TPSinfos

TTN COURT : DUEL AU SOMMET ENTRE CELINE LAFAYE ET SEVERINE BOVERO / 16-03-14

Dominant de la tête et des épaules le trail courte distance en France, Céline Lafaye et Séverine Bovéro vont se livrer, cette saison, à un combat d’anthologie dans la conquête du TTN court.
Un combat qui culminera le 28 septembre à Buis-les-Baronnies, à l’occasion des Championnats de France.

Jusqu’à maintenant, le Trail Tour National (TTN) court avait été marqué par l’insolente hégémonie de Céline Lafaye, 32 ans, qui l’aura fait tomber à trois reprises dans son escarcelle (2010, 2011 et 2013). Seule, Stéphanie Duc (AS de Course à Pied VEO 2000 La Plagne et Team Terre de Running Ronhill) interrompra ce règne en 2012, bénéficiant il est vrai de l’absence de sa grande rivale qui privilégia alors les aventures au long cours et les épreuves de Skyrunning.
En réalité, cette trilogie ne faisait que refléter son leadership dans cette discipline qui, le 6 octobre dernier, l’avait vue enlever le titre de championne de France à Gap. Le changement de tunique intervenu en septembre 2013, Echirolles se substituant à Faverges, et par ricochet d’entraîneur, Jean-Louis Bal s’effaçant devant Antonio Gallego (1), n’altérait en rien ses ambitions sur ce type de distance. Comme en témoigne son vif désir d’ajouter en cette année 2014 une 4ème perle à son collier du TTN court.

Ascension
Cependant, l’égérie du Team Scott Odlo Led Lenser, âgée aujourd’hui de 32 ans, aura fort à faire avec la talentueuse Séverine Bovéro, de 5 ans son aînée, qui le 9 février et à la surprise générale, l’avait dominée pour la première fois dans une compétition. L’exploit avait eu lieu sur le Trail Givré qui servait justement de support à la seconde manche du TTN court.
Sur cette terre du Val-de-Saône, à quelques encablures de Lyon, la pensionnaire de l’Athlé Saint-Julien 74 et du Team Terre de Running Mizuno avait su faire fructifier ces deux cartes maîtresses que sont la vitesse et le mental. La première, entretenue cet hiver sur les terrains gras du cross-country (2), lui permit ainsi de briller sur ce tracé oh combien roulant de 23 bornes que ne parvenaient pas à épicer les 440 petits mètres de dénivelée. Quant au mental, il jouera un rôle décisif lorsqu’elle se retrouvera 6ème à la suite d’une erreur de parcours, survenue au 14ème km en compagnie de trois autres belligérantes dont Céline, leur coûtant quasiment 3’. Nullement déstabilisée par ce coup du sort, l’ex-triathlète reprendra une à une ses concurrentes avant de s’imposer avec 1’03 d’avance sur l’Echirolloise, qui ayant privilégié le foncier au dépens de la vitesse dans sa préparation initiale, se contentera du costume de dauphine.
Un mois plus tard, Séverine, désormais coachée par le Burgien Pascal Balducci, engrangeait aux Cabornis un nouveau succès de prestige. Sur un tracé autrement plus tourmenté (23km pour 1200m de dénivelée), sillonnant le minuscule Massif des Monts d’Or, toujours à deux pas de Lyon, elle réussira le tour de force de précéder, précisément de 25’’, sa coéquipière Stéphanie Duc. Ce qui ne s’était encore jamais produit en course nature entre les deux jeunes femmes (3).
Seconde en 2012 et 2013 du TTN court, tour à tour derrière Stéphanie et Céline, cette Stéphanoise pur jus n’envisageait pas de le concourir cette saison, souhaitant étrenner le format long ainsi que le circuit de Skyrunning. Sa prouesse sur le Trail Givré l’a bien sûr convaincue du contraire pour tenter cette fois-ci de rafler la mise. Au vu de son retentissant début d’année, l’objectif ne paraît nullement saugrenu même si la tâche s’avère rude, Céline étant beaucoup plus à son avantage sur des courses à la fois plus techniques et plus pentues que renferme justement le TTN court. A l’image du Trail Drôme (23km pour 1100m de dénivelée) que les deux prétendantes au titre disputeront successivement le 13 avril puis le 28 septembre dans le cadre des Championnats de France.

