TPSinfos

PRESENTATION DU TRAIL DE FAVERGES : RENVERSANT DUEL ENTRE STEPHANIE DUC ET CHRISTEL DEWALLE (2EME VOLET) / 15-06-13

Sur le Maratrail, 4ème manche du TTN, on focalisera d’abord son attention sur l’épreuve féminine, dominée par le « combat fratricide » opposant deux des icônes de la course nature hexagonale, issues du même team, en l’occurrence « Team Terre de Running Ronhill » : Stéphanie Duc, 38 ans le 5 novembre, et Christel Dewalle, 30 ans le 3 juillet.
Leur parcours est sensiblement différent. La Beaufortaine a un long passé de cycliste avant de performer sur le trail courte distance, décrochant la saison passée le titre de championne de France après avoir été 3ème deux ans en arrière. Quant à la Rochoise, ce n’est seulement qu’en mai 2011 qu’elle découvre la course nature, s’illustrant en premier lieu sur km vertical où elle portera le record mondial à 36’48 le 19 octobre 2012 à Fully.
Toutes les deux ont pour point commun de manquer d’expérience sur le long. Stéphanie ne l’étrennera qu’en juillet 2012 à l’occasion de la 6000D où elle se classera 2ème à 10’27 de Maud Gobert. Cette saison, elle fera tomber dans son escarcelle le 68km des Gendarmes et Voleurs de Temps, se permettant le luxe de distancer dès le 30ème km et à titre définitif la prestigieuse marathonienne et traileuse Laurence Klein, à travers un parcours relativement roulant alors qu’elle brille avant tout en montagne. Ce spectaculaire fait d’armes ne sera pas pour rien dans son irruption au sein de l’équipe de France afin de concourir les Mondiaux de trail, le 6 juillet à Conwy dans le Pays de Galles, Stéphanie se substituant à Laurence Klein, victime d’une rupture partielle du tendon d’Achille gauche sur cette même course.
Ayant quatre trails long à son actif en 2011-2012 qui se solderont par deux victoires acquises sans grande concurrence (1), Christel a franchi un pallier cette année en remportant de belle manière le 44km du Ventoux. Elle reléguait ainsi à plus de 34’ Maud Combarieu, 2ème sur la CCC 2012. En outre, la Haut-Savoyarde pulvérisera la marque référence de l’Ultra Montée du Salève.

Forme étincelante
Parallèlement, elles collectionneront les victoires. Trois pour Stéphanie : Duathlon d’Albertville, Dynafit X3 Courchevel, 68km des Gendarmes et Voleurs de Temps pour Stéphanie. Sept pour Christel : Foulées Blanches des Brasses, 44km du Trail du Ventoux, Ultra Montée du Salève, 35km du Trail des Allobroges, Grimpée du Ruisseau, Verticale du Môle, et bien sûr l’apothéose aux Championnats de France de courses de montagne.
Une seule fois, elles se rencontreront, lors du 27km des Cabornis où Stéphanie (2ème), précédera de 4’46 Christel (3ème), souffrant ce jour-là du tendon d’Achille.
Alors bien malin qui peut prédire celle qui prendra demain la succession de la Valdôtaine Francesca Canepa. « La partie n’est gagnée pour personne » clame sans ambages le Stéphanois Eric Legat (Team Terre de Running Ronhill), célèbre ultra-fondeur coachant depuis l’entame 2013 Stéphanie, ajoutant : « Je sais que Stéphanie est très impressionnée par Christel. Mais je lui ai aussitôt dit qu’elle m’impressionnait tout autant que Christel. Je pense que ma protégée se gardera bien d’attaquer au départ sa rivale, privilégiant le choix de rester en sa compagnie le plus longtemps possible. Après, tous les scénarios sont envisageables… »
On accordera pourtant un léger avantage à Christel pour avoir été éblouissante au Ventoux et surtout aux France de montagne, réussissant ainsi l’un des objectifs majeurs de sa saison : la qualification pour les Championnats d’Europe. Ce qui fait sa force, c’est qu’elle est capable de se surpasser sur n’importe quel type de course. Son potentiel, ignoré par son propre entraîneur qu’est le Burgien Pascal Balducci, semble sans limites…
En outre, la licenciée de l’Athlé Saint-Julien 74 risque d’être plus fraîche que Stéphanie qui n’aura bénéficié que d’une journée et demi de récupération à la suite de son stage avec l’équipe tricolore, axé sur le volume et qui s’est tenu du dimanche midi 9 au jeudi midi 13 dans la station de Chalmazel dans la Loire.

Année transitoire

La sociétaire du VEO 2000 La Plagne dispose pourtant de multiples atouts maîtres :
– Sa prestation au Grand Trail du Limousin où elle aura fait forte impression sur une distance qui lui était pourtant inconnue.
– Ses énormes qualités de grimpeuse.
– Ses qualités d’athlète sans qu’elle ne le sache vraiment, sa rapidité n’étant pas négligeable (record personnel sur 10km en 37’32, à Grignon le 7 avril dernier).
– Sa capacité à appliquer aveuglement les consignes de son mentor.
– Son mental d’acier.
– Sa détermination, sa rage de vaincre, qui sont sans faille, d’autant plus qu’elle vise principalement cette saison le TTN, et ce dans l’optique de disputer les Mondiaux de trail le 26 juillet 2014 à Piovene Rocchette en Italie, dans les Dolomites (2). Eric Legat le confirme : « Stéphanie ne sacrifiera certainement pas le TTN, et donc Faverges, fut-ce pour des Championnats du Monde au Pays de Galles qui ne constitueront en réalité que du bonus. »
De toute façon, même seconde, Stéphanie n’en fera pas une maladie, surtout derrière cette extra-terrestre qu’est Christel Dewalle. Un autre pour qui cette place ne le décevrait pas davantage est son coach qui n’oublie pas d’où vient son élève, déclarant : « En vérité, 2013 est un peu une saison charnière. Passer en effet du trail court au trail long ne s’opère pas du jour au lendemain. Il faut emmagasiner de l’expérience, tant en entraînement qu’en compétition, sans oublier de bien s’entourer. Enfin, il y a une kyrielle de nouveaux paramètres à gérer dont bien évidemment l’alimentation. En somme, cette année doit lui prouver qu’elle dispose des qualités requises pour s’aligner durablement sur ce type de format. »

