TPSinfos

ULTRA TRAIL DU MONT-BLANC 2017: UNE COURSE POUR REVER

 

Une aventure hors du temps. L’épreuve de la démesure par excellence. Parler de cette course oblige forcément à l’emploi de nombreux superlatifs. Bien plus qu’une course, l’UTMB est avant tout un mythe. Contribuant depuis sa création à l’écriture des plus belles lignes de l’histoire de nombreux coureurs, l’épreuve chamoniarde est bien plus qu’une aventure sportive. Du doute à la satisfaction, de la douleur à la remise en question, de l’excitation à la souffrance, l’UTMB est avant tout une aventure humaine. Une aventure qui oblige à se dépasser, à repousser ses limites au delà de l’habituel. Une épreuve qui vous forge en tant que sportif mais avant tout en tant qu’Homme. Une aventure exceptionnelle qui sonne surtout comme le sommet mondial du trail running puisque cette course d’exception réunit chaque année les meilleurs coureurs mondiaux. Cette édition 2017 proposera un plateau jusque là inégalé. Sans aucun doute, l’UTMB le plus relevé de l’histoire donnera lieu cette année à un combat de titans pour la victoire finale. Un combat qui s’annonce magnifique. Un nouveau grand chapitre qui se rajoutera à l’histoire de cette course légendaire.

Qui succédera à Ludovic Pommeret, vainqueur l’an passé au terme d’une course rondement menée? Si Kilian Jornet fait forcément office de favori au regard de son palmarès éloquent, quelques doutes subsistent après sa blessure contractée à l’épaule lors de la Hardrock 100 Endurance Run (161km, 10 375m D+) qu’il a malgré tout remportée il y a quelques semaines. Si le catalan est remis de ce petit pépin physique, nul doute qu’il sera aux avant-postes pour tenter de remporter un quatrième succès à Chamonix. Sa victoire sur le Marathon du Mont-Blanc (42km, 2775m D+) après ses deux ascensions de l’Everest en une semaine témoigne de l’état de forme actuel de l’espagnol.

kilian jornet droz photos - ULTRA TRAIL DU MONT-BLANC 2017: UNE COURSE POUR REVER

Kilian Jornet (DROZ PHOTOS)

D’Haene rival n-°1?

Si Kilian Jornet fait office d’épouvantail, François D’Haene semble avoir les armes pour le pousser dans ses retranchements. Déjà vainqueur de l’épreuve, le pensionnaire du Team Salomon enchaîne les bons résultats. Vainqueur notamment de la diagonale des fous en 2016 et de l’Ultra Race du Lac d’Annecy cette année (110km, 7000m D+), ce spécialiste des courses d’ultra arrivera bien préparé et apparemment en forme.

1 François DHaene en action sur le GR20 photo Damien Rosso www droz photo com  - ULTRA TRAIL DU MONT-BLANC 2017: UNE COURSE POUR REVER

François D’Haene (Photo: Damien Rosso)

 

L’espagnol Luis Alberto Hernando aurait pu jouer les premiers rôles. Il ne sera finalement pas présent à Chamonix. Champion du monde en 2016 et 2017, deuxième de l’UTMB en 2015 avant d’abandonner en 2016, l’ancien biathlète (qui a participé au Jeux Olympiques de Turin en 2006) aurait pu jouer les trouble-fêtes.

Double vainqueur de l’épreuve (en 2013 et 2015), Xavier Thévenard pourrait faire office d’outsider sérieux pour une place sur le podium. Sa brillante victoire sur le 80km du Mont-Blanc (6000m D+) cette année en est la preuve. Connaissant parfaitement le terrain, le discret coureur du Team Asics pourrait surprendre.

thevenard droz photos - ULTRA TRAIL DU MONT-BLANC 2017: UNE COURSE POUR REVER

Xavier Thevenard (Droz Photos)

Jim Walmsley: le pari fou

Autre coureur capable de monter sur le podium, Jim Walmsley emmènera un contingent américain conséquent. Incarnant la grâce à l’état pur à travers son style très aérien, le jeune prodige américain qui compte déjà quelques belles victoires à son compteur (récent vainqueur du Speedgoat 50K (54km, 3425m D+) par exemple) sera à prendre très au sérieux. Après son abandon à 35km de l’arrivée sur la Western States alors qu’il était parti sur des bases très élevées, Jim Walmsley aura à cœur de se racheter. En déclarant vouloir être le premier américain à remporter l’UTMB, il annonce des ambitions très élevées. Celui qui a l’habitude de rapidement dynamiter les courses ne viendra donc pas pour faire de la figuration. Si une victoire serait une sacrée surprise au regard de l’adversité cette année, un tel résultat n’est pas à exclure. Si une partie des observateurs peut parfois se révéler sceptique comme ce fût le cas à la suite de son échec sur la Western States, Alexis Berg apporte une réponse des plus lucides: «Seul le futur saura juger qui il est dans ce sport».

rotorua photo jim walmsley - ULTRA TRAIL DU MONT-BLANC 2017: UNE COURSE POUR REVER