Valeur sûre
En tout cas, Céline aura très vite remis les pendules à l’heure. Dès le 16 mars, elle remportait la 3ème manche du TTN court sur les 25 bornes, assorties de 900m de dénivelée, du Trail du Petit Ballon d’Alsace, dénommé Circuit des Grands Crus. Dès lors, elle en profitait pour caracoler en tête du TTN court mais avec une manche de plus dans sa besace par rapport à Séverine qui ne s’est pas déplacée en Alsace.
Concourue sur les tous premiers contreforts du Massif des Vosges, sa virée prendra les allures d’un long fleuve tranquille. Elle reléguera ainsi ses plus redoutables adversaires, en l’occurrence Christine Poyet (Alsace Nord Athlétisme) et la Suissesse Isabelle Piller (Club Athlétique de Belfaux et Trilogie Sport), lauréate en 2013, respectivement à 6’23 et à 7’19. Parallèlement, elle s’appropriera une très belle 45ème place au scratch sur quelques 1210 finishers s’il vous plaît, pointant à 16’33 du leader auvergnat Ivan Bizet (Entente Athlétique Moulins-Yzeure-Avermes). Preuve de son fait d’armes, elle se portera à la hauteur d’excellents athlètes masculins, à la réputation solidement établie en Haute-Savoie. Tels Alain Guimet (La Foulée d’Annemasse, section de l’Entente Athlétique de l’Arve), 45ème en 1h49’47, ou encore David Martin (Sallanches Passy Athletic Club), 53ème en 1h53’45.

Ostracisme
A n’en pas douter, l’opposition entre Céline Lafaye et Séverine Bovéro risque bien d’être l’un des enjeux majeurs de la saison. Alors croisons les doigts pour que les médias s’en fassent régulièrement l’écho, et par-delà ce choc entre deux super nanas qui par ailleurs savent s’apprécier, donner enfin du lustre au trail courte distance, trop souvent dénigré encore.
Céline n’affirmait-elle pas en annonçant sa venue au Trail Drôme, synonyme de 4ème manche du TTN court, qui enflammera le 13 avril les Baronnies : « Espérons que cette manifestation soit un tant soit peu médiatisée. Mais j’en doute car aux yeux d’un certain nombre d’observateurs, cavaler moins de 30 km est dans les cordes de chacun. Ce n’est donc pas intéressant pour eux. En vérité, on doit apparaître comme des fainéants ! » Et Séverine de renchérir : « Heureusement que l’on ne court pas pour la reconnaissance ! »
Dommage pour cette discipline qui, au regard de la densité et de la qualité des pelotons, a pourtant toute sa place, contribuant ainsi à la pluralité, et donc à la richesse des courses nature.

François Vanlaton pour le compte du site Web de l’Athlé Saint-Julien 74, en date du lundi 10 mars 2014 : http://www.asj74.org/trail-des-cabornies-la-perf-de-bovero/

(1) C’est en septembre 2003 que Céline deviendra la protégée de Jean-Louis Bal en intégrant l’Espérance Favergienne sous les conseils de l’une de ses figures en la personne de Valérie Bibolet, et ce dans les jours qui ont suivi la victoire de ce binôme féminin sur l’Ancilevienne.
(2) Cette saison, Séverine aura fait scintiller son étoile à travers cinq épreuves de cross-country : Championnat de la Loire de cross court (1ère), Challenge Cross Guy Dalban (3ème), Championnats Rhône-Alpes (8ème sur le long), Championnats Centre-Est (10ème sur le court), Championnats de France (94ème sur le long).
(3) Avant le 23km des Cabornis, Séverine n’aura pris le dessus sur Stéphanie qu’à une seule occasion et en cross-country, pas plus tard que le 2 février dernier lors des Régionaux à Aix-les-Bains où les deux équipières du Team Terre de Running Mizuno se classeront, sur le long, respectivement 8ème et 19ème.


COMPTE RENDU DU 25KM DU TRAIL DU PETIT BALLON D’ALSACE PAR CELINE LAFAYE :

Un grand merci à Céline pour avoir transmis en exclusivité à « TPS Infos » le récit de sa victoire alsacienne !

