PORTRAIT – MELANIE ROUSSET (TEAM WAA)

 

NO LIMIT !

Installée comme médecin libéral à Beaufort en Savoie, la vie de Mélanie Rousset a quelque peu changé. Même si son emploi du temps lui complique quelque peu la tâche, la passion n’en reste pas moins préservée. Et comme le vent, Mélanie court d’un évènement à l’autre selon les rencontres et les opportunités. Elle voudrait bien sélectionner davantage « mais les organisateurs sont trop sympas et je dois y aller ! ». La sympathie,  un trait de caractère qui caractérise à la perfection cette athlète discrète qui vient de réaliser un podium « inespéré » tout récemment à la Transgrancanaria. Rencontre avec la néo-savoyarde Mélanie Rousset !

16939403 10155001302032114 3155975043263515068 n - PORTRAIT – MELANIE ROUSSET (TEAM WAA)

Mélanie Rousset 3ème de la Transgrancanaria 2017

 

Fille de parents profs d’EPS Mélanie est dans sa jeunesse une touche à tout qui pratique autant la planche à voile que l’escalade, s’adonne à l’alpinisme et au VTT même au canyoning l’été. Une rencontre en 2010 la pousse à s’essayer au trail et la voilà partie pour ses premières compétitions. Résidant à cette époque en Corse elle participe à la Gravone. Première course, premier podium, et depuis elle ne cesse d’épouser les podiums. Depuis 7 ans elle enchaîne les compétitions et s’impose aujourd’hui comme une des filles de l’hexagone qui compte.

 

Un retour en Savoie gagnant

« Toute ma famille vit dans la région Rhône Alpes. Ce retour pour raison professionnelle m’aura rapproché des miens. J’ai eu en effet l’occasion de m’associer avec un médecin de montagne sur Beaufort. Je n’ai pas hésité une seule seconde, surtout que la Savoie est un spot idéal pour la pratique du trail. » Mais quand il faut jongler entre ses longues journées au cabinet, les contraintes administratives et la comptabilité, lot de toute profession libérale, pas simple de s’entraîner. Et pour Mélanie les journées sont longues. Un lever tôt, des journées à rallonge, la fatigue se fait sentir « Je manque souvent de sommeil et de fraîcheur » commente le jeune médecin généraliste.

Mais cette acharnée du sport est une dure au mal et quoi qu’il arrive elle aligne les kilomètres. «En général je cours 3 fois 1 heure par semaine. Mais il faut rajouter les sorties de vélo ou de ski alpi l’hiver. Ma sortie type à pied c’est la montée du Mirantin au-dessus de la maison, avec ses 900m de dénivelé positif, c’est le tour idéal pour garder la forme. La saison de ski alpi me réussit mieux que le vélo, je dois reconnaître que j’avais bien plus les jambes à la sortie de l’hiver. Je pratique aussi l’escalade en salle à Moutiers à raison d’un soir ou deux par semaine. »

Entraînée depuis l’an dernier par Alain Roche, elle a intégré du rythme, cadré davantage ses entraînements, donner du corps à sa semaine. « Alain sait adapter le programme à mes envies et mes objectifs. Une chose est sûre le fait d’avoir intégré de la qualité m’a fait énormément progresser. Et suivre un programme établi est aussi une source de motivation qui casse un peu la monotonie de mes semaines d’entraînement. » Cibler ses objectifs un rêve qu’elle caresse mais certainement pas pour cette saison. Car 2017 s’annonce chargé, des courses qu’elle dispute « d’abord pour le plaisir, celui de rencontrer des gens, de découvrir une nouvelle région et si le résultat est là tant mieux. »

La rentrée 2017 s’est effectuée sur les chapeaux de roues pour Mélanie. A la Transgrancanaria elle casse la baraque pour aller chercher cette 3ème place qu’elle commente « inespérée » et pourtant logique quand on connaît le potentiel de ce petit bout de femme née en Région Parisienne.