François Vanlaton pour le compte du site Web « Trails Endurance Mag », en date du vendredi 14 juin 2013 :
http://www.trails-endurance.com/actus/trail/fantastiques-duels-au-trail-de-faverges/

(1) Les deux succès engrangés par Christel Dewalle sur trail long interviennent en 2012 sur le 41km du Gypaète puis le 42km de l’Aravis Trail où seule la redoutable Laureline Gaussens lui opposera une farouche résistance, terminant dans ses talons à 27’’.

(2) Les Mondiaux de trail 2014, contrairement à ceux du Pays de Galles 2013, emprunteront le parcours d’une course déjà existante : l’ultra de la Trans d’Havet, qui se disputera cette saison le 27 juillet, avec au menu 80km et 5500m de dénivelée positive et négative.

.
FAVORIS ET OUTSIDERS :

Le Favergien Jean-Louis Bal a rédigé sur son site Web « Ski and Run » un article extrêmement concis à ce sujet :
http://www.skiandrun.fr/index.php/trail/732-beau-plateau-et-parcours-de-repli-pour-le-trail-faverges-icebreaker

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DU TRAIL DE FAVERGES : RENVERSANT DUEL ENTRE STEPHANIE DUC ET CHRISTEL DEWALLE (2EME VOLET) / 15-06-13

J’apporterai cependant quelques précisions.
D’ores et déjà, deux trailers inscrits sur le Maratrail sont forfait : le Chamoniard Damien Vouillamoz et la Saint-Juliénoise Maud Gobert.
Inversement, on pourrait ajouter sur le Maratrail comme outsiders : le Dolois Christophe Benet, 3ème ici-même en 2009 et 2ème le 2 juin dernier sur le 70km de la Transju’Trail ; le Lédonien Ivan Bourgeois ; le Seynodien Thierry Belzuz ; le Chambérien Christophe Boebion ; Sylvain Camus, frère de Sébastien ; le Ligérien Stéphane Celle. Et n’oublions surtout pas le Faucignerand Alain Guimet qui aura réussi l’exploit de prendre part aux 13 éditions. 
Enfin pour la gent féminine, citons encore la Valaisanne Patricia Joris, la Clusienne Marie-Laure Pavot et la Tarine Claude Chenal.
Sur le Trail des Sources du Lac, mettons en exergue Jean-Christophe Bette, ancienne gloire de l’aviron français.
Enfin, une fille qui n’est pas mentionnée par Jean-Louis pourrait bien faire un tabac : Célia Chiron. Ayant vu le jour le 1er août 1988 et originaire de Haute-Garonne, installée à Allinges à compter de 2012, elle est pensionnaire du Grenoble Université Club Triathlon.
L’an passé, sur le 28km de Faverges, elle s’était classée 4ème en 3h02’47, et ce derrière les renommées Stéphanie Duc, Séverine Bovero et Elodie Mouthon. Cette saison, elle s’est illustrée à plusieurs reprises dans nos Pays de Savoie :
– 9 février, 14km du Désert Snow Trail : 2ème, précédant de 3’34 la 3ème en la personne d’Anne-Lise Chamiot-Poncet.
– 28 avril, 9,2km de la Tartencelloise : 1ère, reléguant à 7’’ Nathalie Peillex, 2ème.
– 19 mai, 35km des Trails de la Vallée du Brevon : 2ème à 20’14 de Christel Dewalle.
– 2 juin, 18,2km de l’Allingeoise : 1ère, devançant d’1’50 Anne-Lise Chamiot-Poncet, 2ème.

.
PHOTOS :

gvt-2013_photo_vincent-krieger_14h50_vk2_1681_4703ème édition du Grand Trail du Limousin (68km pour 2131m de dénivelée), disputée dans le cadre des Gendarmes et Voleurs de Temps à Ambazac (Haute-Vienne) et servant de 3ème manche au TTN, 19 mai 2013 : arrivée.
A travers des conditions dantesques (pluie glaciale, boue omniprésente), Stéphanie Duc fera une entrée fracassante sur le TTN, signant une retentissante victoire pour son 2ème trail long après la 6000D 2012.
Franchissant la ligne en 6h48’12, elle se classera 16ème au scratch sur quelques 522 finishers, reléguant à 29’36 sa dauphine, la Côte-d’Orienne Amandine Roux.
Cliché de Vincent Krieger.

img-090211ème édition de l’Ergysport Trail du Ventoux, 24 mars 2013.
Christel Dewalle dans ses œuvres, faisant tomber dans son escarcelle cette fameuse compétition qui ouvrait le bal du National Trail Running Cup.
Preuve de son exploit, elle précédera de 34’41 cette traileuse de renom qu’est Maud Combarieu (Teams Hoka et Raidlight), achevant son périple en 4h34’03 à la 24ème place au scratch sur 512 arrivants.
Cliché de Sabine Dechaume (« Lepape-info »).

1488291395.5384animation3 - PRESENTATION DU TRAIL DE FAVERGES : RENVERSANT DUEL ENTRE STEPHANIE DUC ET CHRISTEL DEWALLE (2EME VOLET) / 15-06-13
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events