F.V.

« C’est dans la bonne humeur que j’ai rejoint l’Alsace en compagnie de quatre équipiers de mon club de l’Amicale Laïque Echirolles Athlétisme (1) : le jeunot Loïc BellePhilippe Lorenzo, Jean Soulès, enfin Julia Combe.
Après une nuit des plus profondes passée à l’hôtel Ibis de Mulhouse, nous nous sommes rendus dans la petite ville de Rouffach, embellie par de nombreux monuments historiques, ultimes témoignages de cette ancienne cité médiévale fortifiée. Cerise sur le gâteau, Rê ne se gêne pas pour darder ses rayons dans un ciel bleu azur en tout point immaculé.
Depuis la dernière manche du Trail Tour National court disputée à Montanay où j’avais terminé 2ème du Trail Givré derrière une époustouflante Séverine Bovero, je doutais beaucoup de mon état de forme. Néanmoins, je pouvais expliquer, du moins partiellement, cette décevante prestation par une absence de fraicheur, m’obligeant à pondérer dans les jours suivants ma dose d’entraînement.
L’atmosphère chaleureuse de notre délégation iséroise n’est sans doute pas étrangère à ma sérénité au moment de m’élancer pour cette escapade de 25 bornes, pimentées par un différentiel de 900m. Sans forcer outre mesure, je prends d’entrée le commandement en testant un peu mes jambes.
La première bosse m’occasionne d’excellentes sensations. Il n’y a pas à dire, le fait d’avoir levé le pied dans ma préparation porte ses fruits. Ouf ! La course me semble facile. Du coup, je veille à ne pas trop faiblir pour ne pas me faire rejoindre bêtement. Motif pour lequel je me calle sur les foulées de quelques garçons.
Oscillant entre 200 et 600m d’altitude, le parcours est vraiment séduisant, cheminant au cœur des vignes et des forêts. Pas le temps de s’ennuyer un seul instant ! On grimpe par-ci, on dévale par-là, tout en embrassant de somptueux panoramas. Bref, tout baigne !
Je franchis la ligne en 1h50’30, à environ 16’ du vainqueur Ivan Bizet, Christine Poyet et Isabelle Piller complétant le podium féminin. Ma prestation qui me satisfait pleinement me remotive et me redonne confiance en moi, enfin pour partie, anxieuse que je n’ai jamais cessé d’être ! Et puis en sport, rien n’est jamais acquis. Aussi, la forme est un trésor qu’il faut à tout prix préserver.
Mes camarades échirollois se sont également illustrés. Mention tout d’abord à Loïc qui grimpe sur le faîte du podium espoir. Jean finit quant à lui 5ème quadra, Philippe 5ème quinqua et Julia 5ème senior : à croire qu’ils l’ont fait exprès !
Indubitablement, le Trail du Petit Ballon ne manque pas d’atouts dans une région qui mérite le détour. A cocher sur son calendrier pour l’an prochain !
Alors, du fond du cœur, je dis merci aux organisateurs du Cercle Catholique Saint-Arbogast de Rouffach Athlétisme, ainsi qu’à mes chers amis isérois, pour ce merveilleux week-end alsacien !

Céline Lafaye

(1) Depuis septembre 2005, l’Amicale Laïque Echirolles Athlétisme est l’une des sept sections de l’Entente Athlétique Grenoble 38.

.
CALENDRIER 2014 DE CELINE LAFAYE :

– 13 avril à Buis-les-Baronnies (Drôme) : le Trail Drôme (24,7km pour 1100md), 4ème manche du Trail Tour National court.
– 4 mai à Voglans (Savoie) : le Nivolet-Revard (51km pour 2700md). Ou 11 mai à Besançon (Doubs) : le Trail des Forts de Besançon (47km pour 2100md), 4ème manche du Trail Tour National long.
– 25 mai au Chambon-Feugerolles (Loire) : les Championnats de France de courses en montagne (9,240km).
– 8 juin à Ambazac (Haute-Vienne) : les Gendarmes et Voleurs de Temps (32km pour 1087md), 5ème manche du Trail Tour National court.
– 20 juillet à Canazei (Italie, Trentin – Haut-Adige) : la Dolomites SkyRace (22km pour 1750md), 2ème manche des Sky Runner World Series.
– 10 août (Suisse, Valais) : Sierre-Zinal (31km pour 2200md+ et 800md-), 3ème manche des Sky Runner World Series.
– 28 septembre à Buis-les-Baronies (Drôme) : les Championnats de France de trail court (24,7km pour 1100md), servant également de support à la 9ème et dernière manche du Trail Tour National court.
– 11 octobre à Limone sul Garda (Italie, Lombardie) : la Limone Extreme SkyRace (23,5km pour 2000md), 5ème et dernière manche des Sky Runner World Series.
– Le Trail Tour National court.