A peine rentrée des Canaries, Mélanie participe à la Pierre Menta avec un ami. Mais celui-ci se blesse au dos dès le premier jour et finalement c’est durant 4 jours « en-dedans » que Mélanie arpente les sommets et dévale les pentes. « J’étais mieux de jour en jour et je pouvais me reposer les après-midi, un luxe qui ne m’est jamais donné au quotidien »

Un petit regret tout de même, celui de n’avoir disputé le Ventoux. « Mais je n’aurais jamais pensé avoir les jambes pour enchainer la Pierre et le Ventoux. Et de toute façon, je travaillais ce week-end là. Mais quand même, j’aurais bien aimé me mesurer aux autres. » La confrontation avec les meilleures ne sera que partie remise et ce ne sont pas les occasions qui vont lui manquer.

lozere trail - PORTRAIT – MELANIE ROUSSET (TEAM WAA)

Lozere trail 2015 Mélanie Rousset 1ère

 

Mélanie aime relever les défis elle ira là où la passion l’emmène car elle ne sait dire non aux nombreuses sollicitations. Son programme de choc en témoigne :

  • Premier grand rendez-vous avec le trail de Sainte victoire le 2 avril « une organisation super sympa ». (msj. 3ème sur le 37km!)
  • Marathon des Sables du 10 au 17 avril « une première aventure que je dispute grâce à mon partenaire WAA
  • Le Timberaid en Martinique le 6 mai « après déjà 3 participations je ne pouvais refuser de venir en Martinique pour les 20ans de l’épreuve »
  • L’Ultimate Race entre Aix en Provence et Marseille le 26-27 mai « un nouveau concept qui nous fera traverser les massifs de Sainte Beaume, de sainte Victoire et les Calnques, et je serai ambassadrice de l’évènement j’ai hâte. »
  • Lozère trail début juin puis UTPMA dans le Cantal peu après « deux belles courses sur lesquelles je suis invitée et j’ai eu un bon feeling avec l’organisation. »
  • 30 juin – 2 juillet : la Pierra Menta Eté avec son amie Caroline Freslon Bette « après notre seconde place de l’an dernier, bien sûr que avons un peu d’ambitions. Mais nous y allons surtout pour faire de notre mieux et c’est toujours une bonne occasion de boire des bières. »
  • Et après ? certainement l’Ultra Sky Race dans le Tyrol fin juillet
  • La TDS fin août si tout va bien

L’avenir elle le voit en mode trail bien sûr, épaulée par « un conjoint compréhensif et patient » devenu son premier supporter et souvent présent sur les ravitaillements. « Je souhaite continuer pour voir jusqu’où peut m’emmener un entraînement plus structuré, plus ciblé. Et la vie saura me fixer de  nouvelles limites. Pour le moment j’ai besoin de ça pour progresser et cela contribue à mon équilibre. » Si le Grand Raid Pyrénées est une course qu’elle souhaiterait également afficher à son palmarès, son côté aventurière n’en est pas moins oublié. Elle rêve de traverser le Laos ou le Cambodge en vélo, ou de nager avec les baleines en Australie. Sûr qu’il y aura toujours une autre vie après le trail pour Mélanie !

Alexandre Garin.

Mélanie Rousset en bref :

Taille : 1m63

Poids : 51 kg

Née le 22 mars 1976 en Seine et marne

Vit à Beaufort

Profession : Médecin généraliste, DU médecine du sport

Situation familiale : En couple

Team : WAA

 

Palmarès :

2017

3ème Transgrancanaria

2016:

3ème Saintélyon

1ère Restonica Trail

4ème Diagonale des Fous

2ème Trail Sainte Victoire 58km

2ème Gapen cîme

2ème Trail d’albertville

2ème Ultra Lozère

2015

1ère Maxi-Race

9ème UTMB

1ère Ultra Tour du Beaufortin

1re Ultra Lozère

1ère du Trail de l’Etendard

BOUTIQUE ALPINSTORE

bandeau vertical tps - PORTRAIT – MELANIE ROUSSET (TEAM WAA)

2015 Copyright. TPS Events