du Trail des Moulins, 19 juillet 2015 à La Rosière – Montvalezan (Savoie).
Alexandre Daum, 1er (1er senior) en 2h16’24, à travers un parcours de 22km pour 1450m de dénivelé.

C’est avec beaucoup d’intérêt qu’on scrutera la prestation d’Alexandre. Solide trailer à compter de 2002, aussi à l’aise sur la courte distance que le format long, il n’a en revanche jamais expérimenté le km vertical.
Malgré tout, il ne devrait pas passer inaperçu au regard de sa forme pétillante, illustrée par sa victoire sur le 22km du Trail des Moulins, le 19 juillet dernier, où il repoussa à 2’08 son dauphin, un certain… Yoann Sert, l’un des deux grands favoris sur le K2 avec Jean-François Philipot. En outre, il opérera quasiment à domicile, le natif de Lorient demeurant depuis 2008 à Sainte-Foy-Tarentaise, sur l’autre bord de l’Isère, où il exerce la profession de technicien forestier à l’ONF.
Santé de fer, connaissance du terrain, autant de cartes maîtresses qu’il entend jouer à fond. C’est dire si cette figure du Team Terre de Running Mizuno et de l’AS Course à Pied VEO 2000 La Plagne est à prendre très au sérieux !

Cliché de l’organisation du Trail des Moulins.

SONY DSC

SONY DSC

GUILLAUME GIRMA EN POLE POSITION SUR LE K1

3ème édition des Championnats Nationaux du km vertical, 12 juillet 2015 à Aulus-les-Bains (Ariège).
Dossard 23 : Guillaume Girma, 4ème (4ème senior) en 41’33, à travers un parcours de 5,2km pour 1000m de dénivelé.

Indubitablement, cet athlète accouru de sa Haute-Garonne natale aura la faveur des pronostics sur l’épreuve de 3,4km et 1000m de dénivelé. Outre son fait d’armes dans les Pyrénées ariégeoises pour son galop d’essai sur km vertical, il s’est classé 9ème aux France de montagne le 7 juin dernier, pointant à 3’10 du lauréat Renaud Jaillardon.
En vacances à Val-d’Isère, il prépare en réalité la Course de la Rhume (13,9km pour 880m de dénivelé positif et autant en négatif), le 9 août au Pays basque. Une compétition synonyme de 8ème étape du Challenge National de la montagne mais servant surtout de sélection aux Mondiaux, prévus le 19 septembre à Betws Y Coed, à l’extrême nord du Pays de Galles.
N’empêche, il tenait absolument à tenter ce km vertical à Villaroger qui lui rappelle un souvenir mémorable : celui d’avoir descendu à ski quand il était gamin la piste que remonteront les vertical runners.
Licencié au Club Athlétique Balmanais Athlétisme, Guillaume aura 24 ans ce 14 août.

Cliché de Nathanaël Bordes.
IMG_5931 (1)RACHEL BONTAZ A TOUTE BERZINGUE !

1ère édition de la Verticale du Criou, 20 juin 2015 à Samoëns (Haute-Savoie).
Rachel Bontaz, 4ème (2ème V1) en 1h18’20, à travers un parcours de 2,8km pour 1450m de dénivelé.

Le 22 octobre 2008, Rachel connaissait son heure de gloire dans une discipline qu’elle prise tout particulièrement : le km vertical. Sur le parcours mythique de Fully, elle déjouait les pronostics en parvenant à s’emparer de la 4ème place après avoir avalé la rampe en 42’58. Plusieurs coureuses de renom dont deux figures du Swiss Team de ski-alpinisme (Emilie Gex-Fabry et Laurence Mazzucco) devront s’incliner devant la fougue de la Faucignerande qui dévoilait ainsi de réelles qualités sur ce type de terrain.
La saison suivante, elle prenait la décision de basculer sur le trail long qui, six ans plus tard, est toujours sa discipline de prédilection. Du coup, la native de Bonneville a délaissé le km vertical si ce n’est quelques apparitions épisodiques où les prestations, par la force des choses, n’ont plus le même degré de performance que sa prouesse valaisanne. A l’image de la Verticale du Criou, le 20 juin dernier, où elle terminera à distance respectable du trio de tête, les deux premières (Laurianne Plaçais et Christine Cheneval) étant pourtant dépourvues de la moindre expérience en la matière.
Mais attention, n’y vous méprenez pas, la sociétaire du Team Bontaz Centre et du Faucigny Athlétic Club, qui fêtera ses 44 printemps le 25 septembre prochain, est une compétitrice née, puisant sans relâche dans ses ultimes réserves pour donner le meilleur d’elle-même. En outre, elle a toujours autant de plaisir à se retrouver « dré dans le pentu ». Et ça, n’est-ce pas l’essentiel ? D’autant plus quand elle est accompagnée, quel que soit bien sûr le type d’épreuve, par son compagnon André Chaffardon et son « beauf » François. Ce qui est régulièrement le cas, à l’instar du TPS Vertical K2 où ils prendront le départ tous les trois, unis par une rare complicité, les premiers arrivés encourageant le dernier en lice qui n’est pas toujours… Rachel ! Mais oui !

Cliché d’Alain Pourret (Samoëns Trail Team).

n3z9_PRINTposterK2v3A4webL’AFFICHE OFFICIELLE DU TPS VERTICAL K2 

.

1488291395.5384animation3 - TOUS A VILLAROGER, CE DIMANCHE 2 AOUT 2015, POUR LE 1ER TPS VERTICAL K2 !
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events