1488291395.5384animation3 - TTN COURT : DUEL AU SOMMET ENTRE CELINE LAFAYE ET SEVERINE BOVERO / 16-03-14

.
CALENDRIER 2014 DE SEVERINE BOVERO :

– 13 avril à Buis-les-Baronnies (Drôme) : le Trail Drôme (24,7km pour 1100md), 4ème manche du Trail Tour National court.
– 4 mai à Voglans (Savoie) : le Nivolet-Revard (27km pour 1400md).
– 25 mai au Chambon-Feugerolles (Loire) : les Championnats de France de course en montagne (9,240km).
– 13 juillet à Val-d’Isère (Savoie) : l’Ice Trail Tarentaise (32km pour 2500md).
– 28 septembre à Buis-les-Baronies (Drôme) : les Championnats de France de trail court (24,7km pour 1100md), servant également de support à la 9ème et dernière manche du Trail Tour National court.
 Le Trail Tour National court.

.
CALENDRIER ET REGLEMENT DU TTN COURT 2014 :

Il figure sur le site Web de la FFA :
http://www.athle.fr/asp.net/main.html/html.aspx?htmlid=4457

.
RESULTATS DU 23KM DU TRAIL GIVRE, 2EME MANCHE DU TTN COURT 2014 :

Ils figurent sur le site Web de la FFA :
http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=146141
.

RESULTATS DU 25KM DU TRAIL DU PETIT BALLON, 3EME MANCHE DU TTN COURT 2014 :

Ils figurent sur le site Web de la FFA :
http://bases.athle.com/asp.net/liste.aspx?frmbase=resultats&frmmode=1&frmespace=0&frmcompetition=146140
.
.
PHOTOS :

20140316-grandscrus-154Céline Lafaye à l’occasion de son triomphe, le 16 mars dernier, sur le 25km du Trail du Grand Ballon, 3ème étape du Trail Tour National court.
Cliché de Vincent Chapin (site Web « L’Alsace en courant »).

Severine-BoveroSéverine Bovéro sur le 23km du Trail des Cabornis qui tombera, le 9 mars dernier, dans son escarcelle.
Cliché de Pascal Pierrain alias Photogone.

celine-lafaye-photo-eteCéline Lafaye s’entraînant sur le parcours des premiers Championnats de France de trail court à Gap qu’elle remportera le 6 octobre 2013.
Cliché d’Isabelle Guillot.

1012928_727741520599120_1277510903_nCéline Lafaye, deuxième à partir de la droite, en compagnie de ses coéquipiers de l’Amicale Laïque Echirolles Athlétisme, accourus spécialement de l’Isère pour pouvoir disputer, le 16 mars dernier à Rouffach dans le Haut-Rhin, le 25km du Trail du Petit Ballon, 3ème manche du Trail Tour National court.
De gauche à droite, on reconnaît :
– Loïc Belle, 20ème (1er espoir) en 1h45’38.
– Jean Soulès, 19ème (5ème V1) en 1h45’02.
– Julia Combe, 6ème (5ème senior, 127ème au scratch) en 2h05’29.
– Céline Lafaye, 1ère (1ère senior, 45ème au scratch) en 1h50’30.
– Philippe Lorenzo, 78ème (5ème V2) en 1h59’35.

10149612_730929403613665_457011744_o16 mars 2014, Trail du Petit Ballon à Rouffach (Haut-Rhin).
Symboles de l’Alsace, les cigognes étaient également de la partie.

//

1488291395.5384animation3 - TTN COURT : DUEL AU SOMMET ENTRE CELINE LAFAYE ET SEVERINE BOVERO / 16-03-14
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events