Jim Walmsley (Rotorua Photos)

Si Jim Walmsley sera la tête d’affiche du contingent américain qui fera le déplacement, il emmènera dans son sillage d’autres coureurs capables de rivaliser avec les meilleurs. Ainsi, Sage Canaday (8ème du Marathon du Mont-Blanc cette année), Zach Miller (vainqueur de la CCC en 2015 et 6ème de l’UTMB en 2016) ou encore David Laney (3ème de l’UTMB en 2015 et 4ème en 2016) seront à prendre en considération. Tim Tollefson sera également de la partie. Ce coureur qui ne cesse de progresser ces dernières années aura à cœur de bien figurer. 2ème de la CCC en 2015 et 3ème de l’UTMB en 2016, il pourrait intégrer le TOP 8. Dylan Bowman, Jason Schlarb, Chris Mocko ou encore Andrew Miller seront également à suivre.

Vainqueur du Grand Trail des Templiers en 2016, l’espagnol Miguel Angel Heras Hernandez jouera le TOP 10. Il en sera de même pour son compatriote Pau Capell qui a déjà pris la deuxième place du Madeira Island Ultra Trail (derrière François D’Haene). Autre coureur ibérique engagé, Tofol Castaner aura à cœur d’effacer sa prestation de 2016 (abandon).

Deuxième de cette course en 2016, Gediminas Grinius sera une nouvelle fois sur la ligne de départ à Chamonix. Si rééditer une telle performance cette année serait un véritable exploit, le lituanien pourrait intégrer le Top 10.

1488291395.5384animation3 - ULTRA TRAIL DU MONT-BLANC 2017: UNE COURSE POUR REVER

Autre coureur possédant des références sur la scène internationale, Andrew Symonds pourrait rapidement se retrouver aux avant-postes. Si le britannique tient la distance, il pourrait réaliser une performance intéressante.

Julien Chorier et Anthony Gay seront également de la partie. Si les deux français semblent un peu juste pour pouvoir jouer les premiers rôles cette année, ils devraient cependant pouvoir livrer une prestation intéressante.

Parmi les autres engagés, on peut citer Diego Pazos (abandon en 2016), Jordi Bes (Espagne), Vaidas Zlabys (Lituanie) ou encore Didrik Hermansen (Norvège).

Chaverot dans la continuité?

Chez les féminines, Caroline Chaverot fera office de grandissime favorite à sa propre succession. Championne du Monde en 2016, la pensionnaire du Team Salomon a cette année remporté la Salomon Gore Tex Maxi Race (110km) et le 120km du The North Face Lavaredo Ultra Trail. Si elle parvient à bien récupérer après sa récente victoire sur la Hardrock Mile Endurance Run, la française ne devrait pas être inquiétée.

1 Caroline Chaverot photo Damien Rosso www droz photo com  - ULTRA TRAIL DU MONT-BLANC 2017: UNE COURSE POUR REVER

Caroline Chaverot (Photo: Damien Rosso)

Deuxième de l’UTMB en 2016 et vainqueur de la Maxi-Race du Lac d’Annecy (83km, 5300m D+) la même année, Andrea Huser sera en embuscade. 5ème des championnats du Monde sur les hauteurs du lac d’Annecy en 2015, la suissesse fait preuve d’une régularité impressionnante au plus haut niveau. Son expérience sera une arme de taille.

andrea huzer photo prozis - ULTRA TRAIL DU MONT-BLANC 2017: UNE COURSE POUR REVER

Andrea Huser (Photo: Prozis)

 

Autre coureuse capable de monter sur le podium, l’espagnole Nuria Picas devra être surveillée. Si elle retrouve son meilleur niveau elle pourrait livrer une performance intéressante. Devancer Caroline Chaverot comme ce fût déjà le cas par le passé ne serait pas pour lui déplaire. Sa compatriote Gemmas Arenas Alcazar pourrait également jouer les premiers rôles.

A l’instar de leurs compatriotes masculins, les américaines se déplaceront également en nombre. Si Stéphanie Howe Violett semble un peu juste pour intégrer le Top 5, Magdalena Boulet tentera de rééditer sa performance de l’an passé (5ème). Pour sa première participation à l’UTMB, Kaci Lickteig pourrait faire office d’outsider de luxe.

On suivra également la canadienne Alissa ST Laurent capable de bien figurer.

Cette édition 2017 s’annonce donc prometteuse. Avec un plateau au niveau jamais égalé, les organisateurs ont frappé fort. L’UTMB attirera encore les regards. Des regards qui seront tournés vers, on l’espère, un beau spectacle. Un spectacle historique. Le décor est planté. Plus qu’à laisser aux protagonistes le soin d’écrire une nouvelle page de l’histoire de l’UTMB.

Article susceptible d’être soumis à modifications en fonction d’éventuels forfaits.

Hugo PELLETIER

 

1488291395.5384animation3 - ULTRA TRAIL DU MONT-BLANC 2017: UNE COURSE POUR REVER
%d blogueurs aiment cette page :

2015 Copyright. TPS Events